Bistro Bar Blog

lundi 19 décembre 2016

La Révolution Française vue par Miles Mathis (3/3)

Partie 1
Partie 2

(...)
Malheureusement (ou heureusement selon de quel côté on se trouve), les capitalistes sont allés trop loin et trop vite. C'est toujours le cas. Au début des années 1790 ils tentèrent de déraciner le christianisme en créant une semaine de 10 jours [le fameux calendrier républicain] pour que les gens ne sachent plus quand on était dimanche ou un jour saint. Des festivités civiles ont remplacé les fêtes religieuses. Un Culte de la Raison, à la fois athée et anthropocentrique, fut créé pour remplacer le christianisme. Cela répugna tellement au peuple que la manœuvre échoua massivement. Même si les gens "normaux" ne s'étaient pas beaucoup impliqués dans la Révolution – fabriquée du début à la fin – ils furent très impliqués dans la contre-Révolution. [Voyez la guerre de Vendée où les paysans se révoltèrent contre la Révolution. Ce soulèvement fut écrasé par un génocide à Paris contre le peuple de France. Cela ne s'est pas produit uniquement en Vendée, mais dans toute la France. Cela montre l'état d'esprit des capitalistes envers le petit peuple ou tiers état. Le même genre de chose se produisit un siècle plus tard en Russie quand une révolution "pour le peuple" contraignit le peuple sous la menace des armes.] Malgré les brutales répressions des capitalistes, cette contre-Révolution en faveur de l'Église fut si réussie qu'elle conduisit au rétablissement final de la monarchie. Ce fut la principale raison expliquant que la Révolution n'a pas "pris" immédiatement ou complètement, même si ce n'est pas ce qu'on vous apprend d'habitude.
Le calendrier républicain

Ce n'est pas ce qu'on m'a enseigné. Je ne sais pas ce qu'on enseigne en France, mais le peu qu'on nous enseigne dans les pays anglophones est résolument pro-révolutionnaire. Cela ne dépasse guère le Liberté Égalité Fraternité et l'habituel battage autour. Mais je pense que vous vous rendez compte qu'ils essaient toujours désespérément de vous vendre le Culte de la Raison et qu'ils échouent encore. Je suis scientifique et non chrétien, je trouve pourtant que le Culte de la Raison est répugnant et transparent. Je ne veux rien avoir affaire avec… mais pas parce que j'ai quoique ce soit contre la raison. Je suis entièrement pour la raison et la logique, ce qui est mon fil conducteur dans ces articles. Non, ce qui me dégoûte, ce sont ceux qui incitent à ce Culte de la Raison et la raison pour laquelle ils y incitent. Ils vous vendent un Culte de la Raison parce qu'ils se fichent complètement de votre édification ou de la Raison. Ils vous le vendent pour pouvoir mieux vous contrôler et presser le citron jusqu'à la dernière goutte. Pour ce faire il était nécessaire d'inverser toutes les anciennes vérités et les anciens faits, ce à quoi ils sont près d'arriver comme nous l'avons vu. Ils ont fait passer tous ces bâtards tels Voltaire, Montesquieu, Paine, Jefferson et des milliers d'autres comme de grands penseurs quand ils étaient tous en fait les pions des capitalistes. Pour être honnête, je n'ai jamais su quoi penser de Jefferson jusqu'à ce que le retrouve impliqué dans la Révolution Française. L'histoire américaine qu'on m'a enseignée à l'école était bien plus "expurgée" que cette histoire de Révolution Française que je lis maintenant, ou bien j'étais trop jeune pour comprendre. J'ai compris depuis.


Toute cette affaire du Culte de la Raison est une autre grosse clé du mystère, car si la Révolution Française avait été telle qu'on nous l'a dite, il est impossible qu'ils aient pu démolir le christianisme aussi vite. Si la Révolution avait été réellement un soulèvement populaire, ou même un soulèvement de la bourgeoisie, personne n'aurait penser à démolir aussi précipitamment le christianisme pendant les premières années de la Révolution. Seuls des banquiers juifs ont pu le penser et le mettre en œuvre aussi complètement et si rapidement. Cela aurait dû demander des années de planification. Ni les gens du peuple ni la bourgeoisie n'étaient si farouchement anti-chrétiens, comme ce fut prouvé par leur réponse. Seuls les capitalistes et leurs complices, tel Voltaire, ont pu encourager une telle chose. 
 
Une autre chose qui ne m'abuse pas, c'est la fuite de Louis à Varennes [Varennes est situé dans la Meuse, en Lorraine]. C'est plus d'un an avant l'attaque des Tuileries, ce qui confirme ce que je disais plus haut. Si Louis fut suffisamment effrayé pour fuir la France en juin 1791, pourquoi aurait-il résidé aux Tuileries, en plein Paris, en août 1792 ? Ce n'était pas réellement une fuite vers Varennes, il est donc difficile de comprendre pourquoi on l'intitule toujours ainsi. C'était une fuite vers Montmédy, où le général royaliste Bouillé et les troupes royales devaient l'attendre. On nous dit que Louis et sa famille ne sont allés que jusqu'à Varennes, mais Varennes est en réalité à environ 30 km de Montmédy, assez près pour que les troupes aient pu venir à sa rencontre et l'escorter. Pourquoi ne l'ont-ils pas fait ? Parce que c'est un autre événement simulé. Il ne s'est jamais produit. Comment le sais-je ? De plusieurs manières. Pour commencer, on nous dit qu'ils furent capturés parce qu'ils avaient été reconnus lors de l'arrêt précédent à Sainte-Menehould. Mais si vous étiez en train de fuir pour sauver votre peau, arrêteriez-vous un convoi tous les 15 km pour avoir un verre de vin ? Sûrement pas. Vous ne vous arrêteriez pour quoi que ce soit, encore moins dans une ville. Si Marie-Antoinette avait besoin de faire pipi, ils se seraient arrêtés entre les bourgs où la route aurait été déserte. Le trajet n'était que de 260 km entre Paris et la frontière. Impossible à l'époque de le faire en deux heures et demie, mais c'était faisable quand même en une dizaine d'heures. Vous pourriez dire qu'il fallait stopper pour changer les chevaux, mais Bouillé aurait pu s'arranger en positionnant des chevaux frais entre les villes pour empêcher que Louis se fasse reconnaître. Cela aurait été prévu. Ceux qui vous racontent ces histoires non seulement supposent que tous ceux qui furent impliqués se sont conduits comme des idiots, mais ils vous prennent vous aussi pour un idiot. 
L'arrestation de la famille royale. Encore une imagerie d'Épinal avec ce tableau de Thomas Falcon Marshall de 1854

Mais voici la raison principale me faisant dire que c'était simulé. Il est admis que l'évasion a été préparée par le comte suédois Axel de Fersen le Jeune. Nous avons déjà fait sa connaissance dans mon article sur Napoléon, n'est-ce pas ? J'ai lui ai consacré deux pages, montrant qu'il était un crypto-juif de la Maison royale suédoise de Vasa. Le père de Fersen était un capitaliste de premier plan et l'homme le plus riche de Suède. Il était propriétaire d'une grande partie de la Swedish East India Company [Compagnie suédoise des Indes Orientales], "la plus profitable entreprise de tous les temps". Nous voyons donc ici que ce n'est pas seulement le nom Vasa qui est l'indice dominant de ces mystères, mais aussi l'East India Company. Le nom de cette société ressort dans tous ces canulars avec une régularité d'horloge. On nous dit que Fersen était l'ami de Marie-Antoinette, de Washington, de Voltaire et de Rochambeau, parmi d'autres.
Axel de Fersen

Et maintenant la cerise sur le gâteau. Je pourrais continuer indéfiniment à exposer la farce de la Révolution Française, mais ça me fatigue vite. Je vais sauter directement à la conclusion de cet article. On dit que Louis XVI a été guillotiné, comme vous le savez probablement. Ce que vous avez peut-être oublié, c'est que vingt ans plus tard son frère est devenu le roi Louis XVIII. Les frères n'avaient qu'un an d'écart, l'un étant né en 1754 [Louis XVI, le 23 août] et l'autre en 1755. 
 
Tous deux ont reçu Louis comme prénom. Cela ne vous semble-t-il pas étrange ? Deux frères nés à un an d'écart et tous deux nommés Louis ? Vérifions si Wikipédia nous fourvoie avec Louis XVIII  :
Le prénom Louis lui a été attribué car il était typique des princes de France.
Mais attendez. Au moment de sa naissance, Louis XVIII avait prétendument deux frères plus âgés, il n'était donc que Fils de France. Ils admettent même qu'il était le comte de Provence, et non un prince. Son patronyme complet est également curieux : Louis Stanislas Xavier. Pour moi ça sonne faux. Ce ne sont pas des noms Bourbon. Ses frères s'appelaient Louis Auguste et Charles Philippe. Pourquoi avait-il aussi trois prénoms alors que les deux autres n'en avaient qu'un ?

Mais là où le bât blesse, bien sûr, c'est que lui et son plus proche frère étaient tous deux prénommés Louis. Wikipédia veut vous faire croire que chacun des fils Bourbon se prénomme Louis, mais est-ce vrai ? Voyons. Comment s'appelaient les fils de Louis XV ? Louis Ferdinand [père de Louis XVI] et Philippe. Vous voyez, ils ne se prénommaient pas tous les deux Louis. En fait, le plus jeune fils a été le seul à n'avoir qu'un prénom, pas deux ou trois.

Comment s'appelaient les fils de Louis XIV ? Vous direz qu'il y avait là trois Louis, mais un seul était légitime, Louis Bourbon. Louis-Auguste et Louis Alexandre étaient des bâtards, ils ne comptaient donc pas (jusqu'à la mort du Louis légitime, date à laquelle ils furent légitimés). Mais Louis XVI et Louis XVIII étaient tous deux légitimes, dans les deux cas les fils de la Dauphine, Marie-Josèphe de Saxe. Il semble incongru de prénommer deux frères légitimes Louis et cela n'a pas été le cas
 
Comme preuve supplémentaire, comment se prénommaient les fils de Louis, le Grand Dauphin [le fils légitime de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche] ? Louis, Philippe et Charles. Comment se prénommaient les fils de Louis XIII ? Louis et Philippe. Comment se prénommaient les fils de Henri IV ? Louis, Nicolas et Gaston. Comment se prénommaient les fils de Louis XI ? Louis, Louis et Charles. Vous allez dire ha ha ha ! Mais le deuxième Louis fut baptisé après la mort du premier.

Je pense que vous voyez où je veux en venir ici mais même l'histoire officielle vous donne des indices. Revenons aux prénoms de Louis XVIII, Louis Stanislas Xavier. Il est dit que le deuxième prénom lui a été donné en l'honneur du roi Stanisław Ier de Pologne [Stanislas en polonais]. Notez le "l" polonais, orthographié "ł ". Nous l'avons vu avec Barbara Radziwiłł [Je n'ai pas orthographié ainsi les "l" de ce nom avec la petite barre en travers quand j'ai traduit l'article de Miles Mathis sur Napoléon] dans mon article sur Napoléon, n'est-ce pas ? Je vous ai montré qu'elle était probablement juive. Le même genre de choses se produit-il avec Stanisław ? Vous rétorquerez qu'un "l" stylisé ne veut rien dire, mais n'en soyez pas si sûr. Tout ce qu'il nous reste à faire est d'entreprendre une recherche sur ce roi polonais pour découvrir qu'il n'était pas de sang royal. En 1702, Charles XII de Suède obligea la noblesse polonaise à déposer Auguste II le Fort et à mettre Stanisław sur le trône de Pologne. Bien qu'il ne soit resté sur le trône que pendant cinq ans, sa fille épousa Louis XV de France et devint reine. Ceci posé, je prédis que nous trouverons une sorte de lien entre Charles XII de Suède et la Maison de Vasa. Et ma prédiction se vérifie : son arrière grand-mère s'appelait Catherine de Suède, de la Maison de Vasa. Elle était la mère de Charles X [de Suède]. Je vous ai montré précédemment que Catherine n'était probablement pas la fille de Bona Sforza, mais la fille de Barbara Radziwiłł, faisant d'elle une juive par la lignée maternelle. Ce qui veut dire que le trône suédois a appartenu à la Maison de Vasa jusqu'à Charles XII compris et c'est lui qui a fait monter Stanisław sur le trône de Pologne.

Donc non seulement ces fichus Vasa ont envahi encore une fois ma recherche, nous les voyons aussi maintenant reliés au trône de France. La grand-mère de Louis XVI et de Louis XVIII se nommait Marie Leszczńska. Le père de cette dernière était Stanisław Ier et son grand-père avait été grand trésorier de Pologne. À l'époque comme aujourd'hui, un trésorier est comme un banquier. Allons-nous trouver un lien direct entre elle et Barbara Radziwiłł ? Eh bien, c'est possible. L'arrière grand-père de Barbara s'appelait Bogusław Leszczyński et devinez qui il a épousé ? La princesse Joanna Katarzyna Radziwiłł.

Vous pourriez dire que toute cette théorie dépend d'une chose : les Radziwiłł étaient-ils juifs ? Et vous déclarerez qu'il n'y a aucune réelle preuve qu'ils le soient. C'était une famille noble de Vilnius dans les années 1400. Le fondateur de la famille, Radvila Astikas, aurait été grand prévôt de Lituanie. Cependant, en dehors des preuves détaillées que j'ai présentées dans mon précédent article, nous trouvons la mère de Radvila et sa femme curieusement absentes des bios [son épouse est nommée ailleurs uniquement comme Eudoxia]. Le père de Radvila aurait été Kristinas Astikas, mais Radvila était le quatrième fils de la fratrie et il fut le seul à ne pas transmettre le nom. Les trois premiers fils continuèrent le nom Astikas comme on s'y attendrait ; seul Radvila changea de nom en fondant la famille Radziwiłł.

C'est assez étrange mais le reste de l'histoire familiale est pleine de mystères semblables. La mère de Barbara Radziwiłł est donnée comme Barbara Kolanka, mais la mère de cette dernière apparaît seulement en tant que Bruneta. Encore une fois la lignée maternelle a été nettoyée. Je prédis que nous découvrirons que les Radziwiłł sont juifs, soit par mariage avec la famille Ezofowicz ou par une autre lignée juive. Je prédis que c'est la famille Ezofowicz (plus tard Abrahamowicz) car nous savons déjà que Michal Ezofowicz fut le premier Juif de l'Europe médiévale à être anobli. En tant que noble, il avait mis un pied dans la place. Il semble aussi apparaître au bon moment dans l'histoire pour intercepter la lignée Radziwiłł. Et je vous pose encore une fois la question, si cette famille n'était pas juive, pourquoi des écrivains et des artistes juifs l'ont-ils plus tard idéalisée, embellie et glorifiée à ce point ?

Revenons maintenant à Louis XVIII, alias Louis Stanislas. La première partie de sa vie confirme ma théorie, car nous n'avons presque rien [le Wikipédia français aussi : on passe quasiment de son baptême à son mariage]. Sa bio est limitée au strict minimum et semble fabriquée. Mais nous avons malgré tout un indice. À l'âge de 18 ans il a été ordonné Grand Maître de l'Ordre de St Lazare [ne figure pas dans le wiki français sur la page Louis XVIII. D'ailleurs la pagewiki en anglais est largement plus copieuse que la française. Ce qui est un comble.]. Comme cet ordre était un ordre de croisés fondé à Jérusalem, l'indice n'est pas difficile à décoder. C'est un autre indice inséré dans le récit par les banquiers. Je pourrais me lancer dans un long exposé sur les croisés et leurs divers "chevaliers", comme les fameux Templiers, mais je garderais cela pour un article séparé. Il suffit de dire que ces ordres ne sont pas ce qu'on vous a appris. Ils avaient été infiltrés de bonne heure par les capitalistes juifs. C'est pourquoi le pape Innocent VIII tenta sans succès de les dissoudre. Comme l'Ordre de Lazare était présumé un ordre catholique, il est surprenant qu'un pape ait voulu le dissoudre et également surprenant qu'il y ait échoué.

Nous avons un autre indice similaire quand on nous dit que Louis Stanislas a épousé une princesse de Savoie. La Savoie était en lien avec l'Ordre de St Lazare, car depuis 1572 le chef de la Maison de Savoie en était Grand Maître de l'Ordre par voie héréditaire. La maison de Savoie et les Bourbon avaient ignoré l'interdiction du pape Innocent VIII concernant l'Ordre et l'avaient perpétué. Ce qui nous amène à une contradiction. Vous l'avez peut-être déjà remarquée. Si le Grand Maître était le chef de la Maison de Savoie par voie héréditaire, le duc de Savoie aurait dû être Grand Maître. Celui qui sera le père de la future épouse de Louis Stanislas. Mais on vient de nous dire que Louis Stanislas était Grand Maître. 
 
Étudiez le prétendu mariage de Louis Stanislas et de la princesse Marie-Joséphine et vous verrez de nombreux signes d'imposture. On dit qu'il évitait de dormir avec elle parce qu'elle était très laide et sale, refusant de se laver, etc. Ils n'ont pas eu d'enfant. Pratique. N'étant pas l'aîné, Louis Stanislas aurait pu épouser qui il voulait. Il n'y avait aucune raison qu'il se marie à une telle personne, car les Bourbon étaient déjà alliés à la maison de Savoie et n'avaient pas de raison de renouer des liens à ce moment-là. La seule raison de voir le nom Savoie sortir ici est comme un nouveau repère. C'est précisément la même sorte de repère que l'Ordre de Lazare et ce n'est en réalité qu'une répétition de ce repère
 
Ensuite, le courant officiel admet "un trou de 12 ans dans la vie" de Louis Stanislas. Il n'a rien fait de 1779 à 1791. Pour étoffer sa bio, notez que Wikipédia insère curieusement le récit de la Révolution Française à cet endroit, un récit dans lequel, mystérieusement, Louis Stanislas n'apparait pas. Bien qu'il soit le suivant pour l'accession au trône, les révolutionnaires ne lui ont accordé aucun intérêt.

Quand la Révolution éclata, son jeune frère Charles et sa famille s'enfuirent immédiatement de Paris. Étrangement, Louis Stanislas resta à Versailles avec l'autre Louis.

Tout aussi curieux est qu'en 1791 les révolutionnaires se sont donnés pour tâche de rédiger une succession au trône. Après le fils de Louis XVI, Louis Charles [Louis XVII], il y avait Louis Stanislas et ensuite le duc d'Orléans. C'est curieux pour plusieurs raisons. Même le courant officiel admet que classer Orléans en troisième position était suspect et confirme bien sûr ma théorie. Mais comme notre Louis Stanislas était un personnage inventé, Orléans était en réalité le second dans la succession. Orléans n'accéda pas au trône mais son fils le fit. Louis Philippe, qui devint roi en 1830, était un Orléans.

À la différence de son frère Charles, Louis Stanislas a fait tout ce qu'a fait Louis XVI. Quand Louis XVI s'est enfui à Varennes en 1791, ainsi fit Louis Stanislas. Sauf que Louis Stanislas n'est pas revenu. Il est parti en exil. 
 
Par conséquent, si vous souhaitez savoir où est réellement allé Louis XVI après avoir été "guillotiné", c'est ici :
Le palais Mitau à Jelgava

Marie-Antoinette et lui ne sont pas partis au ciel, ils sont allés au palais de Jelgava [le palais Mitau] qui ne dépare pas trop de Versailles. Il se situe dans la Lettonie d'aujourd'hui, mais à l'époque il appartenait au duc de Courlande, vassal de la Lituanie. Ce qui nous ramène encore une fois à la Maison de Vasa, mais je mets cela de côté pour plus tard. Louis XVI passa plusieurs années en exil là-bas. L'épouse de Louis Stanislas, Marie-Joséphine, ne s'y trouvait pas. Elle était en Allemagne. Elle aurait eu du mal à être là-bas, n'est-ce pas, car il n'y avait qu'un seul Louis et il était toujours marié à Marie-Antoinette.

C'est confirmé par le fait que Louis Stanislas ne s'est jamais remarié après la mort présumé de Marie-Joséphine en 1810. On se serait attendu à ce qu'il se remarie, car il n'avait que 54 ans et redeviendrait roi en 1814. On aurait pu s'attendre à ce qu'il ait un fils, et ayant la cinquantaine, cela aurait été possible. Mais cela ne s'est pas fait parce que des accords avaient été passés des années avant. Il devait retourner sur le trône et ensuite Charles et ensuite Orléans. Aucun fils de Louis XVI ou XVIII n'était destiné au trône, donc il n'y avait aucune raison pour qu'il se remarie ou prétende à quelque fils. Il a pu avoir des maîtresses et des bâtards, mais ils ne sont pas importants ici.

[Un petit détail à régler ici, c'est son fils Louis Charles, ou Louis XVII. On a annoncé qu'il était mort en captivité à l'âge de 10 ans. C'était aussi simulé. Des rumeurs avaient couru à l'époque selon lesquelles il aurait réchappé et les rumeurs étaient fondées. Sauf pour une chose : il n'avait pas à en réchapper car il n'est jamais allé en captivité. Tout ça était aussi une mascarade. Qu'est-il devenu ? Je n'ai pas le temps d'en parler ici, mais il est possible que j'y revienne. En bref, il ne faisait pas partie de l'accord avec les capitalistes et il devait être écarté de la succession. C'était le seul moyen de garantir la connivence de Charles X, Orléans, etc. dans la Révolution Française. Ils ont joué leur rôle avec l'assurance qu'ils remonteraient sur le trône.]

Oui, Louis XVI et Louis XVIII étaient la même personne. Louis XVI a simulé sa mort et a vécu en tant que son frère, récupérant le trône de France presque 20 après l'avoir quitté.

Les deux du haut sont donnés comme étant Louis XVIII, les deux du bas comme Louis XVI. J'ai trouvé étrange qu'il n'y ait que très peu de portraits de Louis XVI. Je m'attendais à ce qu'il y en ait plus de lui que de Louis XVIII, mais ce n'est pas le cas. Presque tous sont basés sur deux portraits, le reste étant des copies. Comme vous le voyez, les deux portraits de lui sont grosso modo identiques, l'un étant la copie de l'autre avec un changement de costume. C'est en soi un indice, car on s'attendrait à avoir de nombreux autres portraits d'un tel roi. Il fut roi pendant 19 ans et ces gens n'avaient rien d'autre à faire que de poser pour des portraits. Louis XV a posé pour des dizaines de portraits à tous les âges, alors pourquoi en avons-nous si peu de Louis XVI ? Parce qu'ils dissimulent quelque chose. Je vais vous montrer ce que c'est.

Vous pouvez me dire que les sourcils de Louis XVIII sont plus bas, ce qui est vrai. Si c'étaient des photos au lieu de peintures, nous pourrions avoir un problème. Mais remarquez que les deux portraits du bas sont plus stylisés que les deux du haut. Le style de peinture dans les années 1780 était différent de celui des années 1820 et des sourcils plus en hauteur étaient un signe de beauté et d'intelligence dans les années 1700. Les femmes ont habituellement leurs sourcils plus hauts que ceux des hommes et la cour du roi dans les années 1700 était très efféminée, comme nous le savons. Les sourcils de Louis XVI ne paraissent pas naturels, d'accord ? C'est parce qu'ils ne l'étaient pas. Il n'avait pas ces sourcils, l'artiste les a peint ainsi pour rendre Louis "plus beau" et plus expressif. Les portraitistes utilisent encore des astuces de ce genre aujourd'hui. Je le sais, je suis portraitiste professionnel et je me suis servi de cette astuce moi-même – bien que je ne l'utilise que pour les femmes. Les hommes ne désirent pas paraître plus efféminés mais les femmes voudront toujours paraître plus belles. Des sourcils élevés sont toujours un signe de beauté chez les femmes.

Mais pourquoi ? Pourquoi se donner tout ce mal, simuler la mort non seulement de Louis et de Marie-Antoinette, mais celle de centaines d'autres ? Et plus largement, pourquoi ce grand simulacre qu'a été la Révolution Française ? Eh bien, on peut répondre aux deux questions de la même manière : le roi n'était pas la cible dans cette escroquerie. Ce fut un tour de magie, il était là pour détourner l'attention aux moments opportuns. Comme autrefois pour l'arnaque des sorcières de Salem, la cible primitive était l'Église. Comme je l'ai dit ci-dessus, le roi est revenu vingt ans après – le même roi ! Mais pas l'Église. Elle n'était pas totalement détruite, mais en France elle ne redeviendrait jamais la même. Des milliards de dollars de capitaux ont été littéralement saisis et en dehors de quelques dessous-de-table pour les membres de la royauté et les aristocrates ayant participé à l'arnaque, la plupart de ces capitaux sont allés dans les poches des capitalistes. Ces capitalistes n'ont pas seulement volé la plus grande partie des capitaux de l'Église de France, ils ont volé leur dîme et l'ont remplacée par des impôts. En d'autres mots, ils ont volé un futur 10 % sur tout, sans avoir à lever la totalité des taxes. Après quoi, au lieu de payer la dîme à l'Église, les paysans et les gens du peuple allaient la payer aux capitalistes. Ils le font toujours sauf que la dîme aux capitalistes se monte aujourd'hui à 50 % dans les pays européens.

Une deuxième cible de la conspiration était l'aristocratie, Bourbon et Orléans exceptés. Rappelez-vous plus haut quand nous avons vu le récit officiel nous disant que les nobles étaient les principaux ennemis du roi. C'est ce qu'on appelle une inversion. En vérité, c'est le roi qui était le principal ennemi des nobles et il a utilisé cette alliance avec les capitalistes pour saisir leurs biens. Cependant, encore une fois, ce sont les capitalistes qui s'en sont le mieux sortis, car ils ont doublé même le roi sur le long terme. Ils ont fait alliance avec le roi pour détruire l'Église et la noblesse, mais une fois ces deux structures de pouvoir anéanties, le roi n'avait plus d'alliés contre les capitalistes, voyez-vous. Les capitalistes ont abattu leurs ennemis un par un. Diviser et conquérir.

Vous direz, "D'accord, mais qu'en est-il avec Napoléon ? Si c'est bien l'escroquerie que vous dites, pourquoi attendre 20 ans pour ramener Louis ? Et pourquoi insérer Napoléon dans l'intervalle ?" Eh bien, s'ils ramènent Louis juste deux ans après, ça paraîtrait louche, n'est-ce pas ? C'est comme si toute la révolution avait été faite pour rien. De plus, le risque qu'il soit reconnu était extrêmement élevé. Mais si on attend vingt ans, Louis aura pris de l'âge. Il n'y aura plus de ressemblance. Ils changent son style de coiffure et il n'est plus reconnaissable de la plupart des gens. Voyez-vous comme ses perruques sont très différentes quand il revient ? C'est suffisant pour duper presque tous les gens qui n'iront pas chercher plus loin. Par ailleurs, tous les autres auront aussi pris de l'âge et leurs souvenirs se seront effacés. Les gens ne vivaient pas très vieux alors et vingt ans représentaient plus qu'une génération. Tous les anciens possédant une certaine sagesse seraient morts et on pouvait ignorer les autres.

Vous direz que ça ne pouvait pas marcher, mais ça a marché. Ça marche toujours très bien. Ils continuent à vous arnaquer quotidiennement aujourd'hui avec des trucs de ce genre et s'en tirent sans être inquiétés.

Ils avaient besoin dans l'intervalle de faire tourner l'économie de la guerre, ils ont donc naturellement mis un général au pouvoir. Il leur fallait un général qu'ils pourraient totalement contrôler, ils ont donc choisi l'un des leurs : un général juif fabriqué qui avait le don de l'action. Le boulot de Napoléon était d'entretenir des dépenses militaires astronomiquement élevées, ce que vous admettrez, je pense.

Après avoir inventé toutes les guerres que l'Europe pouvait supporter pendant un temps, ils ont mis Napoléon à la retraite et ramené Louis d'entre les morts. Brillant.

6 commentaires:

  1. interessante, chère Hélios, votre illustration du calendrier révolutionnaire :
    l'oeil maçonnique à droite,
    la francisque et le faisceau de verges de l' Empire à gauche ...

    pour ceux qui croient que nous en sommes débarrassés, regardez donc le logo officiel de l'Elysée ...

    RépondreSupprimer
  2. Je dois dire que je m'attendais pas à une telle conclusion : Louis XVI et Louis XVIII seraient possiblement la même personne !

    Franchement j'ai lu pas mal d'articles "conspis" sur la révolution fr mais du genre "oui ceux qui ont attaqué la Bastille étaient des mercenaires payés", " les meneurs révolutionnaires eux-mêmes franc-maçons" ," les logs jacobins" ou sur un autre sujet comme Hitler " oui le financement du nazisme par Wall street et blablabla"

    Mais quand on lit Miles Mathis, wahou on se rend compte que tout est à la fois plus simple et compliqué à la fois, qu'en réalité tout est simulé et l'histoire modifié post événement pour mieux tromper les foules et garantir "l'agenda".

    Ayant passé d'innombrables heures dans la complosphère ces trois dernières années, en ayant cru à certaines choses avant de changer de position, en admettant que plus de 70% des infos sur le web sont des conneries (au niveau des "sujets soit disant interdits"), quand je lis du Miles Mathis c'est clair comme de l'eau roche et je m'en étonne souvent.

    Sincèrement je ne pensais pas que pour la révolution fr, cela pouvait être trafiqué à ce point. Je lisais les deux premières parties de votre traduction Hélios mais j'avais du mal à comprendre pourquoi Louis XVI aurait pu être aussi naïf. Ben j'ai eu ma réponse à la conclusion.

    Bon évidemment par un certain soucis d'honnêteté intellectuel, il faudrait que je vérifie moi-même certaines informations. Pour l'article précédent sur Hitler, à vrai dire j'ai même pas eu besoin tellement je connaissais et avais lu les récits officiels et c'est vraiment amusant en y repensant comment je butais sur certaines infos mais n'ayant pas "la conscience conspis" je finissais par zapper.

    Bon du coup qui est mort sous la guillotine à la place du roi et de la reine ...? :)

    (et un grand merci encore une fois pour cet article Hélios !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "il faudrait que je vérifie moi-même certaines informations". Oui, bien sûr, mais déjà le wiki anglais et le français ne donnent pas les mêmes informations. Alors pas facile. Sinon, lire ce qu'écrivent les historiens ? Oui, mais d'où proviennent leurs sources ? Il est vrai qu'en appliquant une logique, on s'y retrouve mieux qu'en fouillant partout. Mathis dit toujours qu'il ne lit rien avant ailleurs que sur wiki qui se veut aujourd'hui la première encyclopédie mondiale autorisée (par qui ?).
      Pour l'échafaud en janvier 1793, sûrement un pauvre bougre qu'on a fait passer pour Louis XVI...Par rapport au reste, ce n'était qu'un détail mineur.

      Supprimer
    2. Pas mal de charlots s'amusent à dire que Wikipédia n'est pas une source sérieuse car modifiable par tous. Euh oui pour des sujets randoms mais vas modifier la page du 11 septembre (déjà test en rajoutant au début Bush à la place de Ben Laden), c'est corrigé dans les 2 minutes...

      Je parle souvent de "sainte bible de la vérité" pour désigner Wikipédia alors quand je vois souvent leurs demandes de don pour que Wikipédia reste en vie, ça me fait bien sourire car t'inquiètes pas il doit y avoir du financement derrière ce site depuis le temps.

      Supprimer
    3. Et quand on connaît le big boss de Wikipédia, on peut avoir des doutes.

      Je pense que Miles Mathis a suffisamment démontré que wikipédia fait de la propagande quand il le faut.

      Si on veut faire une modification sur wiki sans être enregistré, ils nous précisent qu'ils conservent notre adresse IP.

      Supprimer
  3. pour l'identité de Louis XVI et Louis XVIII :

    perso, j'ai bien du mal avec ça ... les indices donnés par Miles ne reposent que sur une identité visuelle entre les deux ...
    Clairement, n'est ce pas normal pour deux frères avec une différence d'âge de un an seulement ? alors qu'il y a un tas d'indications dans l'histoire officielle prouvant qu'ils étaient deux personnes séparées .. je peux détailler si quelqu'un est intéressé ...
    je veux bien admettre une mort simulée pour le roi, puis la reine et le dauphin ... Mais que Louis revienne seul au pouvoir sans sa femme et surtout sans son héritier ... c'est nier toute la dimension héréditaire de notre monarchie ...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.