Bistro Bar Blog

dimanche 22 septembre 2013

Vol au-dessus d'un nid de balbuzards pêcheurs (5ème épisode et fin)

Période du 11 août au 18 septembre.


11 août. Maintenant que les jeunes sont presque autonomes (mais ils ne pêchent pas encore tout seuls), c'est la bagarre quand l'un des parents apporte un poisson.





12 août. Le plus dominant des deux le décroche des serres de l'adulte et referme ses ailes autour de lui en braillant comme pour dire, "Touche pas à mon poisson".
Depuis le début, c'est toujours le même qui se débrouille pour attraper en premier le poisson, je l'ai identifié à ses cris d'un ton plus aigu. L'autre patiente comme il peut en réclamant une prochaine livraison, mais sans quitter le poisson des yeux.








Situation inversée, juste les deux parents sur le nid, Irma a apporté un poisson. On ne peut les confondre avec leurs jeunes, qui ont un plumage tacheté de blanc et qui ne vont pas faire de mue, ils ne seraient pas prêts pour le départ en Afrique.




Le 15 août, une belle averse, mais rien pour s'abriter :




Mêlée confuse pour manger le poisson le premier, qu'on voit à droite avec les nageoires oranges. J'ai souvent vu les poissons s'agiter encore sur le nid, ils sont nourris avec des produits très frais ! :




Comme tous les oiseaux adultes, Irma commence sa mue. Son plumage devient brun et les jours suivants il va devenir de plus en plus blanc. Ce qui fait que je ne sais plus vraiment quel parent approvisionne. (18 août) :




Le 21 août, les petits sont à l'écoute, des bruits humains se font entendre dans la forêt. Ils en arrêtent de brailler pour réclamer à manger. Déjà à plusieurs reprises, en juin notamment, j'avais entendu une douzaine de coups de fusil. Les parents devaient être inquiets :




31 août au matin. Ça sent l'automne :




Confirmé, encore un repas sous la pluie. L'objectif a pris l'humidité. (1er septembre)





8 septembre : "Bon, ya personne qui veut de mon poisson ?", semble dire Irma, dont le plumage a encore blanchi.Je vois de moins en moins les jeunes sur le nid. Je pense qu'ils ont commencé à pêcher. Ils récupèrent souvent le poisson pour aller le manger ailleurs sur un autre arbre.





12 septembre : Le soleil est suffisamment bas, avec la saison qui avance (et une heure de décalage de fuseau horaire avec l'Estonie), pour qu'on voit maintenant l'ombre de la webcam avec son perchoir. J'entends un jeune crier, mais il n'apparaît pas dans le champ de la prise de vue.

Depuis le 13 septembre, pas vu une seule fois l'un des membres de la famille balbuzard. Je pense qu'ils ont entrepris leur voyage vers l'Afrique. Alors je souhaite sincèrement bon vent à Irma, Ilmar et à leurs deux jeunes. Qu'ils soient protégés des nombreux périls humains et des éléments. Et peut-être à l'année prochaine au printemps !

Photo du 18 septembre qui conclut ma série :

2 commentaires:

  1. merci pour cette belle èpopée suivie grâce à vous .... celà a illuminé chaque jour.... à bientôt peut-être !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.