Bistro Bar Blog

vendredi 27 novembre 2015

Des animaux sur un terrain de foot

Quand un supporter s'élance sur le terrain de foot, c'est embêtant. Quand un vanneau ou autre espèce d'oiseau le fait, c'est mignon. Et quand même un peu gênant.

Un match de foot a dû être temporairement interrompu le 11 novembre au Brésil quand une famille de vanneaux huppés a débarqué sur le terrain. On aurait dit que les petits échassiers allaient organiser leur propre match de coupe du monde, pendant que des joueurs déconcertés regardaient le spectacle.




Mais ce n'était pas la première invasion de vanneaux. Ils ont également perturbé un match entre Arsenal et San Lorenzo en octobre 2014. À un certain moment, la maman vanneau s'est couchée sur le terrain et ses bébés se sont blottis sous ses ailes et les joueurs ont tous patiemment attendu. Puis ils ont lancé un ballon vers elle.



Des matchs de foot ont déjà été perturbés par des martres, des chiens et des papillons de nuit, prouvant ainsi que la nature n'aime pas le sport.





Inspiré et traduit de ce site.



mercredi 25 novembre 2015

La mémoire, ses troubles et leur prévention

La maladie d'Alzheimer (décrite en 1906 par le médecin allemand du même nom) est la forme ultime d'une perte de mémoire.Nous sommes tous sujets à des perturbations de la mémoire, sans que nous soyons pour autant malades.

Mais voyons d'abord comment fonctionne la mémoire avec le Dr Mercola.

Comment fonctionne la mémoire et
les surprenantes implications des
 troubles mémoriels


Par le Dr Mercola

Traduit par Hélios


Pour la plupart des gens, la capacité à se souvenir est une fonction automatique et il est rare qu'on réfléchisse ou qu'on prête attention au mécanisme de la formation des souvenirs. Et ce jusqu'à l'arrivée d'un problème, les premiers signes d'une défaillance de la mémoire.

La mémoire garde enregistrée notre vie entière et elle modèle notre identité. Quand la mémoire faiblit, on peut avoir facilement l'impression de perdre l'essence même de qui on est.



Comment fonctionne la mémoire



Notre cerveau commence dès notre naissance à se former en se basant sur les interactions vécues avec l'environnement. Par des branchements et la réalisation de nouvelles connexions, les neurones du cerveau enregistrent nos expériences.

Les "enregistrements" emmagasinés dans ces connexions nerveuses constituent nos souvenirs. Chose intéressante, la capacité à créer des souvenirs et à se rappeler des événements passés ne se produit pas immédiatement après la naissance.

Selon le Pr Martin Conway, expert en amnésie infantile, cela explique pourquoi la plupart des gens n'ont pas de souvenirs antérieurs à l'âge de 5 ans environ, ou dans certains cas à l'âge de 3 ans.

Il fait des recherches sur l'événement-clé ou le changement qui survient permettant finalement aux enfants de se souvenir du passé.

Les tests pédiatriques pour estimer une auto-identification – l'aptitude de l'enfant à comprendre qu'il est un individu séparé des autres – et les tests conçus pour évaluer la mémoire, révèlent un aperçu fascinant.

Avoir conscience de son identité est l'ingrédient essentiel pour la formation de souvenirs autobiographiques. Ce type de mémoire est cependant différent de la mémorisation par cœur ou de la mise en mémoire des faits et données.


lundi 23 novembre 2015

Photos


Lâché de ballons à Cleveland en 1986 (1,5 million se seraient envolés)


dimanche 22 novembre 2015

Dossier espace : ajout concernant la fraude de l'ISS (vidéos)

Dans le "dossier espace" qui vient d'être publié, j'ai emprunté plusieurs vidéos inédites au blog http://epurnonmuove.blogspot.fr/

qui traduit et sous-titre en français. J'apprécie de trouver quelqu'un qui fasse ce travail, car je ne suis pas technicienne pour un sou et vous ne trouverez pas grand-chose en français à ce sujet.

Ce blog a relayé mon travail et j'apprécie cette sympathique collaboration. Je relaie à mon tour deux nouvelles vidéos VOSTFR sur la fraude de l'ISS publiées le 13 novembre sur ce blog.

La première expose le problème du carburant nécessaire pour maintenir la station en orbite, car les panneaux solaires ne sont pas suffisants :



Et la suivante montre les trucs utilisés pour simuler des plans en zéro-G. Il faut avoir l'oeil pour se rendre compte que c'est un montage malhabile de plusieurs séquences. 







PS : cette vidéo se publiera automatiquement le 22 novembre, date anniversaire du blog qui fête ses 6 ans...



samedi 21 novembre 2015

Dossier espace (partie 6 et fin)

Suite de l'analyse de Jack White sur les photos de la lune.



Voici ma conclusion : C'ÉTAIT IMPOSSIBLE.

La chose ne se résume pas uniquement à l'étude des photos à la recherche d'indices de trucage, bien que j'ai examiné toutes les photos disponibles pendant plus de trois ans (et découvert bien des anomalies). Très simplement, il s'agit d'une étude connue de nombreuses entreprises… UNE ÉTUDE DE TEMPS ET MOUVEMENTS. La question élémentaire est : était-il possible de prendre le nombre connu de photos (d'après les archives de la NASA) dans les délais disponibles (d'après les archives NASA) ? Mais avant que vous ne lisiez mon étude, vous avez besoin pour la comprendre d'avoir quelques informations de base sur les missions Apollo :

1. Sur les sept missions Apollo pour mettre "des hommes sur la lune", six furent déclarées "réussies". (celle d'Apollo 13 fut "interrompue")

2. Chacune des six missions réussies fit atterrir deux astronautes "sur la lune" dans un engin léger que la NASA avait nommé au départ Module d'Excursion Lunaire (en anglais LEM, raccourci ensuite en LM), le supposé appareil qui n'a jamais eu l'opportunité d'un test d'alunissage. Mais il a aluni et décollé six fois avec un "succès" spectaculaire pendant les missions Apollo 11 et 12, et 14 à 17… alunissant même une fois à 60 mètres de la cible pré-sélectionnée.

Le LEM Apollo 16

3. Deux astronautes conduisaient le LEM à la surface de la lune pendant que l'autre restait en orbite dans le Module de Commande et de Service (CSM) en attendant leur retour.


jeudi 19 novembre 2015

Dossier espace (partie 5)

Après les divers canulars de la NASA, allons sur la lune.

Tout d'abord, une démonstration de Jack White (1927-2012) qui était photographe professionnel et analyste de photos.

Jack White


En dehors de cette étude, il a fait aussi un décodage des photos sur l'assassinat du président Kennedy et sur le 11 septembre.



Avant de lire son analyse sur le nombre invraisemblable de photos des missions Apollo, voyons quelques photos dont il a fait l'analyse et qui montrent de sérieuses anomalies.

Par exemple cette photo du rover lunaire :


 On voit des empreintes de bottes , mais pas de traces de pneus. Ce véhicule n'a pas roulé sur la lune. On dirait qu'il a été déposé là par au-dessus.

Une autre avec le même souci d'absence de traces de roue :



mardi 17 novembre 2015

Dossier espace (partie 4)

Suite et fin de la démonstration sur l'inexistence des satellites.


Dernière nouvelle ! Le grand Neil DeGrasse Tyson [astrophysicien très connu aux US, qui fait le clown pour diffuser de la propagande, voir ce qu'en dit Wiki, surtout concernant le passage sur la NASA] dit maintenant que la terre est un sphéroïde aplati ["Oblate" en anglais] aux pôles et il plaide à son insu en faveur des technologies terrestres par le fait que l'effet de "ricochet" serait meilleur sur un sphéroïde aplati aux pôles comparé à celui sur une terre complètement sphérique.

Plus incroyable encore, toutes les supposées images de la terre doivent maintenant être considérées dans leur totalité comme des faux parce qu'elles représentent une sphère parfaite. Donc, soit la NASA a contrefait toutes les images de la terre ou la terre s'est soudain aplatie depuis les missions Apollo. Le Rasoir d'Ockam affirme que la réponse la plus simple est toujours correcte, donc à nouveau la NASA raconte des conneries.


Outre son côté infatué, Tyson ne peut résister à afficher un symbole franc-maçon de la main. 
 
Câbles sous-marins à haut débit

Autre mode de transmission de données : les câbles sous-marins. Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, des câbles relient surabondamment tous les continents.



Courte absence

La plus brève possible, je l'espère.

Mais le blog restera en service et des articles se publieront automatiquement.

Je vous dis donc à très bientôt et portez-vous bien.


PS : Vous pouvez rédiger des commentaires, mais ils ne seront publiés qu'à mon retour.

dimanche 15 novembre 2015

Dossier espace (partie 3)

Cette 3ème partie traite de la non-existence des satellites.

Source

Traduit par Hélios



Avant de poursuivre, veuillez saisir les implications de ce qui a été présenté jusqu'ici. Avec la fraude généralisée qui vient d'être révélée, la crédibilité de la NASA est totalement mise à bas ! Toute déclaration, annonce, projet, mission, technologie, etc. doit être examinée d'un œil nouveau. Le sentimentalisme doit laisser place au scepticisme et à la dénonciation pour remettre les choses en perspective. La mafia khazare et ses sbires sataniques et leur psychopathie des masses ont mené le monde au bord de la ruine avec la mise en œuvre de leur Nouvel Ordre Mondial dystopien. L'ordre naît du chaos est leur mantra trompeur alors que ce sont eux les réels auteurs du chaos. C'est comme un serpent qui se mord la queue.

Si donc vous souhaitez faire confiance à la NASA, vous devez alors faire également croire à d'autres choses, comme à l'assassinat de JFK par le tueur solitaire Lee Harvey Oswald et non par la CIA.  À la création de la Réserve Fédérale en 1913 qui n'a pas donné aux khazares Rothschild le contrôle de notre monnaie et du système bancaire. L'USS Liberty n'a pas été attaqué par Israël en 1967, et 19 musulmans djihadistes ont bien dirigé deux avions commerciaux parmi les plus sophistiqués, des Boeing 767, dans le World Trade Center et le Pentagone le 11 septembre.

La NASA est une agence militaire contrôlée par les créateurs du chaos mondial, la mafia khazare. L'édifice tout entier de la NASA est en train de s'effondrer car les gens  ouvrent les yeux sur les fraudes et tromperies imposées à l'humanité. Je me demande si le trou qu'ils se sont creusés est actuellement plus grand que celui qu'ont dû créer les propulseurs d'Apollo 11 pendant son atterrissage sur la lune. Je pense qu'ils ont oublié ce tout petit détail dans le studio.

La mafia khazare a trouvé une opportunité pour voler des milliards de dollars aux citoyens sous couvert de satellites et de fusées. Ils ont introduit en accord avec Arthur C. Clarke [auteur du livre "2001 l'odyssée de l'espace] une entité fictive nommée "satellite"  qui allait révolutionner le monde dans de si nombreuses industries et secteurs majeurs. Il y a juste un problème, tout comme dans la première partie de cet article, ce n'est que de la foutaise !


vendredi 13 novembre 2015

Dossier espace (partie 2)

Suite de l'histoire de la NASA


Jack Whiteside Parsons de son côté était membre fondateur du Jet Propulsion Lab de la NASA, certains le considérant comme l'un des "pères de la fuséologie" et d'autres disant en plaisantant que JPL voulait dire en fait Jack Parsons' Laboratory, mais vous ne trouverez pas grand-chose le concernant sur les sites de la NASA. La contribution de Parsons en tant qu'ingénieur et chimiste a été quelque peu assombrie par son intérêt pour l'occulte, ce qui a conduit certains critiques à parler d'une réécriture des livres d'histoire.

Aussi bizarre que fut Parsons, cela n'a pas empêché la NASA de donner son nom à un cratère sur la face cachée de la lune. On ne peut bien sûr en fait voir la face cachée de la lune ni confirmer qu'un tel cratère existe, c'est donc bien commode.

"… Le programme spatial de l'Amérique doit beaucoup à la création et aux innovations de Parsons sur les fusées – et en 1972 l'Union Astronomique Internationale l'a honoré en nommant Cratère de Parsons un cratère sur la face cachée de la lune. Après avoir co-fondé le JPL – dont ses admirateurs parlent comme le "Jack Parsons' Laboratory" – Parsons démarra Aerojet Corp., aujourd'hui le principal producteur mondial de fusées et le fabricant de propulseurs à combustible solide pour les navettes spatiales…"

Une autre énigme est la contribution de Parsons au design occulte du Pentagone.

Parsons, qui prêta serment à l'antéchrist en 1949, contribua à la conception du Pentagone à l'époque où John J. McCloy était directeur de la CIA.

Ce n'est pas une coïncidence si la NASA a effacé ses réelles origines et essayé de les réécrire. Les puissants piliers de certitude scientifique censés supporter la NASA sont en fait des magiciens noirs de l'occulte. C'est probablement un petit fait trivial qui est omis dans les études scolaires actuelles.


jeudi 12 novembre 2015

La photo du jour

Des nuages lenticulaires au-dessus de la ville du Cap en Afrique du sud le 8 novembre 2015. Sympa.



(Via Koreus)

mercredi 11 novembre 2015

Dossier espace (partie 1)


Ce très gros "dossier espace" abordera plusieurs thèmes :

- Les origines de la NASA
- La fraude des missions Apollo
- La fraude de l'ISS
- Le canular de la navette spatiale Challenger (1986)
- Les franc-maçons dans l'espace
- La "fabrication" des satellites
- Un "dossier lune" en deux parties

********

Après le mythe des OVNI, allons faire un tour du côté de la National Aeronautics and Space Administration ou l'universellement connue NASA. Cette institution est quasiment la seule référence mondiale pour ce qui concerne le domaine spatial. Elle a été officiellement créée en 1958 par décret du président Eisenhower, mais ses origines réelles remontent aux années 40 avec la création du JPL (Jet Propulsion Laboratory) par Jack Whiteside Parsons, un occultiste sataniste, spécialiste en fusées. 
 
Il semble que le satanisme fasse toujours partie des activités secrètes de la NASA comme en témoignent les deux livres de Cathy O'Brien qui a subi, ainsi que sa fille Kelly, différentes programmations de contrôle de l'esprit (Projet Monarque, mind control), entre autres dans les locaux de la NASA à Huntsville en Alabama. 
 
Cette ville est depuis 1958 le centre des activités de la NASA, comme l'écrit le site nasa.gov dans sa section historique :
En 1950, l'Armée transféra son petit groupe d'experts en missiles de Fort Bliss au Texas à Huntsville. Le groupe incluait le Dr Wernher von Braun et son équipe.
En 1958 , la totalité du développement des missiles de l'US Army, du programme d'entraînement et du centre des véhicules spatiaux de la NASA furent définitivement établis à Huntsville.
Voici quelques extraits des livres de Cathy O'Brien :
(…) Tôt le matin suivant, dans les profonds sous-sols du labo de contrôle de l'esprit de la NASA au Godard Space Flight Center proche, je fus préparée pour le programme en question. La NASA utilise diverses "drogues de synthèse de la CIA" pour engendrer chimiquement des transformations neuronales et induire l'état d'esprit requis à un moment précis. "Tranquillity", la drogue de prédilection de la NASA de Huntsville, dans l'Alabama, créait une sensation de tranquille servilité et donnait l'impression de marcher sur un nuage. La drogue administrée cette fois était assez similaire à "Tranquillity" et engendrait une servitude totale. 
 ("L'Amérique en pleine transe-formation", éditions Nouvelle Terre, page 287)

(…) "Kelly a été soumise depuis sa naissance à des technologies de contrôle de l'esprit liées aux harmoniques développées par la NASA/DARPA, qui n'ont rien à voir avec le contrôle de l'esprit induit par trauma dont je commence moi-même à guérir." ("Pour cause de sécurité nationale", éditions Nouvelle Terre, page 30)

(…) Huntsville a été un des premiers lieux de sévices pour Kelly et moi, dans les années 1980 dans le cadre de la programmation par le contrôle de l'esprit de la NASA. (ibid. p. 44)

Après cette introduction sur la NASA,  passons aux articles du site TheModern Gnostic, que je publierai, étant donnée leur longueur et les nombreuses illustrations, en plusieurs parties. 

J'ajouterai des vidéos sous-titrées en français et des liens pour certaines sections.

Pour finir ce "dossier espace", il y aura deux articles concernant la lune, l'un sur la découverte de "l'onde lunaire" et l'autre, original, est une étude documentée sur les photos soi-disant prises sur la lune, par un spécialiste et analyste de photos, Jack White. 


Les racines occultes de la NASA et les diverses fraudes en cours




Traduit par Hélios


Dans mon vocabulaire, NASA signifie : Never A Straight Answer [jamais de réponse directe]. Si à l'occasion vous vous mettez à fouiller dans les alunissages Apollo de la NASA, un regard affuté et un esprit ouvert vous amèneront à la conclusion que c'était un canular mis en scène. Des preuves et analyses scientifiques pures et dures révèlent en réalité une arnaque parmi tant d'autres.

Réfléchissez, le plus grand fait accompli par l'homme est une production hollywoodienne élaborée qui a coûté quelque 30 milliards aux contribuables américains. Imaginez ce que James Cameron pourrait créer avec ce genre de budget.

Mais pour être tout à fait franc, ce qui m'énerve [expression polie…] encore plus, c'est que la NASA a mis en place une colossale pompe à fric à l'aide de mensonges, de canulars et de désinformation. Le contribuable américain ne retire aucun avantage à l'existence de la NASA et aux présumées contributions scientifiques provenant de supposées explorations et expérimentations dans l'espace. En l'absence d'autres sources de vérification, nous avons dû nous prosterner devant de prétendus "experts" malgré d'irréfutables preuves que la NASA n'est rien d'autre qu'un escroc financier élaboré et un colporteur de pseudoscience.

L'attention de cette première partie se portera sur un principe indéfendable. LA FRAUDE CORROMPT TOUT CE QU'ELLE TOUCHE !!



dimanche 8 novembre 2015

Vidéos animaux

Saphirre fait du piano:



Un hibou prend le tramway à Moscou (il s'appelle Yeol et étant orphelin, a été élevé par des humains. Mais en raison de blessures, il ne peut retourner à la vie sauvage) :




jeudi 5 novembre 2015

Les origines d'un conte : Blanche-Neige et les sept nains

Il est dit que les contes traditionnels présentent un fond symbolique (comme a voulu le montrer Bruno Bettelheim dans son livre "Psychanalyse des contes de fée") et qu'il est dommage de ne pas prendre le temps de les raconter aux enfants d'aujourd'hui. Symboliques ou non, ils restent des archétypes du comportement humain.
Un petit entracte avec les possibles origines historiques du conte de Blanche-Neige.



À la recherche des réelles origines 
de Blanche-Neige et des sept nains

Ancient Origins

Traduit par Hélios


Une illustration islandaise du conte de Grimm (1852)

Blanche-Neige et les sept nains est l'un des contes de fée les plus célèbres au monde, il est connu depuis 1812, année où les frères Grimm publièrent leur collection de contes rassemblés à partir des récits folkloriques de la vieille Europe. Comme de nombreux contes de Grimm, on pensait que Blanche-Neige et les sept nains existait depuis le Moyen-Âge, transmis de bouche à oreille au fil des siècles. En 1937, le dessin animé de Walt Disney Blanche-Neige rendit le conte mondialement populaire et on le considère depuis comme un pur récit de fiction. Une récente recherche suggère pourtant que le célèbre conte pourrait ne pas être finalement une œuvre d'imagination.


mardi 3 novembre 2015

20 photos du web

L'affiche des premiers jeux olympiques, 1896

Adolphe Thiers (1797-1877), le joli monsieur et homme d'état qui a prononcé cette phrase si courtoise à l'adresse du peuple lors d'une commission sur l'instruction dans le primaire "Je veux rendre toute-puissante l'influence du clergé, parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l'homme qu'il est ici-bas pour souffrir et non cette autre philosophie qui dit au contraire à l'homme: "Jouis"

dimanche 1 novembre 2015

Les addictions



L'addiction est-elle reliée au 
plaisir ?

Par le Dr Lance Dodes

Traduit par Hélios

Le penser est une erreur de très longue date.

Depuis 5000 ans, on confond plaisir et addiction. La raison en est que les formes habituelles d'addiction, comme la consommation d'alcool, de drogue, ou les jeux d'argent procurent souvent du plaisir. Cette correspondance de surface a conduit historiquement les gens à conclure que quelqu'un fortement déterminé à boire, à prendre des drogues etc. doit rechercher davantage de plaisir. Il n'y a qu'un pas à franchir avant de croire que les dépendants sont des hédonistes sans morale, des gens qui sont à la recherche d'un plaisir personnel, peu importe ce qu'il en coûte à leur entourage ou même à leur propre avenir. Bien entendu, tout ceci est faux.

L'addiction n'a rien à voir avec le plaisir, même si ceux qui souffrent d'addiction le pensent. J'ai connu pas mal de personnes souffrant d'alcoolisme, par exemple, qui m'ont dit que la boisson était chez eux facile à comprendre : ils aiment simplement l'effet de l'alcool. Mais un bref instant de réflexion montre l'écueil de ce raisonnement. Presque tout le monde apprécie l'effet de l'alcool. En fait, même si beaucoup de gens aiment l'effet de l'alcool, ils n'en sont pas pour autant alcooliques. En réalité, si aimer l'alcool était la raison de l'alcoolisme, la plupart d'entre nous serions alcooliques. Aimer ce qu'on boit ne peut être une explication de l'alcoolisme.