Bistro Bar Blog

mardi 23 août 2016

La marche du monde (8 et fin)

Le dernier thème abordé concernera la guerre sous toutes ses formes.


On dit que l'adaptation est un signe d'intelligence. Mais est-on intelligent lorsqu'on se conforme à ce qu'un ennemi nous oblige à faire ?

S'adapter avec intelligence à une civilisation anti-naturelle, ce serait y faire face sans s'y conformer, et œuvrer à la détruire de l'intérieur.

Cette intelligence n'habite pas les masses, car elle procède d'une révolte fondamentale, un élitisme d'un genre aristocratique nouveau. C'est une attitude élitiste car elle ne concerne que le petit nombre et elle est aristocratique parce qu'elle va à contre-courant.

Nous ne voulons pas nous laisser entrainer par les masses qui s'adapteront jusqu'à devenir des robots humanoïdes – ce qui est déjà un fait général.


Vous devez faire un choix : vous adapter et perdre votre dignité ou vous révolter pour sauver votre intégrité. Mais la dignité et l'honneur ne sont pas ce qui préoccupe le plus les hommes qui se conforment au monde moderne en dépensant une énorme énergie pour s'y adapter. Seule la sécurité les préoccupe et les autres valeurs sont subordonnées à la névrose sécuritaire qui a envahi la conscience humaine. Partout retentit le cri : La sécurité d'abord !

Nous comprenons que la conscience identifiée au corps et à l'environnement matériel n'a d'autre priorité que d'assurer la permanence de son conditionnement en s'adaptant à l'ordre établi.

Tout compte fait, nous nous sommes adaptés à des situations impossibles depuis des millions d'années et nous continuerons pour mieux survivre dans des zones d'existence qui sont encore impensables aujourd'hui.

Pour beaucoup, la robotisation est inévitable, car ils ont déjà accepté l'inacceptable. Mais pour ceux qui lisent ces lignes, les choses sont moins claires. Ils éprouvent peut-être une hésitation à se soumettre à l'ordre mondial, sans entrevoir une alternative claire pour sauver leur intégrité.

En réalité, il n'y a pas d'alternative en dehors d'une révolte totale contre le monde moderne et contre ses chefs visibles et invisibles. Non une révolte violente, ce qui serait stupide, mais une insurrection spirituelle, un soulèvement de l'âme. Pour éprouver le dynamisme régénérateur de cette révolte, il faut avoir arraché le masque des apparences. Il faut choisir son camp.

Les Dieux ont abandonné l'homme à son sort depuis de nombreux siècles.
Par conséquent, la voie est libre. Celui qui entre dans la révolte fondamentale ne recevra pas d'aide, mais il ne rencontrera pas d'obstacle infranchissable. Il sait que des puissances implacables ont déclaré la guerre à son âme. Il ne se voile pas la face sur la guerre qui couve derrière la fausse paix de l'ordre mondial.


La guerre métaphysique libératrice


Nous allons parler de la guerre. C'est un mot que nous avons appris à haïr, et cela à juste titre, après les hécatombes des Temps Modernes.

Ces guerres industrielles n'ont servi qu'à nous dégoûter de combattre et des situations qui requièrent la violence. Mais il y a un grave malentendu sur le sens péjoratif de la guerre et sur la réaction pacifiste décadente qui en découle.

Depuis le 20ème siècle, la loge planétaire a programmé les guerres modernes dans le but d'établir une paix internationale forcée et artificielle. Cela donne une idée de la manière paradoxale avec laquelle les autorités occultes procèdent pour nous diriger.

La violence et la peur constituent la pédagogie de base utilisée depuis la nuit des temps pour éduquer l'humanité. Ne croyez pas que les autorités spirituelles soient pacifistes. Elles sont fondamentalement pragmatiques et elles emploient tous les moyens utiles pour dresser le bétail humain en fonction de leurs buts.

Il y aura donc toujours un temps pour la guerre et un temps pour la paix.

À mesure que la conscience humaine évolue, on use de moyens plus adéquats et la stratégie de la douceur peut remplacer la force. C'est ce que le christianisme a fait en apportant l'idéal de l'amour universel. Or, la stratégie de la douceur a eu pour conséquence une perte de la vitalité.

L'horreur des guerres modernes a trait au fait que les populations civiles sont durement touchées. Les hommes qui n'ont pas choisi le métier des armes sont enrôlés de force pour servir de chair à canon.

Dans la guerre antique, seuls les gens de métier avaient le droit de combattre et lors de certains conflits, il n'y avait que les guerriers professionnels qui mettaient leur vie en péril. Le paysan japonais levant la tête au-dessus de sa rizière en voyant gesticuler les samouraïs, ne se sentait pas concerné par leurs exercices sanglants. Mais aujourd'hui tout le monde doit craindre les bombes, les mines et les armes bactériologiques. La guerre est un massacre et elle fait immensément plus peur que dans les temps anciens.

Faut-il préciser que l'homme moderne passerait pour un couard aux yeux de l'homme du Moyen-Âge ?

L'arsenal qui pourrait détruire dix fois la planète a convaincu les puissances d'en rester à la dissuasion. Après Hiroshima et Nagasaki, tout le monde a compris qu'il était préférable de s'abstenir de combattre en recourant à la force. La guerre est devenue froide, sauf à l'encontre des états insoumis à l'ordre mondial.

Dans l'ordre mondial, il n'y a plus aucune nécessité de déclarer la guerre, puisque les états ont perdu leur souveraineté. Par conséquent, ils n'ont plus le droit légitime de défendre leur territoire.

Il n'y a plus d'ennemi et chacun aspire à l'avènement d'une paix universelle, tout au moins en apparence.

Les pacifistes s'en réjouissent sans comprendre que la paix internationale qu'ils évoquent depuis un siècle n'a pas empêché la prolifération de conflits locaux très destructeurs, qui sont la conséquence de la pacification mondialiste. Ces conflits pour établir la paix mondiale ont été plus meurtriers que les grandes guerres historiques.

La pax americana doit régner sur le monde, mais il faudra en payer le prix en se soumettant à la culture débilitante de l'ogre yankee qui a fait du monde un hamburger.

Donc, en dépit de conflits locaux permettant aux grandes familles mafieuses de régler leurs comptes économiques, nous aurons le grand soir de la pire des paix. Tout conflit semblera cesser. En apparence seulement, car derrière le paravent de l'union des nations, c'est une guerre pour la conquête de la conscience qui fait rage.


La propagande tue la pensée


L'ennemi a lancé un programme de désinformation conspirationniste à base de Reptiliens, de Petits Gris et de faux dangers, en ciblant les amateurs de curiosités new age, sachant que l'énormité de ces révélations finirait par dissuader les gens d'y croire.

À quoi sert la fable des Reptiliens de David Icke ? À redorer le blason de ceux qui étaient supposés être des monstres.

Lorsqu'on les charge de crimes trop extrêmes, les soi-disant illuminati risquent de paraître meilleurs, tant que rien de prouvé ne se fait jour sur leurs méfaits.

N'oublions pas qu'au final, les médias décident de la notoriété ou de l'infamie d'une personne. Et comme les médias présentent les célébrités sous un éclairage sanctifiant, il y a peu de chance que les criminels de haut rang apparaissent pour ce qu'ils sont vraiment. D'ailleurs, ces prédateurs n'ont pas conscience de nuire et le public qui les observe finit par être convaincu de leur sincérité. C'est là l'effet magique de la médiatisation.

Si vous avez l'insigne honneur d'apparaitre dans un grand média, ceux qui vous croiseront ensuite dans la rue auront le sentiment d'être honorés de vous reconnaître. L'image médiatique est d'une puissance hypnotique qui transcende la réalité. C'est pourquoi aujourd'hui, la diabolisation du Mal s'inverse en indifférence, voire en admiration.

Nous observons qu'il ne sera bientôt plus possible de contrer la désinformation en apportant des informations différentes, car la propagande est si puissante que les meilleurs esprits s'y laissent prendre.

Alors l'information véritable disparaitra, par manque de cerveaux réceptifs.
Quoi qu'il en soit, la guerre de la désinformation vous menace directement et vous pouvez plus dire qu'il n'y a pas de guerre. Vous devez admettre qu'une offensive sans précédent est dirigée contre votre intelligence.

Cette offensive est grossière et subtile à la fois. La puissance de la charge qui endommage votre esprit, use votre résistance nerveuse et vous pousse, en dépit de vos restrictions, à accepter le cours des choses.

Dans un premier temps, on pense qu'on ne se laissera pas berner, mais progressivement l'onde meurtrière nous domine sans que l'on s'en aperçoive.

Le danger qui vous menace est l'acceptation, la banalisation et finalement l'adaptation à ce qui, auparavant, vous semblait impossible à accepter.

Vous subissez ce processus et vous y succombez inévitablement si vous continuez à ingurgiter la propagande médiatique qui agit comme un soporifique, une drogue anesthésiante qui empêche de suivre le fil d'une pensée libre.

L'onde de la propagande a un impact trop puissant sur la conscience individuelle qui est renvoyée de force sur la fréquence collective.

Nous sommes emportés malgré nous par le courant, et nos gestes symboliques de dissidence n'y changeront rien. Nos petites actions de contre-offensive ont été prévues par un adversaire qui nous connaît mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. Nos prières sont détournées et nos bons sentiments sont vampirisés.

Par contre, nous ne connaissons pas vraiment cet adversaire, et nous finissons par penser qu'il n'existe pas.

Comme cela a été dit et répété, la technique du diable, c'est de faire croire qu'il n'existe pas. Cela est d'autant plus vrai que le diable est aujourd'hui un grand humanitariste qui prêche la paix et la fraternité universelle. Il prêche le développement durable et le commerce équitable. Il prêche l'amour ô combien inconditionnel. Il est désormais du bon côté et il sait toucher la corde sensible dans le cœur humain.

La guerre qui se mène contre la conscience véritable a pris l'apparence du Bien. Il serait facile de transpercer cette manigance, mais comme elle est omniprésente, nous y succombons contre notre volonté. Nous succombons à une atmosphère saturée d'ondes débilitantes, pris entre la dépression et l'espérance.

Il faut espérer, mais pas ce que le système nous propose.


La philosophie de la guerre juste


La philosophie de la guerre a été analysée de manière simple et claire.

Pour se sentir légitimement en guerre, il faut savoir si l'on est un attaquant belliqueux ou un défenseur injustement attaqué. Il s'agit de comprendre si l'on est en droit de riposter lorsqu'un prédateur menace notre vie et celle de nos proches. Faut-il se défendre face à un attaquant malveillant ?

La théorie naïve de la non-violence prétend que l'on ne doit pas riposter à l'agression, mais nous doutons qu'un homme digne de ce nom accepte de voir sa famille massacrée sous ses yeux sans réagir. S'il a un cœur, il doit réagir et tout essayer pour contrer l'attaque, en risquant de donner la mort.

Si votre pays est attaqué, votre devoir est de le défendre, sans craindre de vous charger d'un karma négatif en risquant de tuer les envahisseurs. Une position de refus de combattre entrainerait un karma plus lourd à cause de la trahison.

Dans des circonstances où il s'agit de défendre des innocents, la loi qui interdit de tuer ne s'applique pas. Elle n'est valide que si l'on tue pour un motif égocentrique. L'agresseur a ce qu'il mérite et celui qui l'empêche de nuire est exempt de dette karmique s'il lui donne la mort pour défendre sa collectivité.

C'est là la philosophie de la guerre du point de vue spirituel.


La paix apparente


La question est de savoir si l'on est en état de guerre ou en état de paix.
Nos contemporains estiment vivre en paix et cela est vrai selon les apparences, car il n'y a pas d'envahisseur physique en vue. Quoi qu'il en soit, il y a une armée et la population civile ne serait pas directement concernée par les combats.

L'hypothèse d'une situation de guerre qui toucherait directement les peuples occidentaux est improbable.

La paix politique est en mesure de durer longtemps, surtout en Europe, et on imagine mal un conflit militarisé survenant dans nos contrées (Europe et Amérique du nord). L'idée de la guerre semble irréelle, réservée à des nations aux prises avec un mauvais karma.

Ce sentiment de paix illimitée s'est imposé à notre conscience et bien qu'il soit justifié, il constitue un facteur de paralysie intérieure, comme l'illusion de se croire préservé de la guerre à jamais.

La crainte de la guerre ayant presque disparu de notre conscience, on finit par négliger la guerre psychologique de la désinformation et on demeure inconscient de la guerre occulte qui est l'invasion de notre esprit par un envahisseur X.
Il y a une guerre totale contre la conscience et elle s'exerce dès le lavage de cerveau scolaire jusqu'à la dénaturation de l'alimentation.

Si on scrute notre éducation, notre vie sociale et professionnelle et nos divertissements, on pourra dresser la liste d'atteintes et de crimes innombrables contre notre conscience. Certains le voient et d'autres ne le verront jamais. C'est pourquoi le sentiment de l'état de guerre est une expérience intime et individuelle, mais ne peut devenir collective.

8 commentaires:

  1. Dommage, C la fin, tout a une fin ;) Merci Hélios.
    J'espère que les bisounours ont bien compris !
    Si votre pays est attaqué, votre devoir est de le défendre, sans craindre de vous charger d'un karma négatif en risquant de tuer les envahisseurs. Une position de refus de combattre entraînerait un karma plus lourd à cause de la trahison.
    Pauvre TIBET...
    mais qu'aurait il pu faire, abandonné totalement de tous les pays mondiaux ? et de son chef à penser ? Un peu difficile d'en comprendre la réelle raison...
    Je constate que le nouvel ordre mondial est en train de perdre du terrain = JOIE !
    Les Yankees commencent a être mis à mal ...le dollar est en perte de la valeur/référence, leur planche à billets ne suffit plus, leur économie va mal, et leur prise de pouvoir de ci de là, C plus ça, même s'ils foutent le KK où ils passent !
    La Chine (avec l'appui de Poutine en arrière) contre de plus en plus les américains, et elle s'est libérée de leur monnaie de singe...
    Le système va s'effondrer. L'Europe tombera vite ,désir de Yankee, eux suivront.

    RépondreSupprimer
  2. salut tout le monde

    l auteur dit


    "Si votre pays est attaqué, votre devoir est de le défendre, sans craindre de vous charger d'un karma négatif en risquant de tuer les envahisseurs. Une position de refus de combattre entrainerait un karma plus lourd à cause de la trahison."

    Dans des circonstances où il s'agit de défendre des innocents, la loi qui interdit de tuer ne s'applique pas. Elle n'est valide que si l'on tue pour un motif égocentrique. L'agresseur a ce qu'il mérite et celui qui l'empêche de nuire est exempt de dette karmique s'il lui donne la mort pour défendre sa collectivité.

    C'est là la philosophie de la guerre du point de vue spirituel."



    a titre perso je dirais que c est "SA" veritè et "SA " philisophie de la guerre d un point de vue spirituel

    pourquoi ?

    selon moi s identifier a un pays ,a un peuple, a un territoire c'est etre encore prisonnier du systeme egocentrique qui nous habite et qui maintient la separation et donc la dualitè et au final nous sommes prisonniers de la matrice dans la quelle nous sommes . ou est la libertè spirituelle qu il pretend recherchè ?????
    n est il pas lui meme prisonnier de la matrice via "l ego spirituel " .
    n 'alimente t il pas la dualitè sous pretexte de guerre spirituel exterieur ?? qu en pensez vous ?
    juste une opinion ;)

    (chercheur2veritè)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y a pas de guerre spirituelle exterieur, car la guerre est dite 'spirituelle' lorsqu'elle est intérieur. C'est la guerre que chacun mène contre ses propres démons, et les religions sont, normalement, là pour y aider.

      Supprimer
    2. salut tout le monde
      les religions sont a cotè de la plaque il me semble .
      les religions c est le controle des masses ou des brebis (les brebis c'est pour les religieux tandis que les moutons c'est pour les industriels politiques et financiers qui font aussi de la religion sous une autre forme ).
      dans les religions leur dieu est separè d eux ( dans le ciel ou je ne sais dans quel monde angelique sur un trone) ,la porte qui mene a leur dieu est a l exterieur d eux memes d ou leur temple qui est aussi est a l exterieur d eux memes (mosquees synagogue eglise etc..)
      la guerre qu ils sont censès mener contre eux memes (guerre sprituelle interieur)... ils l a font ou l ont fait a l exterieur d eux (djihad -mecreants, paiens -croisades , anatheme - frapper d interdit les goys ou autre etc...)
      bref a ce niveau selon moi les religions sont l opposè de ce qu est la spiritualitè ...entre un fonctionnement d automates programmès qui repetent des gestes et des paroles (dont la majoritè n a meme pas reflechit dessus ) tel des robots ....et faire appel
      a L ESPRIT ...on voit tout de suite qui est dans la religion et qui est spirituel(espiritu-el esprit de dieu) . selon moi la religion n est pas de la spiritualitè(esprit libre) mais une programmation de controle des masses =emprisonnement de l esprit..voila mon point de vue a ce sujet .
      amicalement ;)
      (S9E)

      Supprimer
    3. "dans les religions leur dieu est separè d eux ( dans le ciel ou je ne sais dans quel monde angelique sur un trone) ,la porte qui mene a leur dieu est a l exterieur d eux memes d ou leur temple qui est aussi est a l exterieur d eux memes (mosquees synagogue eglise etc..)"

      Ca dépend pour qui:

      1Corinthiens 3:16
      Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?

      1Corinthiens 3:17
      Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.

      Supprimer
    4. bien vu hotchiwawa :)

      elles sont tres rare les brebis qui connaissent les quelques bribes de veritès noyès dans un amas de mensonge de leur livres car elles ne lisent et ne reflechissent pas , elles preferent suivre un berger programmateurou un groupe de berger programmateur (un eglise ...vatican ou autre selon les religions ) ou partis politiques pour les bergers programmateurs de moutons .
      l amas de mensonge etant gigantesque par rapport au bribes de veritès se trouvant dans les ecrits des religions cela reste donc une arnaque .
      sinon on ne verrait pas toutes ces berbis aller vers des temples de pierres erigès par les programmateurs et emprisonneurs de l esprit . il y en a meme qui lisent ces versets que tu cites et vont quand meme dans des temples de pierre chercher la porte de leur propre temple .
      ces quelques bribes de veritès noyès dans un amas de mensonge peuvent etre sous leurs yeux, ...la majoritè restera des suiveurs ....de bonnes brebis destinèes a etre sucer energetiquement et livrer a l abattoir .

      et toi sachant cela ? tu attends toujours un sauveur (personne exterieur a toi)? tu attends toujours apres un N.O.M posifif pour t amener la paix et le bonheur (systeme exterieur a toi) ?
      citer ces versets et esperer cela (dixit tes coms dans blog de fawkes)
      c'est etre en contradiction avec ces versets il me semble .

      amicalement .

      Supprimer
  3. Toujours la même, à croire que beaucoup roupillent... hi hi !
    Ceci est juste à écouter, mais tout écouter, ça apprend de très bonnes vérités bien occultées par chez nous ( ça n'étonnera personne je pense) !
    www.moneymakeredge.ca/articles/Le_trimestre_determinant_sur_le_marche_financier.cfm

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.