Bistro Bar Blog

mardi 4 juin 2013

Découverte d'un mamouth en Sibérie



En mai 2013, Semyon Grigoriev et ses collègues de l'université de Yakutsk ont récemment sorti des glaces une carcasse étonnamment bien préservée de mamouth sur une île au large de la Sibérie.







Les chercheurs ont dit que la carcasse, qui avait été partiellement enfouie dans la glace, était si bien préservée qu'elle contenait du sang liquide.






Quand l'équipe piqua la chair, du sang s'écoula de la carcasse.






Le sang découvert suggère que le mamouth était peut-être le mamouth le mieux préservé jusqu'à présent.






Mais bien que le sang soit un signe prometteur, il n'est pas dit que les cellules du mamouth soient en assez bon état pour donner un ADN utilisable. Le but final est de cloner un mamouth laineux.






L'équipe estime que le mamouth vivait il y a environ 10.000 ans. Le poitrail et les pattes ont été rongés par des prédateurs.







Après la découverte, les chercheurs ont transporté le mamouth sur un traîneau.





Des équipes sud-coréennes, japonaises et russes travaillent à cloner un mamouth en rassemblant des éléments d'ADN du mamouth fossile en se servant du génome d'un éléphant comme modèle. Ils injecteront ensuite de l'ADN du mamouth dans l'ovule d'une éléphante qui portera la créature éteinte pendant 22 mois.






Source

Traduit par le BBB.
  .

1 commentaire:

  1. c'est pas un "scoup" le Grand Dr Immanuel
    VELIKOVSKY en parle superbement dans ses deux
    livres (oeuvres uniques )
    Mondes en collision et les Grands bouleversements Terrestres
    mais comme ses oeures sont régulièrements pilliées , pour moi rien a ajouter ,je fais
    confiance a ce grand chercheur découvreur qu'est VELIKOVSKY ( banni et roulé dans la boue
    par les scientifiques a la botte )

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.