Bistro Bar Blog

jeudi 12 mai 2016

Le faiseur de miracles du Liban (2/2)

Première partie ICI.

(...)

Voici quelques-unes des grandes bases de la "Noble Foi Spirituelle" :

Nous sommes jugés sur nos œuvres et NON sur nos croyances

Le Dr Dahesh enseignait que nous sommes jugés non sur nos croyances, ou notre religion, église ou caste à laquelle nous appartenons, mais sur nos "actes". Nous ne sommes jugés que sur notre manière de traiter les autres êtres sentients et sur strictement rien d'autre. Nous ne sommes pas jugés sur notre bonne connaissance de la Bible ou du Coran, ou de la Torah ou du Talmud, ou si nous pratiquons correctement les rites. Nous ne sommes pas jugés sur nos accomplissements matériels. Nous ne sommes pas jugés sur notre façon d'honorer le Sabbat. Nous ne sommes pas jugés sur notre religion ou sur l'église ou la secte à laquelle nous appartenons ; nous ne sommes pas jugés sur le credo, les doctrines ou les enseignements que nous acceptons ou rejetons. Nous ne sommes pas jugés sur notre acceptation ou non d'un pape. Nous ne sommes pas jugés sur la manière de garder les lois de la Torah ou de la Charria ou les lois de Manu ; nous ne sommes pas jugés sur notre façon d'obéir à nos dirigeants religieux mortels. Nous ne sommes pas jugés sur le fait de croire que Jésus est le fils de Dieu ou le Sauveur ; nous ne sommes pas jugés si nous croyons ou non en Dieu. Nous ne sommes pas jugés pour notre croyance ou pas en l'évolution ou le créationnisme. Nous ne sommes pas jugés par rapport à notre intelligence ou notre stupidité ; nous ne sommes pas du tout jugés sur notre savoir ou nos "croyances".

Nous ne sommes jugés que sur notre manière de "traiter" les autres êtres sentients. Un "être sentient" est une créature qui peut ressentir la joie et la tristesse. L'athée ou l'agnostique qui accomplit davantage de "bonnes actions" que le chrétien ou le musulman ou le bouddhiste, recevra une bien meilleure récompense dans l'au-delà que le chrétien, le musulman ou le bouddhiste qui accomplit moins de bonnes actions.


Notre vie actuelle de mortel est notre "Jour du Jugement" pour nos actes envers les autres êtres sentients dans notre dernière vie de mortel. Notre prochaine vie est notre "Jour du Jugement" pour nos actes envers les autres êtres sentients dans cette vie-ci. Il est dit dans le livre "La sagesse de Salomon", qui faisait partie du Nouveau Testament original, "Je suis né avec un corps en bonne santé, parce que j'étais déjà bon". Comment quelqu'un pourrait-il être "bon" alors qu'il n'est pas encore né ? Notre "lot" dans la vie, à la naissance, est déterminé par nos "actes" de la vie précédente. Nos dispositions (beauté ou laideur, santé ou maladie, pauvreté ou richesse, chance ou malchance, santé mentale ou non) pour notre naissance suivante seront déterminées par nos actes envers les autres êtres sentients dans notre vie actuelle.

Paradis et enfer

Le Dr Dahesh enseignait que le "paradis" est un royaume littéral de planètes paradisiaques bien plus évoluées que la Terre et que "l'enfer" est aussi un royaume de mondes qui comprend des planètes semblables à la Terre à divers degrés d'avancement – où les rayons ultraviolets du soleil "brûlent" et vieillissent la peau et où se trouvent des "démons" (sociopathes, tyrans, criminels) qui tourmentent les justes ; où existent la famine, la guerre, l'injustice, la faim, la souffrance, la tristesse, la séparation d'avec les êtres chers, le vieillissement et la mort ; la Terre est le type le plus élevé de monde infernal – il existe de nombreux mondes bien pires que la Terre. Nos âmes se réincarnent sans fin dans les mondes infernaux jusqu'à ce que nous soyons "libérés" et retournions ensuite au royaume du Paradis. Le Dr Dahesh décrit en détail dans ses livres la vie sur les planètes paradisiaques et dans les mondes infernaux inférieurs.

Évolution et création

Le Daheshisme accepte la réalité de l'évolution, mais une évolution qui a été "guidée" par des intelligences supérieures d'autres planètes. "Adam" ne fut pas le premier être humain sur Terre, mais plutôt le premier "homme" avec une âme créée par Dieu ; "Adam" n'était pas un "homme", mais plutôt une âme sortie du souffle de Dieu qui a vécu de nombreuses vies sur cette planète. Pendant l'une de ses incarnations, "Adam" fut "Adapa", le premier prêtre d'Eridu, dans l'antique Sumer. Lors d'une autre incarnation, "Adam" fut un pharaon égyptien vivant dans le "Jardin d'Aton" ; un jardin réel entouré de murs, avec un petit zoo et des arbres fruitiers de toutes sortes, réalisé aux environs de – 1350, à Amarna en Égypte. Ce fut cet "Adam" qui "pécha" avec Ève en partageant le "fruit défendu" (qui, en passant, n'était ni une figue, ni une pomme), avec pour conséquence que son âme et celles de tous les Adamites ont "chuté" ou sont "mortes" au monde spirituel. Le récit du Jardin d’Éden est basé sur cette incarnation particulière d'Adam dans l’Égypte ancienne en 1350 avt J-C, et les fondations de ce jardin existent encore aujourd'hui : le Jardin d'Aton (appelé Meru Aten) fut créé au sud de la cité d'Aton bâtie par Akhenaton, le "pharaon hérétique".

Les ancres en pierre sur les flancs du Mont Cudi près de la vallée d'Aras

Noé et le Déluge

Aux environs de – 2800, une comète s'écrasa dans l'océan Indien, à peu près à 1100 km au sud-est de Madagascar, envoyant des milliards de tonnes de vapeur d'eau dans la stratosphère qui firent le tour de la Terre et retombèrent graduellement sur la planète sous forme de neige et de pluie. Les mammouths de Sibérie moururent tous, ainsi que tous les animaux géants de l'Amérique du nord ; le déluge causa des millions de morts, mais beaucoup survécurent. La Vallée d'Aras en Arménie fut noyée sous 15 coudées (environ 12 mètres) d'eau et de pluies torrentielles ; mais un homme nommé Nakht (Noé) avait été prévenu, il avait donc construit un immense vaisseau en bois et il l'ancra au sol avec de grosses cordes et d'énormes pierres de sorte que sa famille et de nombreux animaux purent survivre au déluge. Des restes de son arche, bois pétrifié recouvert de bitume, excréments animaux fossilisés et ancres en pierre, sont toujours visibles aujourd'hui sur les flancs du Mont Cudi ("Petit Ararat") en Turquie. La tombe de Noé existe toujours aussi sur une colline près de la cité de Nakhtchevan ("L'endroit de Nakht").

La tombe de Noé

Le Déluge ne tua pas tous les humains et les animaux de la planète Terre en dehors de Noé et de ceux présents sur l'Arche ; mais le Déluge (causé par une comète s'écrasant dans l'Océan Indien) entraîna l'inondation de la Vallée d'Aras, environnée de hautes montagnes et fit périr toute vie (excepté ceux sur l'Arche) sur ce "territoire" (eretz en hébreu, traduit par "terre entière" mais signifiant "territoire entier"). Les mots hébreux "terre entière" une fois traduits ne veulent pas dire la totalité de la planète Terre, mais le "territoire tout entier" où vivait Noé : la vallée du fleuve Aras dans ce qui est appelé le Royaume d'Urartu. La Bible hébraïque ne dit pas que l'Arche est restée sur le Mont Ararat ! Elle dit que l'Arche resta sur "les endroits élevés d'Urartu". Le mot hébreu hariym peut signifier montagnes, ou collines, ou pentes.

Le Déluge de Noé ne tua pas toute vie sur Terre en dehors de ceux sur l'Arche ! Le déluge tua toute vie dans la vallée d'Aras, qui était entourée de hautes montagnes, excepté la vie sur l'Arche. Aujourd'hui, cette vallée est à cheval sur l'Arménie, la Turquie, l'Azerbaïdjan et l'Iran.

Les 24 prophètes sans péché

Les Daheshistes croient que le Dr Dahesh était le 20ème des 24 prophètes sans péché en qui demeurait le Christ-Esprit. Le Christ-Esprit n'est pas un homme mais le VERBE/Logos de Dieu, le principe créateur du cosmos. Ce Christ-Esprit peut "habiter" les hommes sans péché, ceux que nous appelons les "prophètes sans péché". Jésus de Nazareth était le numéro un, le "premier-né" de ces prophètes. Dans l'Apocalypse de Jean, ces 24 prophètes sans péché se nomment les 24 vieillards assis sur des trônes, porteurs d'une couronne et entourant le trône de Dieu. Tout homme en qui réside le Christ-Esprit a le "pouvoir" sur les éléments. C'est pourquoi Jésus et Dahesh et tous les prophètes sans péché ont pu faire des miracles. Le 21ème prophète sans péché est attendu aux alentours de l'année 2030 ; il apparaitra à Nazareth en Israël et "descendra du ciel" exactement comme la première fois, dans le ventre d'une mère.

Jésus, le sauveur des âmes

Le Docteur Dahesh enseignait que Jésus était le Messie, le fils de Dieu et que le sang versé par Jésus sur la croix avait "sauvé" tous les hommes et toutes les femmes (pas seulement les chrétiens) de la mort de l'âme (la seconde mort) dans le monde spirituel. Tous les hommes et toutes les femmes sont sauvés de la mort éternelle dans le monde de l'esprit par le sang de Jésus et c'est un don offert par Dieu ; car Jésus a sauvé nos âmes sur la croix et non pas quand et "si' nous récitons des actes de contrition et non "quand" ou "si" nous prenons part à l'Eucharistie ; Jésus a sauvé toutes les âmes de Sheol (mort de l'âme dans le monde spirituel), pas seulement l'âme des chrétiens ; car le Salut de Sheol est un cadeau de Dieu à toute l'humanité.

Entre la Chute d'Adam dans le Jardin d'Aton en Égypte et le rachat par Jésus sur la croix, les fantômes n'existaient pas et les morts vivaient en complète inconscience dans le monde spirituel. C'est pourquoi l'Ancien Testament parle du sommeil de l'âme. Depuis l'an 33 de notre ère, les âmes des morts ont été "activées" dans le monde de l'esprit et y sont toujours actives aujourd'hui.

Jésus (d'après le suaire de Turin)
Dr Dahesh

Libération de la roue des renaissances

Le Dr Dahesh enseignait qu'un chœur d'anges "murmurait" contre Dieu dans le Royaume des Cieux et comme punition ils furent envoyés dans le Royaume de Tartare, connu autrement sous le nom de mondes infernaux ; nos âmes sont ces anges déchus. Nous passons vie après vie dans les mondes infernaux, qui sont des lieux de souffrance et de vieillissement et de mort, jusqu'à ce que et "à condition" que nous parvenions à nous libérer de la roue des renaissances et retournions vers les planètes célestes dans le Royaume des Cieux. Cette "libération" (moksha) de la roue des renaissances dans les mondes infernaux tels la Terre n'est pas un cadeau de Dieu, mais s'accomplit en foulant "le chemin droit et étroit" qu'on appelle "La Voie". Suivre la Voie est très difficile et très peu d'hommes l'accompliront durant leur vie sur Terre. Ce qu'est la Voie et comment l'emprunter est expliqué dans Le Livre du Guide Divin.

Le jour du Jugement

Le Docteur Dahesh enseignait qu'il n'y a qu'un Dieu et qu'il existe de nombreux genres d'êtres célestes au-dessus des anges. Il disait que la loi du Karma opère à tous les niveaux et que nous passons tous de multiples vies sur différentes planètes. Il enseignait que le "Ciel" désigne des planètes célestes et que "l'enfer" désigne des mondes infernaux, la Terre étant le monde infernal le plus évolué. Il existe de très nombreux types de mondes infernaux inférieurs. Le Dr Dahesh expliquait que notre vie en cours correspond à notre "Jour du Jugement" pour nos vies précédentes et que notre prochaine vie sera notre Jour du Jugement pour notre vie actuelle. Les "bons" et "mauvais" événements qui nous arrivent dans cette vie sont nos "récompenses" et "punitions" pour nos actes envers les autres êtres sentients pendant notre vie précédente.

La guérison par le Raamz

Le Raamz (feuille de prière daheshiste)

Le Dr Dahesh apprenait à ses disciples le rituel du RAAMZ, par lequel l'Esprit-Saint est appelé pour guérir miraculeusement les maladies, difformités et addictions. La Noble Foi Spirituelle produira un ordre sacré de "Mères" et "Pères" formés à utiliser le Raamz pour guérir.

Le Dr Dahesh mourut en 1984 à New-York suite à une crise cardiaque. Il disait que tout corps fait de poussière doit retourner en poussière. Ses disciples l'ont incinéré dans un cimetière de New-York ou dans les environs de cette ville, dont l'emplacement est actuellement secret. Dahesh écrivait dans son livre "Mémoires de Jésus de Nazareth" que Jésus reviendrait au 21ème siècle dans le village de Nazareth (village de musulmans et druzes de langue arabe) exactement "20 siècles" après qu'il ait annoncé sa mission la première fois, dans le même village. Les spécialistes pensent que Jésus a annoncé être le Messie à la synagogue de Nazareth à peu près à l'âge de 30 ans, ce qui donnerait entre 24 et 28 de notre ère. Il descendra du ciel comme il le fit la première fois, dans le ventre d'une mère. 

La Noble Foi Spirituelle n'est pas encore structurée. Un film est prévu sur la vie et les miracles du Dr Dahesh, mais personne ne sait quand il sera fait. Une fois que le film sera fait et distribué, le nombre de Daheshistes augmentera sûrement beaucoup et la Noble Foi Spirituelle sera organisée avec un Conseil Suprême de 7 membres et un Comité de Conseillers de dix membres, une aide humanitaire (pour construire des orphelinats et des écoles), et des temples gérés par des "Mères" et des "Pères" utilisant le Raamz. Les temples ne seront pas des lieux de rites et rituels, mais des lieux de guérison des corps, des âmes et des esprits. Une mission Dahesh sera mise en place dans tout pays ayant une liberté de religion, pour promouvoir le film et les livres. Un jour, le nom de "Docteur Dahesh" deviendra aussi connu en occident qu'il l'est toujours au Liban.

1 commentaire:

  1. Merci Hélios pour cette traduction...toujours intéressant ce que tu nous partages !
    Cependant il y aurait bien des rectifications à faire concernant ces dires...sachant, en plus aussi que l'involution/évolution et les vibrations ont changées Trop trop long surtout à aussi expliquer une fois faites ces rectifications, vraiment trop long. Je n'en ai pas le courage, d'autant que ces rectifications (des dires de Dahehs) pourraient en faire hurler certain(e)s qui n'ont pas l'approche nécessaire. (cla ne veut pas dire que ces personnes sont idiotes hein ! ) Il faut aussi tenir compte que Dahehs a vécu à une époque où les religions étaient très fortes, les tabous aussi, il lui fallait "peser" ses mots et ses explications...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.