Bistro Bar Blog

Pour suivre au quotidien l'actualité volcanique en Islande, rendez-vous ICI.

jeudi 22 août 2013

La loyauté d'un chien


Je ne sais pas si vous l'avez appris, mais il y a eu de graves inondations dans l'est de la Russie. Une anecdote souriante dans ces drames humains.

Le chien loyal qui a gardé sa maison contre la montée des eaux


Par Kate Baklitskaya et Anna Liesowska

20 août 2013


Druzhok a été secouru une fois mais est retourné en nageant faire son devoir à la porte de sa maison à l'est de la Russie envahie par les eaux.

Retenant ses larmes, Yelena a dit : 'Nous arrivions en bateau et l'avons vu. Il se tenait là en tremblant, mais ne voulait pas bouger de sa place. Mais quand il nous a vu, il était si heureux'. Photo Yelena Andreeva




Le chien est devenu mardi le symbole des inondations qui ont dévasté une zone du pays presque aussi grande que le Texas et la Californie réunies.

La maison familiale Andreev dans la région du comté de l'Amour fait partie des milliers de maisons submergées par les pires inondations depuis 120 ans. Il est prévu qu'au moins 100.000 personnes soient évacuées.

Druyhok – son nom signifie 'Petit ami' – a échappé aux Andreev quand le village de Vladimirovka s'est transformé d'un coup en une mer d'eau douce.



Les membres de la famille étaient partis résider dans l'appartement de parents où le chien restait garder leur véhicule. Mais au bout de trois jours il disparut, pour être retrouvé plus tard de retour à la porte de leur maison pour empêcher l'intrusion pluvieuse d'entrer dans la maison des Andreev.

'Nous n'avons pas eu le temps de sauver quoi que ce soit' a dit la propriétaire de Druzhok, Yelena. 'L'inondation a commencé à 4 h du matin sans prévenir. Mon mari Vladimir est arrivé et a dit : 'Il est temps d'y aller. Nous avons pris Druzhok et sommes partis. Nous avons roulé jusqu'à la colline puis sommes restés là : quoi faire maintenant ? Où aller habiter ?

'À la fin, nous sommes allés habiter chez des parents. Mais ils ont un appartement au 5ème étage et Druzhok n'est pas un petit chien, en plus il a l'habitude de vivre dehors. Nous avons donc dû le laisser avec notre camion chez des voisins qui n'étaient pas encore inondés. Nous passions le voir tous les jours et le nourrir et tout allait bien. Les gens l'observaient. 'Il garde le camion, ne laisse pas les étrangers s'en approcher et il dort dessous' nous disaient-ils.

'Le troisième jour nous y sommes allés de bon matin mais Druzhok n'était pas là. Nous nous sommes précipités pour le chercher, en prenant un bateau et en navigant jusqu'à notre maison inondée. Nous l'avons entendu aboyer.

'Puis nous avons vu des sauveteurs qui venaient vers nous en bateau. 'C'est votre chien ?' ont-ils demandé. 'Il nous interdit d'entrer dans la maison et refuse qu'on l'emmène en lieu sûr'.

L'ultime loyauté de Druzhok photographié en train de garder la maison, de l'eau presque jusqu'au cou.

Yelena a dit que le chien âgé de 4 ans était retourné la nuit à la nage, pensant peut-être que sa famille – le couple et leur fils, fille et petite-fille – était retournée et avait besoin d'être protégée.

'Et c'est profond ici. Il ne pouvait pas marcher, mais nager. Le chien est resté toute la nuit sur la dernière marche devant l'entrée dans l'eau froide.'

Retenant ses larmes, elle a dit : 'Nous sommes arrivés en bateau dans le jardin et l'avons vu. Il se tenait là en tremblant, mais n'aurait jamais quitté sa place. Mais quand il nous a vu, il était si content. Nous l'avons fait monter dans le bateau et il se précipita pour nous lécher. Nous étions tous si heureux'.

Après un tel stress, ils décidèrent de ne pas le laisser seul.

'C'est simplement insupportable de penser qu'il est ici tout seul. L'eau monte. S'il retourne à la maison, il pourrait ne plus pouvoir rester devant l'entrée ou n'aura plus assez de force pour revenir en nageant. Nos amis avaient un poulailler vide et nous avons demandé si nous pouvions y mettre le chien et ils nous ont invité à venir vivre avec eux.'
Druzhok avec Yelena et dessous, photos du village de Vladimirovka, l'un des plus touchés de la région par les inondations.

Druzhok est devenu célèbre à travers les réseaux sociaux. Il est arrivé dans la famille Andreev il y a 4 ans, chiot apporté par un ami, croisement entre un berger caucasien et un chien "bâtard".

'C'est un gars très intelligent, dit Yelena en le caressant. Personne ne l'a jamais éduqué, il a grandi en se débrouillant tout seul. Il comprend tout. Il sent si mon mari ou ma fille arrivent à 10 km de là et commence à aboyer, me disant de faire chauffer la soupe. Mais s'il veut partir courir, aucune chaîne ne l'arrêtera. Il la cassera et partira. Et quand il en a assez il revient et montre son cou comme pour dire, remettez la laisse, je suis prêt'.

Source : Siberian Times
Traduction par le BBB.

2 commentaires:

  1. Trop super ! merci de ce partage. Certains les appellent des bêtes, qu'ils se regardent ! Par respects pour eux (tous) je dis des animaux !
    Merci Hélios ! Émouvante cette histoire !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Hélios , comme j'aime ces belles histoires ! je m'en va faire un calin a mes zanimos ! jac

    RépondreSupprimer

Je n'éditerai pas les commentaires qui gâchent l'ambiance du blog, qui sont hors sujet ou qui n'apportent rien d'intéressant au débat.