Bistro Bar Blog

dimanche 27 septembre 2015

Fleur de coton

Rubrique botanique.

Début septembre, pour la suite des aventures de mes boutures d'ananas, je vous avais présenté une photo de mes plants de coton. 



En juin, en fouillant sur internet, j'ai trouvé un site qui vendait des graines et je me suis dit qu'avec la véranda vitrée, il serait peut-être possible de voir s'épanouir des cotonniers et d'obtenir la précieuse fibre qui ne pousse que dans des latitudes bien au sud de la Bretagne. Comme par exemple ici en 1930 aux USA dans les états du sud :



 Il existe une cinquantaine de variétés de cotonniers véritables, cultivées depuis au moins 5000 ans, mais quatre espèces seulement  servent à la production du coton : le gossypium arboreum, le gossypium barbadense, le gossypium herbaceum et le gossypium hirsutum (celle que je cultive).

Le coton fait partie de la famille des Malvacées, comme l'hibiscus, la rose trémière ou la jolie petite mauve sauvage.



Revenons à mes plants de coton. Les graines ont été semées le 23 juin dans un mélange de terreau et de sable et il n'a fallu que 4 jours avant l'apparition du premier germe :



Puis les premières feuilles :


1er juillet


16 juillet
5 août, avec un rejet de mon aloe vera au milieu
Les plants de coton grandissent très vite, j'en suis aujourd'hui à mon 3ème rempotage. Il leur faut aussi beaucoup d'eau et de lumière.

 Et le 3 septembre, j'ai eu la surprise d'un bouton qui grossissait, annonçant
la première fleur.


13 jours après, les pétales de couleur crème pointent le bout de leur nez. Et dans la même journée (le 19), la fleur s'est complètement ouverte :





Après des recherches compliquées sur internet, j'ai appris que le cotonnier est autofertile, c'est à dire qu'il n'y a pas besoin d'un pied mâle et d'un pied femelle pour la fécondation de la fleur. Les insectes peuvent y participer, mais par sécurité j'ai saupoudré le pollen des étamines  sur le pistil central à l'aide d'un pinceau.

La fleur ne dure qu'une journée...Et elle passe du crème au rose pâle :



Puis à un rose plus soutenu en se refermant :



Ce matin, la fleur fânée est tombée et en écartant ses sépales, on distingue à l'intérieur l'embryon de la capsule à coton :



Qui pourra donner d'ici deux ou trois semaines, ça  :


(photo Wikipédia)
Ce n'est pas le pied le plus grand qui a fait la première fleur. Le deuxième à ouvrir un bouton ce matin mesure 60 cm environ (on voit le bouton prêt à s'ouvrir au milieu à gauche) :


Mais en pleine terre et avec le climat approprié, le cotonnier est un arbre où coexistent boutons, fleurs et fruits :




L'aventure continue...et si coton il y a, je publierai les photos.

Edit 27 septembre : déjà eu trois fleurs sur deux pieds.

24 commentaires:

  1. J'avais bien remarqué que les migrants, future main d'oeuvre bon marché, étaient bien accueillis en Bretagne.
    Maintenant qu'on sait qu'il y a une plantation de coton du côté de Dinan, on comprend.

    RépondreSupprimer
  2. je ne sait pas si c'est toujours le cas mais jusque dans les années 90 il se cultivait du coton autour de montpellier ,et j'en plante dans le jardin dans l'aude depuis prés de 30 ans ,toujours aussi joli ,donc ça pousse bien

    RépondreSupprimer
  3. Mais que vois-je ? Que lis-je ?

    Un ci-devant Ankoù qui sème et récolte ? L'Ankoù ! La mort en Breton voire même le démon.
    L'Ankoù qui a troqué une faux anachronique contre une arme autrement destructrice, le redoutable coton-tige ravageur dont la duplicité vous rebat la trompe d'Eustache au quotidien, propre à vous maculer le conduit auditif à en perdre son âme - le truc anesthésiant et corrupteur qui fait perdre le sens de l'autre tant il est menteur.

    J'en ai les jambes en..., en coton ??
    Ah non, perdu ! J'en ai les jambes en granit, celui dont on fait les menhirs en Bretagne et les cairns en Montagne.

    PS : Cher Monsieur non pas ci-devant mais ci-dessus, rien d'inconvenant pour ce qui vous concerne, juste m'avez vous permis cette bretonne sortie, bien cordialement.


    RépondreSupprimer
  4. je suis bien aise de vous avoir permis de nous pondre cette prose
    et j'aime bien l'image d'un ankou railler par un korrigan bien que je soit pas breton (ce surnom me fut attribuer par mes cllégues conscrits au vu de mas façon de conduire )

    RépondreSupprimer
  5. Le blog a retrouvé son humour, merci Korrigan !

    RépondreSupprimer
  6. Génial de pouvoir faire pousser des plants de coton, et la fleur est belle en plus
    J'espère que la récolte sera bonne et que tu auras du beau coton pour te poudrer le nez, à moins que ce soit pour une petite création dont tu as le secret?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me poudrer le nez ? Non. Je garderai le coton sur sa branche pour décorer, il se conserve très bien sec. Et puis je garderai des graines, elles sont enfouies tout au fond sous le coton, pour ressemer l'année prochaine. Il y en a une dizaine dans chaque. De quoi faire...

      Supprimer
    2. oui c'est joli en déco, dommage que ça prenne la poussière
      ah oui c'est vrai, il y a des graines dans le coton, je vais essayer l'année prochaine, vu que j'ai reçu il y a peu une fleur de coton, je n'y avais pas pensé, merci!!!

      Supprimer
  7. Chouette ce poste !
    Très bien , le Korrigan revenu... C pas trop tôt !!! mais il va encore s'encanailler avec ses stères de bois, et trouver l'excuse pour ne plus rien nous poster !
    Hélios, j'attends un pull, (beau et fait par tes mains agiles) , en 100 % coton naturel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas le temps de tricoter... Surtout avec du coton.
      Oui, on apprécie le retour de Korrigan.

      Supprimer
  8. Totalement H.S. m'en excuser. Certains , qui lisent le danysis.blogspot.com devraient apprécier ...
    http://7d12d.fr/119-lequinoxe-est-derriere-et-maintenant-on-fait-quoi/#comment-80545

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais pu mettre ce lien en hyperlien, tu sais comment faire maintenant.
      Je le mets donc pour toi :

      http://7d12d.fr/119-lequinoxe-est-derriere-et-maintenant-on-fait-quoi/#comment-80545

      Supprimer
    2. Mais oui, enfin presque, et puis C tellement plus simple de te le laisser faire ;-) Tu fais ça si bien ! sauf mon pull !

      Supprimer
  9. Omis d'inscrire que j'ai planté un petit morceau de rhizome de gingembre (j'adore ça ) il pousse et pousse... Hélios avec ses mains vertes, pourrait avoir des fleurs sympa si elle désire en planter.
    Moi j'attends les fleurs... à voir l'an prochain, je l'ai planté début septembre...
    Pour tout savoir ; http://jardinage.comprendrechoisir.com/plante/voir/134/gingembre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai un en pot, j'avais montré une photo où on voyait les ananans et les curcuma. Pour l'instant, il n'a qu'une grande tige avec des feuilles. On verra au printemps s'il veut fleurir. Si le tien a des fleurs, je serais enchantée de publier ta photo.
      J'ai aussi un gingembre (hedychium densiflorum Stephen) qui est dehors et qui résiste à - 15°. Il ira en pleine terre en 2016. Il mesure plus de deux mètres et a fait cinq fleurs.
      Une photo :
      http://johnrichmond100.blogspot.fr/2012/08/hedychium-densiflorum-stephen.html

      Supprimer
  10. Ah mais, je ne m'encanaille qu'avec la gent féminine de chic et de choc qui fréquente d'infâmes bistros rigolos lorsque la taulière n'a pas tiré le rideau.

    Les mi-stères (on ne peut rien cacher ici) sont rentrés depuis avant-hier, et même pas de lumbago.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH ! enfin, jouissif... ;-)
      la vie alors, pas comme l'an dernier !!! ;-) Ouf le lumbago l'a échappé belle !
      Donc t'as plus d'excuse pour ne pas venir nous faire marrer, avec tes jeux de mots laids (non je ne la ferai pas ! ) à double ou triple degré ! pour Korrigan http://www.blague.info/
      rien pu faire pour le hyper lien
      quand on clic sur ici *** Il est ICI. Gardez-le en marque-page si vous voulez l'utiliser. il me sort ça ! http://www.ecalpemos.org/ je vais copier koi tu as inscrit !

      Supprimer
    2. Voilà le lien direct des blagues proposées par Dany :

      http://www.blague.info/

      Supprimer
  11. Bonjour !
    Vos cotons sont très jolis ! :)
    Mon coton, planté à partir d'une graine aussi, a maintenant 1 an et demi ! Je peux donc vous apporter une précision !
    La capsule de coton, ou fruit, grossira pendant quelques mois pour enfin sécher et s'ouvrir pour vous faire découvrir de belles boules de coton avec des graines à l’intérieur ! Le processus est donc beaucoup plus long que 2 ou 3 semaines !
    Le cotonnier est une plante résistante et très productive, elle vous émerveillera toute l'année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce renseignement. En effet, les capsules sont toujours bien vertes et ne montrent aucun signe d'ouverture. Je vais donc patienter encore. Un souci, les feuilles sèchent malgré mes arrosages...

      Supprimer
  12. Et les trois quarts des feuilles de votre coton risque de faire ça et de tomber... Je ne sais pas si c'est normal ou anormal mais mon coton, pour la 3 ème fois me fait cela aussi : automne l'année dernière, au printemps et cet automne. Les feuilles deviennent jaunes-marron et tombent, mais il a très vite de très nombreuses poussent qui réapparaissent... Donc je suppose que c'est un cycle de sa croissance !! Surveillez si de nouvelles pouces viennent! Après le coton n'aime pas les températures froides ! Et de manière générale il est toujours préférable de regrouper les plantes entre elles pour créer de l'humidité ambiante !
    Je reste alors optimiste pour vos cotons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, me voilà rassurée pour les feuilles qui sèchent. Oui, je vois de toute petites feuilles qui apparaissent. Il est au chaud dans la maison, en compagnie d'une dizaine d'autres plantes frileuses et je les brumise régulièrement.
      Merci !

      Supprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.