Bistro Bar Blog

dimanche 31 janvier 2016

Le cadeau

Ajout: la vidéo avait été supprimée sur Youtube, je l'ai retrouvée sur Viméo.

Un petit film animé de la Filmakademie de Baden Württemberg en Allemagne. Il a récolté de nombreux prix.


The Present from Jacob Frey on Vimeo.

samedi 30 janvier 2016

Un nuage surprenant au Portugal

Lundi, au-dessus de l'île de Madère. Les portugais l'ont surnommé "la main de Dieu".


Une grimpette sur la grande pyramide

 Un jeune allemand a récemment escaladé la grande pyramide de Gizeh en se filmant. Sur son blog, il publie des photos de son expédition :











Et voici le petit film qu'il a enregistré. Il dit n'avoir mis que 8 minutes pour gravir la pyramide et 20 minutes pour redescendre (sécurité oblige). On peut voir de près à quoi ressemblent les "gradins" de la pyramide :



Il aime certainement les sensations vertigineuses, car il a déjà escaladé un gratte-ciel de 333 m à Shangaï et un autre de 240 m à Hong-Kong.

vendredi 29 janvier 2016

Stephen Hawking serait mort et aurait été remplacé...


Stephen William Hawking est né en 1942. Selon Miles Mathis, il serait mort vers 1985 de la maladie qu'il a contractée à l'âge de 21 ans et aurait été remplacé par un sosie. Ce qui permettrait de faire écrire et dire au remplaçant ce que veulent certains. Écoutez les récentes déclarations attribuées à Hawking, "considéré comme l'un des plus grands scientifiques vivants", et demandez-vous dans quel sens elles veulent orienter le monde (comme celle-ci par exemple ; + une photo extraite de l'interview en fin de traduction).

Miles Mathis, l'auteur de l'article, est titulaire de nombreux diplômes scientifiques (de physique en particulier) et c'est aussi un peintre renommé aux USA.


Stephen Hawking est mort et a
 été remplacé


Par Miles Mathis (avril 2015)

Traduit par Hélios


J'ai écrit plusieurs articles qui faisaient la critique de Stephen Hawking, dont un assez long sur sa série pour la BBC, Le Meilleur des Mondes [en anglais, daté de 2011; article très intéressant, car on voit les orientations prêtées au pseudo Hawking. Je peux le traduire s'il y a des demandes]. Mais c'est le premier article qui fait réellement un lien entre mes recherches scientifiques et celles concernant les événements truqués. Je me servirai d'une simple analyse de photos et d'une analyse faciale pour vous démontrer rapidement que l'actuel Stephen Hawking n'est pas la même personne que le Stephen Hawking original.

Ce qui ne devrait pas trop vous surprendre, surtout si vous avez entendu parler de la SLA. Cette abréviation signifie Sclérose Latérale Amyotrophique, qu'on appelle aussi maladie de Lou Gehrig [en France on la nomme plus facilement maladie de Charcot]. On nous dit que Hawking est atteint depuis 52 ans de cette maladie, ce qui constitue un record de plusieurs dizaines d'années. Jason Becker [guitariste américain né en 1969, atteint de la SLA à l'âge de 21 ans] est la seule personne dont j'ai entendu parler qui vit depuis plus de 20 ans avec cette maladie, il y a donc une différence d'environ trente ans entre la survie la plus longue et la seconde survie la plus longue. Ce qui fait une différence de plus de 100 % entre la première et la deuxième place. En d'autres mots, les probabilités sont quasiment nulles.


mercredi 27 janvier 2016

Photos

Barbe pas gênante au travail ?

Les quintuplées Dionne, nées en mai 1934, les seules à avoir survécu plusieurs jours

lundi 25 janvier 2016

Comment sauver un chat avec une perche à selfie


On connaît la passion des chats pour s'installer un peu n'importe où. Mais c'est parfois accidentel comme dans le récit suivant conté avec humour.



Comment j'ai sauvé la vie de mon
 chat avec une masse et une
 perche à selfie

Par Jake Knapp

Traduit par Hélios

C'est le jour de l'an 2016 et je suis dans la salle de bains en train d'expliquer au chef des pompiers que j'ai acheté cette perche à selfie dans le seul but de venir au secours de mon chat. "N'importe quoi", dit-elle avec un sourire en coin. "Mais voyons ce qu'il y a sous ce plancher".

Accroupi près des toilettes, jetant un regard embarrassé aux pompiers, je me demande comment quelqu'un comme moi, qui n'apprécie même pas les chats et pour qui les selfies ne présentent strictement aucun intérêt, se retrouve dans cette situation gênante.

Retournons au début de la semaine.

samedi 23 janvier 2016

Communiquer avec les animaux

Interview d'une spécialiste, Anna Breytenbach.

Comment communiquer avec les animaux, avec Anna Breytenbach


Publié en quatre parties par Michael Theys
Traduction par Hélios


Parlez-nous d'abord un peu de votre parcours personnel.

Je suis née et j'ai grandi dans la ville du Cap en Afrique du sud et j'ai reçu une éducation très ordinaire sans contact spécial avec les animaux. Après le lycée, j'ai fait des études de psychologie, de marketing et d'économie à l'université du Cap et j'ai débuté dans le monde du travail avec une brillante carrière de 12 ans dans la technologie des ressources humaines et de l'information, qui m'a fait voyager en Australie et aux USA. Je vis aujourd'hui entre la mer et la montagne sur une presqu'île au sud du Cap et je fais des voyages en Afrique du sud, en Europe et aux USA pour mes ateliers.

Comment s'est faite votre première approche de la "communication animalière" ? Avez-vous découvert votre don toute jeune ou plus tard dans la vie ?

Âgée d'une vingtaine d'années, j'ai décidé de vivre ma passion pour la vie sauvage (les grands fauves en particulier) en devenant soigneur de guépards et pour cela j'ai fait du bénévolat chaque week-end pour un projet de sauvegarde. Quand j'ai déménagé en Amérique, j'ai étendu cette occupation à la sauvegarde du loup et autres prédateurs.

Observer ces animaux essentiellement sauvages et les approcher m'a probablement ouverte à l'empathie. Mais les expériences psychiques, comme on les appelle, ont démarré quand je faisais ma formation de pistage dans une école près de Seattle.

Ayant été élevée en Afrique, je ne connaissais que très peu les espèces nord-américaines et ne pouvait donc analyser ou interpréter visuellement les empreintes que je repérais. Mon esprit n'avait tout simplement pas de "base de données".


jeudi 21 janvier 2016

L'univers occulte de David Bowie (2/2)

Première partie ICI.



Blackstar

Publié deux jours avant sa mort, Blackstar est le chant du cygne de David Bowie, dans lequel il développe la mythologie qu'il cultive depuis 50 ans. La vidéo du même nom est un défilé de scènes ténébreuses. La figure centrale : un être humain qui devient un dieu.


La vidéo démarre avec un astronaute mort sur une planète éloignée.

Est-ce le Major Tom ? Voyons-nous là sa dernière demeure ? Une jeune fille ouvre le casque de l'astronaute et découvre un crâne chargé d'ornements.

Le crâne incrusté de pierreries représente l'ascension de l'astronaute vers la divinité.

Le crâne devient ensuite une sorte d'artefact venant des dieux.

Une "grande prêtresse" tient le crâne entre deux rangées de femmes qui ne peuvent s'empêcher de trembler en sa présence.

Chantés comme une incantation, les paroles des premiers vers font allusion à un rituel occulte :
In the villa of Ormen, in the villa of Ormen
Stands a solitary candle, ah-ah, ah-ah
In the centre of it all, in the centre of it all
Your eyes
Dans la villa d'Ormen, dans la villa d'Ormen
Se tient un chandelier solitaire, ah-ah, ah-ah
Au centre de tout, au centre de tout
Tes yeux

Dans la vidéo, les hommes et les femmes sont séparés, ce qui transmet l'idée de deux énergies opposées (masculine et féminine). Les deux groupes terminent en nous faisant témoins d'un rituel sexuel magique indirect.

D'un côté, les femmes "prennent la position".

De l'autre, trois épouvantails crucifiés (qui semblent animés d'une force impie) bougent leurs hanches de manière suggestive.


Le mélange de magie sexuelle et les contorsions de Christ en croix donnent à la vidéo une forte orientation d'inspiration Crowley.

Lors d'une interview, le réalisateur de la vidéo, Johan Renck, parle de Crowley.
"Eh bien, je suis un immense fan de Crowley. Je l'ai toujours été. J'ai voulu faire un film sur sa vie il y a quelques années mais nous n'avons pas réussi. J'adore Crowley pour son audace à un certain moment de sa vie. Je pense qu'il est très mal compris. C'était un type bien, mais on l'a décrit comme diabolique, ce qu'il n'était pas."
– Vice News, derrière “Blackstar”: Interview avec Johan Renck, réalisateur des clips de David Bowie’
Le nom lui-même de l'album, Blackstar, se réfère à un important concept occulte : le soleil de minuit.
"Le soleil de minuit faisait aussi partie du mystère de l'alchimie. Il symbolisait l'esprit de l'homme brillant dans la noirceur de son organisme humain. Il se référait également au soleil spirituel dans le système solaire, que le mystique pouvait voir aussi bien à minuit qu'à midi, la terre matérielle étant insuffisante pour obstruer les rayons de son orbe divin. Les mystérieuses lumières qui illuminaient les temples des Mystères égyptiens durant les heures nocturnes seraient les reflets du soleil spirituel rassemblés par les pouvoirs magiques des prêtres."
– Manly P. Hall, The Secret Teachings of All Ages
En gardant à l'esprit la mort imminente de Bowie, les paroles de la chanson prennent une signification toute personnelle
“Something happened on the day he died
Spirit rose a metre and stepped aside
Somebody else took his place, and bravely cried
(I’m a blackstar, I’m a blackstar)”
Blackstar
Bowie parle-t-il de sa propre mort ? De son corps sans esprit emporté par une étoile noire ? C'est encore une autre allusion à Bowie "emporté" par un être mystérieux qui déclare :
I’m the Great I Am (I’m a blackstar)
"Je Suis ce que Je Suis" (“I Am that I Am”) est la réponse qu'utilisait Dieu dans la Bible hébraïque quand Moïse lui a demandé son nom.
Dans la vidéo, Bowie joue le rôle de trois personnages différents.

 Le "disciple aveugle" avec des boutons à la place des yeux. Ce personnage représente l'homme simple, ignorant.

Le prêtre qui propage le "Livre de Blackstar" – avec les disciples abasourdis derrière lui.


"L'illusionniste flamboyant" qui semble avoir pris le contrôle du corps vieillissant de Bowie avec son maniérisme excentrique.


La vidéo décrit donc les différents niveaux associés à la connaissance occulte. Il y a ceux en contact direct avec sa "source véridique" alors que les masses aveugles sont fascinées par une version bâtarde, déployée par des figures charismatiques. David Bowie indique qu'il est, tout à la fois, un homme aveugle simple et un initié occulte – une étoile noire. 

Lazare

La vidéo finale de Bowie dévoile le nom d'une importante figure biblique : Lazare.


"La résurrection de Lazare" de Rembrandt

Dans le nouveau testament, Lazare meurt de maladie et il est ressuscité quatre jours plus tard par Jésus. Dans le contexte de la maladie en phase terminale de Bowie, le titre Lazare convoie l'idée d'immortalité, tout en jouant avec l'idée constante que Bowie appartient à un "autre monde".

Dans la vidéo, Bowie joue le rôle des mêmes personnages que dans Blackstar.


Dans le rôle de "l'homme aveugle", Bowie est un humain âgé qui est faible physiquement, allongé sur son lit de mort et effrayé par ce qui va arriver.
Look up here, I’m in heaven
I’ve got scars that can’t be seen
I’ve got drama, can’t be stolen
Everybody knows me now
Lazarus
D'une armoire dans le coin de la chambre (symbolisant peut-être un portail vers une autre dimension) émerge un autre Bowie, flamboyant, un Bowie éternellement jeune.


Ce Bowie-là n'est pas mourant – il s'offre même quelques pas de danse.

Le costume porté par ce Bowie se rapporte à une relique spécifique de son passé.


Bowie porte le même costume que sur la couverture de "Station to station" sur laquelle il dessine l'Arbre de Vie de la Kabbale.

Comme on l'a vu plus haut, selon Bowie, cet album de 1976 a été écrit "par une personne entièrement différente".

Dans Lazare, nous sommes témoins du retour de cet être immortel.


Avec un maniérisme théâtral, ce Bowie écrit fiévreusement, comme animé par une force supérieure. Est-ce la source d'inspiration de Bowie tout au long des années ?


À un moment, nous aperçevons le crâne de Blackstar, ce qui implique que ce Bowie possède cette connaissance occulte secrète.


Bien que le corps mortel de Bowie ait succombé à une maladie physique (ce qui est le sort ultime de tous les humains), une autre partie de lui continue de vivre, cet être d'un autre monde qui a pris le contrôle de son corps pendant sa carrière.


La vidéo se termine avec un Bowie occulte retournant dans l'armoire et fermant la porte.

Dans Lazare, Bowie dit donc adieu au monde matériel mais nous rappelle qu'une partie de lui survit… cette même partie de lui qui est montée dans l'espace en tant que Major Tom et qui est descendue sur Terre avec Ziggy Stardust. Ce Bowie voyage entre le monde physique et le monde spirituel avec la même aisance qu'il voyage de Station en station dans l'Arbre de Vie de la Kabbale.

En conclusion

Malgré une carrière étalée sur plusieurs décennies, la production de 28 albums et l'exploitation de toutes sortes de concepts énigmatiques, un aspect de Bowie reste constant : il a projeté l'aura d'un être d'un autre monde, qui n'a pas vraiment appartenu à la Terre, qui est apparu parfois soit illuminé spirituellement soit possédé diaboliquement.

Son album final, Blackstar, est une continuation directe du "mythe Bowie". Méticuleusement organisé pour transformer sa mort en œuvre d'art, l'imagerie de Blackstar relie plusieurs périodes iconiques de la carrière de Bowie en vue d'un récit final, qui confirme l'extrême importance de l'occultisme dans son œuvre.

Lazare, le cadeau d'adieu de Bowie, transmet un message important : Bowie plus que tout autre était le réceptacle de quelque chose de plus grand, de plus profond, de plus sombre et de plus total. Il a trouvé l'inspiration pour devenir une icône immortelle et conduire ses fans à se rallier derrière la déclaration que "Bowie est Dieu".

Bowie fut-il vraiment influencé par des forces occultes invisibles ou n'était-il qu'un brillant artiste avec un penchant pour le dramatique ? Pas besoin de se poser la question. Bowie a répondu il y a longtemps :
“I’m closer to the Golden Dawn
Immersed in Crowley’s uniform
I’m not a prophet or a stoneage man
Just a mortal with potential of a superman”
Je suis proche de la Golden Dawn
Revêtu de la tenue de Crowley
Je ne suis pas un prophète ou un homme de l'âge de pierre
Juste un mortel au potentiel de superhomme

mercredi 20 janvier 2016

Les tables de multiplication avec les mains

Le seul impératif, connaitre les tables jusqu'à 5 x 5.

Ensuite regardez la vidéo, cette jeune fille nous explique...



Ce serait sûrement plus ludique pour les enfants.

(Vu sur Koréus)

mardi 19 janvier 2016

L'univers occulte de David Bowie (1/2)


David Robert Jones, dit David Bowie, décédé le 10 janvier 2016, le surlendemain de ses 69 ans, est un chanteur qui ne peut laisser indifférent. Son androgynie, son regard spécial dû à une pupille gauche dilatée en permanence (suite à un coup reçu dans l’œil quand il était tout jeune) et le thème de ses chansons lui ont donné une aura très particulière. Vigilant Citizen s'est intéressé à une facette supplémentaire de ce personnage, son attrait pour l'occulte et il nous livre entre autres le décodage de son dernier album, Blackstar, sorti le jour de son anniversaire, l'avant-veille de sa mort.
(J'ajoute des liens directs vers les vidéos des différentes chansons examinées dans l'article, qui ne figurent pas dans l'article de VC.)

L'univers occulte de David Bowie et 
la signification de "Blackstar"


Par Vigilant Citizen

Traduit par Hélios

Au lendemain de la mort de David Bowie, son dernier album, "Blackstar", se révèle son chant du cygne, conclusion énigmatique d'une carrière ponctuée d’alter-égos fantastiques et de symbolisme ésotérique. Nous allons étudier la signification de "Blackstar" dans le contexte de la carrière de Bowie.


Très peu d'artistes peuvent rivaliser avec la longévité de David Bowie dans l'industrie de la musique, avec une carrière étalée sur 50 ans et la production de 28 albums. Au fil des décennies, Bowie est passé d'un genre musical à un autre, et même d'un personnage à un autre, mais avec une constante : il était environné d'une aura mystique.

À travers son œuvre, Bowie s'est métamorphosé en un 'maître ascensionné' musical, une figure gnostique à l'image du Christ, ayant accédé à un haut niveau d'illumination et qui aspirait à communiquer un message crypté à l'humanité. Bien qu'on puisse attribuer ses nombreuses excentricités aux drogues et au rock and roll, il est impossible de faire le portrait de l'artiste sans mentionner son obsession la plus tenace : l'occultisme occidental.
David Bowie, né David Robert Jones en 1947, est considéré par certains comme une sorte 'd'homme de la Renaissance' dont l'universalité professée est une tentative pour montrer l'apogée de l'évolution en rassemblant les éléments fragmentaires de notre société ; il s'apparente ainsi à de nombreux occultistes.
Mais à la différence de la plupart des occultistes, Bowie possède une fortune considérable, des critiques élogieuses, une intelligence pénétrante et un physique avantageux qui dure ; il semble prêt à atteindre des niveaux et réalisations encore plus élevées. Prochaine étape, la divinité ? Ici on trouve un élément faustien/méphistophélique. Comment peut-on expliquer autrement l'apogée absolue de la trajectoire matérielle de cet homme ? En fait, certaines personnes sont convaincues que son succès colossal n'est pas dénué d'une certaine forme d'assistance surnaturelle. (…)
On ne peut néanmoins ignorer que Bowie a construit son personnage public à partir de divers morceaux d'un puzzle basés sur l'occultisme moderne. Il a rassemblé quelques-uns de ces morceaux dès l'âge de 16 ans.
– Peter R. Koenig, The Laughing Gnostic – David Bowie et l'Occulte
Tout au long de sa carrière, Bowie n'a souvent été qu'un réceptacle, prêtant son corps à divers personnages qui s'exprimaient à travers lui, communiquant souvent des messages à la profonde signification occulte.

Son dernier album, Blackstar ne fait pas exception. C'est en fait le chapitre final "méticuleusement planifié" du "Livre de Bowie", celui qui confirme la véritable signification de son œuvre et l'inspiration occulte qui la sous-tend. Ainsi, pour comprendre Blackstar, on doit d'abord comprendre quelques-unes de ses plus emblématiques imageries.

Le Bowie occulte

S'il fallait sélectionner une citation qui résumerait avec le plus de pertinence le David Bowie occulte, ce serait probablement celle-ci :
“I’m closer to the Golden Dawn
Immersed in Crowley’s uniform
I’m not a prophet or a stoneage man
Just a mortal with potential of a superman”
Quicksand
Je suis proche de la Golden Dawn
Revêtu de la tenue de Crowley
Je ne suis pas un prophète ou un homme de l'âge de pierre
Juste un mortel au potentiel de superhomme
– Quicksand
Par ces quatre lignes, Bowie révèle la source de sa vision ésotérique : la société secrète de la Golden Dawn ["Aube dorée"].
"La Golden Dawn était une société secrète de magie, la gloire suprême du renouveau occulte qui fleurit à la fin du 19ème siècle et enseignait un mélange unique de mysticisme juif (nommé Kabbale, qu'on trouve aussi dans le symbolisme de Bowie), de voyage astral, de magie, de yoga (également pratiqué par Bowie) et des moyens de communiquer avec les anges et les démons. Pour entrer en communion avec ces derniers, il était d'abord nécessaire de vider son esprit, de libérer un espace pour laisser entrer l'inconnu – ce qui présente une forte ressemblance avec la méthode de découpage des textes de Bowie".
– Ibid.
Quand Bowie déclare qu'il est "revêtu de la tenue de Crowley", il parle d'Aleister Crowley, l'occultiste britannique du 20ème siècle membre de la Golden Dawn et fondateur de l'O.T.O. (Ordo Templi Orientist). Il était surtout connu pour ses recherches dans le domaine de la magie sexuelle, de la magie noire et de sa philosophie, le Théléma.
Les techniques magiques se sont popularisées grâce aux écrits d'Aleister Crowley qui fut d'abord membre de la Golden Dawn et plus tard de l'O.T.O., qui était (et est toujours) profondément impliquée dans la magie sexuelle. Le public perçoit la Golden Dawn et l'O.T.O. comme des organisations pseudo-maçonniques où l'aspirant passe par les étapes d'une cérémonie d'initiation vêtu de costumes semi-égyptiens – semblables à celui que portait Bowie lors d'une séance de photo avec Brian Ward en 1971.
– Ibid.
 Aleister Crowley (à gauche) et David Bowie sur la pochette de la version CD de Space Oddity.

En 1976 Bowie déclarait:
"Mon intérêt majeur, c'est la Kabbale et Crowley. Ce monde noir et plutôt effrayant du vilain côté du cerveau."
Dans une interview de 1983, Bowie ajoutait :
"J'avais cet intérêt plus que passager pour l'égyptologie, le mysticisme et la Kabbale. À l'époque il semblait parfaitement évident que c'était une réponse à la vie. Ma vie entière se transformait en ce monde fantastique nihiliste bizarre de catastrophe imminente, en caractères mythologiques et en totalitarisme futur."
– David Bowie, Musician, Mai 1983
Connaissant l'importance de l'occultisme dans la vie de Bowie, les personnages de sa carrière acquièrent un niveau de signification supplémentaire, niveau qu'on retrouve renforcé dans Blackstar.

Major Tom

En 1969, Bowie sortit Space Oddity, un 45 tours publié intelligemment neuf jours avant l'alunissage d'Apollo 11, en en faisant le thème officieux de cet événement historique. La chanson présentait le Major Tom, un astronaute qu'on  lançait dans l'espace et dont le sort ultime restait incertain. Le morceau se termine avec ces paroles :
“Here am I floating ’round my tin can
Far above the Moon
Planet Earth is blue
And there’s nothing I can do”
– Space Oddity
“Me voici flottant dans ma boîte de métal
Bien au-dessus de la lune
La planète Terre est bleue
Et il n'y a rien que je puisse faire"
– Space Oddity
À un niveau ésotérique, le Major Tom représente l'ascension des mortels vers la divinité – interprétation apparemment confirmée dans la vidéo de 2015 avec la chanson Blackstar.

En 1972, Bowie introduit un nouvel alter égo qui à l'inverse descend du ciel vers la Terre.

Ziggy Stardust


Les deux apparences de Ziggy Stardust. À gauche, accentuation du signe de l’œil-qui-voit-tout (tiré de l'album Alladin Sane) et l'autre met en relief la glande pinéale, autrement dit le troisième œil.

Pour son cinquième album, Bowie a introduit l'alter égo Ziggy Stardust, un extraterrestre androgyne qui a été envoyé par les "Infinis" pour annoncer la venue d'hommes des étoiles sur Terre.
Dans l'interprétation visionnaire de Bowie, la civilisation était sur le point de s'effondrer et les "Infinis" allaient arriver. Ziggy Stardust allait annoncer la venue de ces 'hommes des étoiles' porteurs d'espoir. Ziggy est leur prophète, le messie qui s'élève à des hauteurs spirituelles incroyables et se maintient en vie grâce à la dévotion de ses disciples. Quand les hommes des étoiles arrivent enfin, ils empruntent des parties de Ziggy pour pouvoir se manifester comme des êtres physiques réels. Ils finissent par le dépecer sur scène pendant l'interprétation de la chanson 'Rock'n Roll Suicide'. Au moment de la mort de Ziggy, les hommes des étoiles incorporent son essence et deviennent visibles.
– Ibid.
Avec Ziggy Stardust, Bowie incarnait l'archétype du "dieu mortel", sauveur envoyé d'en-haut qui finit par sacrifier sa vie.

La nature androgyne de Ziggy Stardust représente de manière occulte un état de haut niveau spirituel. Dans l'occultisme, l'étape la plus élevée d'illumination est réalisée par l'intériorisation de la dualité et un équilibre entre des forces opposées – le bien et le mal, l'actif et le passif, le masculin et le féminin. Ce concept est représenté symboliquement par le dieu cornu hermaphrodite Baphomet. On le décrit aussi dans le symbolisme de l'alchimie comme un androgyne alchimique.

Ce symbole extrait du Turboe Philosophorum (1750) représente une figure hermaphrodite en tant qu'accomplissement du grand œuvre. Les principes actifs et passifs de la Nature sont souvent dépeints par des personnages masculin et féminin, et quand ces deux principes se rejoignaient harmonieusement en une seule nature ou corps, la coutume voulait qu'ils symbolisent cet état de parfait équilibre de la figure montrée ci-dessus.

Ziggy Stardust incarne aussi l'opposition entre le monde spirituel et le monde matériel : bien qu'il représente un niveau d'illumination spirituelle élevé, il est également une star du rock bisexuelle aux mœurs légères, avec un penchant marqué pour les drogues dures.

Contrairement au Major Tom qui monte vers le ciel, Ziggy Stardust descend des "cieux". C'est un "être supérieur" qui prend forme humaine pour communiquer un message, pas très différent de celui de Jésus Christ.

Station to Station


En 1976, Bowie sortit Station to Station, un album dont l'enregistrement ne lui a laissé que peu de souvenirs, en raison surtout de sa forte consommation de cocaïne. Il précisa plus tard que c'était le travail "d'une personne entièrement différente".
"Bowie ne se rappelle presque rien de la production de l'album, même pas du studio, admettant ensuite, "Je sais que j'étais à Los Angeles parce que je l'ai lu".
Malgré tout, l'album comporte un lourd symbolisme occulte. La chanson Station to Station, se réfère au voyage dans l'Arbre de Vie de la Kabbale.

"Kether" et "Malkuth" sont deux des 10 éléments de l'Arbre de Vie de la Kabbale – le plus élevé et le plus bas, respectivement.

Si on suit le chemin décrit ci-dessus par Bowie, entre Kether et Malkuth s'inscrit la descente de la divinité dans le royaume physique. Le thème de la "descente des cieux" a toujours été au cœur de l’œuvre de Bowie.

Dans une interview de 1997, Bowie développe la signification "magique" de la chanson et s'interroge sur le fait qu'aucune source populaire n'y ait jamais accordé d'attention.
"Dans le morceau "Station to Station" on retrouve beaucoup d'éléments du chemin de croix. Toutes les références concernent la Kabbale. De tous les albums que j'ai écrit, c'est celui qui se rapproche le plus d'un traité de magie. Je n'ai jamais lu de compte-rendu qui l'ait pleinement compris. C'est un album extrêmement sombre. Vilaine période à vivre, je dois dire."
– Q Magazine, ChangesFiftyBowie”, 1997
Sur la couverture de l'album, on voit Bowie qui dessine l'Arbre de Vie de la Kabbale :


Bowie dessinant l'Arbre de Vie de la Kabbale.

Plusieurs dizaines d'années plus tard, en 2015, Bowie est confronté à sa propre mortalité et sent le besoin d'offrir à ses fans un cadeau final. Blackstar reprend tous les éléments mentionnés ci-dessus (avec d'autres) pour créer un drame final, énigmatique et ritualiste.

**************
À suivre.

dimanche 17 janvier 2016

Le tremblement de terre qui mit un empire à genoux



Le tremblement de terre qui mit un 
empire à genoux



Par William O'Connor

Traduit par Hélios


Au 18ème siècle, l'empire portugais vivait dans l’opulence de son deuxième âge d'or. Mère Nature avait cependant d'autres projets.

Ce fut une calamité de proportions bibliques, presque comparable à Sodome et Gomorrhe.

En 1755, Lisbonne, capitale du vaste empire portugais et troisième port le plus actif du monde, vivait son deuxième âge d'or. La quantité apparemment inépuisable d'or en provenance du Brésil avait permis à la petite nation de retrouver le niveau de richesse qu'elle occupait deux siècles auparavant grâce à ses colonies d'Afrique et d'Asie.

Le jour de la Toussaint de cette année-là, tout cela cessa brusquement quand un séisme, un tsunami et un incendie détruisirent Lisbonne et reléguèrent l'empire portugais au rang d'une simple note de bas de page dans l'histoire.

"De cet empire mondial / Où Neptune élevait son trident / Et à qui tout l'Orient, l'Amérique et les plus lointaines provinces / envoyaient leurs trésors en flottes ininterrompues / Il ne reste rien, juste un souvenir pitoyable", écrivait Francisco de Pine e de Mello en 1756, cité dans le superbe récit, récemment paru, du cataclysme de Mark Molesky, This Gulf of Fire : The Destruction of Lisbon. Selon ses calculs, 40.000 personnes périrent (20 % de la population) et 85 % de la ville furent détruits.


mercredi 13 janvier 2016

Prodigieux dauphins




L'aube des dauphins



Sont-ils dotés, ainsi que d'autres animaux, de super-pouvoirs ?

Par Patrick Marsolek
Traduit par Hélios

En 2014, Maddalena Bearzi, chercheuse à la Société de Conservation de l'Océan, et son équipe étudiaient un banc de grands dauphins près de Los Angeles. Ils travaillaient sur le rivage dans une zone où les dauphins venaient régulièrement se détendre et se nourrir. Un dauphin partit subitement vers les eaux profondes et bientôt le reste de la troupe fit demi-tour et suivit. Bearzi et son assistante décidèrent de les suivre avec leur bateau. Les dauphins augmentèrent leur vitesse et les chercheuses firent de même pour suivre la cadence. À environ 5 km au large, les dauphins stoppèrent, formant un cercle autour d'un objet sombre dans l'eau. L'assistante de Bearzi se mit à hurler, "Il y a quelqu'un dans l'eau !" Tout d'abord ils ne virent que le corps apparemment sans vie d'une jeune femme blonde toute habillée. En s'approchant, la femme tourna faiblement la tête vers elles et leva légèrement la main pour demander de l'aide. Il s'avère que les deux chercheuses arrivèrent juste à temps pour sauver la vie de la jeune femme. Elles apprirent ensuite qu'elle était venue en vacances d'Allemagne et avait accroché une lettre de suicide à son cou. Comment les dauphins ont-ils su que cette femme était en train de mourir à 5 km de l'endroit où ils mangeaient et pourquoi se sont-ils préoccupés d'elle ?

Les dauphins ont des facultés cognitives et sensorielles remarquablement semblables aux nôtres et ils peuvent aussi en posséder d'autres qui nous sont étrangères. De nombreux animaux différents manifestent des signes d'intelligence qui s'apparentent à ceux des humains. Les corneilles et corbeaux se servent de logique pour résoudre de complexes casse-têtes et les éléphants ont des rituels de deuil. Dans cet exemple, les dauphins semblent faire preuve d'une intuition accrue et d'empathie pour les humains. Si les dauphins n'expriment pas que de l'empathie pour nous mais agissent sur la base de ces sentiments pour nous aider, cela devrait orienter nos discussions sur leur intelligence, sur le concept humain "d'intelligence" en général et sur la manière dont nous sommes connectés aux dauphins et à d'autres espèces douées de conscience.

dimanche 10 janvier 2016

Les "arbre-repères" des amérindiens


Du temps où les innombrables tribus indiennes parcouraient leurs territoires avant l'intervention des colons américains et les massacres qui s'ensuivirent, elles avaient inventé un moyen pour se guider à travers ces vastes étendues où la survie était une nécessité. Ce moyen était respectueux de la nature, car il consistait à baliser des pistes à l'aide des arbres. 

Quand l'arbre était jeune (le choix se portait sur une essence au bois dur), on fixait son tronc en l'inclinant à un angle d'au moins 90° (entre 1,20 et 1,50 m à partir du sol, pas plus) pour qu'il pousse horizontalement puis on laissait partir une branche vers le ciel et on coupait ensuite l'extrémité de la branche horizontale, ce qui lui donnait cette forme très particulière.



L'orientation du tronc horizontal indiquait le sens de la piste et guidait vers une source, un passage de rivière à gué ou une caractéristique du territoire. Sachant que les éléments (vent, neige) peuvent incliner naturellement des arbres de cette manière, il faut un œil avisé pour les différentier des arbres-repères.

Même si les tribus ont disparu, certains de leurs arbres repères subsistent et des américains passionnés en ont fait un but de recherche et les ont immortalisés en photos.

Voici quelques beaux spécimens qui se sont conservés.



samedi 9 janvier 2016

Un trio bien synchronisé

Deux photos trouvées sur Twitter, via le site Bored Panda.

Quelqu'un peut-il nous expliquer ce qui se passe ici ?


Sérieux, qu'est-ce qu'ils mijotent ? Une idée ?


vendredi 8 janvier 2016

Photos

La première fournée de 2016.

D'abord trois dessins parus sur Bored Panda où vous devez trouver (rapidement) pour le 1er un chat parmi des chouettes (je ne vous ferai pas l'injure de vous donner les solutions) :


Un panda parmi des pingouins :


Un trèfle à 4 feuilles :




jeudi 7 janvier 2016

Charlie Hebdo, un an après

Voici la couverture de l'édition spéciale de Charlie Hebdo un an après les événements.

Décodage par Vigilant Citizen dans sa série de "Symbolic Pics of the month".




"Pour le premier anniversaire de l'attentat de Charlie Hebdo, le magazine a publié une édition spéciale avec une couverture plutôt symbolique. Elle représente Dieu en terroriste portant un fusil en bandoulière, habillé d'une robe ensanglantée. Au-dessus de Dieu on voit le symbole de "l'oeil qui voit tout" dans un triangle, symbole utilisé par des églises pour représenter la divinité. Comme vous le savez, c'est aussi le symbole favori de l'élite occulte, dérivé de l'ancien symbole égyptien l'oeil d'Horus. Sachant cela, la couverture dit en substance "Les VRAIS assassins courent toujours : l'élite occulte" tout en les plaçant littéralement au-dessus de Dieu - qui est perçu comme un démiurge imparfait dans la philosophie occulte."


mercredi 6 janvier 2016

David Icke démythifié

C'est le titre d'une longue vidéo de Chris White publiée sur YouTube en 2010. 

J'ai trouvé la version VOSTFR sur le blog MK-Polis. Elle comprend 3 parties.

Ce travail n'a pas pour but "d'assassiner" David Icke, il serait sans le savoir l'instrument du N.O.M., conclut Chris White.

Présentation des 3 parties :

Part 1
Les similitudes entre l’enseignement de David Icke et celui de la Société Théosophique
Alice Bailey, la Société Théosophique et la Lucis Trust, les expériences de channeling de David Icke, les maitres ascensionnés, le concept du Logos Solaire et des Sept Rayons, la théorie de la Lune et de Gaïa, Robert Muller, Maurice Strong, l’Atlantide et la Lémurie, les liens entre Nazisme et Théosophie.



Part 2
Les sources utilisées par David Icke
Brian Desborough, Arizona Wilder, la théorie des Reptiliens, Credo Mutwa, Sai Baba, la version »Zeigeist » du Christianisme, la théorie de l’Univers Hologramme et Michael Talbot.


Part 3
De la Théosophie à l’instauration du Nouvel Ordre Mondial
Les expériences de channeling de David Icke, Terence McKenna, la nature des entités extra-dimensionnelles, la notion centrale d’évolution spirituelle, la Ceinture de Photons, les pratiques liées à l’occultisme, la paralysie du sommeil, les sacrifices rituels, les lignes de Ley, la molécule DMT, le Nouvel Ordre Mondial et sa religion universelle, le Facteur X et les Extraterrestres, conclusion.


Qui est vraiment David Icke ? 3/3 par Guilux04

mardi 5 janvier 2016

Le génial coup de pub des frères Michelin



Qui ne connaît le guide Michelin ? L'histoire d'un magnifique coup de pub des frères Michelin au début du 20ème siècle, qui a fait connaître son logo au bibendum dans le monde entier. Aujourd'hui Michelin est le 2ème producteur mondial de pneumatiques et son guide est mondialement connu.



Comment une entreprise de 
pneumatiques a-t-elle pu devenir 
une autorité en matière de
 restaurants ?




Traduit par Hélios




C'est en fait tout à fait logique. C'est aussi un coup de marketing génial. Mais comment des chefs talentueux et des restaurants réputés en sont-ils arrivés à autant se préoccuper de l'approbation (et des étoiles) d'une société qui vendait des pneumatiques ?