Bistro Bar Blog

mardi 27 juin 2017

Bientôt 12 vaccins pour les bébés en France ?

Je reproduis ici et amende  légèrement certains extraits d'une série d'articles de la très prolixe Claudina MICHAL-TEITELBAUM sur le blog ''docteur du 16", à lire ici

Bien que n'étant pas professionnel de la santé, je déclare ne pas avoir de conflits d’intérêts avec des sociétés fabriquant ou exploitant des vaccins.
Je déclare aussi être très sceptique sur le bénéfice réél des vaccins en général, sans toutefois être un anti-vaccinaliste forcené. 

Le ministère de la santé envisage de porter à 11 au lieu de 3 le nombre des vaccins obligatoires pour les nourrissons.
Cette mesure serait « transitoire », nous dit-on, et aurait étrangement pour objectif de regagner la confiance des Français en la vaccination. Une confiance qui aurait été perdue et serait la cause d’une baisse de la couverture vaccinale. En réalité la couverture vaccinale des français n'a jamais été aussi élevée d'après le rapport Hurel de janvier 2016, c'est donc un prétexte grossier. Quant à la confiance vaccinale, elle est de 79% en 2015, en hausse de 18% par rapport à 2010. Prétexte grossier itou.
En revanche, il est tout à fait certain que les attentes et les exigences en matière de vaccination, concernant le nombre de vaccins et la couverture vaccinale, de la part des pouvoirs publics se sont accrues de manière accélérée pendant ces dernières années, sans que cela soit justifié par des besoins nouveaux identifiés.

jeudi 22 juin 2017

Hommage à Frédérick Leboyer

Vous ne le connaissez peut-être pas, mais c'est un très grand bonhomme que le monde a perdu. C'est lui qui a enclenché la méthode de la "naissance sans violence", permettant aux nouveaux-nés d'arriver dans leur incarnation avec un meilleur confort. Ma fille aînée a bénéficié de cet accouchement dont je garde un souvenir ému...
Yves Rasir, éditeur du magazine Néosanté nous retrace le parcours de Frédérick Leboyer.

(J'ai ajouté une vidéo en fin d'article)

       Hommage à Frédérick Leboyer


Triste coïncidence : alors qu’un de mes derniers éditoriaux mentionnait son nom, Frédérick Leboyer vivait ses derniers jours d’incarnation. Il s’est éteint le 25 mai dernier, en Suisse,  à l’âge de 98 ans. Ce très vieux monsieur est décédé dans un quasi anonymat, sans qu’aucun grand média n’en parle, hormis le site d’un hebdomadaire resté suffisamment observateur. Si le Dr Olivier Soulier n’avait pas signalé cet article isolé dans sa newsletter, je serais peut-être passé moi-même à côté de l’information sur la disparition de ce grand homme du XXème siècle. Car le Dr Frédérick Leboyer, gynécologue et obstétricien français né à Paris en 1918, était un personnage hors-du-commun qui mériterait d’être enterré au  Panthéon et de figurer dans tous les livres d’histoire. La médecine a perdu avec lui un de ses plus estimables représentants,  un être de grande valeur auquel les jeunes générations de femmes et d’enfants  doivent une fière chandelle et dont elles devraient saluer la mémoire. C’est lui, en effet, qui est à l’origine d’une des plus grandes révolutions médicales du siècle passé,  et à mes yeux la plus grande d’entre elles. C’est lui, sorte de synthèse entre Gandhi et  Albert Schweitzer,   qui aurait mérité tout à a fois le Prix Nobel de Médecine et le Prix Nobel de la Paix. C’est Frédérick Leboyer qui a changé  le destin des habitants de la terre en plaidant « Pour une naissance sans violence », titre du livre qui l’a fait connaître en 1974 et qui a bouleversé progressivement les habitudes dans les maternités.

samedi 17 juin 2017

D'époustouflantes sculptures en sable

Après l'inquiétante chapelle de Sansevero, passons à un sujet plus léger, si je puis dire, approprié aux vacances d'été qui approchent. Des idées pour vos enfants sur la plage ?

Les époustouflantes sculptures en sable de Toshihiko Hosaka


Hosaka a gagné le premier prix au récent concours de Taïwan avec sa sculpture en sable de l'escrimeur légendaire, Miyamoto Musashi.
Oddity Central

Traduit par Hélios

En regardant les sculptures incroyablement détaillées de Toshihiko Hosaka, on a peine à croire qu'elles sont en sable fin et non en une sorte d'argile. Mais il n'utilise que du sable, son talent et ses 20 ans d'expérience.



Hosaka, âgé aujourd'hui de 43 ans, fait des sculptures de sable depuis qu'il va à l'école et il perfectionne son talent depuis 20 ans. Il peut aujourd'hui créer des chef-d’œuvres grandeur nature sans moule ni colle, avec simplement du sable et quelques outils de sculpteur en métal.

Les outils

Il passe des heures, parfois même plusieurs jours à sculpter des monticules de sable mouillé, mais le résultat est toujours saisissant.

mardi 13 juin 2017

L'étrange et sinistre chapelle de Sansevero

Dans sa série "les sites sinistres, Vigilant Citizen nous emmène aujourd'hui à Naples découvrir une très curieuse et très inquiétante chapelle.

Sites sinistres : la chapelle Sansevero



Traduit par Hélios

Les légendes locales relatives à la chapelle Sansevero de Naples racontent que les œuvres d'art qu'elle renferme ont été produites par sorcellerie et magie noire. Les sculptures semblent des créations manuelles impossibles et le bruit court que des meurtres rituels seraient à l'origine des deux vrais corps humains exposés de manière macabre dans une vitrine. Un symbolisme maçonnique important ajoute à l'aura occulte qui plane sur la chapelle. 
 
Au premier abord, la Capella Sansevero est une chapelle italienne typique du 17ème siècle, élégamment décorée de peintures et de sculptures de nature religieuse. Un regard plus approfondi sur les divers éléments de la chapelle révèle pourtant un endroit "bizarre". Certaines sculptures ont un aspect si "organique" qu'elles amènent beaucoup de gens à penser qu'elles sont le résultat d'un processus surnaturel. De plus, le symbolisme énigmatique de la chapelle tend largement vers un message ésotérique sous forme d'allégorie.

Et quand les visiteurs descendent quelques marches, ils voient ceci :
Hein ?

Dans la chapelle sont exposés deux vrais cadavres humains qui exhibent en détail leur réseau sanguin. Sinistrement surnommés "Adam et Ève" – et encore plus sinistrement appelées "Machines Anatomiques" – ces représentations étranges ont fait l'objet de toutes sortes de rumeurs touchant à l'occulte.

Pour pleinement comprendre ce qui se passe dans cette chapelle, nous devons apprendre à connaître son créateur : Raimondo di Sangro, prince de Sansevero. Bien qu'on l'ait maintes fois considéré comme un inventeur et un philosophe brillant, certains pensent qu'il était un magicien noir cruel qui faisait assassiner des gens pour mener d'inquiétantes expériences.

vendredi 9 juin 2017

Témoignage intégral de Ronald Bernhard sur la haute finance luciférienne

Une vidéo d'Alexandre Lebreton, auteur du livre "MK" que je vous ai présenté sur le blog, et administrateur du site MK-Polis.

Ronald Bernard est un entrepreneur. Ses références sont l'économie, la psychologie, l'architecture et la théologie. Il a travaillé plus de 25 ans au sein de l'union européenne dans divers secteurs de l'industrie. Il a également exercé une fonction d'intermédiaire financier dans le négoce et la gestion d'actifs sur le marché des devises (voir description).

source : https://cooperatiedevrijemedia.nl/rea...

Son témoignage révèle la véritable nature obscure du monde dans lequel nous croyons tous vivre : corruption, fraudes, guerres, manipulation, tromperie, satanisme et pédocriminalité.


mercredi 7 juin 2017

Hans Jenny et la résonance.

Voici quatre vidéos issues du travail de Hans Jenny au sujet de l'influence des sons sur l'organisation de la matière. 

Je choisis de ne pas commenter, elles sont très édifiantes par elles - mêmes.

Pour ceux qui le désirent, les sous titres en français sont disponibles par Youtube.






vendredi 2 juin 2017

Thomas Pesquet, le retour ...

Ainsi donc, notre navigateur Thom-Thom national est rentré au bercail ...

Oui, je sais, le ton est un peu ironique; ceux qui s'en étonnent pourront lire au préalable l'article d'Hélios consacré à l'ISS, ici.

Donc, retour de là haut après un trajet éprouvant durant trois heures. Bravo, ils font des progrès, en 2016, il fallait quatre heures pour rentrer, C'est beaucoup mieux qu'à l'aller qui a duré ... 49 heures  ... pour la même altitude ... alors qu'il faut 8 mn et demi pour atteindre l'orbite souhaitée ...

49 heures passées dans cette position là :

notre Thom Thom est à droite.
Heureusement Thom Thom et ses copains sont entraînés à retenir leurs besoins naturels pendant 49h ...

mardi 30 mai 2017

Blanche Neige et les sept nains, une lecture alchimique.

Un extrait du livre de P. Burensteinas : de la Matière à la Lumière.


Tous les contes de fées nous donnent des clés pour comprendre, surtout les contes des frères Grimm ainsi que les contes des traditions populaires.  Les clés qui sont données sont les clés du grand Art.
Prenons par exemple Blanche-Neige et les sept nains. Blanche-Neige est la matière première. Sa mère est devant une fenêtre d'ébène, il neige dehors, elle se pique le doigt, elle dit "j'aimerais avoir une fille dont la peau serait blanche comme la neige, les cheveux noirs comme l'ébène, les lèvres rouges comme le sang". Son vœu est finalement exaucé, mais elle meurt en donnant la vie à l'enfant.

Le père de Blanche-Neige se remarie avec une vilaine sorcière.
Blanche-Neige, la matière première, vit avec cette sorcière qui représente l'envieux c'est-à-dire celui qui cherche le pouvoir. Cette sorcière demande toujours à son miroir si elle est la plus belle, elle est superficielle  et s'arrête à l'apparence des choses, non à leur essence.
Quand Blanche-Neige atteint l'âge de sept ans, le miroir voyant au-delà de la forme annonce à la sorcière que sa beauté est surpassée  par celle de Blanche-Neige 
De colère, la sorcière chasse Blanche-Neige. Celle ci arpente la foret, trébuche sur des pierres et croise des bêtes fauves qui ne lui font pas de mal. Elle passe par les trois règnes : minéral, végétal et animal 

mercredi 24 mai 2017

Le tabou de la menstruation

Pourquoi autant de pudibonderie et de réserve entourent ce phénomène naturel chez les femmes ?
Une auteure britannique tente de cerner ce problème.


Le tabou de la menstruation


Autour du monde et tout au long de l'histoire, les femmes ont été sujettes à la honte, séquestrées et considérées comme malades pour leurs saignements périodiques

Pabitra Giri, une femme du Népal, se prépare à dormir dans une hutte chaupadi durant sa menstruation (district de Surkhet, à 520 km à l'ouest de Katmandou). 3 février 2017.


Par Janie Hampton
Traduit par Hélios

"Avoir ses ragnagnas", "avoir ses jours","avoir ses lunes", "avoir ses périodes", "les Anglais ont débarqué", "être indisposée", voilà quelques-unes des nombreuses expressions utilisées pour éviter l'embarrassant sujet de la menstruation. [L'auteure étant anglaise, elle a cité les expressions de son pays. J'ai bien sûr utilisé celles employées couramment en France. Pour d'autres expressions, voir ICI ] Le temps est venu de parler clairement et directement de cette fonction biologique naturelle du corps humain. Pendant que vous lisez ceci, plus de 800 millions de femmes dans le monde ont leurs règles. Aucun de nous n'existerait sans elles et pourtant cela reste l'un de nos tabous biologiques les plus tenaces. Les écrivains et les présentateurs TV et radio discutent volontiers de sexe, de digestion et de circulation du sang, tous des processus naturels – alors que la menstruation est toujours zone interdite.

Très peu de mammifères ont des menstrues – les humains en faisant partie. Tandis que les hormones œstrogènes et progestérones fonctionnent de pair pour activer l'ovulation, le sang est dirigé vers l'utérus pour créer un endométrium (la membrane de l'utérus) moelleux et nutritif dans lequel l’ovule fécondé peut s'implanter et devenir un bébé. S'il n'y a pas de fécondation, l'endométrium se désintègre, quitte le corps par le vagin, ce sont les règles. L'épais endomètre humain implique que, à la différence des chiens, nous ne pouvons simplement pas réabsorber le sang et les tissus. Entre 5 et 15 cuillères à café de sang menstruel en résulteront pendant quelques jours. L'achat et l'utilisation de produits d'hygiène féminine est un embarras pour la plupart des femmes et l'élimination de toutes les serviettes et tampons hygiéniques est un problème environnemental croissant dans le monde.

Toute la littérature sur les menstrues déclare que le cycle menstruel 'normal' est plus ou moins de 28 jours – sinon il est irrégulier, 'anormal' même si la femme peut toujours concevoir. À l'école, j'associais les règles 'régulières' aux filles "bien comme il faut", avec leurs cheveux bien coiffés qui faisaient toujours leurs devoirs dans les temps. Mes règles irrégulières étaient manifestement le symptôme de mon esprit paresseux et désorganisé.

Les femmes ont plus de règles aujourd'hui que par le passé, car jusqu'à l'arrivée de la contraception et des biberons, elles étaient soit enceintes ou allaitaient une bonne partie de leur vie. De même, une mauvaise alimentation et des travaux pénibles ont fait que jusqu'au 20ème siècle, la plupart des filles n'avaient pas de ménarche – les toutes premières règles – avant 17 ou 18 ans. L'âge moyen de la ménarche a été ramené à 12,5 ans depuis le siècle dernier.

Toutes sortes de tabous et de mythes entourent la menstruation. Les anciens Grecs pensaient que si la ménarche d'une fillette tardait, le sang s'accumulerait autour de son cœur et que son utérus errerait dans son corps. Ce qui pouvait entraîner un comportement incohérent, depuis un langage obscène jusqu'à une dépression suicidaire. Au début du 20ème siècle, tout comportement inapproprié ou tout état mental pathologique chez les femmes était dénommé hystérie, d'après le mot grec pour 'utérus'.

Pline l'Ancien, mort en 79, avertissait : "Si une femme se dénude pendant ses règles et se promène dans un champ de blé, chenilles, vers, scarabées et autres vermines envahiront les épis… les abeilles abandonneront leurs ruches si elles sont touchées par une femme qui a ses règles… les draps qui bouillent dans le chaudron vont noircir, le fil du rasoir va s'émousser." Mais par ailleurs il croyait aussi que boire le sang d'un gladiateur guérissait l'épilepsie.

samedi 20 mai 2017

Les "enfants paléo"

Après le régime paléo, qui veut reproduire plus ou moins le mode alimentaire des chasseurs-cueilleurs du paléolithique, voici comment on peut élever ses enfants dans la même idée.


Le guide de l'homme des cavernes pour élever ses enfants
 
Par Regan Penaluna
Traduit par Hélios

Chaque soir au coucher du soleil, Robb Wolf démarre son rituel du soir : pendant que ses deux filles sont en train de jouer, il baisse peu à peu la lumière, de quelques lumens seulement toutes les 20 à 30 minutes, jusqu'à ce que sa maison de Reno dans le Nevada, se retrouve plongée dans l'obscurité. La famille est endormie avant 20 h et s'éveille avant l'aube, car Wolf imagine que c'est ainsi que faisaient nos ancêtres il y a des millénaires avant que la lumière artificielle n'interrompe nos "rythmes circadiens normaux".

Pendant ce temps à Brooklyn, Elyssa Starkman et sa fille de 5 ans parcourent ensemble le menu de la cantine tous les matins. Elles discutent des aliments qui conviennent : d'accord pour les viandes et les légumes, non aux céréales et aux aliments transformés – un régime qui selon Starkman s'aligne davantage sur ce que consommaient nos ancêtres paléolithiques.

Elle et Wolf font partie d'un sous-groupe de mamans et de papas qui pratiquent ce qu'ils appellent "l'éducation paléo des enfants". Tout comme les consommateurs paléo qui supposent une incompatibilité entre la biologie de l'homme et la culture alimentaire dans l'occident postindustriel, les parents paléo pensent que les habitudes éducatives modernes n'encouragent pas un développement sain de l'enfant. Nous pouvons élever des enfants plus sains et plus heureux, argumentent-ils, si nous le pratiquons à la manière des premiers hommes il y a 12.000 ans. Un éventail de plus en plus copieux de livres, blogs et ateliers conseillent aux parents de nourrir leurs enfants avec le régime paléo, de régler leur sommeil sur celui du soleil, de faire têter les bébés à la demande, de dormir à leur côté et de les porter sur eux toute la journée.

Mais les peuples du paléolithique vivaient-ils réellement ainsi ? Et est-ce bénéfique ? "Nous avons de très bonnes études scientifiques qui confirment [certaines] déclarations faites par les gens du mouvement d'éducation paléo", dit Alyssa Crittenden, anthropologue à l'université du Nevada à Las Vegas qui étudie les Hadza, un groupe de chasseurs-cueilleurs contemporain de Tanzanie. Comme les Hadza sont isolés et pratiquement sans aucun contact avec la vie industrielle moderne, ajoute Crittenden, ce sont de bons modèles pour imaginer à quoi ressemblaient les parents du paléolithique.

Par exemple, il est probable que les bébés étaient bien plus portés que ne le font les parents actuels dans le monde développé. Les mères Hadza, observait Crittenden, portent souvent leurs bébés dans des écharpes presque toute la journée, depuis leur naissance jusqu'au sevrage (à 2-3 ans habituellement). "Il y a un fort degré de contact physique et une réponse immédiate aux pleurs", ajoute-t-elle, ce qui donne de plus brèves périodes de pleurs comparé aux bébés occidentaux.

Et les mères du paléolithique partageaient probablement la charge d'éducation. Dans un échantillon de 69 enfants Hadza âgés de moins de quatre ans, Crittenden a découvert que seulement trois bébés restaient toute la journée avec leur mère. Les autres étaient passés à un autre parent ou à un voisin. Chaque enfant avait en moyenne deux personnes à s'occuper de lui en dehors de sa mère, libérant la maman pour d'autres choses, comme de s'occuper d'elle ou d'un autre enfant. Ce type de soin coopératif se voit aussi dans la moitié des espèces de primates, explique Sarah Hardy, professeur émérite d'anthropologie à l'université Davis de Californie, suggérant que cette pratique a de profondes racines ancestrales.

Il est également probable que les parents du paléolithique dormaient dans le même lieu que leurs enfants, caractéristique commune aux populations de chasseurs-cueilleurs, ajoute Crittenden. Les familles occidentales évitent traditionnellement cette pratique, connue comme le "co-sleeping" [ou "cododo"], mais il existe des preuves qu'elle peut aboutir à des enfants équilibrés, dit James McKenna, anthropologue à l'université Notre-Dame, qui a observé les bénéfices de ces "schémas ancestraux" dans sa clinique du sommeil. "Les enfants dormant avec leurs parents étaient plus calmes, plus fréquemment capables de résoudre les problèmes par eux-mêmes et plus demandeurs de rencontrer de nouveaux enfants", conclut-il.

Alors la société serait-elle meilleure si davantage de parents appliquaient l'approche paléo ? Probablement pas, dit Marlene Zuk, biologiste à l'université du Minnesota et auteur du livre Paléofantasme. Elle doute que mener un style de vie paléo soit un modèle idéal. Les parents ne devraient pas penser, "Oh non ! Si je dévie de l'idéal, alors mon gosse deviendra psychopathe", ajoute-t-elle. De telles suppositions ignorent en réalité que le cerveau et le corps humains sont incroyablement adaptables. "Ils possèdent une très grande flexibilité".

mercredi 17 mai 2017

Lune et marées


Je reproduis ici la majeure partie d’un article du site E pur non muove, ici .

... Je vais plutôt parler de l'influence de la Lune sous la forme des marées. Apparemment, l'attraction lunaire n'est pas assez forte pour retenir sa propre atmosphère, mais elle l'est pour tirer vers elle des quintillions de litres d'eau. Passons.

D'un, les grandes marées ont lieu à deux occasions: à l'apogée de la Lune et au périgée de la Lune. Comment-donc, me demanderez-vous, est-il possible que les grandes marées aient lieu à la fois quand la Lune est la plus proche de la Terre ET quand elle est la plus éloignée?! Bonne question...
C'est probablement dû à la même raison qui fait que la Terre est la plus proche du Soleil à la fois en été ET en hiver, une question d'angle. Mais...mais...la gravité se fout des angles! Non seulement des angles mais aussi du temps ET de l'espace vu qu'elle agit sans limitations dans l'espace-temps. Vrai, mais c'est sans compter la "magie" qui permet à la science d'expliquer ces problèmes...en les occultant!


dimanche 14 mai 2017

La symbolique archétypale et occulte de la vaccination

Un essai, mi-sérieux, mi-ironique par Jon Rappoport, afin de tenter de comprendre pourquoi il y a cette croyance aveugle des gens vis à vis de la vaccination.


L'archétype occulte nommé vaccination

Par Jon Rappoport
Traduit par Hélios

Dans de nombreux articles passés, j'ai démonté la pseudo-science des vaccins et montré combien elle était trompeuse. Je vais prendre ici une autre approche en examinant les archétypes et symboles qui entourent la vaccination et lui donnent un pouvoir occulte.

Débutant comme une grossière version de l'homéopathie ("traiter le mal par le mal"), où l'on injecte une version diluée de la maladie qui est censée protéger contre la vraie maladie, la vaccination se transformera bientôt en avant-poste militaire, avec le commandant ordonnant la comparution de ses troupes : les anticorps. "Mettez-vous en rang, les gars, à la chasse maintenant !"

De nos jours, la vaccination, reviviscence d'une symbolique disparue, confère un sceau, signe de la vertu morale. C'est une marque sur le bras traduisant une intégration tribale. Aucun membre de la tribu n'est oublié. L'intégration par la vaccination protège des esprits invisibles (les virus).

mardi 9 mai 2017

L'étonnante histoire de Dasha et Masha

Par Valuebreak


Je reproduis ici la majeure partie d’un article du site « la santé naturelle » disponible ici : http://www.lasantenaturelle.net/639/la-sante-naturelle.html
D'après le style, je pense que c'est une traduction directe d'un document russe, mais je l'ai gardé tel quel, j’ai juste pris la liberté de l’illustrer … Ceux d'entre vous qui en ont l'habitude pourront le lire avec une voix russe dans leur tête ...😊


Siamoises avec tronc commun et maladies différentes.


L’extra-ordinaire histoire de Masha et Dasha.


Un "pieux" mensonge.

L'on avait dit à la nouvelle maman que ses jumelles étaient décédées après leur naissance. Pourtant, la réalité était toute différente: elles avaient été envoyées dans un institut près de Moscou afin d’y être étudiées comme des cobayes de laboratoire.
C’était le destin qui attendait Masha et Dasha Krivoshlyapova, une paire de jumelles "siamoises" venues au monde de l'une des plus inhabituelles manières qui soient.

Masha et Dasha peu après la naissance : en arrière plan leur 3ème jambe commune
qui fut amputée plus tard.


Différences entre jumeaux monozygotes et siamois.

Les jumeaux identiques se forment lorsqu’un ovule fécondé se divise en deux, formant ainsi deux embryons, qui vont se développer en deux bébés identiques en tous points. Les jumeaux "siamois" se développent de la même façon que les jumeaux identiques, sauf que pour une raison inconnue, ils ne se séparent pas complètement, mais restent partiellement attachés.
C’est la façon unique dont les bébés Masha et Dasha, nées le 4 Janvier 1950, étaient connectés ensemble qui a provoqué un tel intérêt de la part des chercheurs soviétiques.

samedi 6 mai 2017

Extinctions massives il y a 12 000 ans

Par Valuebreak


Je reproduis ici des extraits du livre de Laura Knight-Jadczyk : l’histoire secrète du monde. L’auteur est américaine, et écrit dans un français très correct, mais j’ai pris la liberté de faire des corrections de style et de vocabulaire, et même de réécrire certaines de ses phrases afin d’en améliorer la compréhension immédiate …

Qu’a-t-il bien pu se passer sur Terre à la fin du Pléistocène, il y a environ 12 000 ans, donc à la fin des grandes glaciations ?



Il est manifeste que parmi les nombreuses créatures qui ont vécu sur la Terre, nombre d’entre elles n’y vivent plus. Lorsqu’elles disparaissent naturellement ou ont toutes été tuées, nous disons que leurs espèces sont éteintes. En outre, le constat qu’une espèce proche d’une espèce disparue ne s’impose pas après l’extinction de celle-ci suggère une modification des conditions terrestres concomitantes de l’extinction.

mercredi 3 mai 2017

A la conquête du pôle sud : la dramatique expédition Terra Nova

La mort au bout du chemin pour être les premiers à atteindre le pôle sud. Un court texte et une série de photos qui nous emmènent dans les territoires glacés de l'Antarctique.

1910-1913 : L'expédition Terra Nova


Une course désespérée pour conquérir le Pôle Sud

Par Retronaut
Traduit par Hélios
5 janvier 1911
Le géologue Thomas Griffith Taylor et le metéorologue Charles Wright regardent le Terra Nova depuis une grotte de glace.

En 1910, l'explorateur britannique Robert Falcon Scott s'embarqua dans une ambitieuse expédition vers l'Antarctique dans le but de s'aventurer dans ses territoires inconnus, mener des études scientifiques et par-dessus tout, d'être la première personne à atteindre le Pôle Sud.

Il y avait de la concurrence. Ernest Shackleton [lors de l'Expédition Nimrod] avait  atteint un point situé à 160 km du pôle l'année précédente et il était aussi dans les vues de l'explorateur norvégien Roald Amundsen d'y parvenir le premier.
Avec le soutien de financements publics et privés, l'Expédition Antarctique britannique (nommée plus populairement Expédition Terra Nova, d'après le nom du navire [un baleinier reconverti] qui assura son transport) prit la route de l'Antarctique.

samedi 29 avril 2017

Le D I P, vous connaissez ? C'est la maladie à la mode...

Une nouvelle infolettre d'Yves Rasir (du magazine Néosanté) qui nous présente la dernière maladie à la mode.



D.I.P. : retenez-bien cet acronyme. Il signifie Déficit Immunitaire Primaire (ou primitif) et il désigne la nouvelle grande maladie à la mode, celle qui va bientôt ringardiser la maladie de Lyme et surclasser le sida dans les scénarios d’épouvante. Sur le marché de la peur, c’est le nouveau produit qui fait fureur. Pensez : cette maladie n’est pas infectieuse mais elle est d’origine génétique, probablement héréditaire, potentiellement grave, et peut frapper tout le monde, du bébé à l’adulte, sans raison apparente, au petit malheur la malchance ! C’est du moins le message angoissant que diverses autorités publiques et de puissantes associations de patients, sans doute discrètement sponsorisées, s’efforcent en ce moment de répandre dans la population, en Belgique comme en France. Sites internet, newsletters, conférences de presse, placards publicitaires dans les journaux, « journées familiales » pour rassembler les victimes et exposer leur détresse face aux caméras : rien n’est laissé au hasard pour doper la popularité de cette affection et la faire grimper au hit-parade des urgences sanitaires. Signe de cette notoriété croissante , le D.I.P a sa page Wikipédia et donne déjà 257.000 résultats sur le moteur de recherche Google !


Qu’est-ce que le Déficit Immunitaire Primaire ? Pour faire simple, c’est une immunodéficience, donc un abaissement de l’immunité qui rend plus vulnérable aux infections, des plus banales (rhume, otites, mycoses…) aux plus sévères (pneumonies, encéphalites, méningites…), ces dernières étant alors appelées « opportunistes ». Comme le sida, alors ? Non, non, vous n’y êtes pas : ce D.I.P bizarre n’est associé à aucun germe. En tout cas, aucun chercheur futé n’a encore eu l’idée de traquer un débris cellulaire quelconque, de le baptiser virus, d’en faire l’agent causal du syndrome au mépris des postulats de Koch et de faire fortune grâce aux tests de séropositivité. Le D.I.P. n’a pas (encore) son H.I.V., mais il a déjà beaucoup mieux pour effrayer les foules : il est la résultante d’anomalies génétiques aléatoires qui peuvent faire dérailler tant l’immunité spécifique (celle que nous recevons en héritage à la naissance) que l’immunité non spécifique (celle que nous développons par adaptation à l’environnement). Les chercheurs ont déjà repéré plus de 140 gènes possiblement abîmés, si bien que toutes les cellules impliquées dans l’immunité peuvent en être affectées. Pas moins de 200 dysfonctionnements immunitaires (certaines sources disent 300) sont susceptibles de se déclarer par la faute de ces défauts congénitaux.

mercredi 26 avril 2017

Cancer : un état des lieux


Par Valuebreak, le 26 avril 2017

Bonjour,

Je vous propose une sorte d'état des lieux du cancer, depuis la théorie de sa genèse admise actuellement jusqu'au parcours de santé qui en découle. Le paradigme actuel sera noté en violet, mon questionnement le sera en bleu ... Quant au vôtre, ma foi, les commentaires seront les bienvenus ...

Définition Wiki : Un cancer (ou tumeur maligne) est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire (tumeur) anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme. Toutes ces cellules dérivent d'un même clone, cellule initiatrice du cancer qui a acquis certaines caractéristiques lui permettant de se diviser indéfiniment. Cette cellule initiatrice était anormale, puis a rencontré un agent cancéreux.
On n'a jamais observé de cellules anormales pas encore cancéreuses, et le phénomène de division de cellule cancéreuse n’a jamais été observé non plus, c’est juste un présupposé. Si vous tapez « division cellule cancéreuse » sur votre moteur de recherche, section images, vous obtiendrez des dessins, ou des modélisations ordinateur …



"Cancer de l’intestin chez un Béluga adulte mâle. Le segment intestinal à droite est anormalement dilaté parce qu'il est obstrué par les masses de tissu cancéreux (centre gauche) qui ont étranglé la lumière intestinale. Le contenu intestinal ne peut pas cheminer normalement à cause de l’obstruction et s’accumule dans le segment intestinal situé entre l’estomac et l’obstruction (à droite)."


mardi 25 avril 2017

Un nouvel auteur sur le BBB

Vous avez déjà eu l'occasion de le voir sur le blog, soit par son article sur le Sphinx que j'ai publié, soit par ses commentaires sur divers sujets dénotant son goût de la recherche.

Je parle de Valuebreak, qui publiera demain mercredi un premier article en son nom propre.

Cet article traitera du cancer, sous forme d'un "état des lieux" actuel émaillé de pistes de réflexion alternatives.

Alors je souhaite la bienvenue à Valuebreak...

Facebook travaille sur un Smartphone qui peut lire les pensées


Encore une nouvelle bonne raison de n'avoir jamais mis un pied dans les réseaux sociaux. Vigilant Citizen nous dévoile cette petite merveille...

Facebook travaille sur un Smartphone qui peut lire les pensées

Le délicieux Mark Zuckerberg

Par Vigilant Citizen
Traduit par Hélios

Facebook a annoncé qu'il réunissait une équipe de 60 personnes pour développer une technologie qui permettrait aux smartphones des utilisateurs de FB à "penser" les commandes et les messages. Le système aurait la capacité de lire littéralement dans votre esprit… constamment. Cherchez l'erreur...

Les gens de Facebook s'engagent sur une pente qu'on ne peut qualifier que de post-orwellienne. Non contents que leurs utilisateurs partagent volontiers des informations intimes quotidiennement, Facebook cherche à réorganiser le monde à sa façon en voulant déchiffrer les pensées qui n'ont même pas été verbalisées.

Mark Zuckerberg a publié en février le " Manifeste Facebook" qui, sous couvert d'un vocabulaire altruiste, cache la vision dystopienne d'un "monde connecté" où le flux d'informations est supervisé et transmis par intelligence artificielle et algorithmes élaborés. Mais ça ne suffisait pas.

Le 19 avril, la société a révélé son projet le plus ambitieux (et le plus effrayant) à ce jour.
"Et si vous pouviez taper directement à partir de votre cerveau ?"

Facebook a réuni une équipe de 60 personnes comprenant des experts en machines d'apprentissage et en prothèses neuronales, des ingénieurs en interface cerveau-ordinateur et en imagerie neuronale, pour la création d'un smartphone "lecteur de pensée". Le système serait capable de taper une centaine de mots par minute – directement à partir des pensées.
Facebook projette de développer des capteurs non-invasifs capables de mesurer à haute résolution des centaines de fois par seconde l'activité du cerveau pour décoder en temps réel les signaux cérébraux associés au langage. "Une technologie de ce type n'existe pas encore aujourd'hui ; nous avons besoin d'en développer une".

Facebook envisage d'utiliser une imagerie optique – à l'aide de lasers qui capturent les changements dans les associations de neurones en activité – pour récolter les mots directement dans le cerveau avant qu'on ne les exprime. Si on peut lire ces signaux, on peut les transmettre silencieusement à d'autres gens.

Vous êtes en droit de trouver effrayant qu'une société gagnant déjà sa vie grâce à la récupération de vos données personnelles pourrait aussi avoir accès à vos pensées intimes.

Regina Dugan [ex-directrice du DARPA] a tenté de dissiper les craintes en soulignant que Facebook ne décoderait que les mots sur le point d'être prononcés. "Il n'est pas question de décoder toutes les pensées au hasard", a-t-elle dit. "Nous parlons d'un décodage des mots que vous avez déjà décidé de partager en les envoyant vers le centre du langage de votre cerveau".
– The Guardian, Facebook has 60 people working on how to read your mind (Facebook a 60 personnes qui travaillent sur la manière de lire dans votre esprit)
Facebook déclare qu'on ne doit donc pas s'inquiéter si nos pensées sont lues constamment par une machine parce qu'elle ne peut décoder que les mots qu'on "va dire". Le but de cette technologie est pourtant bien de lire les pensées – sans qu'elles soient énoncées – et de les traduire dans les commandes de l'ordinateur. Comment délimiter la frontière entre ce qui peut et ne peut être lu dans le nébuleux royaume de la pensée humaine? Comment peut-on être sûr que ce genre de technologie ne servira pas en fait à surveiller et contrôler les pensées des gens ? Les gens sont-ils même prêts à ce qu'on s'introduise dans le sanctuaire de leurs pensées intimes pour le minuscule avantage de ne pas avoir à déplacer un doigt sur leur écran tactile ?

Une autre raison poussant Facebook à vouloir lire les ondes cérébrales est de faire avancer sa technologie de réalité augmentée.
Une autre raison incitant Facebook à vouloir lire notre activité cérébrale est de développer l'équivalent d'une "souris cérébrale" pour une réalité augmentée. Elle [Dugan] a dépeint un avenir où tout le monde porte des lunettes de réalité augmentée qui complémentent notre champ de vision en informations supplémentaires telles que les directions, et de meilleures capacités comme une traduction en temps réel de la voix des gens ou la possibilité de "rendre muets" des gens et bruits particuliers de notre environnement sonore. Ce qui manque dans cet avenir augmenté est un interface pour l'utilisateur. Quand on ne possède ni smartphone ni souris, comment peut-on sélectionner un élément de contenu numérique et cliquer dessus ?

C'est là que l'interface cerveau-ordinateur entre en jeu.
– Ibid.
Facebook semble pressé de répondre à des questions que personne n'a jamais posées. Bien que la technologie soit présentée comme un moyen de "rester connecté avec les gens autour de nous" en réduisant le besoin de regarder son écran – le but réel de cette technologie est terriblement évident. Ils veulent savoir ce que vous pensez. En permanence.

jeudi 20 avril 2017

Vidéos et photos d'avril

Tout d'abord, pour ceux que des webcams live de rapaces intéressent, voici quelques liens :

En Estonie, les balbuzards pêcheurs : NID n° 1 et NID n° 2
C'est la cinquième année que je suis ces deux nids et j'y ai toujours autant de plaisir.

Pour les amateurs de faucons pèlerins, un nid se trouve dans une église à Illkirch-Graffenstaden en Alsace. La femelle a été nommée Valentine et le mâle Flash. Le dernier oeuf a été pondu le 20 mars (il y en a 4), la première éclosion devrait se produire autour du 20 avril. LIEN. Pas de "chat" sur cette webcam. [edit : les 4 poussins sont nés]

Un autre nid de faucons pèlerins en Angleterre, près de Londres (dans l'enceinte du Kingston College). Les parents se nomment Elfleda et Edward (du nom d'anciens régents de Kingston). Les éclosions devraient se situer autour du 25 avril. La WEBCAM n°1 montre la "salle à manger" des faucons et la WEBCAM n°2 le nid qui contient 5 oeufs, chose assez rare. Il y a un "chat" associé à chaque webcam, les anglophones y sont les bienvenus...

* * * * * * * * * * *

Une mère américaine modèle nous présente son réfrigérateur Frigidaire. Une pub de 1956 :


Une chienne qui nage la brasse :


dimanche 16 avril 2017

Comment empêcher les émotions de gouverner notre vie

Une autre leçon de vie par David Cain.


Comment empêcher les émotions de gouverner notre vie



Par David Cain
Traduit par Hélios

La pire période de ma vie s'est achevée peu après une découverte fondamentale : la plupart de mes expériences désagréables venaient directement de mon besoin désespéré de les éviter.

J'avais des problèmes scolaires à l'époque. J'étais un mauvais élève parce que j'évitais de demander de l'aide ou de revenir sur des concepts que je n'avais pas saisis la première fois. J'évitais ces choses précisément parce qu'elles me donnaient le sentiment que j'étais mauvais élève.

C'était une stratégie parfaitement défaitiste, mais je ne l'ai compris que bien plus tard.

dimanche 9 avril 2017

Nucléaire et OVNI, suite 2 et fin

LIEN vers l'article original de Miles Mathis.

LIEN vers les premiers commentaires du lecteur de Miles Mathis.

LIEN vers la première partie de la suite des commentaires du lecteur.

* * * * * * * * * * * *

NRO


Source de l'article

Traduit par Hélios
Les commentaires de Miles Mathis sont en vert.




La base Air Force de Kirtland était impliquée dans le Projet Manhattan, c'était un centre d'essai de vol, et plus tard le "quartier général d'essais de la 58ème division de bombardiers, qui stationnait sur l'aérodrome militaire de Roswell au Nouveau-Mexique". C'est là que s'est déroulé le crash de Roswell en 1947, plus précisément dans un ranch près du village de Corona, près de Roswell. N'est-ce pas le même nom que le projet de satellite Corona d'Hiller/Lockheed ? Et à quelle date le crash a-t-il été rapporté ? Le 8 juillet 1947 ; la CIA a été officiellement créée deux semaines plus tard, le 26 juillet (2+6 = 8) 1947. Et qui dirigeait le projet Corona ? La CIA. Et regardez ce qui est dit sur wiki : "L'armée décida de dissimuler le but réel du dispositif qui s'était écrasé – un suivi de test nucléaire – et informa à la place le public en annonçant que le crash était celui d'un ballon météo". Ce qui soutient de nouveau votre thèse concernant un nouveau type de transport probablement en cours d'essai. [Miles : oui, mais c'est encore du détournement d'attention parce qu'ils essaient de refourguer le programme nucléaire, même s'ils "divulguent" le "but réel". Donc, même quand ils disent les choses en règle, ils ne font que raconter un autre mensonge. C'est pourquoi nous devons examiner tout ces trucs du NRO de très près. Comme pour toutes les autres "fuites", nous pouvons supposer que celles-ci sont sous contrôle.]

jeudi 6 avril 2017

Nucléaire et OVNI, suite 2

Comme annoncé dans mon commentaire, voici la dernière partie des recherches effectuées par le lecteur de Miles Mathis. Comme c'est assez long, je le publie en deux fois. Les commentaires de Miles Mathis sont en vert.

Source de l'article
Traduit par Hélios

NRO

Vos commentaires m'ont donné matière à réflexion, j'ai donc fait d'autres recherches. Ces écussons réclament une analyse.

Comme je le disais précédemment, la flèche noire sur le premier écusson est placé au-dessus des territoires britanniques d'outre-mer de Ste Hélène, Ascension et Tristan da Cunha. Il en est de même pour la flèche du dessous.

Nous avons déjà parlé d'Ascension, mais qu'en est-il des autres îles ? Je me demande tout d'abord pourquoi Napoléon a été exilé en 1815 à Ste Hélène par les Britanniques, sur l'un des lieux les plus isolés de la planète. Et pourquoi une garnison militaire a-t-elle été maintenue sur l'île Tristan da Cunha pour se prémunir de toute tentative française à venir au secours d'un Napoléon emprisonné à Ste Hélène, à 2173 km de là ? Cela semble ridicule.

dimanche 2 avril 2017

Nucléaire et OVNI, suite


Voici le compte-rendu des recherches faites par l'un des lecteurs de Miles Mathis à la suite de son article sur les coulisses du programme nucléaire. Il traite entre autres des écussons de mission du NRO (Bureau de Reconnaissance National). 

Selon Wikipédia :
Le National Reconnaissance Office (NRO) est l'une des 17 agences de renseignements des États-Unis. Elle crée, construit, et met en opération les nombreux satellites espions du gouvernement américain. De plus, elle coordonne la récupération et l'analyse des informations des engins espions des services militaires et de la Central Intelligence Agency. Le NRO, qui fait partie du département de la défense, reçoit ses fonds du National Reconnaissance Program.
Le NRO travaille en étroite collaboration avec les autres agences de l'information et de l'espace, ce qui inclut la National Security Agency, la National Geospatial-Intelligence Agency, la Central Intelligence Agency, la Defense Intelligence Agency et plusieurs autres organisations. Le NRO est responsable de l'opération de nombreuses stations sur le sol qui collectent l'information prise par les satellites, pour ensuite la redistribuer.

Les commentaires de Miles Mathis figurent en vert dans le texte.

Source de l'article 

Traduit par Hélios.

NRO

[Miles : ce qui suit a été écrit par l'un de mes lecteurs en réponse à mon récent article qui discutait de ce qui peut se cacher derrière le problème nucléaire. Je l'ai publié pour votre édification avec quelques brefs commentaires de ma part.]

La référence à Hiller pourrait expliquer pourquoi les gars de la sphère conspirationniste ont pimenté l'histoire OVNI/extraterrestre avec les soucoupes volantes nazies. Et si les lumières de Phoenix "en forme de boomerang" (comme le disent des témoins dans les vidéos sur YouTube) étaient réelles, cela pourrait expliquer autre chose. Quand j'ai lu votre supposition des super-riches voyageant silencieusement de nuit dans les nouveaux modes de transport, cela m'a frappé. Je me suis souvenu de l'un des écussons les plus effrayants des missions de la NRO, sorti en août 2000 (3 ans après l'événement des lumières de Phoenix), avec des yeux de hibou et la devise La nuit nous appartient.

vendredi 31 mars 2017

Appel a souscription pour une TRÈS BONNE CAUSE...


Reçu hier cette newsletter de Stéphane Lhomme, qui nous présente cette souscription pour une TRÈS BONNE CAUSE.
Merci de faire suivre ce lien à tous ceux qui sont concernés par les problèmes du compteur Linky.

APPEL À SOUSCRIPTION POUR EXPÉRIMENTER LA PROCÉDURE EN JUSTICE CONTRE LA POSE D'UN LINKY

Madame, Monsieur,

Sollicité par mes soins, le cabinet d'avocats Artemisia a mis au point divers documents qui peuvent être utilisés gratuitement par les communes et les particuliers dans le but d'éviter la pose des compteurs Linky. Nous espérons avoir bientôt de bons résultats.

Pour autant, le problème reste entier pour les personnes qui, hélas, se sont vues imposer un Linky. Dans un tel cas, il faut saisir un cabinet d'avocat... ce que la plupart des gens hésitent à faire car cela coûte cher pour un résultat qu'il est bien sûr impossible de connaître à l'avance.

Aussi, il apparait nécessaire d'expérimenter au moins une première fois cette procédure pour savoir si nous pouvons en sortir gagnant. Les militants de l'Ariège m'ont justement saisi du cas d’Émilie C (que je ne connaissais pas jusqu'alors, il n'y a donc aucun "privilège" dans le choix de son cas) qui a fait la procédure proposée par le cabinet Artemisia concernant une nouvelle installation, mais qui s'est malgré tout vue installer un Linky.

Je vous sollicite donc pour essayer de rassembler les 3000 euros (2500euros HT) nécessaires pour saisir le cabinet Artemisia afin qu'il mène la procédure en faveur d’Émilie.

A cet effet, je viens de réactiver une association en sommeil dont je suis président, nommée RÉCIDIVES, dont vous trouverez les statuts ci-joint (Je ne peux insérer le lien... mais j'ai une confiance totale en Stéphane), et dont le principal intérêt en l'occurrence est de posséder un compte bancaire qui va me permettre de recueillir les dons en toute transparence.

Si vous voulez bien participer à cette initiative, pour aider Émilie mais aussi (je dirais presque : et surtout !) pour expérimenter la procédure, je vous remercie par avance :
- soit d'adresser un chèque à l'ordre de Récidives à : Association Récidives, 12 rue des Pommiers, 33490 Saint-Macaire
- soit de faire un virement auprès de votre banque en direction du compte de Récidives en utilisant le RIB ci-joint.

Note : cette seconde possibilité est, de loin, celle qui me demande le moins de travail.
Dans tous les cas, merci de m'envoyer un e-mail (l'adresse email de Stéphane se trouve sur son site, lien en fin d'article) ou de le rappeler dans votre courrier afin que je puisse remercier puis tenir tous les participants au courant de l'utilisation de l'argent récolté. Notez bien qu'il ne s'agit pas d'adhérer à cette association, le but n'est pas de "gagner des adhérents" mais bien de récolter l'argent nécessaire à la procédure.



Notre combat se doit d'être mené sur plusieurs fronts (mobilisations, refus par les communes, refus par les particuliers, procédures en justice, etc), la présente initiative prend place dans ce dispositif.



Merci d'avance de votre participation. Je rappelle à nouveau que je ne suis candidat à rien, que je ne vends rien, et que je ne touche évidemment pas un centime lors des démarches juridiques et judiciaires proposées ou engagées.



Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33490)
Animateur du site : http://refus.linky.gazpar.free.fr


RIB RÉCIDIVES

lundi 27 mars 2017

Programmes nucléaires et OVNI selon Miles Mathis


Miles Mathis (qui est physicien, je le rappelle) aborde le sujet du nucléaire et des OVNIs. 
J'ai omis de traduire certains passages concernant la généalogie (avec digressions) et résumé ce qui me semblait intéressant.

Que se cache-t-il vraiment derrière les programmes nucléaires ?



Par Miles Mathis (10 février 2017)
Traduit par Hélios

Comme à l'accoutumée, ce n'est que mon opinion, protégée par le droit à l'expression.

Cet article sera plus spéculatif que d'autres précédemment écrits. Les preuves cachées m'obligent souvent à déduire ou induire les causes probables, mais ici il me faudra induire plus que d'habitude. Je m'améliore à ce sujet en vieillissant et c'est parce que j'ai davantage de données dans la tête pour croiser les sources. J'ai étudié une large variété de questions depuis des dizaines d'années et à un moment toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Au bout de plusieurs décennies, des schémas directeurs ressortent de tous les mensonges qu'on nous a racontés et le tissu de mensonges commence à s'effilocher. Il s'effiloche maintenant très vite selon moi.

vendredi 24 mars 2017

Rassemblement anti-Linky du 22 mars à Paris, compte-rendu

Je vous avais annoncé cet événement sur le blog. Voici le compte-rendu qu'en a fait Stéphane Lhomme.


Compte-rendu du rassemblement

 STOP-LINKY du 22 mars devant la 

maison de la Radio à Paris




Vous pouvez consulter une vidéo du rassemblement anti-Linky, réalisée par l'Humanité.fr.


Environ 400 personnes, qui représentaient pour la plupart des collectifs d'à peu près partout en France, se sont rassemblées hier devant la Maison de la Radio pour interpeller les candidats à l'élection présidentielle qui s'exprimaient tour à tour devant 800 maires rassemblés par l'Association des maires de France (AMF).


Il est à noter que de nombreux autres rassemblements de soutien avaient lieu un peu partout en France et surtout loin de Paris (un petit florilège sera diffusé sous peu en complément du présent compte-rendu).


Hormis l'Humanité, aucun prétendu "grand" média n'a couvert ce rassemblement. Les reporters de France-inter et France-Info n'ont pas été capables de faire un épuisant déplacement de... 10m, seule France Bleu Paris, en tant que radio locale, a fait un reportage.

Pour lire la suite, allez sur le site de Stéphane

samedi 18 mars 2017

Photos et vidéos de mars

Alice et son ami le grand Danois
Une seconde avant le hurlement

mercredi 15 mars 2017

Le Sphinx : ensablement... désensablement...


Suite aux commentaires sur l'apparence du Sphinx dans l'article sur le tourisme en Égypte, Valuebreak a fait une recherche sur cette histoire d'ensablement et de désensablement en se basant sur des photos. Sa conclusion est surprenante.



Le Sphinx : ensablé... désensablé...


Par Valuebreak

12 mars 2017


Je vous propose un diaporama chronologique de différentes photos du sphinx, à étudier sous l’angle : est-il ensablé ou pas ?
Et n’omettez pas de lire ma conclusion svp ….
Aux époques récentes, les travaux de désensablement du sphinx de Gizeh sont attribués à :

  • Giovanni Caviglia en 1816
  • Karl richard Lepsius en 1842
  • Auguste Mariette en 1850 - 1854
  • Gaston Maspéro
  • Emile Baraize
  • Selim Hassan

1816 : Nous n’avons pas de photo du sphinx. Je note juste que d’après Wiki, Caviglia utilisait en 1817 de la dynamite dans la grande pyramide … 49 ans avant l’invention de la dynamite par Nobel en 1866. Si, si ….


1839 : Date conventionnelle de l’invention de la photographie, d’après Nièpce et Daguerre.

Cette photo est datée du début 19ème, sans précision, prise d’un ballon à air chaud.


1842 : Le Wiki allemand ne mentionne aucune activité de Lepsius relative au sphinx.


1853 : Le sphinx est désensablé :

(note : à cette période, Mariette désensable des sphinx à Saqqarah, et non pas à Gizeh)

1858 : Le sphinx est désensablé.


1867 : Le sphinx est ensablé.

1871 : Le sphinx est désensablé, apparition des pattes

1871 Le sphinx est ensablé, pas de patte

1880 : Le sphinx est désensablé, les contours de la stèle de Thoutmosis sont nets.


1882 : le sphinx est ensablé, pas de stèle de Thoutmosis

Note : La pyramide de Chéops est ensablée également.


1886 : Le sphinx est désensablé, la patte gauche est visible, la stèle de Thoutmosis est dégradée.
La pyramide de Chéops est ensablée également.

1887 : Le sphinx est ensablé :

Non daté : restauration de la poitrine :

1925 les pattes ont bien changé, les contours de la stèle de Thoutmosis sont nets  :

version moderne :

Conclusion : il semble bien que la datation des photos soit un bazar invraisemblable.

Et les techniques de restauration idem … cet article très intéressant de 1997 vous renseignera davantage à ce sujet : http://www.liberation.fr/sciences/1997/07/01/l-enigmatique-restauration-du-sphinx-enfin-sauve-pourtant-la-septieme-merveille-du-monde-avait-bien-_211861

On y apprend que : La poitrine, elle, a perdu plusieurs dizaines de centimètres depuis son désensablement au début du XXe siècle. La pierre, très friable, se désagrège sous l'assaut de l'érosion éolienne particulièrement forte sur le plateau de Guiza.

J’ai déjà fait remarquer que les traces d'érosion sur la poitrine différaient selon les photos…

Un peu de calcul …. La largeur du sphinx est de 14 m, sa hauteur de 20m.

Supposons que ces "plusieurs dizaines de centimètres" évoquées ci-dessus soient 30 cm. On nous écrit donc que la partie basse de la poitrine qui était préalablement ensablée et donc à l’abri de l’érosion perd 30 cm par siècle depuis son exposition à l’air libre. Donc, les parties émergées que sont la tête et le haut de la poitrine, qui elles sont à l’air libre depuis toujours, perdent ces 30 centimètres par siècle depuis leur création … donc elles étaient 30 cm PLUS LARGES un siècle avant les premières restaurations, vers 1850, c’est à dire donc 1m plus larges vers 1550 qu’aujourd’hui! C’est grotesque bien sûr ! Pouvons nous imaginer une tête 1 m plus large dans toutes ses dimensions que l’érosion aurait réduite uniformément ? Non bien sûr … Et quelle aurait été la taille initiale du sphinx il y a 4500 ans, soit 45 siècles ? 15 mètres plus large dans toutes ses dimensions ? Évidemment si les 30 cm sont 40 ou 50, c’est pire encore ….

Donc … le sphinx est … très … récent …. Je vous laisse évaluer votre propre date et vous demander qui était en Égypte à cette époque[vous pouvez donner votre idée sur la question]

L’érosion éolienne est tellement rapide que cela nécessite les multiples restaurations (une toute les 30 ans environ) de la tête, des épaules, et désormais de la partie basse désensablée …

Sources :


https://www.histoire-image.org/etudes/auguste-mariette-grand-sphinx-gizeh
https://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanni_Battista_Caviglia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dynamite
https://de.wikipedia.org/wiki/Karl_Richard_Lepsius
http://www.liberation.fr/sciences/1997/07/01/l-enigmatique-restauration-du-sphinx-enfin-sauve-pourtant-la-septieme-merveille-du-monde-avait-bien-_211861
https://changera.blogspot.fr/2017/03/des-anciennes-photos-du-sphinx-degypte.html


Les photos ont été glanées sur la toile …

samedi 11 mars 2017

L'humanité esclave

On peut être esclave de ses passions, de ses habitudes, de ses émotions et on peut être esclave tout court dans la société, sauf qu'on n'en a pas (ou plus) conscience.

Comme je ne veux pas être esclave du blog, je vais espacer pour un temps les parutions. Le jardin m'appelle et j'ai bien d'autres occupations qui me tiennent à coeur.

Les "esclaves domestiques" du 21ème siècle


Par Sylvain Lamoureux
Traduit par Hélios


Pendant des milliers d'années, 'l'esclave domestique' a fait partie des esclaves les mieux traités; il était autorisé à vivre dans la maison du maître ou du moins à l'écart de ceux qui accomplissaient les tâches du jour sous la menace du fouet. Le statut de domestique était recherché parmi les esclaves car il était le seul à offrir l'espoir d'une vie un peu meilleure. L'esclave domestique était loyal envers son maître qui l'utilisait souvent pour espionner et 'négocier' avec les autres esclaves, en les amadouant pour qu'ils acceptent leur sort avec le sourire. Le syndrome de Stockholm n'est pas vraiment né en Suède.

Si on survole l'histoire de l'humanité, on peut voir que l'esclavage et l'or ont largement prédominé. Au fil des âges, l'esclavage a dû prendre une forme clandestine, car il n'était plus 'acceptable' et on introduisit un 'esclavage plus doux'. Il est intéressant de lire "Les esclaves des dieux", un livre de Michael Tellinger, dans lequel il relaie une information traduite d'anciennes tablettes d'argile sumériennes indiquant que l'humanité a été en réalité créée comme une espèce esclave mais malheureusement cette information est purement et simplement rejetée comme un mythe et une légende. Je n'entrerai pas dans les détails ici mais le livre vaut le coup d'être lu et soulève selon moi la question suivante : pourquoi les 'terroristes' d'aujourd'hui semblent-ils se réjouir de la destruction d'anciens artefacts et sites qui pourraient contenir de nouvelles informations ?

mardi 7 mars 2017

Tourisme en Égypte au 19ème siècle


C'était au bon vieux temps où n'importe qui pouvait escalader les pyramides...
Vous pouvez voir les photos en plus grande taille sur le site Retronaut.

1860-1935 : En visite aux pyramides

1938 : l'heure du thé au sommet de la grande pyramide

Retronaut
Traduit par Hélios

À partir de la visite d'Hérodote au 4ème siècle avant notre ère, les monuments millénaires de l’Égypte ancienne, les pyramides géantes de Gizeh en particulier, ont attiré les touristes européens de l'autre côté de la Méditerranée.

Avec l'achèvement du canal de Suez en 1869, le nombre de visiteurs augmenta, des touristes fortunés principalement. La même année, Thomas Cook, le magnat du voyage, proposa son premier voyage organisé en Palestine et sur les bords du Nil et il lança des excursions en bateau à vapeur sur le grand fleuve les années suivantes.

La découverte de la tombe de Toutankhamon en 1922 déclencha une nouvelle fascination pour l’Égypte parmi les Européens.

Bien que de nombreux touristes se contentaient de poser pour des photos devant le Grand Sphinx et les pyramides, certains plus aventureux choisissaient d'observer la vue depuis le sommet de la pyramide de Khéops.

Le lisse calcaire blanc qui recouvrait autrefois la pyramide avait été depuis longtemps arraché pour construire des bâtiments au Caire, autorisant les touristes et les guides locaux à escalader ses blocs massifs.

Ces photos datant de l'occupation longue de plusieurs décennies de la Grande-Bretagne en Égypte ont enregistré l'exploration par les touristes des impressionnants vestiges, ceux du Sphinx enfoui dans les sables ou le sommet de la Grande Pyramide couvert de graffitis.

(Escalader les pyramides est aujourd'hui totalement illégal.)

1900