Bistro Bar Blog

dimanche 10 janvier 2016

Les "arbre-repères" des amérindiens


Du temps où les innombrables tribus indiennes parcouraient leurs territoires avant l'intervention des colons américains et les massacres qui s'ensuivirent, elles avaient inventé un moyen pour se guider à travers ces vastes étendues où la survie était une nécessité. Ce moyen était respectueux de la nature, car il consistait à baliser des pistes à l'aide des arbres. 

Quand l'arbre était jeune (le choix se portait sur une essence au bois dur), on fixait son tronc en l'inclinant à un angle d'au moins 90° (entre 1,20 et 1,50 m à partir du sol, pas plus) pour qu'il pousse horizontalement puis on laissait partir une branche vers le ciel et on coupait ensuite l'extrémité de la branche horizontale, ce qui lui donnait cette forme très particulière.



L'orientation du tronc horizontal indiquait le sens de la piste et guidait vers une source, un passage de rivière à gué ou une caractéristique du territoire. Sachant que les éléments (vent, neige) peuvent incliner naturellement des arbres de cette manière, il faut un œil avisé pour les différentier des arbres-repères.

Même si les tribus ont disparu, certains de leurs arbres repères subsistent et des américains passionnés en ont fait un but de recherche et les ont immortalisés en photos.

Voici quelques beaux spécimens qui se sont conservés.









D'autres arbres sur le site de Dennis Downes ICI.

1 commentaire:

  1. Simple et efficace. Juste un truc, les colons étaient européens...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.