Bistro Bar Blog

lundi 30 juin 2014

Photos trouvées sur le web

 
"L'apache", île des Ébihens, Bretagne

"Argent bien dépensé" (appareil à ultrasons pour repousser les oiseaux)





Les utilisateurs de Facebook ont été manipulés en secret

Et le sont très certainement toujours...Quel merveilleux terrain d'expérience pour les maîtres de la propagande.


Romandie News, 29 juin 2014

Facebook a manipulé les émotions de ses utilisateurs en secret pour une recherche


Washington - Facebook a manipulé en secret les émotions de 700.000 utilisateurs pour étudier la contagion émotionnelle dans le cadre d'une étude qui a provoqué la colère des internautes et soulevé des interrogations d'ordre éthique.

Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco, ont utilisé le système d'algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d'utilisateurs anglophones afin d'étudier l'impact sur leurs émotions.

La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS), datés du 17 juin.

Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu'ils postaient eux-mêmes sur le site.

Ils ont constaté que les utilisateurs ciblés commençaient à utiliser davantage de mots négatifs ou positifs selon l'ampleur des contenus auxquels ils avaient été exposés.

Les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion, conduisant les autres personnes à ressentir les mêmes émotions sans en être conscientes, écrivent les auteurs de cette recherche.

Selon eux, ces résultats montrent la réalité d'une contagion émotionnelle de masse via les réseaux sociaux.

D'autres recherches se sont déjà penchées sur ce phénomène, mais cette étude est unique au sens où ses auteurs ont manipulé, selon leurs propres mots, les données.

Ils ont d'ailleurs pris soin de souligner que la recherche était compatible avec la politique d'utilisation des données à laquelle tous les utilisateurs doivent souscrire en créant un compte Facebook.

Leur étude, d'abord passée inaperçue dans les grands médias américains, suscite néanmoins une attention grandissante sur la toile après des articles publiés samedi dans la revue en ligne Slate et sur les sites du magazine The Atlantic et de Forbes.

C'est sans doute légal, mais est-ce éthique?, se demandait The Atlantic dans son article.

Certains internautes ont exprimé leur trouble profond ou qualifié la méthode utilisée d'alarmante ou de démoniaque.

Facebook a manipulé son +fil d'actualité+ pour une expérience psychologique. Le moment est venu de fermer votre compte Facebook, s'échauffait un utilisateur sur Twitter.

Susan Fiske de l'Université de Princeton qui a édité la recherche, a indiqué à The Atlantic avoir contacté les auteurs pour leur faire part de ses préoccupations quant à leurs travaux.

Ils lui ont dit que les autorités de leurs universités avaient approuvé ces travaux car Facebook, apparemment, manipule systématiquement le contenu des informations diffusées.

Sollicitée par l'AFP, Mme Fiske a reconnu que les questions éthiques soulevées par cette étude ont sans aucun doute touché une corde sensible. Mais je pense que c'est à Facebook d'apporter une réponse aux inquiétudes de ses utilisateurs.

De son côté, Facebook, plus grand réseau social avec plus d'un milliard d'utilisateurs, a rejeté les accusations.

Cette recherche a été menée pendant seulement une semaine et aucune donnée utilisée n'était liée au compte d'une personne en particulier, a indiqué une porte-parole, Isabel Hernandez, dans un courrier électronique à l'AFP.

Nous faisons des recherches pour améliorer nos services (...) et une grande partie consiste à comprendre comment les gens répondent à différents contenus positifs ou négatifs, a-t-elle poursuivi. Nous examinons soigneusement les recherches que nous faisons et avons un processus interne d'examen très strict.

dimanche 29 juin 2014

"Une larme m'a sauvée" ou le vécu d'une femme dans le coma

Avec les débats médiatiques sur le cas de Vincent Lambert et l'acquittement du Dr Bonnemaison, la loi Léonetti revient dans l'actualité et déchaîne les passions. 

Je vous propose le cas d'Angèle Lieby (article et vidéo) qui raconte ce qu'elle a vécu pendant ses dix jours de coma (merci à Brigitte pour les liens): 

Une larme m'a sauvée


Angèle Lieby avec l'aide d'Hervé de Chalendar, journaliste à L'Alsace, raconte dans l'ouvrage « Une larme m'a sauvée » l'expérience presque irréelle vécue alors qu'elle était prisonnière de son propre corps, plongée dans un coma apparent. Ce témoignage bouleversant pose bien des interrogations quant aux soins apportés dans une telle situation...


« Une larme m'a sauvée » relate l'incroyable histoire d'Angèle Lieby, une femme de 57 ans qui croquait la vie à pleines dents jusqu'à ce 13 juillet fatidique. La journée démarre pourtant comme à l'accoutumée... Ou presque. Les quelque signes avant-coureurs de la maladie apparus les jours précédents sont plutôt discrets et n'inquiètent pas Angèle. Puis, une forte migraine chamboule tout et la plonge dans le noir. A son réveil, elle se rend compte qu'elle n'est plus qu'une conscience, incapable de bouger ou de parler, mais qui entend et ressent tout. Plus de dix jours durant, l'auteure va vivre dans un monde gouverné par la nuit causé par le syndrome de Bickerstaff. Il se traduit par une ophtalmoplégie (paralysie des muscles moteurs des deux yeux), une ataxie (manque de coordination des mouvements volontaires) et des troubles de la conscience (somnolence, stupeur ou coma) ou une hyperréflexie (réponse exagérée du système nerveux parasympathique).

« Ma vie n'est pas finie, messieurs les médecins, je vous l'annonce ! Ma vie sera longue. Et elle ne dépendra pas uniquement des machines »


samedi 28 juin 2014

Les chats, ou l'art de se fourrer n'importe où...

En l’occurrence dans le ressort de suspension d'un 4-4 en Sibérie.

Capture d'écran


L'information sous la vidéo avertit qu'on peut entendre proférer des gros mots. Mais ils sont en russe, alors pas de problèmes pour nous (sauf lecteur russe ?)



La vie cachée des Kennedy (1/3)

Vigilant Citizen va nous faire découvrir des éléments peu connus de la vie de la dynastie Kennedy, voici la première partie. La suite dès parution sur le site d'origine.


La vie cachée des Kennedy : la dynastie décimée (partie I)


Vigilant Citizen, 20 juin 2014

Traduit par Hélios pour le BBB.

Les Kennedy ont été considérés, à une époque, comme la famille royale d'Amérique – une dynastie puissante adorée et admirée par le public. Une extraordinaire "malédiction Kennedy" a frappé cependant la famille au cœur, de nombreux membres ont perdu la vie à un jeune âge et en d'étranges circonstances. Cette série d'articles exposera des faits peu connus concernant les Kennedy et expliquera comment le destin de cette famille est lié au gouvernement de l'ombre qui gouverne l'Amérique.




L'assassinat de JFK le 22 novembre 1963 restera toujours l'un des jours les plus tragiques de l'histoire américaine. Il peut être souligné comme le jour où le public américain "a perdu son innocence" et a eu un aperçu du sombre et morbide gouvernement de l'ombre travaillant en coulisses. En 2000, plus de 81 % des américains pensaient que l'assassinat de JFK était préparé par plus d'un seul tireur, faisant de cet événement l'une des conspirations les plus largement acceptées de l'histoire des US. Les années passant, d'innombrables théories et hypothèses sur cet assassinat continuent cependant d'apparaître sous la forme de "livres qui disent tout" ou de "choquants documentaires" contredisant les anciennes théories et embourbant encore davantage la vérité au lieu de la clarifier. On peut se demander si certaines de ces "révélations" sont en fait des tentatives de désinformation pour empêcher la vérité d'émerger un jour.



Mais pour comprendre les Kennedy et ce qui les a conduit au pouvoir, on doit aller au-delà de la présidence et de l'assassinat de JFK. Il faut examiner ceux qui l'ont précédé, son père en particulier, Joseph Patrick Kennedy Senior, qui a acquis une incroyable richesse et est devenu proche des plus puissantes familles du monde. Bien que ces connexions aient finalement envoyé la famille à la Maison Blanche, les Kennedy ne sont pas restés longtemps au pouvoir. La même "main cachée" qui les a conduit au sommet a voulu les éradiquer complètement. La malédiction était-elle en réalité une série de coups visant à écarter les Kennedy du pouvoir ? Étudier l'histoire des Kennedy, c'est essentiellement étudier les œuvres internes de l'élite occulte. Nous allons d'abord voir les origines de la dynastie Kennedy.

Joseph P. Kennedy Senior. : Le magnat au départ de tout


 Joseph Kennedy Sr. était une puissante figure des affaires et de la politique. Il était également en lien avec les lignées les plus célèbres du monde.

Joseph Patrick Kennedy Senior. fut l'homme qui orchestra l'ascension au pouvoir de la famille. Il tenait une place de premier plan dans le Parti Démocrate et dans la communauté catholique irlandaise d'Amérique. C'était aussi un homme d'affaires chanceux, il fit fortune en achetant et fusionnant plusieurs studios de cinéma hollywoodiens et en important et distribuant des boissons alcoolisées aux US après la Prohibition. De persistantes rumeurs circulaient pourtant selon lesquelles Joe travaillait avec des syndicats du crime et une contrebande d'alcool pendant la prohibition. Peu de temps avant sa mort, Frank Costello, célèbre parrain de la Mafia, déclara "J'ai aidé Joe Kennedy à s'enrichir".


Fukushima : vous pouvez aider les enfants !

Je relaie le dernier message du blog de Pierre.

Voilà un don (à partir de 5 €, si tous les lecteurs du blog participaient à cette hauteur, c'est déjà beaucoup d'argent et si le projet n'aboutissait pas, cet argent serait remboursé) qui peut amener de la joie à des enfants de Fukushima en vacances. Un projet vraiment humanitaire !



Depuis 2012, des citoyens s’organisent pour accueillir des enfants de Fukushima dans le sud de la France. L’objectif ? Sortir ces enfants des zones contaminées pour préserver leur santé et leur permettre de retrouver des moments d'insouciance et de véritables jeux d'enfants. En second lieu, cet événement annuel sert aussi à médiatiser les conséquences de la catastrophe nucléaire et à alerter sur les dangers qu'encourent ces enfants sur le long terme. Pour l’accueil 2014, un appel au don est lancé afin d’accueillir le plus d’enfants possible. Et les dons sont possibles à partir de 5 €. Pour une fois, nous pouvons tous faire quelque chose !

Le projet « Fukushima c’est eux, Fukushima c’est nous ! 2014 » s’inscrit dans la continuité d’une action engagée en 2012, quand des bénévoles avaient accueillis chez eux quatre enfants de Fukushima. Cette initiative avait été amplifiée l’année suivante, en 2013, avec l'accueil d'une dizaine d'enfants pour un séjour collectif plus complet, dans le Luberon.

La suite ICI.

vendredi 27 juin 2014

Créations artistiques naturelles

Ou comment réaliser une œuvre esthétique toute simple avec des matériaux naturels.

Ces créations sont réalisées par Dietmar Vorwoold.









jeudi 26 juin 2014

La vraie raison pour laquelle l'armée met au point des puces pour le cerveau




La vraie raison pour laquelle l'armée met au point des puces pour le cerveau



Activist Post, 20 juin 2014

Traduit par Hélios pour le BBB

Il semblerait que les blouses blanches de la DARPA [Defense Advanced Research Projects Agency, Agence pour les projets de recherche avancée de défense", l'organisme qui a été l'initiateur d'Intranet puis d'Internet] se soient remises au travail et cette fois ce n'est pas juste pour construire un horrible nouveau robot pour les champs de bataille. Ils s'occupent des précieux souvenirs de notre cerveau. Jusqu'à récemment, ils ont déguisé avec succès leurs recherches comme étant un peu plus inoffensif.
La DARPA a annoncé fin février qu'ils travaillaient sur une puce cérébrale "boîte noire" à implanter dans le cerveau des soldats d'Amérique. Comme la boîte noire des avions, le dispositif enregistrerait les souvenirs de la victime, du patient. Il serait soi-disant utilisé comme aide dans le traitement des pertes de mémoire des soldats souffrant de troubles de stress post-traumatique (TSPT), ou peut-être même dans les soins aux civils atteints de l'Alzheimer.
La DARPA a poursuivi le mois dernier sur sa charitable lancée du traitement du TSPT avec des travaux qui seraient réalisés sur une puce cérébrale différente, qui servirait à monitorer l'activité du cerveau et à en influencer des portions par une stimulation électrique :
"La DARPA recherche des moyens pour déterminer quelles régions sont en jeu dans différentes conditions – mesurées à partir du réseau cérébral jusqu'au simple niveau des neurones – et concevoir des appareils thérapeutiques qui peuvent enregistrer l'activité, délivrer une stimulation ciblée et le plus important, ajuster automatiquement la thérapie à partir d'une modification du cerveau lui-même," a expliqué le responsable du programme de la DARPA, Justin Sanchez.

mercredi 25 juin 2014

Cours de yoga animalier

Pas besoin de payer des fortunes en allant prendre des cours de yoga, regardez les animaux, ils seront les meilleurs professeurs...












mardi 24 juin 2014

Illusion d'optique

Si vous fixez le centre de ce dessin pendant plusieurs secondes, l'image va disparaître.

Trouvé sur la Boîte Verte.



L'ingénierie du consentement


Edward Louis Bernays, né à Vienne en Autriche le 22 novembre 1891 [le même jour que l'assassinat de JFK] et mort à Cambridge (Massachusetts) le 9 mars 1995 (à 103 ans), et neveu de Sigmund Freud, est considéré comme le père de la propagande politique institutionnelle et de l'industrie des relations publiques, dont il met au point les méthodes pour des firmes comme Lucky Strike. Son œuvre aborde des thèmes communs à celle de Walter Lippmann, notamment celui de la manipulation de l'opinion publique. Il fit à ce titre partie du Committee on Public Information créé par Woodrow Wilson pour gagner l'opinion publique américaine à l'entrée en guerre des États-Unis en 1917. (Wikipédia)

Edward Bernays et "l'ingénierie du consentement"




16 juin 2014

Edward Bernays (1891-1995) a fourni aux Illuminati les outils pour la persuasion et le contrôle des masses. Ken Anton décrit comment des tactiques développées en temps de guerre sont utilisées contre nous.


La propagande est le bras exécutif du gouvernement invisible


"La manipulation consciente et intelligente des habitudes et opinions des masses est un élément important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme secret de la société constituent un gouvernement invisible qui est le vrai pouvoir dirigeant de notre pays. Nous sommes gouvernés, nos esprits sont modelés, nos goûts formés, nos idées suggérées pour la plus grande part par des hommes dont nous n'avons jamais entendu parler."

--Edward Bernays Propagande


Par Kenneth Anton

Edward Bernays, le parrain des relations publiques modernes, dit que c'est 'un "gouvernement invisible qui dicte nos pensées, dirige nos sentiments et contrôle nos actions". Il combinait la psychologie individuelle et sociale, les sondages, la persuasion politique et la publicité pour construire les "illusions nécessaires" qui sont devenus mystérieusement une "réalité" pour les masses crédules.



PREMIÈRE GUERRE MONDIALE : LE COMITÉ D'INFORMATION PUBLIQUE

Le président Woodrow Wilson fut réélu pour son second mandat en 1916 comme un candidat de la paix. Il disait pendant la campagne électorale, "c'est un gouvernement du peuple et ce peuple ne va pas choisir la guerre." Mais peu de temps après sa victoire aux élections il conduisit résolument l'Amérique dans la première guerre mondiale, choquant et déroutant ses supporters pacifistes.


lundi 23 juin 2014

Symptômes du Kali Yuga

Qui reflètent bien ce que nous vivons actuellement. Le Kali Yuga est, selon les anciens textes sanskrits, le 4ème cycle des temps, celui que nous vivons aujourd'hui.


Symptômes du Kali Yuga


Le fait d'écrire est l'un des symptômes du Kali Yuga. Des êtres humains ont vécu sur la planète Terre pendant des centaines de millénaires avant que nous ayons un enregistrement de phrases écrites.

Au cours des âges, l'ancienne sagesse était transmise oralement et ne fut mise par écrit en sanskrit qu'aux environs de 500 avant notre ère. Ces textes sacrés nous donnent une idée des trois autres cycles du temps. Transmis au départ oralement, les textes étaient mémorisés fidèlement et légués de génération en génération. Nous ne possédons plus une telle maîtrise de la mémoire. Imaginez-vous mémoriser des livres entiers ! Ce qu'il nous reste aujourd'hui du Kali Yuga en tant que textes sacrés écrits en écriture sanskrite a été transcrit beaucoup plus tard que composé – c'est à dire parlé.

Certains de ces textes anciens prédisent avec précision les conditions que nous vivons actuellement. Rappelez-vous que ce sont des prédictions d'il y a bien plus de 6000 ans – avant l'arrivée de l'écriture et de l'histoire écrite ! Les anciens qui ont fait ces prophéties les considéraient comme anormales, inouïes et extravagantes.

D'après les textes sanskrits Vishnu Purana et Linga Purana :

Les voleurs deviendront des rois et les rois seront des voleurs.

Les dirigeants confisqueront la propriété et l'utiliseront malhonnêtement. Ils cesseront de protéger le peuple.

Des hommes de basse extraction ayant acquis une certaine somme de connaissances (sans avoir les vertus nécessaires pour les utiliser) seront estimés comme des sages.

Beaucoup de gens perdront leurs racines, vagabondant d'un pays à un autre.

Les animaux prédateurs seront plus violents.

Les fœtus seront tués dans le ventre de leur mère.

Les gens préféreront choisir de fausses idées.

Personne ne pourra faire confiance à quiconque.

Les gens seront envieux.

Il y aura de nombreux enfants qui naîtront avec une espérance de vie ne dépassant pas 16 ans.

Les gens souffrant de faim et de peur trouveront refuge dans des abris souterrains.

Les jeunes filles feront commerce de leur virginité.

Le dieu des nuages sera imprévisible dans la distribution de la pluie.

Les marchands feront des affaires malhonnêtes.

Il y aura beaucoup de mendiants et de gens sans emploi.

Les gens parleront un langage violent et vulgaire.

Les hommes se consacreront à gagner de l'argent, le plus riche détiendra le pouvoir.

Les chefs d'état ne protégeront plus le peuple, mais, à coup d'impôts, s'approprieront toute la richesse.

L'eau manquera.

[Et mon favori] : De la nourriture pré-cuisinée sera rapidement à disposition !

Le fait que notre alimentation contienne très peu d'éléments nutritifs et qu'elle est bourrée de toxines est pour moi très révélateur sur les fréquences de l'époque dans laquelle nous vivons.


Source

dimanche 22 juin 2014

Les enfants de Fukushima sont en train de mourir

Un sujet pas drôle pour un dimanche de début d'été, mais qui reflète tristement la réalité.



Les enfants de Fukushima sont en train de mourir


Par Harvey Wassermann, EcoWatch, 14 juin 2014

Traduction par Hélios pour le BBB.

Quelque 39 mois après les multiples explosions à Fukushima, le taux de cancers de la thyroïde chez les enfants des environs est monté en flèche, dépassant de 40 fois la normale.

Plus de 48 % des 375.000 jeunes – presque 200.000 enfants – testés par l'Université de Médecine de Fukushima, vivant à proximité des réacteurs souffrent aujourd'hui d'anomalies pré-cancéreuses de la thyroïde, principalement de nodules et de kystes. Le taux est en voie d'accélération.

Plus de 120 cancers infantiles ont été relevés quand on ne s'attend qu'à trois seulement, déclare Joseph Mangano, directeur exécutif du Projet Radiation et Santé Publique.

L'industrie nucléaire et ses chantres continuent de nier cette tragédie sanitaire. Certains ont en fait affirmé que "pas une seule personne" n'a été affectée par la libération massive des radiations de Fukushima, qui, pour certains isotopes, a dépassé de presque 30 fois celle d'Hiroshima.

Plus de 48 % des 375.000 jeunes – presque 200.000 enfants – testés par l'Université de Médecine de Fukushima vivant à proximité des réacteurs souffrent aujourd'hui d'anomalies pré-cancéreuses de la thyroïde, principalement de nodules et de kystes

Mais l'épidémie mortelle de Fukushima concorde avec les impacts subis par les enfants après l'accident de Three Mile Island en 1979 et l'explosion de Tchernobyl en 1986, de même qu'avec les conclusions rapportées pour d'autres réacteurs commerciaux.


samedi 21 juin 2014

C'est l'été !

Aujourd'hui à 12h52.

Ce jour du solstice s'est transformé en fête de la musique, supprimant le symbolisme païen original, qui était un feu de joie célébrant le feu solaire.

Le soleil arrête sa course (sol status en latin) dans le ciel, la durée du jour commence à diminuer.

Et l'on voit les délicats coquelicots fleurir dans les champs sans herbicides...



Un monde sans feux tricolores


On trouve de plus en plus de carrefours aménagés qui remplacent les feux de circulation, mais dans les grandes villes, il n'y a guère de place pour cette configuration. Le trafic des grandes villes françaises continue de se faire sous le gouvernement des feux tricolores. Pourtant il est prouvé qu'on peut s'en passer...

« Si vous traitez quelqu’un en idiot, il se comporte conformément au règlement, et c’est tout. Mais si vous lui donnez des responsabilités, il saura s’en servir. » (Paulo Coelho)

Imaginons...un monde sans feux tricolores

Waking Times, mai 2014

Certains aspects de notre société sont si omniprésents que nous ne prenons jamais le temps d'envisager leur impact dans notre vie, que ce soit en bien ou en mal.
Les feux tricolores, par exemple. Très peu parmi nous aujourd'hui en vie peuvent se rappeler une époque où le déplacement de gens en zone urbaine était gouverné par l'appréciation individuelle ou par l'assistance d'êtres humains en chair et en os. Aujourd'hui les feux tricolores sont les arbitres du flux humain dans tous les endroits où peut circuler un véhicule et les piétons sont aujourd'hui aussi de plus en plus gouvernés par ces machines sans âme.
"On peut, par une grossière métaphore, comparer les feux tricolores à ce qui est réglementé et contrôlé, ce qu'on nous dit de faire plutôt que de pouvoir tenir les rênes de notre destinée. Je pense que ce que nous détestons faire, on nous oblige à l'accomplir de manière absurde. Le comble de la bureaucratie est que cela n'a aucun sens ou fait perdre du temps, si on nous dit d'obéir aveuglément à quelque chose ou de faire quelque chose dont on ne peut appréhender la raison" – Professeur Susan Greenfield
Une invention sympa, c'est sûr, mais les feux tricolores sont-ils vraiment le meilleur moyen de gouverner la circulation de nos villes ? Les feux tricolores pourraient-ils en réalité causer plus de problèmes qu'ils n'en résolvent, sans que nous en ayons même envisagé l'inefficacité ? Que se passerait-il si nous supprimions les feux et que nous laissions la circulation aux croisements fréquentés au bon vouloir de la coopération et du respect mutuel des conducteurs ?
Le monde tomberait sûrement dans le chaos, d'accord ? Un effondrement total de la civilisation telle que nous la connaissons...une anarchie complète peut-être ?
Une expérience européenne [aux Pays-Bas] s'est intéressée à ces sujets et des psychologues de la circulation ont étudié cette question dans l'espoir de trouver une meilleure manière de gérer le trafic. Les résultats ont été plutôt étonnants, et ont appris beaucoup sur la psychologie du contrôle vs liberté.
Certains des désavantages des feux tricolores ont été révélés ainsi :
  • Les feux tricolores inhibent stupidement le flot organique du trafic.
  • Les feux tricolores créent un environnement où les conducteurs sont dangereusement plus préoccupés par l'observation des feux que par celle des autres conducteurs, des piétons et des cyclistes.
  • Les feux encouragent dangereusement les conducteurs à conduire de manière imprudente en arrivant quand les feux sont à l'orange ou quand ils passent au vert après une longue attente au rouge.
  • Les feux entraînent des retards inutiles à ceux qui font les trajets quotidiennement pour se rendre à leur travail.
  • Les feux causent un stress injustifié aux gens qui sont obligés d'attendre, souvent quand il n'y a personne au carrefour et peuvent contribuer à l'agressivité au volant.
  • Les feux tricolores rendent difficile la traversée des rues aux piétons ou cyclistes car la priorité est donnée aux automobiles.
  • Les feux contribuent à la pollution de l'air parce que beaucoup de véhicules se cantonnent avec le moteur au ralenti dans un seul endroit.
  • Les feux consomment une quantité phénoménale d'électricité et nécessitent beaucoup de ressources pour fonctionner et être entretenus.
Certains des incroyables et surprenants résultats de ces expériences montraient que :
  • La circulation s'écoule plus librement aux intersections sans feux tricolores.
  • Les accidents se sont réduits, voire supprimés dans certains cas.
  • Le temps de déplacement a été diminué de manière spectaculaire.
  • Les gens sont devenus plus prudents et plus respectueux les uns des autres.
  • L'environnement s'est ouvert aux piétons, car les conducteurs devaient naturellement être plus attentifs et respectueux des autres.
Il faudrait aussi noter qu'il existe d'autres soucis évidents avec le rôle que les feux jouent dans la société aujourd'hui :
  • L'application des réglementations sur les feux est devenue une source de revenus pour le gouvernement, plus qu'une question simplement de sécurité publique.
  • Les feux tricolores et les carrefours sont devenus des endroits où d'autres technologies de pistage et de contrôle sont déployés contre les gens. [radars sur feux, par exemple]

Conclusion


Les feux de circulation sont-ils vraiment indispensables à la sécurité publique ou sont-ils l'exemple accablant que d'être gouverné par des machines ajoute une dimension inhumaine et une source de frustration à la vie des hommes ?
Comme il serait intéressant de prendre une grande ville comme Chicago ou New York et d'éteindre tous les feux pendant 6 mois pour voir ce qui se passerait. Serait-il possible d'assister à la nette augmentation d'une conduite attentive et à de la courtoisie ? Les accidents sont nommés ainsi car les gens ne percutent pas volontairement les véhicules. Donner aux gens une raison d'être plus prudents, conscients et amicaux peut rendre la vie beaucoup plus facile.
Bien sûr, réfléchir à un monde sans feux amène à une encore plus grande question. Les êtres humains ont-ils besoin d'un quelconque mécanisme social et de contrôles pour vivre dans la coopération et dans un esprit bienveillant ?

Article d'Alex Pietrowski, traduit par Hélios

vendredi 20 juin 2014

Rendre la mer muette - Lien entre le son, la vie et l'assassinat en masse des baleines et des dauphins

Un article de Waking Times que mon ami Folamour, du site Crashdebug, a traduit pour ses lecteurs. Je vous en fais profiter. 

Dans notre univers de fréquences et de vibrations, où toute la matière est une énergie condensée, et où même l'eau démontre de l'intelligence, le son et l'intention jouent un rôle énigmatique dans l'organisation de la vie.

Une fois initiées à des prières et des intentions positives et affectueuses, les molécules d'eau gèlent dans les formes fortement ordonnées, belles, cristallines. Une fois soumis à des énergies négatives et des intentions néfastes, les cristaux d'eau créés ont des formes avec des conceptions chaotiques et déroutantes, démontrant que même au niveau moléculaire l'influence de l'amour organise et guérit, alors que la crainte et le manque de respect endommagent et donnent le chaos. La communication se produit entre toutes les choses, vies ou sujets inanimés, et l'intention est importante.

Comme au-dessus, et tellement en-dessous, et si notre compréhension croissante de la façon dont les formes naturelles prennent forme est vrai dans le microcosme, elle doit également être vraie dans le macrocosme, signifiant que le réseau de la vie sur Terre est fractale, plus relié ensemble, et plus sensible que nous, les humains, ne pouvont actuellement le comprendre. Les actions, les intentions et les mots que nous moulons sur notre monde matériel sont utilisés pour construire la réalité des cinq sens que nous éprouvons actuellement, même si ce processus se produit aussi en dehors et le long de notre perception ordinaire.

Nous commençons à enrouler nos têtes autour de la nature empêtrée de notre, et ceci devrait nous donner bien plus de bonnes raisons de procéder avec prudence en perturbant les rythmes et l'écoulement naturel de la vie en ce monde qui nous soutient, parce que nous dépendons aussi de ce réseau. 


La suite ICI.



jeudi 19 juin 2014

Internet, la pollution cachée

Un documentaire qui explique comment fonctionne internet et la pollution qu'il génère. Alors ne le regardez pas, sinon vous allez culpabiliser...

TV replay, à voir ICI, pendant encore 4 jours.

Ultraman : le "mur de glace", un nouveau jeu du téléphone arabe


Le (énième) jeu du téléphone arabe à la centrale de Fukushima : "La barrière gelée pour l'eau des tranchées ne fonctionne pas" s'est transformé en "Le mur de glace autour des bâtiments de réacteur ne fonctionne pas"



Il inclut aussi bien les médias japonais qu'étrangers, autant en japonais qu'en anglais, suivant le schéma habituel :


  1. L'article original en japonais apparaît dans les médias japonais;
  2. L'article original en japonais est ensuite traduit incorrectement en anglais;
  3. L'article en anglais fait peur aux lecteurs étrangers;
  4. L'article en anglais est ensuite retraduit en japonais;
  5. Les lecteurs japonais s'effraient en lisant l'article retraduit en japonais.
Dans ce jeu du téléphone arabe qui se joue toujours en date du 18 juin, l'article original venait de NHK Japan (17 juin), il a été correctement traduit en anglais (sauf pour l'ordre des paragraphes) par NHK World.

Les nouvelles concernent le tampon d'eau gelée, ou "ice plug", que TEPCO essaie d'installer dans la tranchée entre le bâtiment de turbine du réacteur 2 et le port de la centrale près de la prise d'eau pour les réacteurs. La tranchée contient de l'eau extrêmement contaminée qui se trouve là depuis avril 2011 quand un ouvrier l'a découverte se déversant depuis une fissure d'un caniveau dans le port (photo). Le dosimètre est passé hors échelle à 1000 millisieverts/h au-dessus de l'eau.
Cela NE concerne PAS le mur de glace imperméable dont la construction par TEPCO/Kajima a démarré autour des bâtiments de réacteur/turbine.




Vidéos animaux


Une main secourable pour un petit bambi coincé dans une grille. 



Pendant que les mamans se reposent, il faut dégourdir les pattes des chevreaux.




mercredi 18 juin 2014

Impacts sanitaires des rejets radioactifs hier et aujourd'hui

Une vidéo publiée hier par Kna, pour ceux qui s'intéressent toujours au nucléaire...

Je traduirai bientôt un article sur la situation sanitaire des enfants de Fukushima.


La lettre d'un vétéran américain qui s'est suicidé (suite)


Suite à l'article sur la lettre écrite par un vétéran en Irak avant son suicide et les commentaires de Brigitte (que je remercie pour le temps passé), voici la traduction de plusieurs réponses originales à cet article, celle d'Ishtar Enana (qui se présente comme étant irakien) :

Brigitte commente d'abord ainsi :

"Comme je l'avais écrit à Hélios, ce qui était intéressant dans cet article, c'était d'une part la version américaine << patriote >> (article et commentaires), et d'autre part les interventions d'un adulte Irakien, Ishtar, dans les commentaires : il montrait aux lobotomisés la vérité nue, et à mesure qu'il répondait aux Américains il découvrait l'étendue de leur lavage de cerveau.
Il manque cette partie pour que l'article soit utile, et je ne pourrai pas la traduire."

Voici donc le 1er commentaire du fameux Ishtar à l'article :

Je suis désolé pour la triste fin de ce jeune homme. Mais je dois dire ceci :
1- S'engager dans l'armée aux USA est aujourd'hui un choix, non un enrôlement obligatoire. La guerre est un business.
2- Sur la photo avec sa femme, il semble fier dans son uniforme.
3- Il est revenu à plusieurs reprises en Irak, alors qu'il y a eu des soldats américains qui ont refusé et se sont enfuis au Canada.
4- Avant de rejoindre l'armée, n'aurait-il rien lu concernant les crimes de guerre commis par l'armée américaine durant toutes les guerres précédentes ? N'a-t-il pas entendu parler du Vietnam ? Avant de s'engager dans une entreprise, ne doit-on pas lire d'abord son histoire ?
5- Il a fait porter le blâme pour les cas de suicide sur le Pentagone qui les abandonne !! Eh bien ne faut-il pas s'y attendre ? En entrant dans l'armée, la seule chose qu'on ait est la signature d'un contrat. Un contrat pour tuer des gens dans d'autres pays qui ne sont pas une menace pour vous.


Désolé, si des lecteurs américains considéreront mon commentaire comme cruel ou offensant, mais je dois vous donner mon point de vue en tant qu'irakien.



Brigitte commente ensuite :


"Ishtar remarque que le soldat Somers est mort sans avoir jamais compris ce qui se passait réellement. Il remarque que l'engagement dans l'armée américaine n'est pas obligatoire mais volontaire, et que bien souvent c'est juste pour obtenir une meilleure vie matérielle pour soi et ses enfants qu'on part tuer la vie des autres et de leurs enfants.
Mais une intervenante ("Dana") demande à Ishtar d'être juste et de traiter à égalité les << méfaits >> des soldats qui ont servi sous Saddam Hussein et les méfaits des Américains en Irak. C'est la fameuse << non-discrimination >>, toujours exigée comme un droit fondamental par les psychopathes qui se respectent (et souvent s'ignorent)."
C'est alors qu'Ishtar lui fait faire une incroyable découverte. Il raconte à cette femme ce qu'était son pays avant que les armées US le détruisent, et à quoi les armées US ont réduit son pays."


Traduction du commentaire d'Ishtar :

Dana,
"En lisant votre commentaire, après celui de GodlessK's, je vois que le lavage de cerveau dont il parlait fonctionne. À l'époque de Saddam, chacun avait l'opportunité d'aller à l'université sans débourser un seul dollar. Les soins de santé étaient gratuits pour tous. Obtenir un prêt pour construire sa maison était facile et accessible à tous. La sécurité régnait. La vie était agréable. La nourriture très bon marché. (C'était la même chose entre autres en Libye avant le "printemps arabe", note d'Hélios) Les femmes ne portaient pas le voile et s'émancipaient. Tout ceci bien sûr avant les sanctions des plus sévères imposées depuis 10 ans par votre gouvernement. Pendant ces années, dix ans, tout ce qui était beau a été détruit, même les stylos et l'aspirine ont été interdits. L'Irak est revenue à une ère pré-industrielle comme Bush d'abord puis Clinton l'ont promis. Puis est venue l'invasion et encore plus de destruction. Maintenant si vous demandez à un irakien, et même à ceux qui étaient contre Saddam : qu'est-ce qui est le mieux : la vie sous Saddam ou la vie après Saddam ? Leur réponse sera évidente. Vous ne pouvez imaginer ce que votre gouvernement a fait en Irak. Saddam était un dictateur, et bien qu'il n'y avait pas de liberté d'expression, la vie autrement était merveilleuse. Tout était à la disposition des gens ordinaires. Qui voudrait de la libre expression quand un enfant meurt par manque de soins médicaux ou meurt de faim ? Qui a besoin de s'exprimer librement quand il n'existe aucune sécurité dans la rue et qu'en sortant de chez vous vous n'avez pas la certitude de revenir vivant ou entier. C'est l'Irak qu'a créé l'Amérique...Elle a détruit un régime séculaire pour en installer un sectaire. Est-cela la démocratie ? Non, c'est la vieille règle impériale "diviser pour mieux régner", qui permet aux entreprises pétrolières de voler des nations".


Brigitte :


"Il y a plusieurs autres commentaires intéressants, par exemple:"


* "Le gouvernement connaît très bien ce genre de choses ; c'est exactement ce qui a causé le Vietnam, personne ne savait que la théorie des dominos incluait ceux qui le professaient et pourtant, comme toujours, nous avons sacrifié nos hommes les plus jeunes pour faire la volonté de ces hommes qui seraient les plus loin de la guerre réelle. Ce sont ces aspects et le fait que tous les gouvernements veulent avoir leurs "secrets" et qu'ils veulent nous dire combien "ILS" sont beaucoup plus intelligents que nous, le peuple, et que nous devons les écouter ou périr, quand, c'est toujours, en fait l'inverse."
* "Il y a tellement de vétérans qui disent que personne ne pourrait comprendre la situation s'ils n'avaient pas été là. Je ne suis pas d'accord, il y en a beaucoup parmi nous qui comprennent, tout du moins "suffisamment". Comprendre est ce qui fait que nous sommes contre la participation. Ils ont la même prise de conscience après qu'ils soient allés, mais l'expérience n'était pas nécessaire."



mardi 17 juin 2014

Ultraman : la centrale de Fukushima sur Google Maps


La centrale de Fukushima sur Google Maps


Google Maps a finalement mis à jour la photo par satellite de la centrale de Fukushima. Elle montre en grand détail la situation plus ou moins actuelle.


(Cliquez pour agrandir les captures d'écran. La carte Google est en bas de l'article.)

À la place des poutrelles et des ponts tordus qui recouvraient complètement le plancher opératoire du réacteur 3, on voit la piscine de refroidissement avec de l'eau et la machine à manipuler le combustible à moitié immergée :



La lettre d'un vétéran américain qui s'est suicidé

Voici l'article traduit dont le lien a été fourni par Brigitte en commentaire. 



Dans une lettre écrite avant son suicide, un vétéran de la guerre en Irak dit qu'il a été forcé de participer à des crimes de guerre

Par Rania Khakek, 23 juin 2013

Daniel Somers avec son orchestre

Le 10 juin 2013, un vétéran de la guerre en Irak, Daniel Somers a mis fin à ses jours après avoir rédigé une lettre poignante à sa famille pour expliquer les raisons de son acte.



"Mon esprit est un champ de ruines empli de visions d'une incroyable horreur, de dépression constante et d'une anxiété qui me paralyse, malgré toutes les médications prescrites par les médecins", lit-on dans sa lettre dont la publication a été autorisée par la famille. Somers continue de révéler la source de sa souffrance :
Durant mon premier déploiement, je devais participer à des choses dont l'énormité est difficile à décrire. Crimes de guerre, crimes contre l'humanité. Bien que n'ayant pas participé volontairement et ayant fait ce que je pensais de mon mieux pour arrêter ces actes, il y a des choses dont une personne ne peut tout simplement pas revenir. J'éprouve en fait une certaine fierté à ce sujet, car continuer à vivre après avoir participé à de telles choses serait selon moi la marque d'un sociopathe. Ces choses vont beaucoup plus loin qu'on ne peut même l'imaginer.
M'obliger à faire ces choses et participer ensuite à son camouflage est plus que ce qu'un gouvernement a le droit de demander. Par la suite, c'est ce même gouvernement qui m'a laissé tomber. Ils n'offrent aucune aide et bloquent activement toute aide de recherche extérieure à l'aide de leurs agents corrompus de la DEA (Drug Enforcement Administration).
Bien que ne parlant de rien de spécifique concernant les sévices dont il a été témoin et/ou auxquels il a participé, nous savons que Somers faisait partie du THT (Tactical Human-Intelligence Team), une unité de renseignements à Bagdad "où il a effectué plus de 400 missions de combat comme fusilier-mitrailleur sur un véhicule de combat (HUMVEE), interviewé un grand nombre d'irakiens depuis des citoyens engagés jusqu'à des dirigeants de communauté et des officiels du gouvernement et interrogé des douzaines d'insurgés et de terroristes, "le genre d'opérations US qui se terminent par la torture et l'assassinat à plus d'une occasion." Somers devint ensuite analyste principal dans la JSOC (Joint Special Operations Command), largement cité dans le livre de Jeremy Scahill et le documentaire Dirty Wars et pas de manière positive.
Ce qui est le plus émouvant est que Somers dit avoir essayé d'utiliser sa position pour inverser le cours des choses mais la machine de guerre américaine ne l'y aurait pas autorisé.
J'ai tenté de profiter de ma position de plus grand pouvoir et d'influence pour essayer de redresser les erreurs. J'ai fait un nouveau déploiement durant lequel j'ai mis un énorme accent sur le fait de sauver des vies. Le fait est malgré tout qu'aucune nouvelle vie sauvée ne remplace celles qui ont été exterminées. C'est un exercice futile.
Je me suis attaché ensuite à remplacer la destruction par la création. Ce qui a fourni pendant un temps une distraction, mais qui ne pouvait durer. Le fait est que tout style de vie ordinaire est une insulte à ceux qui sont morts de ma main. Comment pourrais-je continuer à vivre comme tout le monde alors que les veuves et les orphelins que j'ai créés continuent de lutter ? S'ils pouvaient me voir assis ici dans ma banlieue, dans ma maison confortable travailler à un projet musical, ils seraient scandalisés et à juste titre.
Somers a démarré tout récemment le Projet Shai pour réunir des fonds en vue d'un film documentaire unique sur la guerre en Irak. "Un vétéran de la guerre en Irak retourne à Bagdad pour partager le thé et interviewer d'anciens insurgés – surtout ceux avec lesquels il a échangé personnellement des tirs – pour mieux comprendre ce qui a motivé les parties à rejoindre les deux camps", dit la page pour les dons du Projet Shai. Mais la lettre de suicide de Somers suggère que le film n'allait pas se faire.
Je pensais que je pourrais peut-être avancer avec ce projet de film, et même plaire à ceux à qui j'avais fait du mal et exposer la vérité, mais cela m'est maintenant aussi enlevé. J'ai bien peur que, exactement comme tout ce qui demande l'implication de gens qui ne peuvent comprendre par le simple fait de n'être jamais allé là-bas, ce projet soit abandonné car la carrière entre en ligne de compte.
Somers s'est débattu avec diverses maladies liées à la guerre et a reçu un diagnostic de troubles de stress post-traumatique et de lésions cérébrales traumatiques, résultat de ses missions en Irak. Dans sa lettre il attribue la responsabilité des épidémies de suicides de militaires au refus du gouvernement américain de s'occuper pleinement des soins à accorder aux vétérans touchés physiquement et psychologiquement.
Est-ce étonnant alors que les derniers chiffres montrent le suicide de 22 vétérans par jour ? C'est plus de vétérans chaque jour que d'enfants tués à Sandy Hook. Où sont les grandes initiatives politiques ? Pourquoi le président ne se tient-il pas devant ces familles lors du discours de l'état de l'Union ? Peut-être parce que nous n'avons pas été tués par un fou unique, mais plutôt par son propre système de déshumanisation, de négligence et d'indifférence.
Ce qui nous reste à tous est une souffrance constante, la détresse, la pauvreté et le déshonneur. Je vous assure, quand finalement tomberont les chiffres, que ce sera surtout parce que ceux qui ont été poussés à bout sont déjà tous morts.
Et pour quoi ? La folie religieuse de Bush ? La fortune toujours croissante de Cheney et celle de ses amis des grandes sociétés ? Est-ce ce pourquoi nous détruisons notre vie ?
La lettre de Somers est un rappel que parmi les soldats qui combattent se trouvent de bonnes personnes qui ont été mises au pied du mur, obligées de compromettre leurs principes moraux pour effectuer les opérations presque toujours abominables nécessaires au fleurissement de l'impérialisme américain. Après quoi ils sont jetés, ostracisés pour leur faiblesse et se voient refusés les soins médicaux dont ils ont désespérément besoin pour survivre.
Pendant ce temps, les gens qui ont envoyé Somers à la guerre et ordonné les crimes de guerre qui l'ont mentalement détruit, vivent dans le confort, font des boulots pépères dans les universités et voient des bibliothèques construites en leur honneur.
"Cela a été de la folie...Daniel et moi sommes des gens secrets et des choses sont remontées violemment à la surface la semaine dernière et aujourd'hui tout le monde a pris conscience de son épreuve," a dit Angeline, la femme de Somers, au Phoenix New Times.
"Je veux pouvoir croire que s'il avait pu en parler plus tôt, il serait encore là".

Daniel Somers et sa femme Angeline

Traduit par Hélios

lundi 16 juin 2014

La double vie des chats

Une expérience insolite a été menée à Shamley Green, village britannique : cinquante chats, équipés de micro-caméras, sont suivis pendant une semaine.



Une découverte du  site Crashdebug.

dimanche 15 juin 2014

samedi 14 juin 2014

Fissures dans la Grande Muraille

Une auteure américaine, Susan Ferguson, s'intéresse à l’œuvre de René Guénon, qui a remarquablement pointé le doigt sur la faiblesse de notre société actuelle, dans le livre "Le règne de la quantité et les signes des temps" paru en 1945.




Fissures dans la Grande Muraille et illusion d'une vie ordinaire


Susan Ferguson, Waking Times
30 mai 2014



Nous avons tous accepté à notre époque moderne une réalité limitée, basée uniquement sur les cinq sens. Durant les derniers 6000 ans, période connue comme le Kali Yuga, nos capacités innées à percevoir les royaumes invisibles se sont atrophiées au point que la plupart des humains sont incapables de prendre conscience de ce que nous ne pouvons voir, entendre, toucher, etc, et encore moins de connaître la joie d'interagir avec.

Il est donc compréhensible que beaucoup nient simplement l'existence-même de ces réalités qu'ils ne peuvent percevoir. Le résultat de ce désastreux défaut de compréhension a engendré le concept absurde de vie ordinaire ou vie réelle, qui, par son déni absolu de tout ce qui se trouve au-delà des 5 sens, nous engloutit tous dans une totale illusion, ou 'moha' en sanscrit.

Le tragique, c'est que tout ce qui est perçu en dehors de la norme est considéré comme étrange et bizarre et par suite ramené à une sorte de phénomène de foire, de journalisme à sensation, qui tourne en dérision leurs adeptes comme s'adonnant à des distractions infantiles excitantes.

Ce type d'illusion est non seulement un comportement d'adolescent mais c'est aussi la plus dense des illusions car elle ignore la métaphysique sous-jacente qui est la vraie source de la matrice holographique extérieure, nous abandonnant dans une situation erronée de limitation de conscience du réel.

Cette persistance perturbante et limitante de la vie ordinaire s'est accentuée alors que l'époque nous emmène dans les étapes finales de ce cycle de temps. Avec les voiles de l'illusion qui se sont épaissis autour de nous, la conscience de cette planète a réussi à dégénérer vers une société de consommation agressivement vide, sans cœur, dans laquelle nous vivons actuellement presque à demi-mort.


vendredi 13 juin 2014

La roue de Falkirk



C'est quoi ce truc ? C'est une technologie utilisée en Écosse pour éviter la reconstruction d'écluses et la réouverture de canaux.
La Boîte Verte nous l'explique avec des photos et une vidéo :

Jusque dans les années 1930 une série de canaux reliaient Glasgow à Edinburgh de part et d’autre de l’Ecosse avec notamment une série de 11 écluses proches de la ville de Falkirk qui reliaient deux canaux ( le Forth and Clyde Canal à l’Union Canal ) séparés par un dénivelé de 35m et dont le passage prenait presque une journée.

Après les années 1930 ces canaux tombent en désuétude, les écluses sont démontées en 1933, et les deux canaux sont fermés et bouchés à leurs extrémités en 1963 et 1970.

C’est à partir de 1990 qu’il fut décidé de rouvrir cette liaison fluviale entre Mer du Nord et l’Océan Atlantique et plutôt que de reconstruire des écluses on décida de réaliser un projet novateur digne d’un nouveau millénaire : la Roue de Falkirk.

Le choix se portera sur un ascenseur à bateaux en forme de roue de 35m de diamètre avec deux branches qui tournent autour d’un axe central de 28m de long et qui fait monter de 24m un bassin, fermé par des portes coulissantes verticales, de 250 000 litres contenant jusqu’à 4 péniches de 20m de long, le bassin opposé servant de contre-poids.

Les bassins sont placés dans des nacelles sur roulements qui pivotent en même temps que la roue tourne pour qu’il restent toujours à plat.

Étrangement le sens de rotation change tous les 5 tours.


jeudi 12 juin 2014

Le traducteur Google (humour)

Voilà un instrument que je n'utilise que rarement pour mes traductions et dans le cas où je le fais, je me paie souvent une bonne rigolade avec les fréquents contre-sens.

La sencyclopédie (site parodique de Wikipédia) s'est penchée sur la question et voici quelques essais de traduction en ligne.

Google Traduction

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Français 

Google Traduction est un traducteur en ligne très pertinent et relativement compact qui permet à ses utilisateurs d'extraire tous les mots présents sur le bout de leurs langues, et de les traduire dans une autre. Simple d'utilisation, totalement ergonomique et furieusement post-moderne, ce logiciel permet de visiter virtuellement le monde, puisqu'il propose près de 70 dialectes parlés dans tous les coins du monde : de Lorient à l'occitan, de l'hébreu au slovène, et tous les langages parlés de part et d'autre du 37e parallèle. Notons tout de même que bien que proposant le tchèque, le logiciel est entièrement gratuit (dans la limite des stocks disponibles). Il est également, tout comme le monde dans lequel nous vivons, ou plutôt survivons malheureusement, en constante évolution, puisque très souvent, et même plus souvent qu'à l'accoutumée, des langues sont ajoutées. Parmi les langues figurant sur les tablettes des développeurs, on compte notamment la langue du Laos, la langue de bois, la langue de boeuf, Jack Lang, et la langue de boeuf (c'était vraiment une bonne vanne alors je la mets deux fois !). 
Sarkozy ne touche le sommet que lorsqu'il est international.




En guise de conclusion à cette rapide présentation du site, je terminerai par une phrase, issue d'un discours de Nicolas Sarkozy, éminemment représentative de la philosophie cachée derrière la politique de Google :


« On est dans un système où tous peuvent dire non, personne ne peut dire oui. Celui qui a le plus petit pouvoir peut empêcher de faire une petite chose, mais celui qui a le plus grand pouvoir ne peut pas permettre de faire une petite chose. Le pouvoir de dire non, en fait, existe et le pouvoir de dire oui, non. Parce que chaque pouvoir équilibre l’autre dans un mouvement de paralysie quasi-générale. »

Français = Anglais = Français


Google traduction est un traducteur en ligne très pertinent et relativement compact, permet à ses utilisateurs d'extraire tous les mots présents sur le bout de leurs langues et de les traduire dans une autre. Facile à utiliser, ergonomique et totalement furieux post-moderne, ce logiciel vous permet de visiter virtuellement le monde, car il offre près de 70 dialectes parlés dans tous les coins du monde à Lorient, occitan, hébreu, slovène et toutes les langues parlées sur les deux côtés de la 37ème parallèle. Notez cependant que, tout en offrant tchèque, le logiciel est gratuit (places limitées). Il est également, comme le monde dans lequel nous vivons, ou plutôt survivons, malheureusement, de changer, puisque très souvent, et même plus souvent que d'habitude, les langues sont ajoutées. Parmi les langues sur les étagères, des développeurs comprennent notamment la langue du Laos, le jargon, la langue de bœuf, Jack Lang, et la langue de boeuf (c'était une vanne vraiment bon alors je l'ai mis deux fois!).

Sarkozy frappe le dessus quand il est international.

En conclusion de cette brève présentation du site, je terminerai par une phrase, après un discours de Nicolas Sarkozy, hautement symbolique de la philosophie politique de Google :

 
 
 
 
 
 
« Nous sommes dans un système où tout le monde peut dire non, personne ne peut dire oui. Celui qui a le moins d'énergie peut aider à faire une petite chose, mais celui qui a le plus grand pouvoir ne peut pas se permettre de faire une petite chose. Le pouvoir de dire non, en fait, existe et le pouvoir de dire oui, non. Parce que chaque pouvoir équilibre l'autre dans un mouvement quasi-paralysie générale. »


[modifier] Français = Chinois = Français 

Traduction Google Translator est très ciblé et relativement compact, ce qui permet aux utilisateurs d'être en mesure d'extraire la totalité de la pointe de sa langue, et de les traduire dans une autre. Facile à utiliser, entièrement ergonomique et intense post-moderne, ce logiciel vous permet de visiter virtuellement le monde, car elle fournit près de 70 dialectes dans tous les coins du monde pour 洛里昂奥克 hébreu slovène, et tout le langage de la 37ème parallèle sur les deux côtés. Notez, cependant, dans le même temps fournir à la République tchèque le logiciel est gratuit (limité). C'est notre vie qui, malheureusement survivre changeant souvent, encore plus que d'habitude du monde, la langue ajoutée. Langage de développement sur ​​le plateau, dont le Laos, en particulier en termes de langue, langue de boeuf, Jack Lang et langue de boeuf (qui est une bonne soupape, alors je l'ai prise deux fois!)

Sarkozy en tête, il est international.

A la fin de cette brève introduction sur le site, je résume un Nicolas Sarkozy (Nicolas Sarkozy), la philosophie de la politique de Google a un discours hautement symbolique :

 
 
 
 
 
 
« Nous sommes dans un système, chaque personne peut être dit, non, personne ne peut dire oui. Qui a la plus faible consommation de puissance, peut aider à faire une petite chose, mais l'une des plus grandes forces ne peuvent pas se permettre de faire un petit peu. Pour dire «non» à la puissance, en effet, exister, et dit non. En général équilibrer parce que chacun paralysie motrice pouvoir quasi. »
 

Français = Albanais = Afrikaans = Allemand = Anglais = Basque = Catalan = Créole = Croate = Danois = Espagnol = Estonien = Finnois = Gallois = Hongrois = Italien = Latin = Néerlandais = Norvégien = Suédois = Swahili = Français 

Traducteur en ligne Google Translate est très important et très compact afin que les utilisateurs du terme, d'autres langues. Moderne, facile à utiliser, ergonomique et totalement achevé, ce programme dans le monde occitan, Lorient, hébreu, dialectes slovènes parlés dans le monde entier, et a déclaré que les deux parallèles 70 37, mais pas open-source et gratuit (limité) d'affichage. De plus, ils vivent dans le monde, mais le pauvre a conservé un grand nombre, mais il y a une grande différence qui est plus grande que la cosse du Laos, retirez la chose serpent, James Long, la réponse (avant et il était très bon et ils le sont) en particulier entre les langues.

Sarkozy est un pionnier dans la communauté internationale.


Des phrases courtes dans le pays, Sarkozy, la philosophie, la politique, la fin du siècle, par exemple:

 
 
 
 
 
 
 
 
« Comme d'habitude, parce que nous ne pouvons pas dire ce qu'ils disent. Qui a la plus faible consommation d'énergie, ce qui est un peu de l'aide, mais ne dit pas que puis. Fuir ne manque pas d'énergie dans tous les cas, une autre va et paralysie presque totale. »

 

mercredi 11 juin 2014

1er bébé balbuzard pêcheur

Le premier éclos en Estonie il y a deux ou trois jours. Deux autres petits normalement à venir.


Le nid américain où se trouvaient 3 petits est déserté, les petits ont disparu il y a quelques jours et je voyais hier, malgré l'absence de son, que la mère passait son temps à appeler. Un drame a dû se passer là-bas...

Hier j'ai pris une capture d'écran des deux parents au nid, Ilmar a apporté du ravitaillement et la mère nourrit le petit :





























Voici ce que cela donne en vidéo, de mauvaise qualité, car prise en direct sur la webcam :


Nourrissage bébé balbuzard pêcheur

Manhattan sans les tours

Normal, c'était en 1883...




mardi 10 juin 2014

Ultraman : une photo aérienne de la centrale


Une photo aérienne de l'Asahi montre la désolation autour de la centrale de Fukushima


Bien que je n'approuve pas du tout la publication initiale du témoignage confidentiel donné par le responsable de la centrale, Masao Yoshida, pour l'enquête sur l'accident par le gouvernement qu'a obtenu l'Asahi, la page spéciale dédiée au témoignage donne de bonnes photos.

En voici une en épilogue (leur reportage est déjà terminé) concernant la piscine du réacteur 4.


Selon le crédit de la photo, elle a été prise le 15 décembre 2013 à partir de l'hélicoptère de l'Asahi. À la différence des photos qui montrent pour la plupart uniquement la centrale, celle-ci montre Okuma-machi (au sud de la centrale) et Futaba-machi et en direction de Namie-machi (au nord de la centrale).

Personne (officiellement) ne vit à Okuma ou Futaba. La zone côtière de Futaba et Namie (au-dessus de la centrale sur la photo) semble avoir été dévastée par le tsunami du 11 mars 2011. Il y a des maisons appuyées sur la colline d'Okuma, mais les champs abandonnés semblent envahis par les herbes. Plus personne pour labourer les terres.

Personne ne reviendra d'ici un long moment dans la zone en bas à droite (au sud) de la centrale. Elle se nomme Ottozawa. Le niveau le plus élevé de l'air ambiant à présent est de 28 microsieverts/h selon la mesure faite le 5 juin 2014.

Ottozawa avait l'un des taux d'air ambiant les plus élevés de la zone d'évacuation de départ, située tout contre la centrale. En février 2012, des ouvriers sous contrat ont "décontaminé" la zone avec des radiations de 70 à 130 microsieverts/h.

En utilisant la formule de calcul pour l'exposition annuelle cumulée même avec un coefficient de 0,2 (au lieu de 0,4 pour les structures en bois), ce serait un cumul de 114 millisieverts en un an au taux actuel ambiant.

Mais ensuite, il y a de nombreux experts et chercheurs autour du monde qui diraient que le niveau serait suffisamment inoffensif pour que les habitants reviennent vivre une vie épanouissante, au lieu de vivre dans des abris temporaires surpeuplés.



Le paradis des chats (abandonnés)

Ce plus grand sanctuaire au monde pour chats a sauvé plus de 24000 boules de poil

Ce sanctuaire se trouve en Californie et il hébergeait au printemps 2013 plus de 700 chats. Il a été fondé en 1992 par Lynea Lattanzio. Les activités quotidiennes de Lynea comprennent la recherche de chats abandonnés et leur rapatriement au sanctuaire. "Pour moi, ce n'est pas une vie s'ils sont en cage. Ils ont besoin de pouvoir courir à toute vitesse et grimper aux arbres. C'est ça un chat". 
Ce sanctuaire n'est pas destiné uniquement aux chats non voulus, on peut y venir pour des conseils de santé féline ou des problèmes de comportement.
Il ne vit que par des dons.

Les photos sont de Christina Gandolfo. Je les ai trouvées sur le site Bored Panda.