Bistro Bar Blog

mardi 31 juillet 2012

L'image du jour

Lightning strikes the antenna on the top of the Empire State Building yesterday



Photo de L'empire State Building prise lors de l'énorme orage (le "derecho") qui s'est abattu sur New York fin juillet (le 26, je crois).

Relais d'une pétition

Je me fais le relais d'une pétition reçue par mail, étant d'accord avec le principe de ne pas promouvoir un martyr animal pour un spectacle, enfants ou pas enfants. Il ne faut pas oublier que les enfants viennent avec leurs parents au Futuroscope.

Des enfants initiés à la corrida, grâce au Futuroscope? C'est ce que Karine vient de découvrir au programme de la prochaine Féria de Dax. Le Futuroscope est partenaire et il y soutiendra une animation jeunesse sur la tauromachie.

Karine a emmené plusieurs fois ses enfants au Futuroscope de Poitiers, elle y apprécie les activités de découverte, dans le respect de la nature. Elle ne comprend pas que ce parc de loisirs renommé puisse promouvoir auprès des plus jeunes une activité qui pour elle est synonyme de violence et de souffrance animale.

Elle a donc décidé de lancer une pétition pour demander aux dirigeants du Futuroscope d'annuler son partenariat avec la Féria de Dax qui débute dans quelques jours.

Karine sait que la mobilisation, ça marche: suite à la pression citoyenne, l'entreprise Afflelou a annulé le financement prévu pour la Féria de Bayonne, déclarant "ne pas vouloir s'associer à des événements impliquant des actes de violence envers les animaux".

Le Futuroscope, 2ème parc d'attractions en France, tient à son image. Si des milliers de personnes signent sa pétition, Karine est certaine que ses dirigeants entendront l'appel du public et prendront leurs distances avec un événement faisant la promotion de la corrida. 

Cliquez ICI pour demander au Futuroscope d'arrêter de promouvoir la corrida auprès des enfants.


Merci d'agir pour le changement

Sarah et l'équipe de Change.org

Une nouvelle pandémie de grippe à l'ordre du jour ?


Deux articles indépendants qui permettent peut-être de relier les points. Une pandémie de grippe (organisée) semble être de nouveau à l'ordre du jour...


Des rapports de la Fondation Rockefeller comportent des informations, et illustrations, qui méritent notre attention…


Le document « Scénarios pour le futur de la technologie et du développement international » , a été produit en mai 2010 par la Fondation Rockefeller et le Global Business Network. Ce rapport semble poser divers scénarios apocalyptiques, hypothétiques dit-on, pour ainsi amener à la conscience la nécessité de réfléchir et d’envisager le futur autrement.


Je n’ai pas fait une étude exhaustive de ce rapport puisqu’il nécessite une lecture attentive. Toutefois, en lecture rapide, j’ai noté quelques éléments intéressants. À la page 34, on y trouve l’énonciation de catastrophes qui se sont déjà produites, dont le 11 septembre 2001, le tsunami de 2004, et le séisme en Haïti en 2010. Le texte semble poser une nuance entre ces désastres et d’autres pouvant se produire à une échelle bien pire. On pose alors l’hypothèse que les années 2010 à 2020 pourraient représenter une décennie de catastrophes apocalyptiques et on cite alors des événements potentiels : une attaque sur les Jeux Olympiques de 2012 qui tue 13.000 personnes, suivie de près par un tremblement de terre en Indonésie faisant 40.000 morts, un tsunami qui détruit presque complètement le Nicaragua et le début d’une famine en Chine causée par une sécheresse liée aux changements climatiques.


À la page 18 du même rapport, on trouve une autre projection tout aussi troublante. Il est écrit, comme étant un scénario hypothétique encore une fois, que l’année 2012 est celle où frappe la pandémie mondiale tant anticipée en 2009, infectant 20 % de la population mondiale et tuant 8 millions de personnes en 7 mois, généralement de jeunes adultes en bonne santé. Cette pandémie mondiale aurait bien sûr des effets « mortels » sur les économies.

Voici le document en question (anglais) [faire copié-collé]:

http://www.rockefellerfoundation.org/uploads/files/bba493f7-cc97-4da3-add6-3deb007cc719.pdf

Voici un autre document de la Fondation Rockefeller, déposé en 2009, intitulé « [I]Foresight for Smart Globalization: Accelerating & Enhancing Pro-Poor Development Opportunities[/I]« . Je n’ai pas encore parcouru le contenu de ce rapport, mais je me suis intéressée aux images. J’ai retenu l’une d’entre elles qui, selon moi, n’exige que très peu d’explications…
 

À la page 14 du deuxième document, ci-bas, vous trouverez une illustration où on voit des personnages assis à chacune des pointes d’une étoile à 11 branches. Cette étoile à 11 branches est d’ailleurs la forme du terrain sur lequel est assis la Statue de la Liberté… Dans la symbolique occulte, dans la Kabbale juive, l’étoile à 11 branches est la représentation des sephirots maléfiques, nommé « l’arbre de mort » en opposition à « l’arbre de vie ». Cette étoile représente aussi les 11 rois qui ont régné sur le pays d’Edom…

Voici ce deuxième rapport :

http://www.rockefellerfoundation.org/uploads/files/cf248c9f-3d6c-434a-9d1e-7909bb4c1feb.pdf

Quelles conclusions peut-on faire ici ? Que la Fondation Rockefeller tente de nous « vendre » la gouvernance mondiale et la technologie comme seules et uniques solutions aux problèmes de l’humanité et que les scénarios hypothétiques choisis sont tout à fait plausibles et potentiellement imminents !

SOURCE
***************************

Voici le deuxième article traduit de RT (Russia Today), publié le 28 juillet qui n'est pas sans faire penser au passage que j'ai posté en rouge ci-dessus :

L'ange bleu de la DARPA – le Pentagone prépare des millions de vaccins contre une pandémie mondiale future

Le laboratoire de la DARPA du Pentagone a annoncé un événement majeur, mais qui ne parle pas de drones ou de missiles. Les scientifiques de la DARPA ( Defense Advanced Research Projects Agency) disent qu'ils ont produit 10 millions de doses d'un vaccin anti-grippe en seulement un mois.

 

Dans un communiqué de presse diffusé par le bureau de l'agence cette semaine, les scientifiques DARPA disent qu'ils ont franchi une importante étape afin de combattre une épidémie de grippe qui pourrait un jour décimer la population terrestre. En travaillant avec la société de vaccins Medicago Inc, le laboratoire de recherche en pointe du Pentagone dit qu'ils ont utilisé une récolte importante de plants de tabac pour aider à produire une pléthore de vaccins anti-grippe.

''Les tests ont confirmé qu'une seule dose de vaccin H1N1 induisait des niveaux de protection des anticorps hémagglutinine chez un modèle animal quand il est combiné avec un adjuvant standard comme l'aluminium,'' écrit l'agence, tout en notant, malgré tout, que ''La dose équivalente nécessaire à la protection humaine contre une catastrophe naturelle ne peut être déterminée que par des essais cliniques futurs.''

Les chercheurs se sont auparavant servis d'oeufs de poule pour récupérer des composants utilisables dans des vaccins anti-grippe. Si une future épidémie demandant aux scientifiques d'intensifier malgré tout une solution aussi rapide que possible, ils se sont orientés vers des plants de tabac pour une aide dans la production de vaccins.

''Vacciner des populations vulnérables pendant le stade initial d'une pandémie est décisif pour l'endiguer,'' dit le Dr Alan Magill, responsable du programme de la DARPA. ''Nous regardons vers des solutions basées sur les plantes pour produire des vaccins comme une alternative plus rapide et efficace aux technologies habituelles basées sur l'oeuf, et la recherche est très prometteuse.''

L'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) s'en est mêlée pour dire que la moitié des gens de la planète pourrait être touchée par une pandémie dans un futur proche et il faudrait au moins neuf mois pour qu'une souche de virus de pandémie devienne disponible. Avec la vie de milliards de personnes en jeu autour du monde, la DARPA a essayé de déterminer de nouveaux moyens de produire des antidotes en aussi peu de temps que possible. Aujourd'hui ses chercheurs disent qu'en un mois seulement, les scientifiques ont ''produit plus de 10 millions de doses (comme défini dans le modèle animal) d'un possible vaccin antigrippe basé sur des pseudo-particules de type viral.''

En lien avec le programme Blue Angel (Ange bleu) établi antérieurement par la DARPA, les chercheurs ont passé plusieurs années à trouver de nouveaux moyens de produire des quantités massives d'une protéine destinée aux vaccins qui pourrait être utilisée pour combattre ce qu'ils disent être des menaces biologiques très réelles et émergentes.

Andy Sheldon, responsable en chef de Medicago, dit dans un communiqué de presse de sa propre société que ''La réalisation de tests en rafale marque une réussite substantielle de démonstration de notre technologie et le potentiel pour Medicago d'être le premier intervenant dans l'éventualité d'une pandémie de grippe.''


La recherche de Medicago s'est effectuée sur un site de 9000 m² en Caroline du nord, financé par un accord d'investissement technologique à hauteur de 21 millions de $ avec la DARPA.

SOURCE

Les plantes mutées arrivent en force

Nouveaux OGM ?

Les plantes mutées arrivent en force

Par Sophie Chapelle (16 juillet 2012)

Elles ont tout des OGM, mais ne sont pas considérées comme tels. Les plantes mutées sont pourtant conçues en laboratoire, soumises à des évolutions génétiques à coups de pesticides, de chimie ou de rayons X, par mutagenèse. Elles arrivent maintenant dans nos assiettes. Sans réglementation, sans traçabilité, les plantes mutées pourraient même envahir la filière bio. Des paysans et des citoyens ont procédé à un fauchage de tournesols mutés en Isère, ce 14 juillet. Reportage vidéo (allez sur le lien, en bas, pour voir la vidéo).

« Dans l’huile de tournesol que vous achetez, il y a une partie issue de tournesols mutés. En région Rhône-Alpes par exemple, on sait qu’il y avait 30 % de tournesols mutés en 2011 », déplore Guy Germain, paysan dans l’Isère. « Aujourd’hui, c’est du tournesol ; demain, ce sera du colza, il faut que les consommateurs s’emparent du sujet. » Guy Germain est l’un des premiers agriculteurs condamnés pour le fauchage de colza transgénique en 1997 avec la Confédération paysanne. Ce 14 juillet 2012, il a récidivé. À l’appel du collectif des Faucheurs volontaires, il s’est déplacé à Auberives-sur-Varèze (Isère) pour procéder à un fauchage symbolique de tournesols mutés.

Les plantes mutées ont tout des OGM, mais ne sont pas considérées comme tels par la réglementation européenne. Ce sont des semences et des plantes soumises en laboratoire à la mutagenèse. On transforme artificiellement leurs gènes en projetant des rayons X, des agents chimiques ou des pesticides. Et on observe les transformations que cela engendre, en termes de résistance par exemple [1].

La mutagenèse, une pratique OGM ?

« Depuis les années 1950, les chercheurs travaillent sur des cellules qu’ils soumettent à un stress important : par irradiations – bombardements au cobalt ou rayons gamma – ou avec des produits chimiques très agressifs comme la colchicine. C’est ce stress qui provoque une mutation de gènes aussi appelée "mutation incitée" par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) », expliquait pour Basta ! Guy Kastler, du Réseau semences paysannes. « La connaissance aujourd’hui du génome de la plante rend la méthode de la mutagénèse intéressante économiquement et industrialisable. A partir du moment où l’on a la séquence génétique complète d’une plante, on repère immédiatement dans la cellule si un gène a muté ou pas et si la mutation est intéressante. » L’AIEA recense ainsi près de 3 000 variétés de plantes mutées de 170 espèces différentes dans le monde. Les recherches sur les plantes mutées commencent maintenant à être déclinées en cultures destinées à la commercialisation.
Pour la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, les plantes mutées ne sont pas des OGM. « Contrairement à la transgénèse, il n’y a pas, avec la mutagénèse, introduction d’ADN provenant d’une autre espèce. La réglementation européenne [2] est très claire : elle exclut de son champ d’application les variétés obtenues par mutagénèse », explique sa fédération départementale dans un communiqué dénonçant le fauchage symbolique. Le syndicat assure que « la mutagénèse n’est pas une pratique OGM ».

Herbicides partout, traçabilité nulle part

Pour Martine Chevalier, militante anti-OGM de la Loire, c’est tout le contraire : « Si la règlementation européenne sur les OGM sort la mutagénèse de son champ d’application, c’est bien qu’elle reconnaît que la mutagénèse fabrique des OGM, sinon elle n’aurait pas besoin de la sortir du champ d’application », pointe-t-elle. En étant exclues du champ d’application, les plantes mutées échappent à la réglementation sur les OGM et aux obligations d’évaluation, de traçabilité, d’étiquetage et d’information des citoyens.

Le problème avec les plantes mutées, c’est « la brutalité des stress chimiques ou ionisants de la mutagénèse incitée », estime Martine Chevalier. Il existe, par exemple, des variétés de tournesol muté obtenues à partir du système Clearfield, une technique alliant mutagenèses et herbicides, développé par la société BASF. « Actuellement homologué au Canada pour le canola et le maïs, le système Clearfield sera bientôt offert aux cultivateurs de blé », communique le géant de la chimie. Cette transformation génétique obtenue « au moyen de méthodes d’amélioration des plantes évoluées avec des herbicides de dernière technologie », selon BASF [3], ne choque pas la FNSEA, qui considère que « les variétés Clearfield ont été obtenues à partir de mutations naturelles »...

Des plantes mutées dans les produits bios ?

L’utilisation répétée d’herbicides comporte des risques sanitaires, pour les humains ou les abeilles (lire nos articles sur le sujet). Les plantes mutées ne sont soumises à aucune obligation de traçabilité. « Contrairement aux plantes transgéniques, il n’y a aucune obligation d’information du consommateur », rappelle Guy Kastler. Les plantes mutées peuvent même pénétrer la filière bio. « C’est la politique du fait accompli, dénonce Jean-Luc Juthier, producteur de fruits bios dans la Loire. Les récoltes de ces parcelles se retrouvent mélangées à celles de variétés conventionnelles, puis dans l’assiette. »
« De nombreux paysans ont mis en place des cahiers des charges pour une alimentation sans OGM de leurs animaux, ajoute Jean Vuillet, de la Confédération paysanne Rhône-Alpes. Comment les garantir quand il n’y a pas de traçabilité ? Nos responsables politiques doivent se positionner ». La région Rhône-Alpes a prévu un débat à l’automne sur les plantes mutées. Les Faucheurs volontaires appellent le gouvernement à intervenir pour que les plantes mutées bénéficient enfin d’une évaluation sanitaire et environnementale. « C’est une urgence environnementale, sociale et de santé publique », estime Jean Vuillet.

Face à « ce nouveau cheval de Troie des semenciers », ils étaient plus d’une centaine pour faucher symboliquement une parcelle de tournesols ce 14 juillet. Et pour apprendre à reconnaître un champs de plantes mutées d’un champs traditionnel afin de procéder à des « inspections citoyennes » (voir la vidéo).

Texte : Sophie Chapelle et Ivan du Roy
Vidéo : Sophie Chapelle
Photo : Marie Teyssot

Notes

[1] « La mutagenèse fait référence à toute production volontaire de variabilité génétique chez un organisme vivant, par l’utilisation d’agents énergétiques (rayons gamma, rayons X...), chimiques ou par culture de cellules exposées à des agents sélectifs comme un herbicide. » Source : Inf’Ogm.
[2] Télécharger la Directive 2001/18/CE relative à la dissémination volontaire d’OGM dans l’environnement
[3] Voir le site de la firme.


SOURCE

Japon, spécial Fukushima Diary, 30 juillet



Iori a donc apporté des améliorations à son blog, ce qui explique son silence depuis le 25 juillet. 
Voici un résumé de ses derniers billets, tous datés du 30 juillet.



(Période entre janvier et mai 2012) La chute de la population est 4 fois plus importante qu'en 2007

La chute de la population japonaise (naissance-décès) entre janvier et mai 2012 est 4 fois plus importante qu'à la même période de 2007. Quand on compare avec 2006, elle est 5 fois plus importante.



Le ministère de la santé a caché les données sur les victimes des bombes atomiques

La catastrophe de Fukushima est souvent comparée à Hiroshima et Nagasaki, pourtant le ministère de la santé, du travail et du bien-être a dissimulé les données sur les victimes de ces bombes.

Les cas de pneumonies à mycoplasmes sont les plus élevés de ces dix dernières années

Selon le centre de surveillance des maladies infectieuses, les cas de pneumonies à mycoplasmes rapportés depuis le début de 2012 sont les pires depuis ces 10 dernières années.

Cela a commencé à augmenter en juillet 2011 et a baissé cet hiver mais reste stable dans la fourchette supérieure depuis 10 ans.

3000 Bq/kg d'uranium 238 et 240 de l'uranium 235 mesurés dans les filtres à air conditionné à Tokyo.

L'uranium 235/238 est de 8 %, c'est de l'uranium enrichi venant de Fukushima.

On l'a décelé dans un appartement au 20ème étage, situé à 300 mètres de la tour de Tokyo.

La tour de Tokyo se trouve à 227 km de Fukushima et à 350 mètres de l'ambassade russe.

Cela a été envoyé du Japon au Dr Chris Busby en Angleterre.

Le propriétaire de l'appartement a évacué juste après le 11 mars et est revenu 7 mois après remettre en service l'air conditionné. Le filtre n'a donc pris que l'air à l'intérieur des pièces.

Résultat :
Uranium 238 (Dr. C Busby pense que cela vient du Thorium 234, qui est le nucléide fille de l'Uranium 238) : 3,000 Bq/Kg
Uranium 235 : 240 Bq/Kg
Césium 134 : 42,000 Bq/Kg
Césium 137 : 68,000 Bq/Kg
Plomb 210 : 7,500 Bq/Kg


Un ouvrier de Fukushima des forces d'auto-défense a été blessé par l'explosion du réacteur 3

Si le réacteur 3 a eu une explosion par l'hydrogène et non une explosion nucléaire est toujours sur le tapis.

L'ouvrier Happy11311 de Fukushima a suggéré la possibilité qu'un japonais des forces d'auto-défense avait été sérieusement blessé par l'explosion.

"Quand le réacteur 3 a explosé, j'étais à l'intérieur du réacteur 2, je ne sais donc pas ce qu'il s'est passé. Pourtant, en regardant la vidéo, il y avait un nuage en forme de champignon. Les réacteurs 1 et 4 ont montré un souffle de bombe horizontal mais il y avait un nuage champignon juste au-dessus du réacteur 3. La puissance de l'explosion était bien plus forte que pour les autres réacteurs.

Nous n'en parlons pas entre ouvriers nucléaires mais probablement que les forces d'auto-défense ont été plus amochés à l'extérieur que nous à l'intérieur. Certains ont été blessés et emmenés par d'autres pour s'échapper, mais ils n'ont pas fait de contrôle de radiations sur leurs corps à ce moment-là."

Asahi TV a enlevé la vidéo de KEPCO ''Même si nous avons assez de courant, nous avons besoin de redémarrer du nucléaire''

La courte vidéo de Youtube avec la scène où TEPCO déclare clairement ''Même si nous avons assez de courant, nous avons besoin de redémarrer des centrales nucléaires.'' a été enlevée le 25 juillet.

Asahi TV a prétendu à un copyright sur Youtube.

D'un autre côté, la vidéo publicitaire de ''Soutenir en mangeant'' est toujours en activité depuis le 12 juillet 2011.

La dose intégrale totale des ouvriers en nucléaire est 16 fois plus importante qu'en 2009

CEPCO se prépare au redémarrage de la centrale nucléaire d'Hamaoka en décembre


[Les japonais n'ont pas fini de manifester...]

CEPCO (Chubu electric power company) prévoit de redémarrer la centrale nucléaire d'Hamaoka en décembre de cette année. Elle est située dans la préfecture de Shizuoka, à 200 km de Tokyo.

Ils sont en train de construire un brise-lame sur 1,6 km, 300 mètres ont déjà été faits.

Le sommet du brise-lame est à 18 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Par requête du ministère de l'économie, ils avaient stoppé l'unité 4 le 13 mai 2011 et l'unité 5 le 14 mai.


Une retombée conséquente de césium s'est produite un mois avant le 11 mars

Selon les données du strontium90 et du césium134/137 par le ministère de l'éducation, une retombée conséquente de césium 134 et 137 a été mesurée à Hitachinaka, Ibaraki, Shinjuku et Chiasaki en février 2011, un mois avant le 11 mars.

C'est plus qu'en décembre 2011.
C'est ''impossible à mesurer'' à Fukushima et Miyagi, qui ne sont pas non détectables.



Une graminée à double-tête

Une graminée (sétaire) à double-tête a été trouvée à Toyama (à 394 km de Fukushima). On en a même trouvé à triple tête.


Sétaire normale


Photos des manifestations


LIEN  LIEN  LIEN

Le taux de suicide décroît à Fukushima

Certaines personnes pensent que le taux de suicide monte en flèche à Fukushima, mais en réalité il décroît légèrement bien que la population de la préfecture a baissé avant le 11 mars.

Une rumeur nuisible prétend qu'il y a une augmentation mais il semble ne rien avoir avec le taux réel.


Recrutement d'ouvriers de décontamination dans une zone de 20 km

Ils commencent à savoir que la décontamination est inefficace, coûteuse et dangereuse.

Pourtant, ils recrutent toujours des ouvriers pour la décontamination. Ils la font même dans une zone de 20 km.

Japon, 31 juillet 2012

Une nouvelle traduction de vidéos par Kna :





Publiée le 30 juil. 2012 par
Extrait de l'émission PBS NewsHour du 10.11.2011.
Huit mois après qu'un tsunami ait causé un accident nucléaire au Japon, des gens ordinaires utilisent les nouvelles technologies et la puissance du crowdsourcing [acquisitions de données citoyennes] pour localiser les points chauds radioactifs. Un reportage de Miles O 'Brien, correspondant "Science" de NewsHour, en provenance du Japon.


************************************************

 

Masao Yoshida, ancien responsable de la centrale de Fukushima, hospitalisé pour une hémorragie cérébrale


TEPCO dit que ''sa vie n'est pas en danger''.

À en juger par les 16 mois écoulés de communication de la part de TEPCO et le gouvernement japonais (devenus la même entité à ce jour, après la prise de contrôle de TEPCO par le gouvernement), cela peut simplement vouloir dire ''pas en danger immédiat, et par ''immédiat'' cela veut dire ''instantanément''.

TEPCO a annoncé la nouvelle 4 jours après l'événement.

D'après le Jiji Tsushin (30 juillet) :

L'ancien responsable de la centrale de Fukushima Yoshida a subi une opération en urgence pour une hémorragie cérébrale, sa vie n'est pas en danger, dit TEPCO.
TEPCO a annoncé le 30 juillet que Masao Yoshida (57 ans), ancien responsable de Fukushima, s'est plaint de malaises dans la soirée du 26 juillet alors qu'il n'était pas chez lui et il a subi une opération en urgence pour une hémorragie cérébrale à l'hôpital où on l'a emmené. L'opération a été une réussite et il est conscient même si son état est toujours préoccupant. TEPCO dit que sa vie n'est pas en danger.

Depuis le début de l'accident nucléaire le 11 mars l'année dernière, M. Yoshida dirigeait en tant que responsable son équipe d'ouvriers pour gérer l'accident. On lui avait diagnostiqué en novembre dernier un cancer de l’œsophage et il avait été hospitalisé. Il a démissionné fin novembre et a reçu un traitement médical chez lui.
Junichi Matsumoto de chez TEPCO (porte-paroles) n'a pas donné de détails, disant que c'est le souhait de la famille. Selon le médecin il n'y a pas de relation directe entre l'hémorragie cérébrale et le cancer de l'oesophage.

TEPCO annonçait en décembre dernier que le niveau d'exposition aux radiations de M. Yoshida après le début de l'accident nucléaire était d'environ 70 millisieverts. La période de latence pour un cancer de l'oesophage est entre 5 et 10 ans. Au moment de l'annonce, TEPCO citait le Dr Makoto Akashi, directeur de l'institut des sciences radiologiques, qui disait y avoir une possibilité extrêmement faible que le cancer de l'oesophage soit causé par l'exposition aux radiations.



Photos aériennes de la manif du 29 juillet ''encerclement du bâtiment de la Diète''

La foule ne semble pas aussi importante que celle de vendredi dernier à la résidence du premier ministre. Dire qu'il y avait 200.000 personnes comme l'ont dit les organisateurs est exagéré, mais l'AP a quand même parlé de milliers. Reuters a parlé de dizaines de milliers, ce qui semble le plus juste. Mais qui sait. Je n'étais pas sur place.

Ces photos aériennes ont été prises à partir d'un hélicoptère par Masaya Noda :






Photos par Ryuichi Hirokawa :



Au fait, les organisateurs de cette manif et des manifs du vendredi à la résidence du PM rencontrent des hommes politiques y compris l'ex-premier ministre Naoto Kan, le 31 juillet. Juste comme l'ont depuis longtemps prédit d'anciens et cyniques observateurs de toutes les manifs. Les organisateurs déclarent fièrement qu'ils sont différents des stupides anciens qui ne savaient que jeter des pierres à la police.(Ouais...).
L'élection du leader du DPJ est prévue le 21 septembre et on s'attend au succès de Yoshihiko Noda.

Cette discussion amicale entre les organisateurs et les hommes politiques est fermée au public, mais IWJ et Nico Nico feront un enregistrement en direct pour le reste d'entre nous à partir de 17 h le 31 juillet, selon les organisateurs.

À chaque fois que je regarde les photos et vidéos des manifs du vendredi ou de n'importe quelle manif locale, ce que je vois ce sont des anciens – des gens entre 50 et 70 ans qui ne veulent pas laisser le pays comme il l'est aujourd'hui à leurs enfants et petit-enfants.
******************************************
Comme je l'ai vu en commentaire, Iori Mochizuki est revenu, avec un blog plus sophistiqué. Il a posté trop d'articles depuis son absence, je vais faire un résumé des gros titres dans la journée. Cela fera l'objet d'un nouveau billet, car il y a pas mal d'infos intéressantes.

lundi 30 juillet 2012

Nature invisible

Documentaire sur TV Replay, allez ICI.

Juste un petit commentaire

Pour dire que les commentaires récents s'affichent maintenant dans la 

colonne de droite du blog, au-dessus du "salon de discussion" (qui ne 

sert pas beaucoup d'ailleurs...).

Je suis très fière, moi qui ne suis pas technicienne pour un sou, d'avoir 

pu incorporer ce gadget (accompagnée de ma fille, je l'avoue).

Merci à l'anonyme qui m'a donné le lien.

Maltraitance envers les animaux


Très difficile pour moi d'aborder un tel sujet, étant affligée d'une hyper-sensibilité envers les animaux. Mais tout comme envers les humains, il existe des gens malades dans leur tête qui prennent plaisir, pour diverses raisons, à faire souffrir les animaux ou à les abandonner (cf la chanson de Brassens ''Montélimar'', sur ce lien vous aurez la chanson et les paroles).


Je suis tombée sur ces deux articles, l'un du site ''Lifewithdog'' et l'autre de l'Examiner.com qui se complètent. Le nom du chien du premier article est le nom de l'un des chats de ma fille (coïncidence).


Adopté par l'homme qui l'a sauvé, un chien brûlé vif est à l'origine de changements dans les lois sur le bien-être animal

Gucci
Le Dr Doug James était devant sa maison en Alabama quand il entendit les hurlements d'un chiot en détresse. Quelques moments plus tard, il assista à un acte horrible qui changea sa vie – et la vie du chien qu'il sauva.

James dit qu'il n'oubliera jamais cette soirée fatale où il tomba sur un groupe de voyous adolescents en train de frapper un chiot. Comme il s'en approchait, il mirent le feu au chien.

''J'entendais le bruit dans toute la rue, j'entendais le petit chien glapir. Ils le matraquaient, petit chien de trois mois. Tout d'un coup il commença à flamber et je me précipitais en hurlant, je pensais comment quelqu'un pouvait-il faire cela de sang-froid,'' raconte-t-il. ''Il était totalement en feu. Ils avaient aspergé sa tête d'essence à briquet et tout son corps était en feu. Je leur ai dit, 'C'est vous qui avez brûlé ce chien ?' Bien sûr il était évident qu'ils l'avaient fait, le pauvre chiot était en feu.''

James et un voisin éteignirent le feu après que les assaillants aient pris la fuite. Il se précipita avec le chien vers un cabinet vétérinaire.

''Je pensais à la cruauté impliquée dans ce cas. Ce chien ne va passer la nuit. Je n'arrive pas à croire qu'ils aient fait ça. Le jour suivant il était comme ma petite chienne Marine, il avait tenu le coup,'' a ajouté James.

Alors qu'il était clair que le chien victime d'abus ne ressemblerait plus jamais à ce qu'il était avant, il était par ailleurs indemne et récupéra rapidement. Quand ce fut le cas, James prit le chien chez lui.

''Je l'ai sauvé et ensuite je l'ai gardé. J'ai gardé le chien et le reste appartient à l'histoire,'' a dit James. Gucci et son histoire de torture et de survie a inspiré un changement car James a commencé à encourager des lois plus sévères envers la cruauté animale en Alabama. Beaucoup de gens furent émus par son histoire et James pense vraiment que Gucci est né avec un but.

''Il était spécial, vous savez, parce qu'il en avait tellement bavé. Il était très proche des gens, il leur faisait fête. Combien de fois ai-je dit : s'il avait été humain il aurait pu être gouverneur. Il faisait marcher les gens. Lors d'un arrêt au nord de l'Alabama les gens l'ont attendu pendant une heure. Quand il arriva c'est comme s'il y avait eu une star du rock, ils l'acclamaient,'' a dit James en rigolant. ''C'était vraiment drôle.''

Gucci et James passèrent ensemble les 16 années suivantes à travailler sans relâche au nom des animaux victimes de maltraitance. Quand il partit, James le fit incinérer. Aujourd'hui, son compagnon lui manque toujours.

''Je l'ai fait incinérer et il est dans une petite boîte en bois de cèdre dans mon vestibule, et je lui envoie un baiser matin et soir exactement comme je le faisais avant. C'était un si bon chien.''

Vidéo en anglais, mais on y voit Gucci (allez sur le lien ci-dessous, "SOURCE" le code embed de la vidéo me fiche le bazar sur le blog)

SOURCE

L'histoire du sauvetage de Gucci a inspiré un autre article de l'Examiner.com sur l'attitude envers les animaux.


Pourquoi le bien-être des animaux devrait faire partie du cursus scolaire



Alors qu'on peut dire qu'il n'y a pas que les enfants et les adolescents qui commettent des cruautés envers les animaux, malheureusement, ce groupe d'âge compte un fort pourcentage de ceux qui pensent que ce n'est pas grave de faire du mal à un animal innocent et c'est quelque chose à laquelle il faut s'attaquer de manière urgente.

La loi concernant les abus sur animaux varie selon les états américains – certains endroits imposant une sentence d'emprisonnement aux agresseurs, d'autres s'avèrent trop laxistes, pensant qu'une tape symbolique sur les doigts est une punition suffisante pour le préjudice.

Dans les pays pauvres du monde, nombreux sont ceux qui ferment les yeux sur le traitement cruel des animaux de compagnie, les animaux errant et les animaux de ferme, il n'y a donc personne pour parler au nom de ces animaux, leur destin semble quelque peu sinistre.


Mais dans les pays modernes, il y a quelque chose qui peut être fait qui pourrait augmenter la prise de conscience des cas de cruauté et qui pourrait même conduire finalement à une loi envers un changement en faveur de peines plus sévères pour ceux déclarés coupables de blessures ou d'abandon d'animaux.


Bien-être animal et prise de conscience de la cruauté envers l'animal, devraient être enseignés dans toutes les écoles. Dès tout jeunes, les enfants devraient devenir conscients des répercussions à la suite de blessures infligées volontairement à un animal, ainsi que de la manière de s'occuper, garder et chouchouter un animal. Il y a aussi la possibilité que ceci réduise le nombre d'accidents impliquant des enfants pour des morsures par le chien de la famille – en apprenant que pincer, pousser et tourmenter un chien peut être dangereux et également cruel. Des sorties éducatives dans des refuges, cliniques vétérinaires et abris se révéleraient toutes extrêmement bénéfiques, surtout si les spectateurs peuvent voir par eux-mêmes comment de nombreux animaux sont abandonnés, maltraités et négligés.


La responsabilité ne peut être juste laissé aux parents pour enseigner à leurs enfants que maltraiter un animal est une erreur, parce que toutes les familles sont différentes et n'ont pas la même notion de ce qu'est la 'cruauté'. Une personne peut penser qu'il est parfaitement bien de taper son chien avec un journal roulé, alors qu'une autre peut considérer que c'est de la maltraitance. En éduquant les enfants très jeunes, leur incombe ensuite la responsabilité de transmettre cette connaissance à leur entourage, y compris leur propre famille, et d'anticiper la protection d'innocents animaux contre de terribles maltraitances et souffrances à laquelle on assiste aujourd'hui.


Les enfants sont notre avenir et en démarrant une éducation de bonne heure, ces mêmes enfants peuvent en grandissant devenir des gens influents qui peuvent mettre en route une application de peines plus strictes pour la maltraitance animale, faire des lois actuelles d'élevage une chose du passé en mettant fin aux usines à chiots et aux éleveurs qui gardent souvent les chiens dans des conditions sordides, ne s'en occupant plus quand ils ne peuvent plus être rentables.


Traduit par Hélios

Japon, 30 juillet 2012


Pierre Fetet (le blog de Fukushima) nous transmet un article avec plein de photos sur la manif du 29 juillet à Tokyo. J'en retiendrai une, bien symbolique de la volonté des (jeunes) japonais face au nucléaire.

(Iori doit prendre des vacances, pas d'articles depuis plusieurs jours...)


Révolution des Hortensias : les Japonais ne lâchent rien

 
La grande manifestation antinucléaire du 29 juillet 2012 a été un succès. Entre 10 000 (selon la police) et 200 000 personnes (selon les organisateurs) se sont rassemblées pour encercler le parlement à Tokyo afin de réclamer l’arrêt définitif du nucléaire.
Les manifestants sont venus de tout le pays pour faire comprendre au gouvernement que leur volonté est inébranlable. Les forces de police présentes autour du parlement ont vite été débordées par la foule.
Le mouvement ne cesse de croître de semaine en semaine. Un bras de fer pacifiste est désormais engagé entre le peuple et le gouvernement Noda qui persiste à vouloir redémarrer les centrales nucléaires.

La suite ICI

********************************************.

Alarme pour une fuite de sodium liquide au surgénérateur de Monju mais pas de fuite trouvée dit l'exploitant

Une alarme pour une fuite du refroidisseur secondaire s'est déclenchée le 30 juillet, mais les ouvriers n'ont trouvé aucune fuite. Ou plutôt c'est ce que dit l'agence de l'énergie atomique japonaise (JAEA), l'exploitant du surgénérateur de Monju dans la préfecture de Fukui.

D'après Kyodo News (30 juillet) :

Une fausse alarme pour une fuite de sodium à Monju ; la JAEA enquête sur la cause du problème
La JAEA a annoncé le 30 juillet qu'une alarme s'était déclenchée à environ 3h40 le 30 juillet pour signaler une fuite de refroidisseur (sodium liquide) dans le système de refroidissement secondaire du surgénérateur de Monju.

On ne sait pas pourquoi l'alarme s'est déclenchée. La JAEA va enquêter et rapportera les résultats à l'agence de sécurité nucléaire et industrielle du ministère de l'économie.

Le réacteur de Monju est stoppé, mais le combustible nucléaire est chargé dans le réacteur. Pour refroidir le combustible, du sodium liquide est utilisé dans les systèmes de refroidissement primaire et secondaire.
L'alarme s'est mise en route sur l'un des détecteurs placé autour des tuyaux du système de refroidissement secondaire dans le bâtiment auxiliaire du réacteur. Les ouvriers sont allés sur place pour faire une inspection visuelle, mais aucune fuite de sodium n'a été observée, dit la JAEA.

dimanche 29 juillet 2012

Londres, ville occulte

On s'en serait douté avec ce repaire de l'élite financière mondiale...

L'article évoque les JO 2012, mais c'est Chantalouette qui a trouvé ce texte, donc je suis restée fidèle à ma promesse de ne plus en parler.
Passez vers la fin sur la localisation géographiques des délimitations des animaux lion et licorne, c'est évidemment fait pour les londoniens. 



Jeux Olympiques ensorcelés et matrice des étoiles terrestres

Par Ishtar Babilu Dingir, 26 juillet 2012

Parmi les préoccupations concernant un possible attentat sous fausse bannière sur le stade Olympique, ce qui n’a pas encore été dit, c’est que le parc olympique – de même que l’ensemble de la zone du Grand Londres – est protégé par deux esprits géants de 14,4 km de hauteur visibles à l’œil nu si vous savez où regarder.

Les JO se déroulent pendant la fête du dieu Lugh/Lug/Lud, dont on peut voir le visage gravé dans le paysage, gardien de l'est de Londres. Il y a aussi une licorne géante bien visible, gardienne de Londres à l’ouest – comme le lion et la licorne qu'on voit sur les armoiries de la grande Bretagne.

Le lion et la licorne géants du paysage appartiennent à l’enchantement de Londres et à la Matrice des étoiles terrestres, qui semblent avoir été mis en place bien avant l’arrivée des Templiers sur ces terres, à l’époque des Druides.

Le lion et la licorne


Les JO ont toujours lieu à la même période [Note d'Hélios : c'est faux, plusieurs se sont déroulés en septembre-octobre], ils commencent le 27 juillet, et coïncident avec la période que les celtes anciens (et les gaulois) appelaient Lughnasadh – une fête pour honorer leur dieu solaire, Lugh/Lug/Lud. Lud est l’équivalant britannique du Zeus grec ou du Jupiter romain.

Connu en tant que Lugh en Irlande, il était Lud en Angleterre dont la principale capitale, avant les romains était connue sous le nom de Caer Lud (la ville de Lud, aujourd'hui Londres). Vers le huitième siècle avant JC, les britons construisirent un temple en l’honneur d’Arianrhod, la contrepartie féminine de Lud, à la porte ouest de la ville. Ils l’ont appelé Porte de Lud, mais elle est connue aujourd'hui sous le nom de colline de la porte de Lud.

La source de sa rivière, la rivière Lud/Lea est en fait dans une enceinte en terrasse connue sous le nom de berge de Waulud, point de repère le long de la ligne tellurique de Saint Michel. Elle coule dans la vallée de Lea et juste avant les moulins du Temple (ancienne forteresse templière) elle fait une boucle qui contourne l’ensemble du parc olympique comme une douve.

Lud est l'un des gardiens de la cite sacrée de Londres, l’autre étant la licorne, et les deux peuvent être vus comme des géants dans le paysage – Lud étant le lion mâle solaire royal divin (Lleu signifie lion en gallois) qui garde Londres à l’est, et la licorne l'intuitive déesse lunaire féminine qui garde l’ouest.

Il
est difficile de distinguer leurs corps maintenant que la banlieue du grand Londres s'est autant construit, mais leurs tête et pattes avant sont tout à fait distincts. De plus, le lion solaire Lud porte une couronne, exactement comme sur les armes de Grande Bretagne.




Chris Street a écrit au sujet de ces géants dans un chapitre intitulé “Gardiens de la cité sacrée'', dans le livre Londres légendaire et l’esprit de l’endroit, édité par Anthony Thorley.

''La tête, le dos et la crinière du lion sont délimités par différent traits, comprenant la route A113 du pont de Passingford et de Chigwell jusqu’a Woodford. Se promenant à coté, presque tout du long se trouve la rivière Roding, ajoutant la crinière bouclée. Le visage du lion suit la route B175 allant du pont de Passingford , traversant Stapleford Abbots jusqu'à Romford.''

L’œil est dans la zone de Battles Hall, et Ste Mary Stapleford. La bouche du lion est dans la zone de Havering at Bower et son poitrail est l’A112 traversant Chadwell Heath. Les pattes reposent confortablement à Dagenham, délimitées par les zones de l’A125 et de l’A111.

''La stature royale du lion est mise en valeur par le fait surprenant que certains des vieux chemins, sentiers et lignes frontières au-dessus de sa tête peuvent réellement être reliés en forme de couronne très royale, remarquablement semblable à celle qui est sur les vraies armoiries.''

Il y a de nombreux bars du Lion Rouge représentant une silhouette de lion, et la corne de la licorne se situe exactement à un endroit appelé Colline de la Corne.

Alors est-ce juste une coïncidence si les dessins du lion et de la licorne peuvent être vus aussi distinctement dans le paysage autour de Londres? D’après Chris Street, non, parce que les dessins font partie intégrante d’une découverte remarquable connue comme les étoiles terrestres de la Matrice.

Cette matrice des étoiles terrestres de Londres est également blasonnée dans le paysage de Londres mais de manière différente du lion et de la licorne – pourtant les trois sont fondamentalement connectés.

Les étoiles terrestres de Londres se réfèrent à un travail révolutionnaire par lequel il a été découvert que les sites sacrés londoniens ne sont pas distribués au hasard. Ils se connectent en un vaste et complexe schéma géométrique ou matrice qui inclut de nombreuses vieilles mais moins connues églises et collines sacrées, telles que Westminster Abbey, la Cathédrale St Paul, la cathédrale de Southwark et la Tour de Londres.

Chris Street dit:

''Deux des alignements telluriques les plus importants de la capitale passent par les étoiles terrestres lion et licorne...''

Traversant le lion existe une ligne tellurique royale qui combine un chemin énergétique solaire aligné avec le lever du soleil du milieu de l’été….

Elle est aussi connue sous le nom de ligne tellurique du couronnement, parce qu’elle est en alignement direct avec 3 sites où les rois de Grande Bretagne ont été couronnés.

La ligne du couronnement passe par la Pierre du Roi à Kingston-upon-Thames (où 7 rois Saxons ont été couronnés), la cathédrale Saint Paul et l’Abbaye de Westminster…

''La licorne présente un alignement bien choisi d’églises reliées à l’aspect lunaire féminin divin. La plupart de ses églises sont dédiées à Marie, souvent représentée debout sur un croissant de lune, comme la version chrétienne de l’archétype de la déesse lunaire vierge.

Au coeur de la licorne se trouve Harrow-on-the-Hill, où l’église la Sainte Marie Vierge est au ceentre d’un pentagramme extraordinaire de lignes telluriques et de collines sacrées, toutes à 72 degrés exacts les unes des autres”

Les cinq pointes de l’étoile de Harrow-on-the-hill, sont Horsedon Hill, Barn Hill à Wembley, Belmont Hill à Stanmore, Dabb’s Hill à Ruislip, et Saint Jean à Pinner

Christopher Wren

Anthony Thorley dit qu’il est évident d’après les premiers brouillons de ses plans qu’il n’a jamais utilisé, que Christopher Wren était au courant pour les étoiles terrestres de la Matrice quand il a reçu la demande de reconstruire les sites sacrés de Londres après le Grand Incendie.

Anthony a consacré un chapitre complet à ce sujet, le Londres secret de Sir Christopher Wren dans son livre le Londres Légendaire et l’Esprit de l’endroit.

Au total, la Matrice des étoiles terrestres comprend 19 motifs – surtout des pentagrammes, des hexagrammes, des cercles et des triangles. Aucun d’eux n'est séparé. Chacun est relié à l’ensemble. Chris Street dit qu'il y a un plan reconnaissable au sol d’un temple, mais sur une grande échelle, couvrant plus de 1000 km² du Grand Londres.

Et ce temple secret mais caché est protégé de chaque coté par les saints gardiens protecteurs de Grande- Bretagne, le lion et la licorne, comme montré sur les armoiries royales.[on remarquera l'inscription en français...]


Traduit par Chantalouette et Hélios

RÉACTION DE MOUTONS

Face à une menace, les moutons se dirigent bien vers le centre du troupeau

Publiant leur étude dans la revue Current Biology, des chercheurs britanniques ont montré expérimentalement, GPS à l’appui, que des moutons menacés par un prédateur se regroupent vers le centre du troupeau.

Selon la théorie du biologiste évolutionniste britannique Bill Hamilton, au sein d’un groupe d’animaux, les individus se déplacent vers le centre de celui-ci quand un prédateur apparaît. Un comportement destiné à réduire les risques d'être capturés en périphérie qui est souvent observé empiriquement chez les moutons, par exemple.

Néanmoins, le Dr Andrew King, du Royal Veterinary College de Londres, avec des collègues de l'University College de Londres et de l'Université de Cambridge, a tenu à le vérifier. Pour cela, il a équipé chaque brebis d’un troupeau d’un ‘sac à dos’ contenant un récepteur GPS. Parallèlement, il a dressé un chien de berger à approcher les ovins dans le cas présent, pour les mener vers un portail ouvert. Grâce à ce contrôle à la fois de la ‘menace’ (le chien) et des déplacements précis des moutons à chaque seconde, les chercheurs ont ainsi pu confirmer que lorsque le chien s’approche à 70 mètres du troupeau, les brebis commencent à s'agglutiner vers le centre du groupe.

Or, c'est la première fois que ce comportement est scientifiquement démontré de la sorte dans la mesure où il est d'ordinaire difficile de prévoir la menace et donc d'observer l'attitude des moutons. "Pour la première fois, nous avons pu montrer les trajectoires de mouvement individuelles de tous les animaux impliqués. Avant que nous ayons pu dire 'yep', ils se sont déplacés et ont couru vers le centre. Mais grâce aux GPS enregistrant les mouvements à chaque seconde, [nous avons pu] surveiller chaque animal lorsqu'il était menacé", a confirmé le Dr King cité par la BBC.

D'autres études sur les changements de comportement 

"Le champ [d’étude] du comportement collectif connaît une évolution rapide en ce moment. Nous acquérons des techniques de mieux en mieux adaptées à l'étude (…) des mécanismes par lesquels les animaux s’organisent et accomplissent des actions collectives, comme des changements brusques de direction", a commenté pour sa part le Pr Jens Krause, de l'Université Humboldt en Allemagne.
Les chercheurs espèrent donc désormais que leurs travaux vont fournir de nouveaux éléments pour étudier comment les changements neurologiques peuvent affecter le comportement d'individus.

SOURCE

La Porte de l'Enfer brûle depuis plus de 40 ans au Turkménistan

Darvaza est un lieu-dit au milieu du désert de Karakum, en plein centre du Turkménistan. Dans ce gouffre de 70 mètres de diamètres, les flammes brûlent une poche de gaz naturel depuis plus de quarante ans. La "Porte de l'Enfer" comme on la surnomme est un lieu unique, qui pourrait être bientôt refermée… Mais les images sont saisissantes.

Imaginez un peu la scène. Autour de vous, il n'y a rien. De la terre sèche, quelques buissons d'herbes folles ici et là, et un horizon plat qui s'étend à perte de vue. Vous êtes au milieu du désert de Karakum, en plein centre du Turkménistan. De jour, la chaleur est insoutenable, le soleil brûle au zénith. Mais pourquoi diable êtes-vous venus vous perdre dans un lieu aussi improbable ?

Pour le diable, justement. Quand la nuit tombe, les étoiles n'apparaissent pas. La faute à ce trou là-bas, que vous n'aviez pas remarqué de prime abord. Mais quand le soleil se couche, une lueur incandescente émane des entrailles de la Terre. Dans ce gouffre de 70 mètres de diamètre, pour vingt de profondeur, un brasier est allumé depuis plus de quarante ans. Personne ne l'entretient, le désert de Karakum est bien évidemment dépourvu d'arbres. Bienvenue à Darvaza, la Porte de l'Enfer.

La Porte de l'Enfer pourrait bientôt se refermer

Tout a commencé en 1971. Des géologues de l'ex-URSS sont venus prospecter dans la région à la recherche de ressources naturelles. À force de forages, ils creusent accidentellement au-dessus d'une caverne, qui s'effondre pour laisser apparaître un cratère béant sous le soleil brûlant du désert. En son sein, un gisement de gaz naturel. Craignant que du trou ne s'échappent d'autres gaz toxiques, les géologues soviétiques décident de mettre le feu au gaz et ainsi d'en éliminer le risque et le danger. Selon leurs estimations, quelques semaines devaient suffire à brûler l'ensemble du gaz qui s'échappe de l'abîme. Mais quarante et un an plus tard, le brasier est toujours bel et bien là.

Darvaza, "Derweze" en turkmène, comportait un petit village de 350 âmes. Il y a été rasé en 2002 sur ordre du précédent Président Saparmurat Niazov. L'endroit est aujourd'hui presque inhabité. Le site se situe à 260 kilomètres au nord de la capitale du Turkménistan, Ashgabat. Le désert de Karakum couvre la majeure partie du pays, à l'est de la mer Caspienne. Il est entouré au nord par la mer d'Aral et la rivière Amu Darya et par le désert de Kyzyl Kum au nord-est. L'ensemble de la région est considérée comme une zone riche en gisements de pétrole et de gaz naturel.

En avril 2010, le Président turkmène, Gurbanguly Berdimuhamedow a ainsi visité le site et ordonné sa fermeture pour des raisons de sécurité. Mais jusqu'à maintenant, aucune mesure pour refermer la Porte de l'Enfer n'a été entreprise...

voir source et photos
 http://www.maxisciences.com/feu/la-porte-de-l-039-enfer-brule-depuis-plus-de-40-ans-au-turkmenistan_art25958.html

Une autre horloge humaine

Merci à Alan pour la trouvaille.

J'avais déjà publié une horloge humaine en mai. LIEN.

Allez voir CELLE-CI représentée par des humains nus. En cliquant n'importe où, l'horloge redevient numérique et en recliquant, elle se retransforme en horloge.

Pendant qu'on y est, en voici UNE AUTRE...

Vous ne pourrez pas dire qu'il n'y a pas l'heure sur le BBB !

Bon dimanche. Bises à tout le monde.

Hélios

Japon, 29 juillet 2012


Diffusion internet en direct : l'encerclement du bâtiment de la Diète Nationale du 29 juillet à Tokyo

Des femmes parlent avec en termes grossiers. Elles semblent énervées, comme pas mal de gens. Maintenant des groupes de femmes sont sur le point de chanter.
Chaîne de Nico Nico :
http://live.nicovideo.jp/watch/lv101516452#02:50

Sur la chaîne IWJ de Yasumi Iwakami sur USTREAM, des gens crient accompagnés de tambours, de sifflets et de cornes :
At Yasumi Iwakami's IWJ Channel on USTREAM, people are shouting with drums and whistles and horns:

Live video by Ustream
*******************************************

Enenews


Le patron d'un hôpital japonais (à Hokkaido) stupéfait par les examens de thyroïde à Fukushima – une évacuation immédiate est obligatoire dans les zones fortement contaminées – ''une violation des droits humains pour ceux qui sont exposés''

[...]
Quand on met sur la table les quatre études ci-dessus, il devient évident que le résultat des examens de la thyroïde des enfants dans l'étude d'encadrement de la santé de la préfecture de Fukushima est stupéfiante. C'est parce qu'un tiers des enfants avaient développé des kystes. Un kyste est une sorte de sac rempli de liquide. Kyste ne signifie pas qu'il y a un risque immédiat d'un développement d'un cancer de la thyroïde. Il semble pourtant que quelque chose hors norme se produit à l'intérieur de la glande thyroïde, comme une inflammation ou des changements dans les propriétés des cellules.
[...]
Pour résumer les résultats d'examen de la thyroïde aux ultra-sons au Japon et ailleurs dans le monde, la prévalence des kystes détectés chez des enfants autour de 10 ans est approximativement de 0,5 à 1 %.
Le fait que 35 % des enfants de Fukushima (moyenne d'âge autour de 10 ans) ont des kystes thyroïdiens suggère que les glandes thyroïdes de ces enfants sont affectés de manière négative par des facteurs environnementaux indésirables.
L'inquiétude est forte dans l'attente d'analyses ultérieures des données ci-dessus et avec des examens plus poussés que l'on voit des problèmes de santé irréversibles chez ces enfants.
Il est par conséquence fortement conseillé à ces jeunes enfants vivant à Nakadori et Hamadori en Fukushima de recevoir immédiatement une mise en œuvre de mesures préventives comme une évacuation et des examens plus fréquents de dépistage.
En se basant sur les découvertes ci-dessus, la lettre de Shunichi Yamashita aux spécialistes de la thyroïde de tout le Japon, leur demandant de ne pas délivrer de second avis aux familles inquiètes, ne peut être vue que comme une conduite répressive : une violation des droits humains pour ceux qui sont exposés aux radiations et aux malades actuels.
[...]
Il est clair qu'une évacuation immédiate des zones fortement contaminées est impérative pour empêcher la possibilité de dommages de santé irréversibles chez les enfants et leur conserver une vie et une santé meilleure. C'est une leçon que nous devons tous apprendre de la tragédie de Tchernobyl.

Asahi: La catastrophe nucléaire de Fukushima touche chaque région du monde – Pr japonais

Avec ''Une voie vers l'abolition des armes nucléaires'', comme thème, le symposium annuel international pour la paix, organisé alternativement à Nagasaki et Hiroshima, a offert un lieu pour des appels à abandonner les arsenaux nucléaires mondiaux.
[...]
Durant le débat, Nobumasa Akiayama, professeur associé à l'université Hitotsubashi et chercheur à la commission d'enquête indépendante sur l'accident nucléaire de Fukushima I, a dit que le Japon devait pleinement réfléchir au fait qu'il est responsable de la catastrophe nucléaire qui touche toutes les régions du monde.
''Il est devenu clair que le Japon a raté l'enseignement des leçons de sécurité de l'accident de Three Mile Island et de la catastrophe de Tchernobyl, et malheureusement, de nombreux pays qui prévoient d'étendre la génération de courant nucléaire sont peu disposés à apprendre les leçons de Fukushima, parce que cela veut dire qu'ils auraient besoin d'imposer des mesures de régulation plus rigoureuses,'' a déclaré Akiyama. ''On nous demande maintenant de résoudre ce problème.''
[...]

Un prestataire de soins médicaux à Fukushima : le président de l'hôpital dit que les gens seront en meilleure santé après une exposition aux radiations venant d'une triple fusion – ''Il n'y a aucune discussion possible''

Ce qui s'est vraiment passé à Fukushima, rapport d'un prestataire de soins de santé

1ère partie (21 décembre 2011)
Je suis un prestataire en soins médicaux. Nous avons commencé sur mon lieu de travail à nous occuper de patients venant de la zone d'évacuation de la centrale de Fukushima Daiichi dans la soirée du 11 mars 2011.
Le président de l'hôpital où je suis employé dit que les gens vivent plus longtemps quand ils sont irradiés et que les habitants de Fukushima seront maintenant en meilleure santé en raison de l'hormèse radioactive (= micro-dose qui a un effet protecteur). Il n'y a pas de discussion possible. Comme la déclaration provient d'un médecin, de nombreux habitants le croient à Fukushima.
Ceux qui envisageaient d'évacuer sont aujourd'hui dans un état d'esprit pas vraiment propice à y songer plus longtemps. C'est devenu évident au début d'avril ou mai 2011, et cela aurait pu être un mécanisme de sauvegarde pour la psychologie des dangers de la population. C'est pourtant entièrement différent aujourd'hui. Je sens qu'ils ne sont plus capables d'éviter le danger.
C'est ce que j'ai entendu d'un technicien de laboratoire à son travail. Les examens aux ultra-sons de la thyroïde des enfants, qui ont déjà été faits dans ma ville et qui seront faits dans d'autres villes à partir de maintenant, sont réalisés par les techniciens de laboratoire de l'université de médecine de Fukushima qui n'ont faits jusqu'ici que des tests sanguins. En d'autres mots, ils sont faits par des gens qui n'ont jamais utilisés d'équipement d'ultra-sons auparavant.
Les techniciens sont répartis par l'université de médecine de Fukushima. Par exemple, il y a véhicule avec un compteur du corps entier stationné à Kawamata-machi, dans le district de Date, où une partie de la ville est une zone volontaire d'évacuation. Il y a des médecins et des techniciens de laboratoire qui y stationnent et ils sont tous très jeunes.
Il y a actuellement ''ce'' Yamashita qui est en place à l'université de médecine de Fukushima. Après avoir démis de son poste de conseiller en radiations de la préfecture de Fukushima, il est devenu vice-président de l'université de médecine.
La raison pour laquelle pas un seul médecin de Fukushima ne parle de soins médicaux pour une exposition aux radiations, c'est à cause du pouvoir de l'université de médecine. Les médecins de Fukushima qui ne sont pas autonomes n'ont pas le droit de fournir des soins médicaux pour l'exposition aux radiations, et ceux qui sont autonomes ont quitté Fukushima.
[...]

Une équipe de la Croix Rouge a dit ''le quartier général nous a dit de ne pas faire de soins médicaux à ceux qui ont été exposés aux radiations'' après le 11 mars 2011 – un employé de l'hôpital

Ce qui s'est vraiment passé à Fukushima, rapport d'un prestataire de soins de santé

2ème partie (22 décembre 2011)

Laissez-moi vous expliquer s'il vous plaît ce qu'il est arrivé immédiatement après le séisme le 11 mars 2011, nous avons commencé à avoir de plus en plus d'évacués venant de Futaba-machi.
[...]
Nous avons accepté aussi bien des patients hospitalisés et des patients ambulatoires sans aucun manuel ou instruction pour des soins médicaux après exposition aux radiations. L'université de médecine de Fukushima n'a accepté que ceux qui étaient sérieusement blessés (en refusant essentiellement d'accepter les évacués) et l'équipe de la Croix Rouge médicale a dit ''le quartier général nous a dit de ne pas faire de soins médicaux à ceux qui ont été exposés aux radiations.''
Ils sont restés trois jours, mais l'équipe de la Croix Rouge est parti vers une autre préfecture sans avoir vu aucun patient.
De plus en plus d'évacués arrivaient. Il y a eu un discussion pour faire de cet hôpital un centre de dépistage pour faire des examens de dépistage adéquats, mais cela a été stoppé par l'université de médecine de Fukushima. En passant, ce qu'on appelait examen de dépistage, c'était un examen pour la contamination à la surface du corps par des dosimètres à rayons gamma.
[...]
À propos, il y a quelque chose d'important que j'aimerai ajouter. Il y a eu fin mars 2011 un ''examen de la thyroïde'' pour les enfants d'Iitate-mura et Kawamata-machi, mais il ressemblait à cet examen de dépistage. Bien sûr rien d'anormal n'a été trouvé. Les enfants avaient préalablement pris une douche et changé de vêtements.
[...]

samedi 28 juillet 2012

Nourriture et eau, non - vaccins, ouuiiii !


Nourriture et eau, sûrement pas. Des vaccins, affirmatif !


Introduction par Zen
On va parler de choses complètement décalées. Cette belle photo d'enfants avec un air de reproche est une rencontre directe avec la réalité infâme du retour de promotion des vaccins par Bill Gates en Afrique, avec en toile de fond des individus pleins d'amour qui donnent totalement d'eux-mêmes pour alléger les vrais problèmes et besoins de leur prochain.
Je ne pourrai imaginer plus bel exposé.
Par Gianelloni
Avant d'aller en Ouganda, je savais tout sur Bill Gates et sa campagne de vaccination à coup de milliards de dollars. J'avais lu des récits sur lui allant dans des villages africains perdus et vacciner des enfants contre la rougeole au pistolet. Je connaissais les milliers de cas d'enfants en Inde qui devenaient paralysés après injection d'un vaccin polio. J'avais fait des recherches sur des enfants africains atteints de la ''maladie du hochement de tête'' (http://www.rue89.com/2012/03/01/la-maladie-du-hochement-de-tete-touche-les-enfants-de-louganda-et-du-soudan-229831) immédiatement après une vaccination. J'ai écouté les interviews où Bill Gates nomme sa campagne de vaccination ''contrôle des populations''.
Mais comme pour beaucoup de choses, nous n'y croyons vraiment que quand nous le voyons de nos propres yeux.


Pendant le temps passé en Ouganda, je l'ai vu.
Cela ne faisait pas dix minutes que nous avions quitté l'aéroport que j'ai vu les grandes banderoles suspendues. La campagne de vaccination de Bill Gates était passée dans la ville la semaine précédente. On lisait sur de grandes affiches ''Tout enfant de moins de 5 ans peut venir se faire vacciner gratuitement contre la polio et la rougeole''. Aië. Bon, ai-je pensé. Ça s'est passé la semaine dernière. Je ne voulais pas en être témoin.

Et j'en ai été témoin ensuite.
Nous avons passé une journée dans un village d'une zone éloignée, chez une jeune dame qui élève 26 enfants orphelins. Elle s'occupe aussi d'une école avec environ 96 gamins.

Voici le pays, la maison et l'école :


Les élèves nous ont accueilli avec un sketch. Ils tenaient des affiches représentant leur épidémies d'enfance actuelle. Fièvre jaune, malaria, HIV, diarrhée, etc... puis le sketch montrait comment le corps combat la maladie grâce aux globules blancs. L'un des enfants était ''un globule blanc garde du corps'' qui protégeait le corps. C’était un sketch très sympa et intéressant.
Aucun enfant ne tenait d'affiche qui parlait d'autisme ou d'asthme ou d'allergies ou de troubles d'hyperactivité. Ou d'aucun trouble auto-immune qui affecte actuellement 1 enfant américain sur 6.
Le "sketch"


Les enfants ougandais ne reçoivent pas non plus 49 doses de 14 vaccins. [sous-entendu : comme les petits américains]
Ils ne brandissaient pas non plus d'affiches qui disaient 'coqueluche' ou rougeole ou polio ou varicelle ou hépatite B. Non, rien de tout ça.
Les enfants de ces villages écartés sont malades et meurent de malnutrition et de conditions de vie sans hygiène. Ils ne meurent pas de sous-vaccination et ils ne sont pas victimes d'une sur-vaccination.
Ils manquent tout simplement de nourriture, d'eau et de soins d'hygiène.

D'eau...
Ils boivent la même que celle dans laquelle ils se lavent.
De soins d'hygiène...
Cette eau provient de sources d'eau sale stagnantes. Ils se lavent sur un sol sale. Ils mangent dehors sur le même sol sale.
De nourriture...
La photo ci-dessous montre une cuisine à ciel ouvert où les enfants ne mangent qu'UN seul repas par jour.

Et une petite fille toute nue souffrait de rougeole. J'ai demandé pourquoi.

On m'a dit que quelqu'un était venu dans le village deux semaines auparavant et avait fait des vaccinations contre la rougeole. Maintenant la fillette a la rougeole. Ils l'ont laissée dans une bassine d'eau pour lutter contre les démangeaisons. Cela fendait vraiment le cœur de la regarder.

Sans moyens médicaux pour les soigner, ils doivent se débrouiller par la suite avec ce que nous appelons ''les soins préventifs''. Ha !




Je me fiche de qui vous êtes ou quelle est votre philosophie sur les vaccins, il n'y a pas de logique au monde qui peut expliquer qu'en allant dans un village perdu avec des enfants qui ne font qu'un seul repas par jour et n'ont jamais eu d'eau potable correcte...on leur fasse une vaccination. Sérieusement ?



Pensez-y. Pouvez-vous imaginer aller vers cette précieuse petite fille et lui dire : ''Je sais que tu meurs de faim, mais voici à la place un vaccin contre la rougeole. Je te promets que cela va te donner une meilleure santé que la nourriture ou l'eau.''


On vit une époque terrifiante où la simple logique n'existe plus.
Nourriture et eau, non. Vaccins, oui.
Et d'innocents enfants souffrent des conséquences.

C'est absurde.

Voici ce que nous avons fait. Nous leur avons montré à quoi ressemblait vraiment l'hygiène.

Nous leur avons donné un système pour l'eau.(montré ci-dessus).

Et nous leur avons apporté une vache et du riz et des haricots pour une année.

Et nous avons mis du vernis à ongles. Parce que les petites filles veulent se sentir appréciées et jolies.





Et nous sommes tombés amoureux de la fillette avec la rougeole et avons tenté d'arrêter ses démangeaisons. Ils veulent se rendre compte que des gens prennent soin d'eux.

Ils ne veulent pas errer affamés autour de leur village perdu et les seules personnes qui se présentent sont des gens qui sont là pour leur enfoncer une aiguille dans le bras et les rendre malades.


De temps en temps, quand j'écris un billet, ça me rend fou. J'aime y penser comme à une juste colère.
C'est un billet de juste colère...
''Parlez pour ceux qui ne peuvent le faire par eux-mêmes,
pour le droit de tous les indigents.
Parlez et jugez équitablement ;
défendez les droits des pauvres et des nécessiteux''
Proverbes 31:8-9

Voici une photo de la famille Gianelloni qui s'est occupée de ce village en Ouganda (extraite de leur site):

SOURCE


Traduit par Hélios