Bistro Bar Blog

dimanche 31 août 2014

Jumanji

Un petit hommage à Robin Williams


http://streamtux.net/jumanji-film-streaming-vf

(Rappel : Pour regarder un film sur streamtux.net vous devez cliquer sur « Close ad and continue as free user » et cliquer une deuxième fois sur « Close ad / ferme publicite » et attendre le chargement du film) 

samedi 30 août 2014

Vidéos animaux

Il a pris mon jouet, pas d'accord ! (Mais il s'amuse drôlement bien avec, le bougre...)



Un élan très assoiffé




vendredi 29 août 2014

Le pouvoir des mots



Le pouvoir et la psychologie des mots


Par Luis Valadez, 15 août 2014


Traduit par Hélios pour le BBB.

"Peu importe ce que vous disent les gens, les mots et les idées peuvent changer le monde" ~ Robin Williams

Pour une grande partie de la société prédomine la notion que "les mots n'ont pas d'importance" et qu'à partir du moment où une action voit le jour, peu importe ce que nous disons. Pour ceux qui nient cette notion, j'aimerais expliquer pourquoi il se fait que les mots ont une réelle importance et qu'ils ont un effet profond sur chacun d'entre nous. Tant que les gens en douteront, rien n'ira mieux, et ce monde mérite de devenir un endroit où les mots peuvent nous faire sortir du précipice et nous permettre de nous aventurer vers la compréhension de nos semblables.



Mots et cerveau

Commençons par le fonctionnement des mots et comment ils sont traités dans le cerveau. Le Dr Scott de l'université du Collège de Londres l'explique,

"Le cerveau capture le discours et le sépare en mots et en "mélodie" – l'intonation modulée d'un discours qui révèle l'humeur. Les mots sont ensuite aiguillés vers le lobe temporal gauche pour être traités, alors que la mélodie est canalisée vers le côté droit du cerveau, zone qui réagit plus à la musique".

Cette nouvelle recherche est révolutionnaire parce qu'elle explique pourquoi le rythme et l'intonation d'une voix nous touchent à un niveau émotionnel aussi profond. C'est la raison pour laquelle écouter un discours de quelqu'un comme Martin Luther King et le comparer à une lecture à haute voix de "J'ai un rêve" par un individu ordinaire, va entraîner deux réactions très différentes. L'élocution puissante et mélodique de King sur les marches du Lincoln Memorial suscite un sentiment de respect et d'admiration chez les auditeurs. Le contenu de ses phrases n'était que la moitié de la magie qui a permis à son discours de toucher des millions de gens, l'autre moitié était son intonation et le rythme avec lesquels il a prononcé ces phrases célèbres.

jeudi 28 août 2014

Une lueur inconnue à la surface du Pacifique...


JPC Van Heijst (dont le pseudo est "Flying Dutchman", Hollandais Volant), est un néerlandais qui pilote sur Boeing 747. Il relate sur SON BLOG une expérience curieuse et un peu inquiétante vécue en survolant le Pacifique, entre Hongkong et l'Alaska.

 

Une lueur rouge orangée d'origine inconnue au-dessus de l'océan Pacifique – 24 août 2014



La nuit dernière en survolant l'océan Pacifique quelque part au sud de la péninsule russe du Kamchatka, j'ai vécu le truc le plus impressionnant de ma carrière de pilote.

5 heures environ après avoir décollé et laissé derrière nous le Japon, nous étions en vitesse de croisière à un confortable 10.300 mètres, à environ 4 heures et demi de notre destination, l'Alaska.

Nous avions entendu parler par radio des séismes d'Islande, du Chili et de San Francisco et comme il y avait quelques volcans sur notre route qui pourraient faire éruption durant notre vol, nous avons fait un double-point de vérification avec la régulation en quittant Hongkong pour savoir s'il y avait une nouvelle activité sur notre route.

Puis très loin devant nous, juste au-dessus de l'horizon, a jailli un intense flash lumineux. Il ressemblait à un éclair, mais bien plus intense et dirigé à la verticale. Je n'avais jamais vu rien de comparable auparavant et il n'y a eu aucun autre flash avant ou après cette unique explosion de lumière.

mercredi 27 août 2014

La manipulation émotionnelle

Quelques exemples pour détecter si vous êtes victime de cette manipulation.

Il est intéressant de comprendre pourquoi une personne se comporte ainsi, très probablement parce qu'elle l'a vécu elle-même et qu'elle en retire de l'énergie.

8 moyens pour se protéger des manipulations émotionnelles, autrement dit, d'agressions camouflées


Traduit par Hélios pour le BBB.

Voici 8 moyens de repérer une manipulation émotionnelle et de vous en protéger :

1. Pas besoin d'être honnête avec un manipulateur d'émotion


Vous dites une phrase dont l'idée va être dénaturée . Exemple : "Je suis vraiment fâché(e) que tu ais oublié mon anniversaire."

Réponse – "Cela m'attriste si tu penses que je peux oublier ton anniversaire, j'aurais dû te parler des soucis que j'ai en ce moment – mais tu vois, je ne voulais pas te perturber. Tu as raison, j'aurais dû mettre tous ces problèmes de côté (ne soyez pas surpris de voir de vraies larmes à ce stade) et me concentrer sur ton anniversaire. Désolé(e)."

Même si vous entendez ces phrases, une sensation s'insinue en vous qu'elles ne veulent vraiment pas dire du tout qu'il(elle) est désolé – mais en ayant malgré tout une réponse vous ne trouvez rien d'autre à dire. Sinon vous pourriez même en arriver subitement à consoler la personne de son angoisse !

En toutes circonstances, si vous sentez que c'est joué sous cet angle – ne capitulez pas ! Ne passez pas là-dessus, n'acceptez pas une excuse qui semble tout sauf sincère.

Si elle vous semble non sincère – c'est que c'est probablement la réalité. Règle numéro un – si vous êtes impliqué avec un maître-chanteur, FAITES CONFIANCE à votre instinct. FAITES CONFIANCE à ce que vous ressentez.

Dès qu'un manipulateur d'émotion découvre une manœuvre réussie – il l'ajoute à sa liste gagnante et vous serez régulièrement abreuvé(e) de ces con...ries.

mardi 26 août 2014

La valse des continents (documentaire)



L’Europe s’est bâtie par trois gigantesques collisions avec l’Amérique, l’Asie et l’Afrique. Le continent n’est pas figé pour autant. Avec les scientifiques qui parcourent le terrain, nous suivons l’histoire de notre terre et de ses phénomènes majestueux et destructeurs. Naissance des Alpes, disparition de la Méditerranée, souterrains prodigieux, séismes imminents : ces manifestations ne sont que quelques-unes des conséquences de l’incessante valse des continents.

En suivant l’histoire des dérives continentales, cette série voyage aux quatre coins de la planète à la rencontre des scientifiques qui mènent des recherches pointues sur des sites où se sont produits des événements géologiques. Site après site, découverte après découverte, cette épopée fabuleuse couvre plusieurs milliards d’années, assemblant les pièces du puzzle de notre monde.

Lien vers Arte Replay ICI.

lundi 25 août 2014

Qui a réellement déclenché la première guerre mondiale ?


Les croix de bois, Champagne, décembre 1916

La 1ère boucherie guerre mondiale a démarré il y a tout juste un siècle, mais elle a commencé en réalité bien avant, par les manipulations d'une élite secrète. Et ce qui suit montre qu'aujourd'hui l'Histoire se répète.

En juillet 2013 est paru chez Amazon.com (LIEN) un livre révélant les causes réelles de la première guerre mondiale, démarrée officiellement il y a juste un siècle. Ce livre s'intitule Hidden History : The secret origins of the first World War (Les dessous de l'histoire : origines secrètes de la première guerre mondiale), écrit par Gerry Docherty et Jim Macgregor.

Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai traduit la brève analyse qu'en fait Amazon et trois des commentaires publiés sur le site.

Il est important de stopper la propagande de diabolisation-culpabilisation des Allemands, car elle sert directement d'allumette pour allumer le feu d'une nouvelle guerre en Europe et en Russie, afin de stopper l'évolution des consciences.

J'émaille cette traduction de photos trouvées sur "Vintage everyday". Les passages importants sont surlignés.

Merci pour l'aide précieuse de Brigitte, qui a revu ma traduction et ajouté 4 notes que vous trouverez en fin d'article.


Présentation du livre (paru sur Amazon.com) :

Hidden History est une révélation sans pareille sur les vrais responsables de la première guerre mondiale. Il dévoile comment les responsabilités des origines de la guerre ont été délibérément falsifiées, pour dissimuler la culpabilité d'une cabale secrète d'hommes très riches et puissants de Londres, responsable du crime le plus odieux perpétré sur l'humanité. Pendant dix ans, ces personnes ont tramé la destruction de l'Allemagne, première étape de leur plan pour prendre le contrôle du monde. L'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand ne fut pas le fait du hasard. Il a allumé une mèche soigneusement disposée le long d'une chaîne de commandement qui partait de la cabale londonienne et se déroulait vers Sarajevo, Belgrade et Saint-Pétersbourg.



Notre compréhension de ces événements a été fermement enserrée dans un tissu de mensonges et de duplicité minutieusement fabriqué par les vainqueurs de Versailles en 1919 et entretenu depuis par de complaisants historiens. La version officielle est entachée de graves lacunes, déformée par la masse de preuves qui a été détruite ou dissimulée au public.



Hidden History pose un défi attrayant. Les auteurs vous prient seulement d'examiner les preuves présentées...


Un 1er commentaire du livre

C'est la Grande-Bretagne et non l'Allemagne qui a démarré la Grande Guerre de 1914-1918 – 15 juillet 2014

Par Peter Hof – publié sur Amazon.com

Ça a commencé avec l'article 231. Il énonçait :

"Les Alliés et Gouvernements associés déclarent, et l'Allemagne  reconnaît, qu'elle et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis par les Gouvernements alliés et associés et leurs citoyens, en conséquence de la guerre, qui leur a été imposée par l'agression de l'Allemagne et de ses alliés"

Mais la divulgation et la publication après 1918 de documents diplomatiques officiels – initiée par l'Autriche et l'Allemagne – a entraîné la sortie de deux livres qui ont fait œuvre de pionniers, écrits par des historiens américains révisionnistes, Barnes et Fay, qui ont expédié définitivement l'article 231 dans les poubelles de l'histoire et aucun historien respectable n'ose s'y référer aujourd'hui sauf avec mépris. Au cours des décennies suivantes, alors que la bataille de l'Histoire faisait rage, la question autour de la responsabilité de la guerre restait cantonnée dans un obscur no-man's-land entre la propagande alliée et la pression sans cesse croissante de la vérité historique. 


Les réservistes rejoignent leur quartier général, Paris, 1914



dimanche 24 août 2014

Volcan islandais Bardarbunga

S'il y a besoin d'un suivi d'actualité comme en 2010 pour l'autre volcan islandais, celui-ci a au moins un nom facile à lire et à prononcer...

Depuis plusieurs jours des centaines de petits séismes agitent le glacier autour du volcan. Hier 23 août, un séisme de 4.5 a été enregistré. Un autre de 5.3 cette nuit et de 5.1 ce matin.


Situation à 13h le 24 août


Le volcan culmine à 2010 mètres, il se situe sur la plus grande calotte glaciaire d'Islande (de la taille de la Corse). Pour l'instant, il y aurait un début d'éruption sous-glaciaire.

Extrait du site de l'office météorologique islandais qui fait le suivi du volcan (traduction) :

Le code couleur pour l'aviation a été passé au rouge car les données sont actuellement interprétées comme une éruption sous-glaciaire. Tant l'épaisseur de glace au point possible de contact (100-400 m) que le volume de lave en contact possible avec la glace sont très incertains. Il pourrait se passer entre 0 et 20 heures avant que la lave n'atteigne la surface de la glace. Il est également possible que la lave ne perce pas la glace, et l'éruption pourrait rester sous-glaciaire.

Code rouge déclenché le 23 août uniquement pour l'aviation islandaise pour le moment



Si une éruption aérienne se produisait, on pourrait la suivre avec deux webcams, l'une à 30 km au sud du Bardarbunga et une récente à 60 km au nord. Selon la direction des vents, l'une ou l'autre nous donnerait des images.

Voici une capture d'écran de Google Map  qui montre le volcan et les webcams :

























La petite balise rouge la plus au sud est la webcam située à 30 km. Elle offre une vue vers le nord. La balise un peu plus haut à gauche situe le volcan Bardarbunga et la deuxième webcam au nord,la plus récente, située à 60 km, offre une vue vers le sud-ouest. La balise tout à fait au nord représente un autre volcan (le Dyngjujokull) qui s'est également montré actif récemment.

LIEN vers la webcam du sud (à 30 km, la plus agréable)

LIEN vers la webcam du nord (60 km) qui ne semble pas en service.

Un site super (en français) pour suivre l'actualité des volcans, ICI.


Si le Bardarbunga décide d'une éruption, je ferai un suivi journalier.

Photos trouvées sur internet

L'arbre aux 40 fruits

Attention au chien !



samedi 23 août 2014

Étranges couples d'animaux

Il est en anglais, mais regardez les images. Pas trop de temps pour le blog ces jours-ci, alors voilà de quoi vous occuper en attendant.





vendredi 22 août 2014

Peur de l'avenir : but et origine

Tout ce qui se passe sur la planète, accessible par internet, que ce soit vrai ou falsifié est un excellent réservoir pour alimenter la peur.


Peur de l'avenir : comprendre le but et l'origine de la peur



The Mindful Word, 17 juin 2014

Traduit par Hélios pour le BBB.

Adapté de Time in a Bottle : Mastering the Experience of Time [Le temps en bouteille : maîtriser le temps qui passe] par Howard Falco.

La peur est l'une des expressions émotionnelles les plus débilitantes et les plus négatives. Elle est l'une des principales raisons de l'anxiété et de la disharmonie de ce monde. Comprendre la raison d'être de la peur et remonter à sa racine est primordial pour en prendre le contrôle.

Si vous enlevez toutes les couches d'un oignon symbolisant la peur, vous découvrez qu'en son cœur, le message de cette peur est que quelque part votre survie est en péril. La survie dans ce cas parle de la manière dont vous souhaitez vivre votre existence. Donc la peur que quelqu'un achète la société où vous travaillez signifie en fait, "Me garderont-ils comme employé ?" La peur d'aller voir le médecin veut dire, "Va-t-il me dire qu'il y a quelque chose qui cloche ?" La peur d'un rendez-vous avec quelqu'un de nouveau pourrait dire, "Vais-je être rejeté ?"

Le point fort de tout ceci est que la peur est basée sur la projection de ce qui pourrait arriver de menaçant pour la survie. La peur est créée par l'ego pour éviter tout changement et nous garder dans la sphère du "connu" ou d'une "survie" en lien avec l'histoire passée, peu importe que cette situation ait causé de la souffrance. Si vous craignez qu'un changement de votre situation soit pire que votre état actuel, vous ne mettrez pas d'action créative en route.

jeudi 21 août 2014

Une fissure géante au Mexique

1 kilomètre de longueur, 8 mètres de large. Impressionnant. Mouvements tectoniques inquiétants en augmentation dans cette région, d'après Dutchsinse (en anglais) : 

http://dutchsinse.tatoott1009.com/8202014-large-fissure-opens-in-north-mexico-1km-long-8-meter-24-feet-deep/




La vie cachée des Kennedy (3/3)


La vie cachée des Kennedy : la dynastie décimée (partie III)



14 août 2014 par Vigilant Citizen

Traduit par Hélios pour le BBB.




La mort de John F. Kennedy est la conspiration la plus voyante de l'histoire américaine. L'assassinat de son frère Robert F. Kennedy a été perpétré par un homme qui a admis être un esclave sous contrôle de l'esprit. "John-John", le fils de JFK à la popularité insensée est mort dans un mystérieux accident d'avion. La "malédiction Kennedy" était-elle en réalité un moyen d'écarter les Kennedy du pouvoir ?

Voici la troisième et dernière partie de la série d'articles sur les Kennedy. Il est suggéré de lire d'abord la première puis la seconde partie.

Comme discuté dans la deuxième partie de la série, la courte présidence de John F. Kennedy fut pleine de confrontations avec des groupes puissants dont la Réserve Fédérale, la CIA et les grandes compagnies pétrolières. Plusieurs choix des Kennedy semblent avoir été des efforts conscients pour ramener pouvoir et influence aux mains d'un gouvernement démocratiquement élu, en l'enlevant à l'élite agissant en tant que gouvernement secret.


La famille Kennedy, dynastie américaine dont la richesse et le pouvoir montrèrent une rapide expansion, avait le potentiel et le soutien populaire pour rester longtemps au pouvoir à Washington. Une longue liste d'étranges décès et d'étranges événements ont cependant contrarié en permanence le règne des Kennedy en Amérique. La fameuse "malédiction Kennedy" comporte de nombreux et mystérieux assassinats et "d'accidents" suspects, mais le plus notoire est l'assassinat de JFK.


Jupiter et Vénus dans le ciel pollué chinois

Photo prise hier à l'aube. Le seul avantage de la pollution est de faire de belles photos...

Source



mercredi 20 août 2014

Promouvoir un remède contre l'Ebola sur internet est interdit par la FDA


Voilà où on en est aux USA.

Si vous faites la promotion d'un remède contre l'Ebola, des hommes en arme pourraient se montrer à votre porte



17 août 2014, par Michael Snyder ,du site End of the American Dream


Extraits traduits par Hélios pour le BBB.


Si j'avais un remède contre l'Ebola, je ne pourrais jamais vous le vendre. Je n'ai bien sûr pas de remède, mais même si j'en avais un, je ne pourrai jamais en parler. Et si vous aviez un remède contre l'Ebola et que vous commenciez à en faire la promotion sur internet, des hommes armés pourraient bientôt se montrer à votre porte. Je ne plaisante pas, malheureusement. Même si vous avez fait une découverte qui pourrait sauver potentiellement des millions de vies, vous ne gagneriez pas un gramme de clémence de la part de la FDA [Food and Drug Administration, organisme qui gère les médicaments aux US]. En fait, la FDA vient de publier une déclaration qui contient un avertissement qui fait froid dans le dos adressé à tous ceux qui prétendent connaître un moyen de prévenir ou de guérir l'Ebola. Et sans doute, les bureaucrates de la FDA ratissent en ce moment internet pour tout ce qui ressemblerait à un remède ou un traitement contre l'Ebola. S'ils en découvrent un, ils sont susceptibles de sévir très durement. Donc si vous avez vraiment un remède contre l'Ebola, vous feriez bien d'être très prudent. Vous pourriez vous retrouver devant des hommes avec des armes automatiques qui font une descente chez vous quand vous vous y attendez le moins.

(…) La dure réalité est que nous sommes en 2014 et que nous vivons à une époque où notre gouvernement est dirigé par des obsédés paranoïaques du contrôle.

Le 14 août, la FDA a publié un avertissement qui cible spécifiquement ceux qui prétendent savoir comment prévenir ou guérir l'Ebola. Ce qui suit est un extrait de cet avertissement...


mardi 19 août 2014

Être parent : 8 leçons apprises de ma mère


Être parent : 8 leçons apprises de ma mère



6 août 2014, par Heidi L. Fitterling

 

Traduit par Hélios


Avant de devenir mère, j'ai souvent réfléchi aux erreurs qu'ont fait mes parents et à la manière d'éviter leur répétition si et quand je deviendrai moi-même maman. Je pense que c'est une attitude assez courante parmi ceux qui n'ont pas élevé les enfants de M. et Mme Astuce. Cependant, je me suis surprise, quand à l'âge vénérable de 34 ans je suis devenue mère, à commencer pour de bon à tenter d'être le genre de mère qu'était la mienne, ce qu'elle est d'ailleurs toujours. Je pense souvent : "Que ferait ou dirait maman dans cette situation ?" quand je me retrouve dans un cas litigieux. Le jour où je suis devenue enceinte j'ai oublié toutes les soi-disant erreurs, que je considère aujourd'hui comme des choses qui humanisent nos parents – après tout, des parents parfaits ne seraient-ils pas parfaitement pesants ? - et je me suis souvenue de tous les merveilleux cadeaux que m'ont offert mes parents.

Les huit plus belles leçons que m'a enseignée ma mère sur l'éducation des enfants :


1. Les enfants sont des êtres souverains

Par souverain je veux dire que les enfants appartiennent à eux-mêmes. Nous ne possédons pas nos enfants pas plus que nos enfants ne nous doivent la vie parce que nous les avons mis au monde. La responsabilité d'un parent est d'aider son enfant à apprendre comment se diriger dans la vie en tant que personne à part entière et non comme la personne que nous souhaiterions qu'il soit.

2. Maintenir son enfant à de hauts niveaux

Si nous autorisons nos enfants à prendre des raccourcis en ne mettant en jeu que le minimum de leurs possibilités, nous les empêchons d'acquérir la foi en leurs propres capacités. Si nous sommes d'accord pour nous contenter de moins que ce dont ils sont capables avec ce que nous leur communiquons, c'est que nous pensons qu'ils ne peuvent en faire plus et finalement ils le croiront aussi. À ne pas confondre avec un comportement d'adjudant-chef mais bien au contraire c'est apprendre à votre enfant comment s'appliquer le cadeau à eux-mêmes : une fierté bien placée pour leurs efforts et réalisations.

3. Les enfants ont droit à une vie privée

Quand vous respectez l'intimité de votre enfant vous bâtissez une confiance et encouragez un environnement où ils se sentiront en sécurité pour venir vers vous avec des choses qu'ils garderaient autrement pour eux. Tant de parents expriment tant de crainte à ne pas connaître la vie de leur enfant qu'ils en arrivent à les entraîner à devenir experts dans l'art de cacher les choses. Personne n'aime qu'on fourre son nez partout. Personne. Cela ne doit pas être confondu avec de la négligence, de ne pas vouloir s'impliquer ou d'abandonner toute responsabilité dans la sécurité de votre enfant. Les circonstances dans lesquelles vous devrez fouiller sont rares. Apprenez à vous sentir à l'aise avec le fait que les enfants, comme les adultes, ont besoin de leur intimité.

lundi 18 août 2014

Premiers pas en phytothérapie

Extrait de Alternative Santé n° 15 de août 2014. 


VOTRE PREMIÈRE LEÇON DE PHYTOTHÉRAPIE
POUR NE PAS MOURIR IDIOT(E)


Cet été lors de vos déambulations sur les marchés, vous avez sans doute croisé des producteurs de plantes médicinales, peut-être même leur avez vous acheté une plante ou une racine afin de soigner l'un de vos troubles de santé. Peut-être avez vous reconnu, lors de vos promenades, certaines plantes dont vous connaissiez les effets thérapeutiques. Mais, malgré votre bonne volonté, malgré les litres de tisane absorbés, vous n'avez constaté aucune action thérapeutique.

La phytothérapie serait-elle inefficace ? Certainement pas. Alors serait-ce vous qui ne savez pas l'utiliser ? Cet article est une première leçon de phytothérapie. Peut-être la plus essentielle, celle qui vous apprendra comment préparer les plantes pour qu'elles vous soignent vraiment.

 

La plante crue, comme les hommes de cro-magnon


La forme galénique la plus primitive employée par l’homme est la consommation d’une plante médicinale en tant qu’aliment ou sous la forme alimentaire. Cette forme est souvent négligée aujourd’hui alors que de nombreux fruits, des racines, des feuilles peuvent se consommer crus et apporter non seulement les lipides, protides et glucides alimentaires, mais aussi des oligo-éléments et des vitamines. Plus encore, ils apportent des fibres et parfois des molécules dont le rôle n’est plus alimentaire, mais revêt un caractère curatif. La plus connue des plantes médicinales que l’on peut consommer ainsi tout en profitant totalement de ses bienfaits thérapeutiques est le chou. La plante n’ayant subi aucun procédé d’extraction ou de préparation, on peut en consommer autant l’on souhaite sans jamais risquer quoi que ce soit.


Une rencontre extraordinaire : Coeurvaillant (5/5)


CHAPITRE 17

Alchimie magique


Si nous imaginons que deux humains ont établi entre eux ce pont à double sens que nous avions trouvé, Cœurvaillant et moi si pratique et si profitable, cela nous aidera à comprendre comment l'Entendement Universel parle à travers un homme à son chien et à travers le chien à l'homme. Un tel pont invisible entre deux humains indiquerait qu'ils sont en parfait accord, en état de véritable compagnonnage. Un tel état ne pourrait s'épanouir que dans le respect mutuel, l'admiration, l'appréciation, la loyauté, la courtoisie et le désir mutuel de donner de son mieux.

Ainsi une sorte d'alchimie magique se produit par laquelle chacun, sans sacrifier le caractère unique de sa propre individualité, s'harmonise avec l'autre de sorte qu'ils ne semblent plus faire qu'une seule unité. Les yeux voient, les oreilles entendent à l'unisson, le cœur bat au rythme de l'autre. Leurs vies coulent ensemble dans une unité intégrée de savoir, d'être et d'action.

Nos deux humains parviennent enfin au point de leur entente où le langage vocal, écrit et même les signes deviennent superflus entre eux. Ils s'aperçoivent qu'ils n'ont plus besoin de symboles d'expression pour partager leurs pensées et leurs sentiments. Ils se trouvent en accord parfait l'un avec l'autre, et s'aperçoivent aussi qu'ils s'accordent avec tous les autres vivants.

C'est cela que nous établissions en nous, Cœurvaillant et moi. Nous avancions avec d'assez grandes difficultés à cause de ma grande ignorance de ces choses. Mais plus je persistais, plus cela devenait facile. Je commençais à comprendre combien il y a peu de différence entre la création d'un pont mental avec un autre humain et celle d'un tel pont avec un chien, à condition, je l'ai déjà dit, que le pont, allant de l'homme au chien, reste aussi élevé et aussi horizontal qu'il le serait vis-à-vis d'un humain intelligent et respecté ; à condition aussi que le courant de la pensée puisse passer dans les deux sens et que l'humain en question ait au moins une connaissance préliminaire de la Divinité innée en toute vie, cette Divinité qui nous relie tous à tous les autres êtres vivants en une parenté véritable.

dimanche 17 août 2014

Une rencontre extraordinaire : Coeurvaillant (4/5)



CHAPITRE 13

Globes oculaires

La découverte humiliante du fait que j'avais été parfaitement incapable de voir un chien que je regardais fit tomber entre Cœurvaillant et moi toutes sortes de barrières et donna à nos rapports une impulsion, une direction et un but nouveaux.

Lorsque nous avions commencé à vivre ensemble, mon attitude envers Cœurvaillant était tout à fait conventionnelle. Je m'assignais une place élevée dans l'échelle des valeurs parce que j'étais "un humain" et je lui donnais une place très inférieure parce qu'il se trouvait qu'il était "un chien". Et cela en dépit de ses talents exceptionnels, de sa célébrité mondiale et des importantes sommes d'argent qu'il gagnait pour les autres. Pendant longtemps j'avais eu l'impression que, tandis que je vivais sur les plans élevés de l'existence, tous les animaux, sans même exclure Cœurvaillant, étaient contraints de vivre sur un plan beaucoup plus bas, à des niveaux mentaux et physiques relativement sans importance, et que, entre eux et moi, il pouvait y avoir certains liens de service assez limités, mais pas grand-chose de plus.

Ces idées devaient être radicalement changées.

Lorsque je commençai à me faire instruire par Cœurvaillant, je fus contraint d'admettre que, si je voulais parvenir à le bien comprendre, lui ou tout autre être vivant, il me faudrait me servir de quelque chose qui soit autrement pénétrant et perspicace pour voir que les deux globes oculaires qui, logés dans mon crâne, scrutaient entre mes paupières gens et choses.

Il me fallut pour ainsi dire écarter mes yeux en tant que moyens d'observation et commencer à me servir, pour voir, de mon penser. Cette pratique n'est point si fantastique qu'il semblerait de prime abord. Elle a un long précédent, établi par les hommes et les femmes les plus distingués et les plus sages à travers l'histoire. Il est intéressant de noter que presque tous se mirent d'accord sur les principes de base suivants : nos cinq organes sensitifs nous donnent un certain sens de l'univers et des différentes choses qu'il contient, mais ne nous aident point à faire l'expérience des choses telles qu'elles sont en réalité. Les organes des sens déforment plutôt, en fait, la réalité ; tout se passe comme si nous essayions de voir et de comprendre un merveilleux panorama au travers d'un appareil photographique dont la lentille ne serait pas bien ajustée. Les grands explorateurs spirituels qui ont recherché les faits véritables au-delà des apparences nous ont dit que l'univers est sans défaut dans sa conception, dans son dessein et dans son opération. Mais ils ont fait remarquer que la
plupart des humains ont de la difficulté à voir et à comprendre cet univers véritable à cause de leur vision intérieure défectueuse et de leur répugnance à corriger cette vision intérieure.

samedi 16 août 2014

Effets biologiques des radiations de Fukushima sur la nature sauvage


Effets biologiques des radiations de Fukushima sur les plantes, les insectes et les animaux




14 août 2014

Traduction par Hélios pour le BBB.

À la suite du meltdown de la centrale nucléaire de Tchernobyl, il a fallu un long délai pour obtenir des échantillons biologiques, ce qui a limité l'information qu'on pouvait en tirer des impacts de cette catastrophe historique. Déterminés à ne pas se faire répéter les lacunes des études de Tchernobyl, des scientifiques ont commencé à rassembler des relevés biologiques juste quelques mois après le désastreux meltdown de la centrale de Fukushima Daiichi de 2011. Les résultats de ces études commencent maintenant à révéler les sérieux effets biologiques des radiations sur des organismes non-humains depuis les plantes jusqu'aux papillons et aux oiseaux.



Une série d'articles résumant ces études a été publiée aujourd'hui dans le Journal of Heredity. Elles décrivent des impacts étendus, allant de déclins de population à des dommages génétiques, en réponse aux mécanismes de réparation qui aident les organismes à faire face à l'exposition radioactive.



"Un nombre en augmentation de résultats empiriques sur des études portant sur des oiseaux, des singes, des papillons et d'autres insectes suggère que certaines espèces ont été touchées par les rejets radioactifs en lien avec la catastrophe de Fukushima", a déclaré le Dr Timothy Mousseau de l'université de Caroline du sud, qui dirige l'une de ces études.


Pas de pot, il est cassé !

Oui, mais quelles jolies compositions nature on peut faire avec. On aurait même l'idée de casser les pots et jarres exprès que ça ne m'étonnerait pas...

Encore une belle série photo proposée par Bored Panda :





Vous pouvez admirer ou prendre d'autres idées sur leur site.

Une rencontre extraordinaire : Coeurvaillant (3/5)


CHAPITRE 9

Rat du désert


Il est connu comme le rat du désert. Le seul nom qu'il porte depuis des années est Dan du Mojave, et c'est le seul dont il ait besoin. Il aime le désert et le désert lui révèle sans cesse ses secrets les plus profonds. Sa "famille" consiste en un assortiment de chiens et d'ânes, auxquels viennent souvent s'ajouter, en hôtes temporaires, des animaux sauvages. Dan n'a pratiquement aucun standing social ou économique, mais il est riche de choses qui ne pourront jamais lui être enlevées, ni à présent ni dans l'éternité.

C'est un des hommes les plus libres que j'aie jamais connus. Il n'a ni obligations, ni responsabilités, ni soucis, ni craintes et point d'ennuis. Lorsqu'il a des besoins pour sa "famille" ou pour lui-même, il sait où puiser assez d'or pour y subvenir. Jamais il ne tire de la terre plus d'or qu'il n'en faut à ses modestes nécessités. Il va où il veut, quand il veut, et il fait ce qu'il lui plaît comme il lui plaît.

A cause de son habitude d'imprévisibles errances, il est souvent difficile de trouver Dan. Le désert dans lequel il vit est immense et l'on ne sait en quel endroit il se trouve. Je souhaitais beaucoup entrer en contact avec lui parce que, jusqu'à ce moment-là, il était le seul humain que j'eus connu, capable de tenir des conversations réciproques avec les animaux et de partager avec eux des idées. Dan ne lit jamais de livres, de magazines ou de journaux, il n'écoute jamais la radio, ne regarde jamais la télévision et pose rarement des questions aux humains ; cependant, il est à tout moment extraordinairement bien informé sur tout ce qui, pratiquement, l'intéresse, que ce soient choses proches ou lointaines. Ces informations lui viennent de ses chiens et de ses ânes, d'animaux sauvages, de serpents, d'insectes, d'oiseaux, en fait de tout ce qui traverse sa piste. Le vrai mystère, ce n'est pas seulement la capacité qu'a Dan de communiquer silencieusement ses pensées à l'animal, mais celle de comprendre lorsque l'animal lui parle.

A plusieurs reprises j'avais essayé d'obtenir de Dan qu'il me dise comment il s'y prenait pour établir une correspondance pratique avec les formes non humaines de la vie, mais il s'y refusait. Aucun de ses autres amis n'avait obtenu de lui qu'il lui livrât son secret.

Sa réponse à ces requêtes était que de telles choses étaient trop intimes pour qu'on en parle et ne pouvaient s'acquérir que par l'effort personnel et l'humilité véritable.

Je n'emmenai pas Cœurvaillant, bien que je souhaitasse vivement que Dan et lui fissent connaissance. A cette époque de l'année le désert était beaucoup trop chaud pour le grand chien ; avec beaucoup de réticences je le laissai donc, ce qu'il n'approuva point du tout.


vendredi 15 août 2014

Une rencontre extraordinaire : Coeurvaillant (2/5)


CHAPITRE 5

Tenir compagnie

Il n'est point facile de savoir être le compagnon d'un chien qui est une célèbre vedette de cinéma. Ici la difficulté était Cœurvaillant lui-même. Il était trop mystérieux, trop sûr de soi, trop capable, trop "vache sacrée" pour moi dont la connaissance des chiens était limitée. Ce qui était à ma portée c'était un spécimen plus ordinaire, un chien, par exemple, venu de la fourrière qui, non seulement avait besoin d'un ami, mais qui se trouverait, sans cet ami, en danger de subir le sort des animaux perdus.

Cœurvaillant était l'animal le plus extraordinaire que j'eusse jamais vu. Il était particulièrement distingué par ses processus pensants, par la façon dont il raisonnait les choses, parvenait à ses propres conclusions et puis traduisait ses conclusions en action pratique sans le secours humain. Une telle indépendance, une telle sagesse chez un chien étaient difficiles à admettre, même pendant qu'on en observait l'opération.

Cœurvaillant recevait de nouveaux jouets que lui envoyaient ses admirateurs de toutes les parties du monde, et il aimait beaucoup jouer avec eux. Lorsqu'il en avait envie, il ouvrait le placard qui les contenait, les regardait pendant quelques instants, puis il en choisissait un avec ses dents, sortait du placard à reculons, fermait avec soin la porte, emmenait le jouet au jardin et s'en amusait. Lorsqu'il en avait assez, il rentrait son jouet, ouvrait la porte du placard, plaçait le jouet exactement à l'endroit où il l'avait pris et s'en allait, ayant soigneusement refermé la porte.

S'il me voyait commencer un travail - faire le lit, le ménage, bouger des meubles, laver la voiture ou jardiner - il insistait pour me venir en aide, se servant de ses mâchoires au lieu des mains et m'aidant toujours efficacement.

J'avais été autorisé à prendre complètement en charge Cœurvaillant et à diriger toutes ses activités privées ou publiques, mais il se mit en devoir de renverser cet ordre des choses quelques minutes après notre rencontre : il prit soin de moi comme s'il avait été l'humain et moi le chien. Sa formation, naturellement, avait comporté des travaux de police et de guerre, de sorte qu'il avait l'habitude de prendre en charge gens et choses. Et du fait de sa force physique et de ses records de combat, on n'était point tenté d'en disputer avec lui. Il m'accepta de bonne grâce en tant que compagnon provisoire, comme on le lui avait ordonné, mais il donna sans cesse l'impression de me prendre, en réalité, en charge et que l'acceptation de sa part de quelque autorité dont je fisse preuve, n'était que concession temporaire. 

René Quinton et l'eau de mer


Peut-être une très ancienne étymologie commune pour "mer" et "mère" ? L'eau de mer a la même composition que le sang, notre liquide nourricier...


Le site de l'Établissement Français du Sang (organisme officiel qui réalise les prélèvements de sang et les gère) affiche en bannière de son site : 

EN VACANCES AUSSI, JE DONNE MON SANG

CET ÉTÉ, SAUVEZ DES VIES

En dehors du fait qu'on ne sait pas toujours à quoi va servir le sang donné et qu'il vaut mieux éviter les transfusions sanguines, si le cursus médical comportait les travaux de René Quinton, cet établissement n'aurait pas de raison d'exister et de culpabiliser la population pour son insuffisance de dons. 

René Quinton (1866-1925) est né au 19ème siècle et ses recherches se sont faites à une époque (avant la première guerre mondiale) où régnait encore un "esprit éclairé". Ce qui lui a permis de réaliser beaucoup de guérisons apparemment miraculeuses devant le parterre médical et de poursuivre ses recherches.
Quinton en 1908

Jusqu'en 1975 le plasma de Quinton figurait au Vidal ("dictionnaire des médicaments", où il apparut en 1937, alors qu'on l'utilisait depuis 1904) pour une multitude d'indications, mais le lobby pharmaceutique a eu certainement gain de cause et en dehors de praticiens de médecine alternative qui le conseillent, il n'est plus reconnu. Mais il est quand même largement utilisé sous ses deux formes : isotonique (ramené aux constantes du plasma sanguin) et hypertonique (eau de mer pure).

J'ai fait des recherches concernant les travaux de Quinton et je publie ci-dessous l'article de présentation le plus simple et le plus concis que j'ai trouvé. 

Je publie ensuite des photos AVANT-APRÈS d'enfants et d'adultes ayant été soignés par le seul plasma de Quinton.

Puis deux vidéos dont l'une parle des injections sous-cutanées de plasma de Quinton dans le dos pour les hernies discales et les lombalgies, pratique vulgarisée par le Dr Épineuze (qui porte bien son nom!)

Et si vous voulez vous parcourir le livre écrit par Quinton, paru en 1904, "L'eau de mer milieu organique", allez ICI.



LE PLASMA DE QUINTON



Certains médicaments sont inexplicablement tombés dans l'oubli. Et pourtant le plasma de Quinton a eu ses heures de gloire au début du siècle dernier, mais les temps modernes ont eu raison de lui.

Tous les médicaments trop naturels deviennent désuets, plus dans le vent. Aujourd'hui, il faut frapper vite et fort pour être reconnu.

A l'époque pourtant René Quinton a sauvé des milliers d'enfants lors d'épidémies de gastro-entérites, de dénutrition et de choléra entre autres. Et ce sont de véritables dispensaires marins qui se sont ouverts à Paris, en France et à l'étranger. On aurait pu croire à l'époque que cette nouvelle médecine allait avoir un avenir extraordinaire,  mais non, elle allait au contraire tomber dans l'oubli pendant prés d'un siècle.


jeudi 14 août 2014

Une rencontre extraordinaire : Coeurvaillant (1/5)


Je démarre aujourd'hui la publication en plusieurs parties d'une rencontre humain-animal extraordinaire. Ce récit est extrait du livre de John Allen Boone, "Des bêtes et des hommes", publié en français en 1975 par les éditions Dangles, et non réédité. Il est aujourd'hui quasiment introuvable (sauf à des prix invraisemblables, 124 € d'occasion chez Amazon par exemple). C'est un livre que j'ai lu plusieurs fois, que j'ai prêté et jamais récupéré. Par bonheur, je suis tombée sur un site qui le propose en PDF.





Le livre relate plusieurs expériences de communication non-verbale entre l'auteur et différents animaux. Vous allez avoir droit à sa rencontre avec Coeurvaillant ("Strongheart", né en 1918 et mort à 11 ans en 1929), un magnifique berger allemand qui fut un chien vedette du cinéma muet dans les années 20. Le chien a été confié à Boone pendant quelques semaines...



J'ajoute quelques photos du chien vedette et la seule vidéo qui subsiste sur un film où on le voit en action, le tout seulement disponible sur des sites américains.

(Belle synchronicité avec le lien de la vidéo envoyé par Coincidence que j'ai postée hier sur la communication animalière.)


CHAPITRE 1

Météore à quatre pattes


De toutes les sensations produites dans le monde coloré du théâtre, peut-on surpasser celle que fit le célèbre berger allemand Cœurvaillant ? S'imposant soudain, tel un météore, à l'attention du public, il devint la première vedette d'Hollywood, faisant salles combles. Pendant plus de trois ans il fut l'objet le plus admiré, le plus aimé, porté aux cimes du cinéma. Puis, toujours avec la rapidité du météore, il disparut de la scène terrestre et de la vue humaine, laissant des millions d'hommes, de femmes et d'enfants, ses admirateurs fervents, dans toutes les parties du monde.

Si vous avez eu la bonne fortune de voir Cœurvaillant dans quelques-uns de ses films, le seul rappel de son nom évoquera pour vous des souvenirs émus. Vous vous rappellerez un grand chien magnifiquement bâti qui accomplissait des choses presque incroyables et qui les faisait avec une intelligence et une aisance quasi inexplicables. Si vous ne le vîtes jamais au cinéma, il est encore temps de le connaître, à cause des grandes choses qu'il continue de partager avec nous au-delà du temps, de l'espace et du phénomène de la mort lui-même.

Cœurvaillant vint à Hollywood à la suite d'une idée conçue par deux personnalités très en vue du monde du théâtre : Jane Murfin, auteur distingué de pièces de théâtre et de scénarios pour le cinéma, et Larry Trimble, metteur en scène et directeur de théâtre. Larry n'avait pas son pareil pour comprendre et se faire comprendre des animaux sauvages et domestiques et pour obtenir d'eux qu'ils travaillent devant les caméras. L'idée de Jane et de Larry était de rechercher dans le monde entier un chien exceptionnel, de le ramener à Hollywood et d'en faire la vedette d'une série de films dramatiques. On s'était déjà servi de chiens au cinéma, mais il s'agissait à présent d'une grande production pour laquelle on envisageait une publicité monstre.

mercredi 13 août 2014

Cela fait une différence




 

Cela fait une différence




Texte de Loren Eiseley trouvé ICI.



Traduit par Hélios



Il y avait une fois un sage qui allait au bord de l'océan pour écrire. Il avait l'habitude d'aller marcher sur la plage avant de commencer son ouvrage.

Un jour, alors qu'il approchait de la grève, son regard fut attiré par une figure humaine qui se déplaçait comme si elle dansait. Il sourit intérieurement à la pensée de quelqu'un qui offre une danse à la journée et il se mit à avancer plus vite pour le rattraper.

En se rapprochant, il remarqua que la figure était celle d'un jeune homme et ce qu'il faisait n'était pas du tout de danser. Le jeune homme se penchait, ramassait de petits objets et les jetait dans l'océan.

Le sage s'approcha encore et lança "Bonjour ! Puis-je savoir ce que vous faites ?"

Le jeune homme s'arrêta, leva les yeux et répondit "Je jette des étoiles de mer dans l'océan".

"Dites-m'en plus, pourquoi jetez-vous des étoiles de mer dans l'océan ?" demanda le sage, quelque peu surpris.

Ce à quoi répondit le jeune homme, "Le soleil monte dans le ciel et la marée descend. Si je ne les rejette pas, elles vont mourir".

En entendant ceci, le sage commenta, "Mais, jeune homme, ne réalisez-vous pas qu'il y a des kilomètres et des kilomètres de plage et qu'il y a des étoiles de mer tout du long ? Cela ne va sans doute pas faire une grande différence !"

À quoi le jeune homme se baissa, ramassa une autre étoile de mer qu'il lança dans l'océan. Quand elle atteignit l'eau, il dit,

"Cela a fait une grande différence pour celle-là".


Loren Eiseley (1907-1977, anthropologue et philosophe américain)

Ultraman : la congélation de l'eau, feuilleton tragi-comique


Rapport de progression sur la barrière de glace dans le fossé du réacteur 2 : de la glace sèche a bouché le tuyau de refroidissement, aucun effet discernable sur la congélation de l'eau contaminée


Les dernières nouvelles sur le progrès (ou le manque de-) des efforts tragi-comiques de TEPCO pour geler l'eau hautement contaminée de la tranchée allant du bâtiment de turbine du réacteur 2, sont que le tuyau utilisé pour verser la glace et la glace sèche s'est bouché avec de la glace sèche. TEPCO admet qu'il n'y a eu aucun effet discernable de la glace/glace sèche sur la congélation de l'eau.

Alors, quel est votre plan C ?

D'après les infos de TV Asahi (12 août, partiel) :


Centrale de Fukushima : TEPCO joue son dernier atout, qui se termine par le bouchage du tuyau

On a appris que la glace sèche, qui est versée [dans l tuyau de refroidissement] comme le pari le plus sûr de congeler l'eau dans la tranchée souterraine en tant que mesure pour gérer l'eau contaminée de la centrale, n'a eu aucun effet.

Le gouvernement national et TEPCO ont tenté de congeler l'eau hautement contaminée en installant un tuyau en métal et en verser un liquide refroidisseur dans le tuyau [depuis avril de cette année]. Mais l'effort ayant échoué à congeler l'eau, TEPCO a démarré le déversement de glace depuis le 30 juillet. Un total de 222 tonnes de glace a été versée dans le tuyau à la date du 11 août. Lors de la conférence de presse de ce jour, TEPCO a dit que l'effet de la glace dans la congélation de l'eau contaminée était "inconnu", admettant qu'il n'y avait aucun effet discernable. De plus, quand ils ont tenté de verser une tonne de glace sèche le 7 août comme le pari le plus sûr pour congeler l'eau, la glace sèche a bouché le tuyau. TEPCO a stoppé le déversement de glace sèche.

Le tuyau par lequel les ouvriers ont versé de la glace et de la glace sèche :






Le tuyau (en violet) dans le diagramme :



Je remercie les nouvelles, parce qu'elles ont déclenché mon premier rire de la journée. Rire est bon pour la santé, ai-je entendu (peu importe le sujet, j'espère).



mardi 12 août 2014

Suivi de la pseudo- "pandémie" d'Ebola

D'abord, on ne peut parler de pandémie, comme les médias le disent pour affoler les foules.

Une pandémie est une épidémie qui se répand mondialement, alors qu'ici, on a des foyers épidémiques disséminés en Afrique.

Il y aurait actuellement un peu plus de 1000 morts d'après les infos officielles. On oublie de préciser qu'il y en a bien plus à Gaza...

Une spécialiste du suivi des "pandémies" et épidémies est Jane Burgermeister. Elle a été aux premières loges pour son information et ses actions en 2009 dans la pseudo-pandémie de grippe porcine.

Si vous voulez suivre l'évolution de cette affaire pour l'Ebola, vous pouvez aller sur son blog, en anglais, mais où nous avons commencé Valérie et moi à traduire certains articles. Jane m'a annoncé qu'elle ferait des résumés de la situation qui donneront une image synthétique.

Son blog est ICI.

Le bébé est une personne

Merci à JP (grâce au commentaire que j'ai posté pour lui sur l'haptonomie) de m'avoir fait partir à la recherche d'une série de 3 émissions TV de Bernard Martino diffusées en 1985 qui avait retenu mon attention.

J'ai trouvé les 3 émissions réunies en une vidéo de 3 heures postée en février 2013:



[Concernant le passage très émouvant en fin de vidéo sur l'institut en Hongrie pour bébés orphelins, je me souviens d'une anecdote racontée par Françoise Dolto (interviewée dans l'émission) dans un de ses livres ("La cause des enfants" ?) sur sa rencontre avec une toute petite fille âgée d'une semaine amenée par sa grand-mère. La maman était décédée à la naissance et cette petite fille ne voulait pas se nourrir, personne ne lui avait expliqué la situation et elle se laissait mourir de faim.

Françoise Dolto explique la scène (c'est moi qui reconstitue de mémoire) : la petite est enfouie sur l'épaule de sa grand-mère, tournant le dos à Françoise. Cette dernière s'adresse directement au bébé en lui expliquant que sa maman est morte et que sa grand-mère va la remplacer et qu'elle a le droit de vivre et pour cela qu'elle doit manger. Puis elle dit à la petite fille qui semble endormie que si elle a compris le message et qu'elle est d'accord pour se nourrir, elle tourne la tête vers elle... Au bout d'une dizaine de secondes, la petite bouge et tourne la tête vers Françoise, on lui a enfin expliqué pourquoi elle n'a plus sa maman. Et elle s'est mise à manger.]


lundi 11 août 2014

À la découverte de l'iridologie

Avec Thierry Casasnovas du site "Vivre cru". Deux vidéos assez longues, mais très détaillées sur l'état du corps grâce à la lecture de l'iris.




dimanche 10 août 2014

Super-lune ce soir

La pleine lune se lèvera à 20h 10 ce soir, heure française, et elle sera en apparence la plus grosse (14%) et la plus brillante (30%) depuis 20 ans.

Alors si vous avez un ciel clair, n'oubliez pas d'aller l'admirer.

Vidéos animaux

Des cygnes noirs qui font du surf 



L'heure de la séance de chant



À la recherche de son double




samedi 9 août 2014

"Entités accrochées"

J'ai connu deux cas où la présence très probable d'entités "accrochées" a conduit deux jeunes au suicide... Ce n'est pas une question anodine, le monde de l'au-delà contient bien des mystères.


"Entités accrochées" : les "mauvais garçons" du monde des esprits



Par le Dr. Rita Louise

14 mai 2014

Traduit par Hélios.



À la différence des guides spirituels qui nous aident ou des fantômes qui peuvent venir nous rendre visite de temps en temps, l'interaction d'entités accrochées va un peu plus loin. Elles pénètrent le champ aurique.

L'aura est le champ électromagnétique qui entoure notre corps. C'est notre territoire personnel. Notre aura peut aussi être envisagée comme la démarcation qui définit nos limites. On peut aussi la comparer à une frontière qui indique où nous nous finissons et où un autre individu commence. C'est ce qui nous sépare des autres et elle aide à identifier qui nous sommes en tant qu'individus. Elle agit aussi comme notre première ligne de défense – tant sur les plans physique qu'émotionnel, mental et spirituel. Elle nous éclaire sur qui nous sommes, ce que nous pensons et comment nous ressentons les choses.

Pensez à une fois où un individu non sollicité s'est tenu trop près de vous. Je parie que vous vous sentiez mal à l'aise. Cette personne se tenait dans votre champ aurique. Le sentiment d'inconfort physique était l'indication que votre frontière énergétique avait été violée. Nous avons souvent conscience de ce genre de violation, d'autant plus si nous avons été touchés ou étreint sans permission. Un sentiment d'anxiété ou un malaise se crée parce que notre frontière a été franchie. Notre espace personnel est envahi.


vendredi 8 août 2014

Un an sans consommer de sucre


Après la question du régime végétarien (LIEN), abordons celle du sucre dont nous gave l'industrie alimentaire qu'elle ajoute dans une infinité de préparations. L'expérience relatée ci-dessous montre que l'envie du sucre n'est pas innée chez l'être humain et comme toujours, il suffit d'expérimenter par soi-même en se sevrant pendant quelques semaines pour voir la différence. 
Il est bien évident qu'il ne faut pas remplacer le sucre par des édulcorants comme l'aspartame...


Sa famille a arrêté de manger du sucre pendant un an et voici ce qui s'est produit


Par Eve O. Schaub, 29 juillet 2014

Traduit par Hélios


Quand cette histoire commence, j'étais en bonne santé, tout du moins je le pensais...


Bien sûr, je manquais d'énergie pour tenir toute la journée, mais avec toutes les pubs à la TV qui vantaient les boissons énergétiques aux masses américaines fatiguées, je supposais que je n'étais pas la seule à en souffrir. Et bien sûr, toute la famille redoutait l'arrivée de la saison des rhumes et de la grippe, mais de nouveau, je pensais qu'avec l'arrivée du mois de janvier, tout le monde devenait plus ou moins "germophobe".

C'est tout du moins ce que je pensais jusqu'à ce que j'entende une information perturbante sur les effets du sucre. Selon plusieurs experts, le sucre est ce qui fait engraisser tant d'américains et les rend malades. Plus j'y réfléchissais et plus cela me semblait sensé – très sensé. Un américain sur sept présente un syndrome métabolique [ou "syndrome de la bedaine", association d'un excès de poids localisé et de divers troubles métaboliques]. Un américain sur trois est obèse. Le taux de diabète flambe et les maladies cardiovasculaires sont le tueur numéro 1 en Amérique.

Selon cette théorie, on peut attribuer toutes ces maladies et d'autres à une présence malsaine dans notre alimentation... le sucre.

Une idée lumineuse

J'ai ressassé cette nouvelle information et formulé une idée. Je voulais voir s'il serait difficile pour notre famille – moi, mon mari et nos deux enfants (6 et 11 ans) – de tenir une année entière à consommer des aliments ne contenant aucun sucre ajouté. Nous éliminerions tout ce qui contient un édulcorant ajouté, que ce soit le sucre, le miel, la mélasse, le sirop d'érable, d'agave ou les jus de fruits. Nous avons aussi exclus tout ce qui était fabriqué avec du faux sucre ou le sucre venant des alcools. À moins d'un goût sucré provenant de sa source d'origine (par ex. un morceau de fruit) pas question d'en manger.

En commençant notre recherche, nous avons découvert du sucre dans des endroits étonnants : les chips, les saucisses, le bouillon de poule, la charcuterie, les crackers, la mayonnaise, le bacon, le pain et même les aliments pour bébés. Pourquoi ajouter tout ce sucre ? Pour rendre ces produits plus savoureux, augmenter la durée de conservation et abaisser en permanence le coût de production des produits transformés.

Pensez ce que vous voulez, mais éviter le sucre pendant une année m'a entraînée dans une grande aventure. J'étais curieuse de ce qui arriverait. Je voulais savoir si cela allait être difficile, ce qui allait en ressortir d'intéressant, et comment ma cuisine et mes courses allaient changer. Après plusieurs recherches, j'étais convaincue que la suppression du sucre allait nous rendre en meilleure santé. Ce qui m'a surprise a été de me sentir bien mieux d'une manière très réelle et tangible.


Un an plus tard sans sucre

Ce fut subtil, mais remarquable ; plus le temps passait sans sucre ajouté, plus je me sentais mieux avec plus d'énergie. Si je doutais du rapport, quelque chose s'est produit bientôt qui allait me le prouver : l'anniversaire de mon mari.

Durant notre année sans sucre, une des règles était que la famille pourrait avoir un dessert sucré par mois ; si c'était un anniversaire, on pouvait choisir son dessert. Quand septembre arriva, nous avons noté que nos palais commençaient à changer, et peu à peu, nous avons apprécié de moins en moins notre "friandise" mensuelle.

Mais quand nous avons mangé la décadente tarte à la banane à plusieurs couches que mon mari avait demandé pour son anniversaire, j'ai su que quelque chose de nouveau se produisait. Non seulement je n'ai pas apprécié ma part de tarte, mais je n'ai même pas pu la finir. Elle avait un goût écœurant pour mon palais maintenant sensible. Elle m'a en fait donné mal aux dents. Un mal de tête a démarré et mon cœur s'est emballé ; je me sentais horriblement mal.

Il m'a fallu une bonne heure allongée sur le canapé à me tenir la tête avant de pouvoir commencer à récupérer. "Mince alors" me suis-je dit, "Est-ce que le sucre m'a toujours rendue malade, mais étant partout, je ne l'avais jamais remarqué auparavant ?"

Au bout d'un an sans ajout de sucre, j'ai fait un retour en arrière et compté les absences de mes enfants à l'école et les ai comparées à celles des années précédentes. La différence était très sensible. Ma fille aînée, Greta, avait manqué 15 jours l'année d'avant contre seulement deux cette année.

Maintenant que notre année sans sucre est terminée, nous nous accordons un plaisir de temps en temps, mais d'une manière très différente. Nous apprécions le sucre en quantités radicalement plus faibles, l'évitons dans les aliments de tous les jours (où on devrait au départ ne pas le trouver) et gardons un dessert pour des occasions vraiment spéciales. Mon corps semble me remercier. Je n'ai plus à m'inquiéter d'un manque d'énergie. Et quand arrive la saison de la grippe, je ne ressens plus d'urgence d'aller me cacher avec mes enfants sous la couette. Mais s'il nous arrive quelque chose, notre corps est mieux équipé pour résister. Nous sommes moins malades et récupérons plus vite. À ma grande surprise, au bout d'un an sans sucre, nous nous sentons tous en meilleure santé et plus robustes. Et ce n'est pas rien.


jeudi 7 août 2014

Les 7 piliers de la matrice (2/2)

Les 7 piliers de la matrice


Deuxième partie. Première partie ICI.

Traduction par Hélios pour le BBB.

(...)

 

Patriotisme



Le patriotisme est une pure abstraction, un mécanisme totalement artificiel de contrôle social. On apprend aux gens à accorder bien plus d'importance à leurs compatriotes qu'à leur propre milieu ethnique, leur race ou leur religion. Il faut abandonner les liens biologiques au profit de la grande entreprise de l'état. Les enfants sont endoctrinés depuis l'enfance comme des chiens de Pavlov à vénérer les falbalas de l'état et à le considérer comme un demi-dieu mystique.

C'est quoi un pays ? Si on prend l'exemple des États-Unis, qu'est en réalité cette entité ? Est-ce le service des postes, la FDA [agence des produits alimentaires et médicamenteux] ou la CIA ? Le fait d'aimer un pays veut-il dire aimer l'IRS [le service des impôts] et la NSA ? Ressentirions-nous comme différents les habitants de Vancouver par rapport à ceux de Seattle ? Aimer l'état est comme aimer une entreprise, sauf qu'avec les entreprises n'existent pas encore les stigmates attachés au fait de ne pas montrer un dévouement sentimental déclaré à leurs marques et heureusement, du moins pour le moment, nous ne sommes pas obligés en naissant de les payer pour une vie de services, dont nous n'avons pour la plupart ni besoin ni envie.

Les drapeaux, la version hollywoodienne de l'histoire et la vénération du président nous sont inculqués pour garder l'illusion de 'l'autre' et obliger les "étrangers/terroristes/extrémistes à porter les stigmates de nos projections. L'énergie tribale archaïque qui unissait les petits clans et les aidait à repousser les animaux sauvages et les hordes affamées a été convertie d'un coup de baguette magique en matrice dominatrice. Les drapeaux sont salués et nous y répondons comme des labradors affamés sautant sur une entrecôte juteuse qu'on agite devant leur truffe. La propagande sentimentale étatiste est simplement un protège-dent qui sert à atténuer les électrochocs de notre thérapie collective.