Bistro Bar Blog

mercredi 31 décembre 2014

Les dernières photos de l'année

Oui, mais que des animaux cette fois.


Bon, c'est quand qu'on mange ?



mardi 30 décembre 2014

La magie du nombre 9

Pythagore disait que dans l'univers tout est nombre. Une courte vidéo (en anglais, mais facile à comprendre avec les schémas) qui demande pourquoi il y a 360° dans un cercle et démontre la magie du nombre 9.

"Si vous connaissiez la magnificence du 3, du 6 et du 9, vous auriez alors la clé de l'univers". Nikola Tesla


lundi 29 décembre 2014

Vidéo du jour

Raté, à refaire !


Une mini-maison de rêve en Thaïlande (photos + vidéo)

Home sweet dôme.



Un homme construit sa mini-maison de rêve en seulement six semaines et pour 9000 $*


* 9000 $ = 7380 €




Avez-vous désiré vivre un jour dans une maison autonome où vous vous sentiez constamment en lien avec la nature ? C'est ce qu'a fait un homme en Thaïlande et cela ne lui a coûté que 9000 $.

Steve Areen a reçu un bout de terre offert par ses amis cultivateurs de mangues pour construire la maison de ses rêves. Pour Steve, il fallait une maison simple, accueillante, orientée sur la nature et durable. Comme vous pouvez le voir dans les photos ci-dessous, Steve a adopté un modèle en forme de dôme qui présente de nombreux avantages. Il a pu monter sa maison en seulement six semaines à l'aide de blocs de ciment et de briques en terre. Bien que le style lui plaise, Steve a l'intention de construire une autre maison exclusivement avec des briques d'argile. Il est important de noter qu'il a pu réaliser cette maison pour seulement 9000 $ en raison du faible coût de la vie en Thaïlande. Le gros œuvre lui est revenu à 6000 $ [4900 €] et il a dépensé ensuite 3000 $ [ 2480 €] pour les finitions et l'ameublement.

[Visite de sa maison en vidéo après les photos]



dimanche 28 décembre 2014

Nos amis les animaux (vidéos)

Une bonne vingtaine de vidéos, voilà un moment que je n'en ai pas publiées.

Un oiseau-lyre qui a écouté trop de jeux en ligne, mais bon imitateur :



Alexis sur le jolly jumper qui s'amuse bien de voir Daykota qui saute sur son ombre :



Ce bébé est vraiment mal bordé, j'y remédie:




vendredi 26 décembre 2014

Chemtrails : la guerre secrète

En septembre 2014, Jacques Daidié est parti à la rencontre, en Italie de Rosario Marciano, militant connu contre la géo-ingénierie, créateur du site www.tankerenemy.com, et de sa famille. Le présent travail est né de cette rencontre. L'association Ciel voilé remercie Rosario Marciano pour son autorisation de sous-titrage du documentaire italien dont il est le producteur: "Chemtrails : la guerre secrète". Nous remercions aussi chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la traduction : Jacques, Dominique d'Avignon, Marie de Monteux, Sébastien de St Firmin en Valgaudemard et Danielle de Gap.

Documentaire de www.tankerenemy.com
Sous-titré en français par l'association : www.cielvoile.fr.


mercredi 24 décembre 2014

La mascarade de Noël (texte d'Anthony)

Anthony, un lecteur, m'a envoyé ce texte par messagerie en me demandant si je voulais le publier sur le BBB. 

Ce que je fais volontiers, en ajoutant juste une réflexion concernant l'étymologie du mot Noël.

********

Texte d'Anthony :



Noël est une fête falsifiée. C’est une fête païenne à l’origine qui a été récupérée par l’église catholique (qui l’a enjolivée en décidant que le Christ était né ce jour-là, ce qui est complètement faux). À l’origine, cette période était dédiée à la vénération de la mère Terre lors de laquelle les druides, les chamanes et les guérisseurs se réunissaient et célébraient le solstice d’hiver tout en réalisant diverses guérisons, certaines spectaculaires. Comme l’église sait si bien le faire avec ce qui la dérange, elle décida de s’approprier cette période calendaire pour y asseoir des croyances falsifiées.

Que signifie « Noël » ? Le véritable sens étymologique est « No – El ». No est une négation. EL est une syllabe sacrée qui veut dire « Elohim », soit « la Lumière » (lumière divine et authentique, naturellement). Donc Noël signifie le « jour sans Lumière » [Je ne suis pas d'accord avec Anthony pour l'étymologie du mot noël, je pense que "no" signifie "nouveau", signifiant qu'après le solstice d'hiver se crée une nouvelle lumière puisque les jours commencent à rallonger]. Ce constat peut être fait par chacun. Il ne nécessite qu’une observation honnête et sincère des événements qui se déroulent durant cette période :

- les gens sont très stressés (il faut se dépêcher de trouver des cadeaux, il faut casser sa tirelire, faire des crédits, donc on offre des cadeaux sous une forme de pression et de tension : pas étonnant que beaucoup les revendent le lendemain sur internet ou les planquent dans un coin…)

- regardons de près comment, d’une façon générale, on se comporte durant cette période : certains s’obligent à côtoyer des membres de leur famille qu’ils ignorent royalement le reste de l’année

- tout le monde reconnaît le côté commercial de l’événement, et ce depuis des années.

- ceux qui disent que c’est une fête « familiale » semblent oublier les 364 autres jours de l’année durant lesquels ils pourraient voir leurs proches. Pourquoi faire comme tout le monde, se comporter comme des moutons et finalement agir par réflexe et conditionnement ? Il me semble que si la famille était réellement appréciée et importante, tout un chacun trouverait le temps de partager des moments festifs à n’importe quel moment de l’année, en respectant leurs envies profondes et non le dictat d’une date prédéfinie.

- Durant cette période, on n’est pas à l’écoute de son corps ni de son esprit : on se gave de choses lourdes, parfois jusqu’à s’en rendre malade ou stressé… Mais ce n’est pas grave puisque c’est ça, après tout, « faire la fête » !...

On peut donc affirmer haut et fort que tout ceci est faux et nous gangrène systématiquement. S’il y avait vraiment la vérité dans Noël, les gens ne seraient pas énervés, stressés, ni malades. Le taux de suicide à cette période est sans doute plus élevé que d’habitude.

Tout le monde le sait, tout le monde le sent, au fond de lui. Alors pourquoi on continue ? Je pense que le plus grand frein, c’est la pression qu’on s’impose vis à vis des autres. On craint la réprobation des siens, leur incompréhension, voire leur rejet. Mais il est important d’affirmer ses choix : quand vous savez que quelque chose est faux et ne vous convient plus, vous pouvez l’arrêter et surtout l’expliquer autour de vous. Ils peuvent ne pas l’accepter, mais ça ne doit pas vous dévier de votre décision.

Enfin, s’il y a un dernier symbole à retenir, c’est celui du Père Noël. Déjà, ce personnage fait peur à beaucoup d’enfants. Les adultes apprennent très tôt à leurs enfants à ne pas mentir. Pourtant, la première chose qu’ils font est de leur mentir eux-mêmes. Avez-vous remarqué que les enfants pleurent souvent quand ils finissent par découvrir que le père Noël n’existe pas ? Mais ce n’est peut-être pas son inexistence en soi qui les attriste, plutôt le fait de découvrir que leurs parents, en qui ils avaient placés leur absolue confiance, ont trahi cette confiance.

Mais ce n’est pas tout : qu’est-ce que la croyance en le Père Noël, finalement?  On dit à l’enfant : « si tu n’as pas été sage, tu n’auras pas de cadeaux ». Sous-entendu : il y a un être au-dessus de toi qui voit TOUT ce que tu fais qui te JUGE et qui te PUNIT. C’est donc la naissance de la culpabilité, de la croyance en une instance extérieure...

Souhaitons que chacun prenne conscience de la non-vérité et de la mascarade de ces fêtes.

Les images du jour




CENTRE D'ÉTUDES SUR LA RÉINCARNATION

"Content de vous revoir"


Nuages "nacrés", Norvège, 22 décembre

D'autres photos...


Un cercle avec une sorte de croix (au milieu) sur la planète Mars qui intrigue certains (capture d'écran)

Un nid de repos




mardi 23 décembre 2014

Le bleu égyptien, premier pigment artificiel connu


Ce fameux bleu égyptien qui voulait retrouver la couleur du lapis-lazuli et qu'on voit sur de nombreuses œuvres égyptiennes antiques. Son mode de fabrication était jalousement gardé.
J'assortis la couleur du texte au sujet traité.





Le pigment artificiel le plus ancien connu: le bleu égyptien


Traduit par Hélios 


Le bleu égyptien, également appelé silicate de cuivre calcique, est l'un des premiers pigments artificiels à avoir été utilisé par l'homme.





Le plus ancien exemple connu de ce magnifique pigment remonterait à environ 5000 ans, on l'a découvert sur une peinture tombale datant du règne de Ka-Sen, le dernier pharaon de la première dynastie.



Il est dit ailleurs que la plus ancienne preuve de l'usage du bleu égyptien remonte à la quatrième dynastie et au Moyen Empire, il y a environ 4500 ans.



Néanmoins, à l'époque du Nouvel Empire, le bleu égyptien était pleinement utilisé comme pigment pictural et on le voit sur des statues, des fresques tombales et des sarcophages.

lundi 22 décembre 2014

Un singe sauve son copain électrocuté

Devant la foule béate d'une gare indienne... La méthode est un peu violente, mais efficace.

Interlude musical

Après le yaybahar (voir ICI), voici un autre instrument original, des "gamelles" musicales qui, sous les doigts de David Charrier, offrent une mélodie bien sympathique...


dimanche 21 décembre 2014

L'humour (souvent limite) du magazine Hara Kiri

Humour bien particulier de ce journal "bête et méchant" qui a duré une trentaine d'années sous différentes formes et auquel plusieurs dessinateurs connus ont collaboré, comme Wolinski, Cavanna, Reiser et Cabu pour n'en citer que quelques-uns.










Kizuna, une initiative pour aider Naoto Matsumura et les animaux abandonnés de Fukushima

Sur le blog de Fukushima. Naoto Matsumura est lui-même gravement irradié, mais il a choisi de rester pour nourrir les animaux abandonnés. Vous allez bientôt pouvoir l'aider.

Une nouvelle association vient de naître, Kizuna « le Lien ». Suite à la lecture du livre d’Antonio Pagnotta sur Naoto Matsumura, la journaliste Sophie Mouton-Brisse a souhaité aider Naoto sur ses terres irradiées en créant cette organisation à but non lucratif. Elle espère ainsi rassembler une communauté prête à parrainer les animaux de Naoto via un site web qui sera en ligne dès le mois prochain. On peut d’ores et déjà prendre contact avec son projet par sa page Facebook Kizuna pour Naoto et en lisant sa présentation sur cette page.




« Depuis avril 2011, une zone interdite a été décrétée autour de la centrale nucléaire de Daii Ichi située dans la préfecture de Fukushima. La zone est interdite aux humains parce qu’elle a été fortement irradiée lors de la fusion des cœurs de trois réacteurs nucléaires de la centrale le 12 mars 2011. Presqu’un million d’animaux sont morts de faim et de soif lorsqu’ils ont été abandonnés lorsque la population a été contrainte à l’évacuation. Malgré l’ordre d’abattage systématique donné par les autorités préfectorales, aujourd’hui quelques centaines d’animaux abandonnés survivent dans les radiations. Certains sont sauvages, d’autres d’élevage ou de compagnie et ils sont vivants grâce à un homme seul.

Des bovins, des chats, des chiens, quelques chevaux et une autruche sont les survivants de cette catastrophe qui a produit l’évacuation obligatoire de 200 000 personnes et l’exode volontaire de 500 000 autres. Cette zone irradiée, un territoire sans hommes, reste le seul refuge de ces animaux désorientés sans les humains, leurs maîtres. Ils erraient condamnés à mourir de faim et de soif ou par les mains des vétérinaires de la préfecture chargés de l’abattage. Si l’Homme n’a pas su rester humble devant les technologies qu’il imaginait maîtriser, il est profondément injuste que ces vies animales innocentes – des vies dont il était responsable –, connaissent une fin atroce et douloureuse. C’est pourquoi nous avons décidé d’aider un homme qui depuis trois ans les protège.

Agriculteur, Naoto Matsumura a refusé l’évacuation et vit toujours dans sa ferme à Tomioka en partageant le sort des animaux : solitude et radiations au cœur de ce désert humain au silence accablant. Au péril de sa vie –  il est gravement irradié – Naoto Matsumura nourrit et soigne les rescapés de ce drame sans fin. « Toutes les vies sont égales » aime-t-il à dire.

Chaque jour, il nourrit avec affection ces animaux abandonnés et promis à une mort certaine.

Naoto Matsumura, en choisissant le respect de la vie, de toutes les vies, y compris les plus humbles, accomplit un geste de résistance infime mais pourtant de résonance planétaire : « Être ici est ma façon de combattre » dit-il. C’est sa manière de lutter face à une technologie qui détruit l’humanité dans ses gènes et au cœur. Pour ce combat en solitaire, il a été surnommé « le dernier homme de Fukushima ».

Ne nous méprenons pas, le message du « dernier homme de Fukushima » est un message d’amour pour les animaux mais surtout un message pour notre humanité en danger : seul le respect de toutes les formes de vie qui pourra donner un sens à cette absurde tragédie qui sème la mort et produit le vide autour d’elle. Seule la compassion fera renaître l’espoir, celle d’un renouveau sur notre planète.

En perpétuant le lien avec le vivant sur cette terre meurtrie et abandonnée, Naoto Matsumura nous montre la voie de la dignité. Par l’exemple de Naoto Matsumura, si symbolique, nous pouvons nous reconnecter avec la nature et la vie ; redonner aussi un sens à notre vie où le lien fragilisé avec la nature doit être recréé.

Sans appartenance politique ou religieuse, nous souhaitons tout simplement, ici, créer une étincelle pour un monde plus humain, cette étincelle d’espérance que Naoto a su faire naître dans les pires conditions qui soient, pour que s’exprime notre compassion pour cette terre vivante dont nous sommes, tous, responsables.

Pour continuer son combat de compassion envers les animaux, Naoto Matsumura a besoin de notre aide. Nous proposerons dès janvier de parrainer un survivant de Fukushima, un des animaux de sa ferme, via notre site Web (actuellement en construction).

*En japonais, « Kizuna » signifie « lien » : il est le lien sacré qui unit l’homme à la terre, la mère à son enfant, l’époux à sa femme. C‘est un lien profond, de respect, de bienveillance et de protection. »



Ma vie avec les dindes sauvages

Merci à la Sorcière Rouge pour ce documentaire avec des animaux que l'on connaît mal, les dindes sauvages. La nature en Floride est bien belle aussi.


Joe Hutto est un naturaliste qui a vécu pendant plus d'un an avec des dindes dans les zones rurales de la Floride. Son expérience permet d'en savoir davantage sur ces oiseaux mal connus, mais aussi peu considérés.
Joe Hutto a vécu pendant plus d'un an une drôle d'expérience. Son sujet d'étude : les dindes sauvages dont il a partagé le quotidien dans les zones rurales de la Floride. Dans une interview dans The New Scientist, il décrit avec minutie tout son travail de dingue(de). Apparemment, les débuts sont décisifs. "A leur naissance, ces oiseaux s’attachent à la première personne ou premier objet mobile qu’ils aperçoivent. Lorsque l’on m’a proposé des œufs de dinde non éclos, j’ai bondi sur l’occasion car il est très difficile d’approcher ces animaux à l’état sauvage. Ainsi, quand ces oisillons sont apparus, je suis devenu une maman pour eux."

Et visiblement c’est un travail à temps plein qui incombe une grande responsabilité: "Ces animaux sont nidifuges c’est-à-dire qu’ils quittent rapidement leur nid. Je devais alors rester avec eux toute la journée jusqu’à ce qu’ils s’endorment car si je partais ils me suivaient. Résultat, comme c’est encore des bébés, ils auraient été exposés aux prédateurs comme les belettes ou les serpents. Un engagement 24 heures sur 24 est donc primordial."

La science laisse alors la place à l’affectif. "Au début, c’était une expérience mais ensuite je me suis pris d’affection pour ces créatures. Je suis alors devenu une vraie mère-poule". Cela ne l’a tout de même pas empêché d’en apprendre énormément sur leur comportement. "Ils agissent énormément par instinct et savent tout de suite ce qui bon ou pas pour leur nutrition. Ils détectent par exemple les insectes venimeux dès qu'ils sont en âge de chasser." Pour finir, Joe Hutto peut se vanter de savoir parler "dinde": "Il existe de nombreuses inflexions dans leurs cris. Par exemple, lorsqu’un serpent venimeux s’approche, leur signal d’alarme sonore varie selon l’espèce du reptile. Ce résultat m’a sidéré." 





Ma Vie De Dinde par GayoAwWw3

samedi 20 décembre 2014

Les étranges hôtes des profondeurs marines

Vidéo récente (publiée le 17 décembre) d'une exploration dans la fosse des Mariannes. Un appât attire toutes sortes de créatures qui vivent à 10.500 mètres sous l'eau, à une pression qui peut dépasser 1000 fois la pression au niveau de la mer.

Quelques informations sur la fosse des Mariannes, l'emplacement sous-marin le plus profond connu actuellement. (source)

La fosse des Mariannes est la fosse sous-marine la plus profonde actuellement connue, et l'endroit le plus profond de la croûte terrestre. Elle est située dans la partie nord-ouest de l'océan Pacifique, à l'est des Îles Mariannes aux coordonnées 11° 21’ N, 142° 12’ E, à proximité de l'île de Guam.



Origine

La fosse est la frontière entre deux plaques tectoniques, une zone de subduction où la plaque du Pacifique passe sous la plaque des Philippines. Le point le plus bas se situe selon les relevés entre un peu moins de 11 000 mètres et un peu plus de 11 500 mètres de profondeur.

Exploration

La fosse a été étudiée pour la première fois en 1951 par le vaisseau de la Royal Navy Challenger II, qui a donné son nom au point le plus bas de la fosse, Challenger Deep. Sa profondeur a été mesurée par écho sondage, qui a donné comme résultat 10 900 mètres aux coordonnées 11° 19’ N, 142° 15’ E

En raison de l'extrême profondeur et des différentes thermoclines traversé par le signal sonore, perturbant ainsi la précision du relevé, les responsables de la Royal Navy ont préféré être prudents lors de leur communiqué officiel, en déclarant la profondeur de 10 863 mètres.
En 1957, le vaisseau de l'Union soviétique Vityaz, annonce que la profondeur maximale de la fosse est de 11 034 mètres. Ce nouveau fond, surnommé Mariana Hollow, n'a jamais pu être redétecté et ne peut donc être considéré comme exact. En 1962, le Spencer F. Baird enregistre 10 915 mètres comme profondeur maximale, suivi en 1984 par des japonais à bord du Takuyo, qui relève une profondeur de 11 040,4. La mesure la plus précise est également d'origine japonaise, grâce à la sonde sous-marine Kaiko, qui le 24 mars 1995 relève une profondeur de 10 911 mètres.

Le 23 janvier 1960, à bord du bathyscaphe Trieste, le suisse Jacques Piccard, fils d' Auguste Piccard l'inventeur du bathyscaphe et le lieutenant américain de l'U.S. Navy Don Walsh, touchent le fond de la fosse à 13h06, après une descente de 4 heures 30 minutes. Les instruments de bords indiquent une profondeur de 11 521 mètres, nombre qui sera par la suite revu à la baisse à 10 916 mètres. À cette profondeur, où la pression est extrême, les deux hommes sont surpris de voir, au milieu du cercle de lumière dessiné par leurs projecteurs, un véritable poisson abyssal ressemblant à une sole d'environ 30 centimètres, ainsi que des crevettes. Aussi à l'aise que leurs cousins du monde lumineux aquatique, ces habitants des abysses sont la preuve que la vie sur Terre ne connaît pas de limite en profondeur.

En ce qui concerne la pression exercée par les tonnes d'eau au dessus, les instruments relèvent 1 086 bars, soit plus de 1 000 fois la pression existante au niveau de la mer.


Les animaux jouent aussi


Bien que le rire soit le propre de l'homme (même si je suis sûre que certains chiens savent au moins sourire), le jeu, lui, n'est pas l'apanage exclusif des humains : les animaux ont envie de jouer et d'innombrables vidéos nous le prouvent. 
S'amuser, comme rire chez les humains, doit faire sécréter des endorphines qui jouent un rôle anti-stress.



Les animaux aussi aiment bien s'amuser



Par Jane C. Hu

Traduction par Hélios


Perché au bord de la pente enneigée, le jeune laisse tomber une petite luge improvisée devant lui. Il se dépêche de sauter dessus et se laisse glisser sur la pente en luttant pour conserver son équilibre. Quand la luge s'arrête au bas de la pente, il la récupère et gravit la pente pour un deuxième tour. À plusieurs reprises on le voit descendre la pente en piqué.

Ce pourrait être la description d'un enfant qui s'amuse un jour de neige, mais c'est aussi celle d'une corneille qui fait de la luge, scène enregistrée par une caméra (voir la vidéo ci-dessous). Même en gardant en mémoire que le travers des humains est une tendance à anthropomorphiser les animaux, il est difficile de ne pas se rendre compte que la corneille est en train de jouer. Il n'est pas facile hors contexte de savoir ce que fait vraiment la corneille, mais elle accomplit deux choses que les scientifiques identifient comme un jeu : ses actions semblent volontaires, bien que sans utilité précise – elle n'en tire aucun bénéfice évident – et son action se répète plusieurs fois.



Comme le savent tous ceux qui ont passé accidentellement des heures à jouer à Candy Crush [un jeu en ligne], jouer est amusant, mais présente aussi des inconvénients. Cela demande du temps, un temps qui pourrait être consacré à quelque chose de productif, ou encore pire, qui peut même s'avérer dangereux : tous les ans des centaines de gens se blessent sérieusement dans des accidents de snowboard ou de ski.


vendredi 19 décembre 2014

"Pourquoi je déteste Noël"

Ce n'est pas moi qui le dis, c'est le titre d'un livre à l'humour plutôt décapant écrit par Robert Benchley (1889-1945), traduit en français en 2011 et qui s'est très bien vendu. 




Ce n'est pas moi non plus qui ai écrit l'article qui suit, mais je suis plutôt d'accord... Je redoute cette période hyper-commerciale et hyper-convenue des "fêtes" de fin d'année.

Ce qui ne m'empêche pas de vous souhaiter de joyeuses fêtes...


Le top 10 des bonnes raisons pour détester Noël


Ah ! La période des fêtes de noël ! Joie, amour, bonheur… Ou pas ! Car Noël, c’est aussi l’occasion pour toute une communauté de grincheux de cracher leur aigreur à la face du monde en pestant contre cette « fête commerciale ».

Il est vrai que les occasions de détester les fêtes de fin d’année sont nombreuses. Allez, parce que je ne dédaigne pas moi aussi me laisser aller à quelques aigreurs, voici mon top 10 des bonnes raisons pour détester Noël.

Je déteste les chants de Noël

 

Et c’est reparti ! Tous les ans, pendant un mois, ma municipalité se croit obligée de diffuser des chants de Noël à grand renfort de hauts parleurs accrochés un peu partout. Je déteste ces musiques niaises et sirupeuses apparemment chantées par des chorales de jeunes ados prépubères sous acide.

D’autant que ces agaçantes mélodies, à cause de leurs sonorités criardes et de leurs paroles naïves, ont tendance à s’implanter dans mon esprit pour ne plus s’en déloger. Je me surprend donc à chantonner « Il est né le divin enfant » au beau milieu des tâches les plus sérieuses, ce qui m’agace au plus haut point.

C’est d’ailleurs mon excuse pour céder à une autre tradition, la fameuse
« cuite de noël ».


mercredi 17 décembre 2014

L'huile de coco, usages et bienfaits

Une liste, partielle, des utilisations et bienfaits de l'huile de coco.

Article trouvé ICI.

Traduit par Hélios




    Les bienfaits de l'huile de coco


Dans le monde de l'alimentation saine, l'huile de coco est passé du rôle du méchant à celui de sauveur.

Autrefois considérée comme une graisse saturée maléfique, dangereuse pour les gens atteints de problèmes cardiaques et d'hypertension artérielle, l'huile de coco s'est transformée en une substance dont la richesse et le pouvoir de guérison ont fait monter sa popularité en flèche.

Comment un changement aussi radical s'est-il produit ? Pourquoi a-t-on changé d'avis à propos des nombreux bienfaits de l'huile de coco ?

Il faut relier cette affaire au mythe des graisses saturées qui prend aujourd'hui de l'ampleur et répand des idées fausses.

L'huile de coco et le mythe des graisses saturées

Le mythe des graisses saturées qui font grossir s'est créé à la fin des années 70. Les services de santé nous ont amené à croire que nous devions éviter les aliments riches en graisses saturées, comme le beurre, le jaune d’œuf, les graisses animales et bien sûr l'huile de coco.

Le raisonnement derrière cette notion, c'est que les graisses saturées augmentent le cholestérol LDL qui va par la suite boucher les artères et entraîner des maladies cardiaques. Les nombreuses études réalisées ont toutes conclu à ce défaut rédhibitoire.

Les études montrant un lien entre les graisses saturées et les problèmes cardiaques prenaient aussi en compte les graisses trans. Les graisses trans sont des molécules grasses qui ont été transformées, un exemple en est la margarine produite à partir de l'hydrogénation d'huiles végétales.


mardi 16 décembre 2014

Jacques Grimault sur Méta TV

Suite à la quatrième partie de "Entretien avec l'extraterrestre" qui traite des pyramides, vous pouvez regarder une interview de Jacques Grimault, auteur de "La révélation des pyramides" par Méta TV.

(via l'Échelle de Jacob)


Jacques Grimault - La révélation des pyramides... par metatvofficiel



Jacques Grimault - La révélation des pyramides... par metatvofficiel



Jacques Grimault - La révélation des pyramides... par metatvofficiel



Jacques Grimault - La révélation des pyramides... par metatvofficiel



Jacques Grimault - La révélation des pyramides... par metatvofficiel

Entretien avec l'extraterrestre (4ème et dernière partie)

Suite et fin de l'entretien.

Liens vers :

Partie 1
Partie 2
Partie 3


J'ai traduit un autre passage où l'extraterrestre évoque la civilisation des pyramides et développe la notion d'emprisonnement des "IS-BE".

Extrait du chapitre 9, 'Une chronologie des événements terrestres'.


"La véritable histoire de la Terre est très bizarre. Elle est tellement dénuée de sens qu'elle apparaît improbable au Terrien qui tente de l'étudier. Il y manque une myriade d'informations vitales. On y a arbitrairement introduit des quantités d'anachronismes et de mythologies. La nature instable de la Terre elle-même recouvre, noie, mélange et détruit les preuves physiques au fur et à mesure de ses cycles.

Ces facteurs, associés à une amnésie et à des suggestions post-hypnotiques, à de fausses apparences et à une manipulation secrète rend la reconstitution des origines factuelles des civilisations terrestres et leur histoire virtuellement indéchiffrables. Tout chercheur, même brillant, est condamné à s'enliser dans un bourbier de suppositions peu concluantes, d'hypothèses impraticables et de perpétuels mystères.

Comme le Domaine ne souffre pas de ces afflictions, ayant l'avantage de la mémoire, de la longévité et d'un point de vue extérieur, j'ajouterai quelques clarifications à votre connaissance fragmentaire de l'histoire terrestre.

Voici certaines dates et événements non mentionnés dans les livres d'histoire de la Terre. Ces dates sont importantes car elles fournissent des informations sur les influences sur Terre de "l'Ancien Empire" et du Domaine.

lundi 15 décembre 2014

Entretien avec l'extraterrestre (3ème partie)

Suite de l'entretien avec l'extraterrestre. Première partie ICI et deuxième partie LÀ.

Source 

Traduit par Hélios


(...)


[Note d'Hélios : je résume le chapitre 6 et le début du chapitre 7 : Airl a très rapidement appris l'anglais, mais Matilda pense qu'elle connaissait déjà plus de choses sur les cultures et l'histoire de la Terre qu'elle n'a voulu l'admettre en démarrant son apprentissage.
15 jours après son arrivée à la base, elle était bien plus cultivée que Matilda et ce fut elle qui devint le professeur et Matilda l'élève. Le 24 juillet, elle déclara qu'elle était prête à parler.]


(TRANSCRIPTION OFFICIELLE DE L'ENTRETIEN)

TOP SECRET
Transcription officielle de l'US Army Air Force Roswell, 509ème Escadron de Bombardiers

SUJET : INTERVIEW DE L'EXTRATERRESTRE, 24 juillet 1947


"De quoi aimerais-tu parler, Airl ?" demandai-je.

"Je fais partie de la Force d'Expédition du Domaine dans ce secteur de l'espace depuis plusieurs milliers d'années. Je n'ai cependant pas eu de contact intime avec les êtres de la Terre depuis 5965 avant cette ère. Ce n'est pas ma première fonction d'interagir avec les habitants des planètes au sein du Domaine. Je suis officier, pilote et ingénieur, avec de nombreuses tâches à remplir. Bien que parlant couramment 347 autres langues du Domaine, je n'ai néanmoins pas été exposée à votre langue, l'anglais.

La dernière langue terrestre dans laquelle j'ai conversé était la langue sanskrite des hymnes védiques. À cette époque j'étais membre d'une mission envoyée pour enquêter sur la perte d'une base du Domaine située dans l'Himalaya. Un bataillon entier d'officiers, de pilotes, de personnel de communication et d'administration disparurent et la base a été détruite.

Il y a plusieurs millions d'années j'ai été formée et j'ai servi en tant qu'officier d'investigation, d'évaluation des données et de développement de programmes pour le Domaine. Comme j'avais de l'expérience dans cette technologie, je fus envoyée sur Terre avec une équipe de recherche. L'une de mes tâches impliquait d'interroger la population humaine qui habitait à l'époque la zone voisine. De nombreuses personnes de cette région avaient rapporté des visions de "vimanas" ou de vaisseaux spatiaux dans le secteur.

dimanche 14 décembre 2014

Entretien avec l'extraterrestre (2ème partie)

Première partie ICI.

Suite du premier entretien de Matilda avec l'extraterrestre.

Source

Traduit par Hélios


(...)
QUESTION – "Pourquoi votre vaisseau s'est-il écrasé ?"
RÉPONSE – IL A ÉTÉ PRIS DANS UNE DÉCHARGE ÉLECTRIQUE DE L'ATMOSPHÈRE QUI NOUS A FAIT PERDRE LE CONTRÔLE.
QUESTION – "Pourquoi votre vaisseau se trouvait-il dans cette zone ?"
RÉPONSE – POUR ENQUÊTER SUR LES "NUAGES QUI BRÛLENT/RADIATIONS/EXPLOSIONS.
QUESTION – "Comment vole votre vaisseau ?"
RÉPONSE – ON LE CONTRÔLE PAR "L'ESPRIT". RÉPOND À DES "COMMANDES MENTALES".

"Esprit" ou "commandes mentales" sont les seuls mots anglais qui me sont venus pour décrire l'idée. Leurs corps, et je le pense, le vaisseau, sont reliés à eux directement par une sorte de "système nerveux" électrique qu'ils contrôlent par la pensée.

QUESTION – "Comment vos congénères communiquent-ils entre eux ?"
RÉPONSE – PAR L'ESPRIT/ LA PENSÉE.

Les mots "esprit" et "pensée" combinés sont les mots anglais les plus proches que j'ai trouvé à ce moment-là pour décrire l'idée. Cependant, il était tout à fait évident pour moi qu'ils communiquaient par l'esprit, juste comme elle le faisait avec moi.

QUESTION – "Avez-vous un langage écrit ou des symboles pour communiquer ?"
RÉPONSE – OUI
QUESTION – "De quelle planète venez-vous ?"
RÉPONSE – LE FOYER/BERCEAU, LE MONDE DU "DOMAINE".

samedi 13 décembre 2014

Entretien avec l'extraterrestre (1ère partie)


Entretien avec l'extraterrestre


"Copies de deux Lettres, des Transcriptions militaires Top Secret, et des Notes Finales de Matilda O’Donnell MacElroy, infirmière dans l’US Army Air Force, affectée au 509ème Escadron de Bombardiers, sur la Base Militaire Aérienne de Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947. Dans ses Lettres, Matilda O’Donnell MacElroy affirme que les transcriptions sont un enregistrement exact d’une série d’entretiens qu’elle a conduits avec un extraterrestre, dans l’exercice de ses fonctions d’infirmière de vol au sein de l’US Army Air Force. En Juillet et en Août 1947, Matilda a interrogé le pilote d’un vaisseau qui s’est écrasé à proximité de Roswell, Nouveau-Mexique, le 8 Juillet 1947."

Voilà les quelques lignes d'introduction à ce livre dont le titre anglais est "Alien interview", publié par Lawrence Spencer. 





Matilda O'Donnel MacElroy a gardé pendant 60 ans les documents concernant cet entretien et les a envoyés à un éditeur en 2007. Elle était âgée de 83 ans et savait qu'elle quitterait bientôt cette terre.



Le livre est paru aux USA en 2008, avant la déclassification des documents par le gouvernement américain sur une partie du dossier OVNI (voir la présentation du livre de Marc St Germain aux Éditions Nouvelle Terre), ce qui lui apporte une certaine crédibilité. On sait maintenant qu'il y a bien eu le crash de vaisseaux à Roswell et que des corps extraterrestres ont été récupérés.



J'ai parcouru le livre en anglais sur CE SITE. Mais je n'ai traduit, étalés sur plusieurs articles, que des passages, dont quelques entretiens, car le livre est très long. Vous pourrez lire le reste sur la version du livre publiée en français en 2014 si vous le souhaitez (la couverture du livre sera publiée dans la quatrième et dernière partie).

Vous pouvez aussi lire ce qui suit comme un récit de science-fiction. Voici ce qu'écrit l'auteur dans ses notes finales :

"La plupart des gens ne croiront rien de tout ça, j'en suis sûre. Cela semble trop incroyable. Aucune personne 'raisonnable' ne voudrait en croire un mot. Cela semble cependant 'incroyable' à un IS-BE [voir explication de ce terme ci-dessous] dont la mémoire a été effacée et remplacée par de fausses informations au sein de l'illusion contrôlée électroniquement de la prison planétaire. Nous ne devons pas permettre que l'apparente non-crédibilité de notre situation nous empêche de la confronter à la réalité."


L'extraterrestre, dont l'infirmière parle au féminin, nomme les terriens des "IS-BE", ce qui veut dire en abrégé "Immortal Spiritual Beings" (Êtres spirituels immortels). Je garderai ce terme dans la traduction. De même que pour alléger, je nommerai l'infirmière par son seul prénom, Matilda.

Traduit par Hélios



**********************

Extrait de la lettre de Matilda à l'éditeur


(…) Quand l'information d'un crash parvint à la base, M. Cavitt, un officier du renseignement, me demanda de l'accompagner sur le site du crash en tant que chauffeur de son véhicule, et pour apporter si nécessaire une aide médicale d'urgence à d'éventuels survivants.

J'aperçus donc brièvement l'épave d'un vaisseau spatial extraterrestre, ainsi que les restes de plusieurs membres de l'équipage extraterrestre à bord du vaisseau, qui étaient déjà morts.

À notre arrivée, j'appris qu'un membre de l'équipage à bord du vaisseau avait survécu au crash et qu'il était conscient et apparemment indemne. L'extraterrestre conscient n'avait pas une apparence exactement semblable à celle des autres.

Aucun personnel présent ne pouvait communiquer avec le survivant, car l'être ne communiquait pas verbalement ou par un quelconque signe reconnaissable. Pourtant, en examinant si le "patient" portait des blessures, je détectai et compris immédiatement que l'être extraterrestre tentait de communiquer avec moi par "images mentales", ou "contact télépathique", projeté directement depuis son esprit.

jeudi 11 décembre 2014

Photos du net

Ronald Reagan en 1985. Quelle élégance !

Shirley Temple (1928-2014), petite reine du cinéma

Un entourage en galets, beau travail



mardi 9 décembre 2014

Sept fois foudroyé : l'homme paratonnerre

Certains humains ont des affinités avec l'orage, au point d'attirer semble-t-il la foudre et se comporter comme une sorte de paratonnerre. Mais on peut se demander comment on peut survivre à sept foudroiements...



Étranges dimensions électromagnétiques : la science de l'inexplicable


Extrait d'un livre de Louis Proud



Traduit par Hélios



Sur la liste du livre Guinness mondial des Records figure un homme du nom de Roy Cleveland Sullivan. Né en Virginie le 7 février 1912, il est reconnu pour avoir été foudroyé bien plus de fois que tout autre être humain. Chose incroyable, au cours de ses 71 années de vie, Sullivan a subi sept coups de foudre – aucun ne l'ayant sérieusement blessé. C'est presque comme si la foudre avait une attirance pour son corps. Sullivan fut surnommé le "l'homme paratonnerre", titre dont se serait bien passé cet homme si malchanceux.  Une photo de Sullivan montre une personne qui ressemble à l'acteur Gene Hackman, visage large, cheveux courts et solidement bâti. Il porte son uniforme de garde-forestier, avec un chapeau montrant les dégâts occasionnés par la foudre. On pourrait dire que ses yeux expriment un soupçon de tristesse.

Les sept coups de foudre subis par Sullivan se sont produits quand il était adulte et ont été documentés officiellement. Il a pourtant déclaré avoir vécu sa première rencontre avec la foudre quand il était enfant. Pendant qu'il faisait la moisson avec son père, la foudre frappa la lame de sa faux, ce qui mit le feu au champ. Bien qu'indemne, on ne sait pas si son corps aurait reçu de l'électricité. Même si Sullivan n'a pas été touché par la foudre, s'en trouver aussi près l'aurait exposé à ses puissants champs électromagnétiques.

dimanche 7 décembre 2014

Genèse du cancer (et des maladies) selon le Dr Hamer

Comme je l'écrivais en introduction à la newsletter de Yves Rasir, "Pas touche à mes cancers", la cause première d'un cancer (dont le nom vient du mot latin "crabe") est un conflit psycho-émotionnel (voire spirituel). C'est la découverte majeure en matière de santé du médecin allemand Ryke Geerd Hamer (né en Allemagne en 1935, ) et "LA" découverte médicale du 20ème siècle, n'ayons pas peur des mots.

Lire ici ou là qu'une plante ou un produit naturel (la liste est longue) va guérir le cancer est en partie vrai, en parti faux. Vrai, parce que le produit en question peut jouer un rôle de soutien, aussi bien physique que psychique (comme la vitamine C à forte dose, par exemple), faux dans la mesure où le cerveau avait déjà enclenché le processus de guérison, la personne ayant résolu son conflit. Vous comprendrez mieux les différentes phases de ce que le "mal a dit" en lisant l'article.

Les traitements actuels, chimiothérapie, radiothérapie, puis morphine en soins palliatifs, sont mortifères et ne prennent jamais en compte la dimension psychologique de la maladie. Mais ils rapportent beaucoup aux différents laboratoires et aux services de cancérologie des hôpitaux et coûtent beaucoup à la société.

Le Dr Hamer reste très controversé. Comme l'explique le Dr Ghislaine Lanctôt dans l'extrait de conférence ci-dessous, on peut s'assurer de la crédibilité du Dr Hamer (et de tout médecin alternatif) proportionnellement au rejet qu'il subit :


La médecine nouvelle de Hamer par Dianequiose-6


vendredi 5 décembre 2014

Une journée dans la vie d'Oscar le chat


Oscar a aujourd'hui 9 ans. Il en avait deux quand un médecin (le Dr David Dosa) du très sérieux New England Journal of Medicine, a écrit ce récit.



L'esprit rationaliste a bien sûr cherché à expliquer scientifiquement les capacités d'Oscar en disant qu'il capte dans l'odeur et l'haleine des mourants une substance particulière, celle de corps cétoniques. D'accord. Mais pourquoi ce chat reste-t-il jusqu'au bout au chevet des mourants ? Et pourquoi, quand la famille le met à la porte, il proteste en miaulant tout en attendant derrière la porte ? Aucun des autres chats de l'établissement ne se comporte comme Oscar. Et on sait bien qu'on ne forcera jamais un chat à faire quelque chose s'il ne l'a pas décidé lui-même. Et on sait aussi qu'ils sont médiums...


Une journée dans la vie d'Oscar le chat



Traduction par Hélios

Oscar se réveille de sa sieste, ouvre un œil pour examiner son royaume. Perché sur le bureau des dossiers médicaux à l'accueil, le chat regarde les deux ailes de l'unité de soins spécialisés pour personnes atteintes de démence [Alzheimer, Parkinson, etc. la plupart en fin de vie, NdT]. Tout est calme sur les fronts ouest et est. Lentement, il se lève et étire voluptueusement son corps, le train arrière d'abord puis les pattes avant. Il s'assied et réfléchit où il va bientôt aller.




jeudi 4 décembre 2014

La démocratie piratée

Une vidéo de Reopen 911


HACKING DEMOCRACY expose les dangers des machines à voter utilisées pendant les élections américaines, présidentielles comprises.

Tourné durant trois ans et diffusé 26 fois fin 2006 sur la chaîne américaine HBO, ce reportage suit le combat d'un groupe de citoyens (aujourd'hui organisé en association à but non-lucratif BlackBoxVoting.org) qui enquête et démonte l'industrie du vote électronique, ciblant principalement la société Diebold, fabricant majeur des machines. Il culmine avec un duel entre une machine à voter Diebold et les protagonistes qui testent le dorénavant fameux "Harri Hursti Hack", fruit du travail d'un informaticien finlandais, qui prouve indubitablement que Diebold mentait haut et fort et que le comptage de nos votes peut être truqué à volonté, les votes supprimés ou attribués à d'autres candidats et le tout sans laisser la moindre trace.

Le documentaire démontre que l'utilisation frauduleuse de ces machines en 2000 - voir aussi les premières minutes du film "Everybody's Gotta Learn Sometime" -- a facilité l'accession au pouvoir de George W. Bush et des membres néo-conservateurs du PNAC, le chaînon manquant entre la planification du projet 11 septembre 2001 et son achèvement.

En 2004, le gouvernement irlandais, suite à une étude indépendante démontrant le manque de fiabilité des machines Nedap (un concurrent de Diebold), a décidé d'en abandonner l'utilisation. Néanmoins, en France, lors de la dernière élection présidentielle de 2007, près de 1,7 millions de Français ont voté à l'aide de ces machines électroniques...
(Et après aussi.)

Une pétition existe pour contester la mise en place de ces machines en France : http://www.ordinateurs-de-vote.org Elle a dépassé les 100 000 signatures.


Pensez-vous que cela n'existe qu'aux États-Unis ? Une autre bonne raison de ne pas voter dans les grandes villes où le vote électronique est devenu de rigueur...




(Via Rusty James)

mercredi 3 décembre 2014

Nouvelle preuve sur une existence récente des dinosaures

Un nouveau pavé dans la mare des défenseurs de la théorie de l'évolution. Les dinosaures auraient cohabité avec les hommes, c'est ce que soutenait déjà Immanuel Velikovsky (voir l'article du BBB). Voici une autre preuve-découverte qui a valu à un chercheur d'être licencié.


Un scientifique découvre une preuve allant contre la théorie de l'évolution et se retrouve licencié – un cas honteux pour la communauté scientifique



Traduit par Hélios

Le but ultime de la science devrait être de découvrir la vérité. Ce n'est pourtant pas toujours le cas dans la communauté scientifique.

Il existe des exemples de scientifiques ayant découvert des preuves qui contredisent les théories actuelles solidement établies et qui se retrouvent sans travail.

Voici un exemple flagrant expliquant pourquoi de nombreux scientifiques ont peur de s'exprimer pour ne pas risquer leur place.

En début d'année 2013, le chercheur Mark Armitage travaillait sur le site de l'excavation de Hell Creek dans le Montana, et il découvrit ce qu'il pensait être la plus grande corne de tricératops jamais exhumée sur le site.


De retour à CSUN (California State University, Northridge) et après examen de la corne sous un puissant microscope , Armitage fut fasciné par la découverte de tissus mous sur l'échantillon.

lundi 1 décembre 2014

Les pupilles de vos yeux, reflets de votre état intérieur


On dit que les yeux sont le miroir de l'âme. Les pupilles y contribuent sûrement pour une bonne part.



Vos pupilles révèlent ce qui se passe en vous



Extraits d'un article de Gary Vey pour Viewzone


Traduit par Hélios


Une chose à connaître...

La "pupillométrie" est une technique qui permet de lire avec précision dans les pensées.

Vous allez apprendre dans cet article que la science de la pupillométrie – comment mesurer les changements du diamètre de votre pupille en temps réel – est capable de révéler l'activité mentale associée à toute sorte de choses, depuis votre préférence sexuelle, votre comportement au travail et vos souvenirs refoulés jusqu'à l'état de votre système nerveux autonome, votre santé globale et les médicaments ou drogues que vous avez consommé.

Mais cela ne s'arrête pas là.