Bistro Bar Blog

samedi 21 septembre 2013

Vol au-dessus d'un nid de balbuzards pêcheurs (4ème épisode)

Période du 28 juillet au 9 août 2013.


28 juillet, ils sont presque de la taille de leur mère :








L'un d'eux se dégourdit les ailes. C'est une phase préparatoire au futur premier envol (qui ne va plus tarder)



3 août. Drame. J'avais remarqué depuis quelque temps que le plus jeune des trois se traînait sur le nid avec les ailes souvent pendantes, qu'il passait son temps à piailler et se nourrissait peu. Hélas, la sélection naturelle a joué, il n'aurait pas pu émigrer et serait mort misérablement pendant l'hiver rigoureux de ce pays nordique. Bien triste, j'ai mis du temps à ne plus m'apitoyer sur ce petit cadavre qui est resté jusqu'au bout sur le nid et que ses frères se sont mis ensuite à piétiner sans vergogne. Irma lorgnait souvent au début vers le cadavre puis s'en est désintéressée.




4 août. De grands yeux qui regardent la caméra. Certains bruits doivent s'entendre de la caméra, qui alertaient au début les jeunes, puis après leurs premiers envols, ils iront même se percher dessus.



5 août, nous mangeons tout seuls, comme des grands. Dès ce moment-là, les parents ne restent presque plus au nid, sauf en cas de danger (des corneilles (ou corbeaux) auraient attaqué les jeunes sur l'arbre mort en face, c'est ce qui disait un commentaire, je n'ai pas assisté à la scène ; et pendant qu'Irma couvait, Ilmar a dû repousser d'autres balbuzards).



Après une averse, certains secteurs de l'objectif de la caméra restent humides, ce qui m'a permis de faire cette belle photo au soleil couchant. Un cœur d'or.



6 août. Les préparations à l'envol sur place ont porté leurs fruits. J'ai ouvert un compte Dailymotion pour avoir une trace animée de mes balbuzards (merci à Shaka pour ses indications). J'ai filmé (avec mon appareil photo) directement l'écran de mon ordinateur. Sur une des vidéos, vous verrez mon clavier, je pensais avoir coupé la caméra. Bon, ce n'est pas de bonne qualité, les couleurs ne ressortent pas, mais on entend les jeunes piailler.

Sur cette première vidéo, datée du 6 août, on voit Irma à gauche et les petits avec le bec ouvert, car il fait très chaud ce jour-là :


La deuxième vidéo (également du 6 août) montre les brassages d'ailes sur place, la musculation. Le premier envol est très proche. Irma quitte le nid tout de suite :



En allant plus tard ce même jour sur le site de la webcam, plus qu'un petit sur le nid ! (Au 1er plan,  Irma)




I'm a poor lonesome balbuzard...



Mais non, t'es pas tout seul, je suis installé sur la caméra, tu vois mon ombre ! (au 1er plan au milieu)



7 août. Danger. L'un des parents pousse un cri d'alerte bien particulier et aussitôt le petit s'aplatit sur le nid pour se rendre invisible. Ici c'étaient des corbeaux qui rôdaient. Ce jeune-ci n'a pas encore pris son premier envol. Ce sera pour dans deux jours.



Voilà, le 9 août, je suis triste. Le deuxième s'est envolé et le nid est vide...(enfin presque, avec le petit mort). Les petits ont 55 jours :



Mais non, nous revenons pour manger et nous reposer sur le nid qui sert maintenant de salle à manger et de dortoir. Les premiers envols ne durent pas très longtemps. Ils guettent, installés sur l'arbre mort, le retour du parent nourricier et se précipitent sur le nid aussitôt :


Prochain et dernier épisode, l'adolescence se fait sentir, disputes incessantes aux repas. Arrivée de l'automne. Départ vers le sud.

1 commentaire:

  1. merci pour cette aventure que j'ai suivie depuis ma petite ile des canaries ... des fois je mettais la camera en grand écran , et je profitais de ces vidéos, du bruit du vent , des cris d'oiseaux en estonie... c'était de très beaux moments , imergés dans la nature sauvage du nord . merci encore pour ces instants magnifiques.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.