Bistro Bar Blog

samedi 30 juin 2012

S.O.S. oiseau

Quand je parlais que je n'avais pas le temps de m'ennuyer avec les animaux...

J'ai récupéré un bébé piou-piou cet après-midi, avant qu'Hermès ne le voit et l'ait mis dans une cage à canari.

J'ai pris des photos. C'est probablement un bébé merle femelle. Ou étourneau, ou grive ? Il a juste un petit bout de queue et il lui reste quelques duvets par-ci, par-là.

Je pense qu'ils mangent tous à peu près la même chose. Donner à boire aussi ?

Il nous envoie des "pious" de temps à autre, mais dort aussi, grâce à la chaleur de la véranda. Il est près des canaris, comme cela pas trop dépaysé.


Si quelqu'un peut l'identifier et me donner éventuellement son expérience pour le nourrir et pouvoir le relâcher dans la nature ensuite, je suis preneuse.

Grand merci d'avance.

Voici les photos 


Là, il dormait

I, Pet Goat II

Signalé dans un commentaire, pour ceux qui aiment déchiffrer les symboles (7'28) :

Quelle est l'intelligence du chat domestique ?


Une vision humoristique du chat. Leur intelligence n'est pas la même que la nôtre et c'est bien ainsi. 

Quelle est l'intelligence de nos chats domestiques ? 

J'adore les chats. Ils ont des têtes si mignonnes. Mais parfois je me pose des questions sur leur intelligence. J'ai avec moi un vieux matou de 9 kg et parfois il semble démontrer une intelligence digne d'Einstein. Il peut grimper aux murs et boire au robinet. Mais Lordy peut être tout à fait stupide. Tout ce qu'il fait semble tourner autour de son estomac. Sa réalité est la nourriture, surtout celle des humains. Ce chat mange et regarde la TV, il ne regarde que certaines émissions, mais toutes celles où il est question de nourriture.
Visez un peu ce chat grassouillet :

Le cerveau d'un chat domestique a environ 5 centimètres de long et pèse entre 25 et 30 grammes. Si en théorie un chat a une longueur de 60 cm et pèse 3,3 kg, alors le cerveau devrait être de 0,90 % de la masse corporelle totale, comparé aux 2 % de la masse totale d'un humain moyen. Dans le quotient encéphalique proposé par Jerison en 1973, les valeurs supérieures à 1 sont classées comme étant de gros cerveaux, les inférieures à 1 comme de petits cerveaux. On attribue au chat domestique une valeur entre 1 et 1,71, par rapport à celle de l'homme qui est entre 7,44 et 7,8. Les cerveaux les plus gros du royaume félin sont ceux des tigres de Java et de Bali. Le débat porte sur l'existence possible d'une relation de cause à effet entre la taille du cerveau et l'intelligence des vertébrés. On a démontré des corrélations entre ces facteurs par plusieurs expériences, pourtant une corrélation n'implique pas une causalité. La plupart des expériences impliquant la pertinence de la taille du cerveau et l'intelligence dépend de l'hypothèse qu'un comportement complexe exige un cerveau complexe (et donc intelligent), malgré tout, ce lien n'a pas été systématiquement démontré.

La surface d'un cortex de chat est approximativement de 83 cm² alors que celle du cerveau humain est de 2500 cm². En théorie un chat pesant 3500 grammes a un cervelet pesant 5,3 grammes, faisant 0,17 % du poids total, comparé aux 4,22 % chez l'homme.


Légendes du dessin : "spinal core" = moelle épinière; cerebellum = cervelet; hearing = zone de l'audition; sense of touch = sens du toucher; control of the body = contrôle du corps; smell = zone de l'odorat.

Bien que le chat domestique puisse parfois être vraiment stupide, ils sont si sacrément beaux que je leur pardonne leurs erreurs et me contenterai de caresser ces petits casse-pied.



Traduit par Hélios

Quelques photos : fleurs et animaux

Me suis réveillée très tôt ce matin, comme tous ces jours-ci. Je ne sais pas pourquoi. Je dors de moins en moins longtemps.

J'ai donc le temps de m'occuper du blog. Voici quelques photos prises très récemment aujourd'hui. Vous pouvez sentir la fraîcheur de ce dernier jour de juin breton, 18° et un peu de pluie tombée cette nuit. Mais cela donne une touche incomparable à ces roses dont l'odeur doit passer à travers la photo. Rosier d'une variété sûrement ancienne, qui était le seul à subsister dans ce qui était à l'époque (il y a 20 ans tout juste cette année) un potager rempli de choux à lapin et qui depuis s'est transformé en jardin dit d'ornement.


Hermès a eu sa crise de folie (son quart d'heure colonial), il courait partout dans le jardin, les oreilles rabattues et a fini sa partie en jouant à chat perché :


Vous pouvez voir qu'Hermès n'est pas vraiment maigre, je l'appelle chat "pudgy" (grassouillet, en anglais) quand il me saoule en réclamant à manger.



Là, il regarde passer un avion de tourisme.



Vous lirez un peu plus tard ce que je vais traduire sur un autre chat pudgy.





 Du haut de ses 13 ans, notre vieux Fifi regarde cette jeunesse avec beaucoup d'indulgence.



Ces deux chats-là deviennent invisibles les jours où notre fille Aurore nous rend visite (Hermès se retrouve au fin fond du grenier au-dessus du garage, il ne pourrait pas aller plus haut)...car son nouveau chien (qui vient de la SPA) Terry (boarder-colley de deux ans à l'automne, un an de SPA après ramassage par la fourrière), adorerait jouer avec eux, mais ils ne sont pas vraiment d'accord, alors il se satisfait d'un bâton ou de ses balles :




Malgré le magnifique temps de juin, les fleurs ont quand même donné le meilleur d'elles-mêmes. Les agapanthes miniatures ont reparu comme tous les ans et je me repais de leur bleu intense.












Les chevaux sont également grassouillets, l'herbe est venue tard, mais elle est très riche. Les foins n'ont pas encore été faits, car il faut idéalement 5 jours pour pouvoir les rentrer bien secs et cela n'a pas été une seule fois le cas en juin :


J'ai presque fait le tour des compagnons animaux. Il reste le couple de canaris, Django et Fifille qui nous a gratifié de 6 bébés en 3 fournées, mais j'ai prévenu Fifille (un nom bien banal, elle est la fille d'Avril, morte l'année dernière; je comptais la vendre, mais du coup Django se retrouvait veuf, je l'ai donc gardée) que les deux petits encore au nid seraient les derniers de l'année, car les parents et les enfants déjà adultes vont bientôt commencer leur mue et deviennent de ce fait plus fragiles. La couvaison dure 14 jours, les petits sortent du nid au bout de 3 semaines environ.

Voici le premier petit de la saison 2012 au nid, avec encore ses duvets de bébé :


Je dois dire qu'entre le jardin, les animaux et le blog, je ne m'ennuie pas...

Bisous

Le bruitage est ajouté. Le dauphin en saute de joie...



Un autre genre de bisou :

La plus large avenue du monde

Elle mesure 110 mètres de large et 1 km  de long et se trouve à Buenos Aires. Sa largeur correspond à 9 rues traditionnelles. Son nom : Avenida 9 de Julio

On remarquera l'obélisque, symbole illuminati...

La nouvelle revue Abraxas


Abonnée à la revue V.I.T.R.I.O.L.(dont j'ai publié certains articles), je reçois il y a deux jours l'enveloppe habituelle et je découvre une nouvelle revue nommée ''Abraxas''.
J'ai pris une photo de la couverture :


Une lettre d'introduction est jointe dont voici le texte :

Aux lecteurs de V.I.T.R.I.O.L.

''Chers amis lecteurs,

2012 est l'année du changement. Comme vous le savez peut-être, cette année marque l'apogée d'un cycle solaire de onze ans. En termes de saisons, cette apogée correspond à un printemps solaire. Pour les anciens, qui avaient une parfaite connaissance des cycles cosmiques, il était évident que ces ''printemps'' représentaient des phases de changement important. Tout comme la nature renaît à chaque fois que revient le printemps, l'humanité se ''régénère'' lors de ces débuts de cycle. Avec l'année 2012, nous avons donc l'opportunité de nous renouveler.

Onze ans plus tôt : date fatidique. Inutile de rappeler l'importance de l'année 2001. Les attentats ont marqué le début du courant conspirationniste – dont l'existence, il faut le dire, s'est pratiquement limitée au net. On crie alors au complot, on dénonce l'avènement du N.O.M. Mais onze ans plus tard, tout est réglé. Plus besoin de s'exciter, les présidents eux-mêmes revendiquent haut et fort l'absolue nécessité d'une gouvernance mondiale.

À notre avis, ce courant conspirationniste a été une occasion en or de se révolter face au système. Il a donné, à ceux qui ne les avaient pas, les clefs pour prendre conscience du monde dans lequel ils vivaient. En effet, celui qui réalise l'ampleur de la tromperie ne peut que se révolter. Cette révolte doit même réveiller en lui la haine des autorités de ce monde, qui lui mentent et le rendent totalement esclave du circuit des réincarnations.

À travers la conspiration cosmique que nous dénonçons, nous avons cherché à attiser chez nos lecteurs l'intérêt pour la Gnose, base sur laquelle nous effectuons nos recherches. Sans convictions profondes autres que celles qu'il a reçues de l'Ordre Mondial, le chercheur de Vérité finira par culpabiliser de ne pouvoir jouer le jeu du système, et par se repentir. Et là, attention, la Loge Blanche n'est pas loin. Ses bons sentiments – qui ne font que masquer l'enfer qu'elle prépare – reviennent à la charge pour nous tenter : ''Et si prendre conscience du mal ne faisait que le renforcer ? Et s'il suffisait de voir le bon côté des choses ? Un peu d'amour ne pourrait-il pas changer le monde ?'' (Les auteurs de la revue évoquent ici le courant New-Âge avec ses articles sirupeux pour "bisounours", le monde est bientôt sauvé, etc.)

Celui qui sait, mais qui n'utilise pas sa connaissance pour changer sa vie, rebasculera un jour ou l'autre dans les rangs ennemis. Dégoûté par la réalité qu'il observe, piégé, il redeviendra attestataire. Celui qui a vu la Vérité mais qui n'a pas su la vivre n'aura alors qu'un seul but : se fondre corps et âme dans le monde dont il prétendait vouloir s'affranchir.

Grâce à la connaissance des cycles, mentionnée plus haut, nous savons que 2012 correspond à la troisième guerre punique (article de Vitriol n° 25). Cette guerre représente l'éradication totale de toute forme de dissidence et de pensée libre, face à Rome autrefois et au Nouvel Ordre Mondial aujourd'hui. Le temps n'est plus à la contestation superficielle. Il faut un changement profond.

[…] Aujourd'hui, onze ans après le lancement de la revue Undercover, nous continuerons nos investigations en terrain plus subtil, convaincus que continuer à dénoncer à l'infini un ennemi devenu omniprésent n'a plus de sens. Cela ne fait que nous enfermer davantage dans la noosphère. Nous avons maintenant les cartes en main. Que celui qui a des yeux voit, que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

Nous sommes ravis de vous présenter aujourd'hui le 1er numéro d'Abraxas, dieu solaire des gnostiques, qui nous guidera désormais à travers les sciences initiatiques dont il est le maître. Abraxas est libre du monde. Son regard lucide le pousse à s'en détourner. Sa tête de coq représente l'invitation au réveil de l'âme, qui dort depuis bien trop longtemps.

Il est temps de prendre de la hauteur, de prendre du recul, et de jeter à tout jamais à la corbeille tout ce qui constitue cette civilisation. Chers amis, continuons à sortir du vortex !

                                                                          Hérétiquement vôtre, l'équipe d'Abraxas

Une question : désirez-vous que je publie un article de la nouvelle revue ?

S'il y a des gens intéressés par un abonnement, envoyez-moi un mail, je leur donnerai les coordonnées de la revue.

Japon, 30 juin 2012

Kna a traduit et sous-titré une vidéo sur le danger toujours d'actualité de la piscine du réacteur 4, suspendue à 30 mètres du sol et endommagée par le séisme et le tsunami :



******************************************************************

Manifestation contre le redémarrage de la centrale de Ooi : entre 17.000 et 200.000 personnes rassemblées à la manif du 29 juin à Tokyo, selon qui on interroge


17.000 est ce que la police a annoncé, 200.000 est ce que TBS TV News a dit, en citant probablement les organisateurs.

La photo ci-dessous est prise d'un hélicoptère (loué par des groupes de citoyens et IWJ) par le photographe professionnel Maki Ishii. C'est un scène à un coin de rue. Les manifestants, dont une bonne partie savait par Twitter et autres médias sociaux qu'il y aurait des hélicoptères avec à bord des journalistes indépendants et des groupes de citoyens, avaient apporté des lampes-crayons et des flashs pour les brandir vers les hélicoptères.


Quelqu'un a tweeté sur cette photo, ''Au moins 3000. Et alors ?''

Un blog propose un résumé des reportages des médias japonais sur le nombre de manifestants ayant participé au rassemblement du 29 :


TBS TV : 200.000, citant les organisateurs
Les organisateurs : 150.000
Asahi Shinbun : entre 150.000 et 180.000 citant les organisateurs, 17.000 citant la police
Asahi TV : entre 40 et 50.000
NHK : ''Plus que la dernière fois''
Police métropolitaine : 17.000
Mainichi : citant à la fois les organisateurs (150.000) et la police (17.000)
Yomiuri : (il n'y a pas d'article)

De nombreux organes de presse citent le PM Noda lorsqu'il a quitté la résidence officielle et que la manifestation était autour de lui. Selon le Jiji Tsushin, le PM a dit :
''Oui, beaucoup de bruit''
Du bruit ?
Voici une autre photo prise par un journaliste d'un journal du parti communiste japonais :

Si on se fie à ce qu'a dit la police, il n'y aurait eu que 17.000 manifestants au total.


Manifestation à Funabashi, Chiba (ville natale de Noda) de nouveau, le 30 juin à partir de 14 h, demandant l'arrêt du redémarrage de Ooi et la démission de Noda
Désolé pour l'info de dernière minute pour les lecteurs du Japon.

Inspiré par la marche de manifestation sympathique et réussie à travers la cité de Funabashi à Chiba le 24 juin organisée par un groupe anti-nucléaire de Tokyo, un autre groupe est en train de manifester dans la ville natale de Noda.

Les organisateurs disent qu'ils manifesteront contre le redémarrage de Ooi et demanderont la démission du PM.

La manifestation se déroulera autour de la gare de Funabashi, entre 14 h et 16 h.

Apparemment M. Noda est vraiment consterné que les manifestations se passent dans sa ville natale.







Video streaming by Ustream

vendredi 29 juin 2012

La vie des fourmis

Mieux que Bernard Werber, à la découverte de l'organisation des fourmis. Documentaire de 50 mn.



Cliquez ICI

Japon, 29 juin 2012


Manifestations de vendredi contre le redémarrage de Ooi, à 18h le 29 juin à Tokyo et Osaka

C'est vendredi au Japon, et cela signifie que des manifestations contre le redémarrage de Ooi se déroulent à nouveau à Tokyo et Osaka. Même heure, mêmes endroits à Tokyo (résidence officielle du PM) et Osaka (siège de KEPCO).

D'après certaines personnes à '' @TwitNoNukes":
Date: vendredi 29 juin 2012
Heure : à partir de 18h
S'il vous plaît, évitez de porter des affiches politisées sans rapport avec l'anti-nucléaire et suivez les consignes générales des organisateurs.
Ce vendredi, quelqu'un (je pense que c'est l'équipe deYasumi Iwakami) survole en hélicoptère pour capturer la scène depuis les airs. Pas seulement pour donner un effet spectaculaire, mais aussi pour prouver à ceux qui ont essayé de faire de leur mieux pour se moquer du nombre prétendu par les organisateurs (total 45.000) et minimiser la signification des manifestations. Ils analyseront les images visuelles des hélicoptères et estimeront la taille de la foule.
Pour ceux qui y vont, soyez prudents. Des ''agents provocateurs'' (en français dans le texte) peuvent être là, prétendant être anti-manifestation et pro-nucléaires de droite, avec des dérapages, comme il y a eu la semaine dernière.


La manifestation anti-redémarrage Ooi à Tokyo sera couverte par les 9 chaînes IWJ : ''Projet pour visualiser les voix des citoyens''

(Mis à jour) Un tweet du journal du parti communiste dit que ''30 minutes avant le démarrage officiel de la manifestation, les trottoirs sont déjà plein de monde. Il y a manifestement bien plus de gens que la semaine dernière.''
(UPDATE) Tweet by Japan Communist Party's newspaper "Akahata" (Red Flag) says "30 minutes
La chaîne 5 USTREAM d'Iwakami est déjà prête à montrer les manifestants.

===============================

Le journaliste Takashi Hirose et ses supporters survoleront en hélicoptère pour couvrir l'événement du ciel et le journaliste Yasumi Iwakami et son équipe voleront à ''budget réduit'', comme le tweete Iwakami.
Avec les 9 chaînes USTREAM de IWJ d'Iwakami qui vont couvrir la manifestation sous tous les angles, c'est pour moi du vrai journalisme.

Iwakami l'appelle ''Projet pour visualiser les voix des citoyens''.

La manifestation est commencé depuis plus de 3 heures (à l'heure où je traduis...)




Je ne suis pas d'accord avec des phrases sur certaines questions, mais il a gagné définitivement mon profond respect.
Certains disent que cette manif sera beaucoup plus importante que celle du 22 juin. C'est ce que pense certainement la police, car elle a envoyé plusieurs centaines de policiers pour prévenir des incidents inattendus, selon le Mainichi Shinbun. Selon aussi le Mainichi, c'est le plus grand nombre de policiers déployés pour une manif depuis plus de 10 ans.



La manifestation du 29 juin semble beaucoup plus importante que celle du 22 juin
Suivez-là en live sur les 9 chaînes d'Iwakami :
http://iwj.co.jp/channels/main/

Je voulais juste poster ces captures d'écran des 9 chaînes. La chaîne 2 montre Matsumoto de chez TEPCO dans sa conférence de presse habituelle.


 
Problèmes sur problème sur problème à la centrale nucléaire de Ooi, redémarrage toujours prévu pour le 1er juillet


(Mis à jour) Des alarmes qui ont retenti dans la salle de contrôle central pour la pompe du réacteur 3 dans l'après-midi du 29 juin, selon le Jiji Tsushin. C'est la pompe de circulation du refroidisseur primaire qui pénètre dans la cuve du réacteur 3.

J'ai le sentiment que KEPCO peut se révéler pire que TEPCO sur le plan des économies et d'une maintenance négligente. Après tout, les marchands du Kansai sont connus historiquement pour leur ruse, et les moyens d'économiser pour faire plus de profit.

En l'espace de quelques jours, la centrale de Ooi s'est débrouillée pour avoir trois problèmes mineurs indépendants et deux d'entre eux ont déclenché des alarmes. D'abord cela a été dû à une mauvaise maintenance et ensuite c'était une erreur humaine, ensuite probablement un autre cas de maintenance négligente.

D'abord l'action d'un joint caoutchouc qui a causé un court-circuit, d'après le Sankei Shinbun, version locale de Fukui (29 juin) :
Court-circuit temporaire sur le réacteur 3 de la centrale de Ooi, causé par une fuite d'eau de pluie

KEPCO a annoncé le 28 juin qu'un court-circuit temporaire à la station électrique du réacteur 3 avait été causé par de l'eau de pluie qui avait fui dans l'équipement qui contrôle le système d'apport de courant de la station.
Selon KEPCO, après contrôle des 108 pièces qui gèrent le système, la compagnie en a trouvé une remplie d'eau. KEPCO pense qu'un joint caoutchouc était détérioré, permettant à l'eau de pluie de fuir dedans. La société dit qu'elle va prendre des contremesures comme le remplacement du joint.
Puis une alarme s'est déclenchée dans la salle de contrôle central sur le panneau électrique du réacteur 3, comme rapporté par KEPCO le 28 juin.
À propos de l'alarme ''Attention panne de courant dans le panneau'' qui s'est déclenchée au réacteur 3 (annonce)

Le réacteur 3 de Ooi est actuellement prêt au redémarrage. À 15h58 le 28 juin, une alarme s'est déclenchée sur le panneau électrique du réacteur 3.

L'alarme a été réinitialisée à 16h05.

L'alarme s'est déclenchée quand notre opérateur a tourné accidentellement l'interrupteur en essayant de mettre en marche l'écran du moniteur.
Il n'y a aucune panne de l'équipement.
L'incident est inclus dans les règlements de sécurité et ce n'est pas un souci comme défini par la loi et les règlements. Cela n'a rien à voir avec le travail actuellement entrepris pour le redémarrage du réacteur, et il n'y aura aucune conséquence sur le travail.
De même, il n'y a aucune fuite de radiations dans l'environnement.
C'est ce que font les règlements du gouvernement. Tant que c'est compris dans les lois et règlements mandatés par le gouvernement, ce n'est pas un problème. Personne ne sera en faute.
Mais attendez, il y a plus. Une autre alarme s'est déclenchée le 29 juin, cette fois au réacteur 4.

D'après le Jiji Tsushin (29 juin) :
NISA : alarme au réacteur 4 de Ooi, panne possible d'une pompe qui échantillonne le refroidisseur

La NISA a annoncé le 29 juin qu'une alarme s'est déclenchée sur une pompe du condenseur de vapeur. La pompe sert à échantillonner le refroidisseur pour s'assurer qu'aucune eau de mer n'y soit mélangée. La NISA et KEPCO vont démonter la pompe et chercher.

Selon la NISA, l'alarme a retenti avant 10h le 29 juin. Elle se déclenche quand il y a une trop grande pression dans la pompe. Il y a une possibilité que l'échantillon d'eau ne se soit pas écoulé correctement ou qu'il se soit bloqué.

Un gouffre géant en Suède


D’incroyables images montrent un gouffre géant en Suède qui continue de s'agrandir !

14 April, 2012

Cela ressemble à quelque chose tout droit sorti d'un film d'horreur. Un trou énorme menant à l'enfer, diront certains. Mais ce n'est pas un film. 

C'est un phénomène réel et dangereux. De nouvelles images choquantes montrent clairement que l'énorme gouffre suédois en plein accroissement. 

Le gouffre ouvert de 61 mètres de large est appelée 'Fabiangropen' (gouffre de Fabian) et se trouve dans la zone de Malmberget, il est situé à Gällivare, à 75km de Kiruna, en Suède.

Comme vous pouvez le voir sur la carte, c'est dans le nord de la Suède.



En raison de la présence de nombreux gisements, l’exploitation minière de Malmberget est réalisée à différents niveaux, à 600 m, 815 m et 1 000 m.

La compagnie minière LKAB a pris de nouvelles photos du gouffre.

Sur les photos, vous voyez la nouvelle fosse Fabian qui s’est développée au cours de la nuit du mardi 10 au mercredi 11 avril sur la largeur totale de l'ancienne cavité.

Le trou est carré et mesure 150 × 150 mètres.

C'est naturellement une très mauvaise nouvelle pour les personnes qui vivent près de ce gouffre géant et beaucoup ont peur et sont aussi irrités à cause des bruits violents.

Selon les habitants du lieu, les tremblements ici peuvent parfois durer jusqu'à 45 minutes !

L'énorme gouffre de Malmberget s’accroit. Voici une image montrant le trou géant d'en haut.
« J'ai peur, je ne veux pas être seul dans la maison quand cela arrive. C’est si fort et ça devient de plus en plus fort. C'est comme avoir un avion qui vole bas au-dessus de la maison. C'est comme le début d'une éruption volcanique, » dit Berit Hannu, qui vit très près du gouffre. 



Il y a beaucoup de maisons près de la fosse et les gens ont peur. Crédit d'image : Thorvald Burman 
 
Le gouffre Fabian vu de l'espace. Crédit d'image : Thorvald Burman

Le problème est loin d’être terminé. Le gouffre géant continue son expansion et l'avenir reste incertain.
On doit l'ajouter aux nombreux énormes gouffres similaires à travers le monde. Beaucoup d'entre eux sont apparus soudainement au grand étonnement de la population locale. C'est un problème mondial.

SOURCE
Traduit par Caralmera

La fraude de Merck, fabricant de vaccins

(Absente ce matin, ferai traductions Japon cet après-midi. Voici deux articles préparés hier soir. Bises)
Scandale révélé par Mike Adams, éditeur de NaturalNews. Qui sera surpris ? :


L'imposture du vaccin de Merck mise à jour par deux virologues de chez Merck; l’entreprise aurait publié de faux résultats sur l'efficacité du vaccin contre les oreillons pendant plus de dix ans, selon la plainte portée.

Jeudi 28 juin 2012

Aux dernières nouvelles : selon deux chercheurs de Merck, qui ont porté plainte selon le False ClaimsAct  en 2010-- plainte qui vient juste d’être ouverte- le fabricant de vaccins Merck a sciemment falsifié ses données de test du vaccin contre les oreillons, a enrichi des échantillons de sang avec des anticorps animaux, a vendu un vaccin qui a en fait développé les oreillons et des épidémies de rougeole et a arnaqué les gouvernements et les consommateurs qui ont acheté le vaccin pensant qu'il était ''efficace à 95 %''.

Selon Stephen Krahling et Joan Wlochowski, deux anciens virologues de Merck, la société Merck est impliquée dans les faits suivants:

*Merck a sciemment falsifié ses résultats de test du vaccin des oreillons pour fabriquer « un taux d'efficacité à 95 %. »•

*Pour cela, Merck a dopé le test sanguin avec des anticorps animaux afin de gonfler artificiellement l'apparition d'anticorps du système immunitaire. Tel que rapporté dans CourthouseNews.com:

Merck a ajouté des anticorps animaux à des échantillons de sang pour obtenir des résultats plus favorables, même s'il savait que le système immunitaire humain ne produirait jamais ces anticorps, et que les anticorps créaient un scénario de test de laboratoire qui « en aucune façon ne correspond, ne corrèle avec, ni représente la véritable vie... de neutralisation du virus chez les personnes vaccinées, » selon la plainte déposée.

* Merck a ensuite utilisé les résultats des tests falsifiés pour escroquer le gouvernement des États-Unis « de centaines de millions de dollars pour un vaccin qui ne fournit pas d’immunité adéquate. »

*La fraude au vaccin de Merck a effectivement contribué à une pérennisation des oreillons à travers l'Amérique, augmentant le nombre d'enfants atteints des oreillons. (eh bien, vraiment ? C'est ce que NaturalNews a signalé pendant des années... les vaccins sont effectivement formulés pour maintenir les épidémies parce que c'est formidable pour conserver le business !)

*Merck a utilisé ses fausses déclarations de pourcentage d’efficacité à 95% pour monopoliser le marché du vaccin et pour éliminer les concurrents possibles.

*La fraude du vaccin de Merck dure depuis la fin des années 1990, affirment les virologues.

*La mise à l'essai du vaccin de Merck n'a jamais été faite contre le virus naturel des oreillons « du monde réel ». Au lieu de cela les résultats des essais ont été simplement falsifiés pour obtenir le résultat désiré.

* Toute cette fraude s'est déroulée « à la connaissance, sous l’autorité et l’approbation de la haute direction de Merck. »

*Les scientifiques de Merck « ont fait un témoignage de première main sur des mises à l'essai incorrectes et la falsification de données poursuivies par Merck pour gonfler artificiellement les conclusions de l'efficacité du vaccin, » selon des documents judiciaires (voir ci-dessous).

Le Gouvernement américain choisit d'ignorer le False Claims Act de 2010 !

Plutôt que d'agir sous le False Claims act, le gouvernement des États-Unis l'a tout simplement ignoré, protégeant ainsi le monopole de marché de Merck au lieu de servir correctement la justice. Cela démontre le complot de fraude entre le gouvernement des États-Unis, les régulateurs de la FDA (Food and Drug Administration) et l'industrie des vaccins.

Chatom Primary Care poursuit Merck en justice pour monopolisation de la loi Sherman (loi qui prohibe les ententes illicites qui restreignent les échanges et le commerce, NdT), pour violation des droits, et violation des lois de protection du consommateur.

Suite à l'ouverture de cette plainte de 2010, Chatom Primary Care, en Alabama, a trouvé que ça sentait mauvais. Il y a trois jours Chatom a déposé une plainte contre Merck.

Elle allègue, entre autres choses choquantes:

[Que Merck est engagé]... depuis dix ans dans un programme pour falsifier et dénaturer la véritable efficacité de son vaccin.

Que Merck a frauduleusement fait figurer et continue de faire faussement figurer sur ses étiquettes et ailleurs que son vaccin contre les oreillons a un taux d'efficacité d'au moins 95%.

En réalité, Merck sait et a pris des mesures concrètes pour le cacher--à l'aide de tests techniques incorrects et une falsification des données des tests—que son vaccin contre les oreillons, et ce depuis au moins 1999, a une efficacité bien en dessous de 95 %.

Merck a conçu une méthodologie de test qui évaluait son vaccin par rapport à une souche moins virulente que le virus ourlien. Après que les résultats n'aient pas obtenu l'efficacité souhaitée, Merck a abandonné la méthodologie et a dissimulé les conclusions de l'étude.

.. .en incorporant l'utilisation d'anticorps animaux pour gonfler artificiellement les résultats...

.. .en détruisant la preuve des données falsifiées et ensuite en mentant à un enquêteur de la FDA...

.. .en menaçant un virologue de la division vaccin de Merck d'emprisonnement s’il signalait la fraude à la FDA...

.. .les victimes ultimes ici sont des millions d'enfants qui chaque année se font injecter un vaccin contre les oreillons qui ne leur fournit pas le niveau de protection adéquat. Et alors qu'il s'agit d'une maladie qui, selon les Centres de contrôle des maladies, était supposée être éradiquée de nos jours, l'échec du vaccin de Merck a permis à cette maladie de perdurer, avec d'importantes épidémies qui continuent de se produire.

Chatom Primary Care allègue également que le vaccin frauduleux de Merck a contribué à l'éclosion des oreillons en 2006 dans le Midwest et d'une épidémie ailleurs en 2009. Selon eux, « il subsiste un risque significatif d'une résurgence des épidémies d'oreillons... »

Cette enquête ne fait que commencer

NaturalNews vient seulement de commencer à enquêter sur cette nouvelle incroyable à propos de Merck et de l'industrie du vaccin. Nous allons nous plonger dans les documents du tribunal pour obtenir des informations supplémentaires qui peuvent être essentielles sur cette affaire, et nous avons l'intention de vous présenter cette information rapidement.

Pour la petite histoire, Merck rejette toutes ces allégations. Ça vous surprend ?


Traduit par Caralmera, merci à elle pour sa rapidité.

jeudi 28 juin 2012

Japon, 28 juin 2012


Fukushima Diary

Mère, fils et radiations


M. Suzuki, un journaliste indépendant, a pris une photo dans un parc de Fukushima.



''J'ai pris cette photo avec des larmes plein les yeux. Un garçon fait des bulles de savon, sa mère semble heureuse aussi, mais le taux de radiations est supérieur à 0,7 microsievert/h. (Parc du mémorial du 21ème siècle, à 58 km de Fukushima)


Le système de refroidissement de la piscine du réacteur 2 est arrêté


Depuis 14h01 le 27 juin, le système de refroidissement de la piscine a été arrêté.

Ils ont confirmé à 14h22 par la web caméra du bâtiment anti-sismique que la pompe de refroidissement du système A s'est stoppée automatiquement.

La température de l'eau était de 22,9°C, elle devrait augmenter de 0,24°C/heure selon TEPCO.
TEPCO déclare confirmer qu'il n'y a aucune fuite à 14h40 et que la température de l'eau est sous contrôle.

Ce que Cassandre donnait en lien hier soir (sur Romandie News), Iori nous l'explique ici :


Le dosimètre du réacteur 1 a indiqué 10,3 Sieverts/h et a grimpé jusqu'à 1.000.000 de Sieverts/h jusqu'à être hors d'usage

Les données détaillées de l'opération endoscope ont été publiées.
Le dosimètre a indiqué 10,3 Sv/h près de la surface de l'eau, ce qui est dix fois plus élevé que le niveau mesuré dans le soubassement des réacteurs 2 et 3.
Pourtant, en mettant le dosimètre plus bas qu'à 2 mètres, il a indiqué entre 100.000 et 1.000.000 de Sv/h et il n'a pas indiqué de diminution même en le remontant. TEPCO déclare que le dosimètre est hors d'usage.
L'eau n'était transparente que jusqu'à 60 cm. Les tuyaux sont très rouillés à cause de l'eau de mer.
Dans le cas présent, la dose totale d'un ouvrier en nucléaire atteint les 50 mSv de la limite annuelle en 20 secondes, commence à avoir des symptômes aigus de radiations, comme des nausées, en 6 minutes, et meurt en une heure.

L'ambassadeur américain au Japon à Fukushima : ''La présence de citoyens américains à Fukushima montrera au monde que Fukushima est sans danger''

M. John Roos, ambassadeur américain au Japon, est en visite à Fukushima avec les responsables de 30 sociétés américaines spécialisées dans la décontamination, il promet une entière coopération dans l'effort de Fukushima de faire revenir les habitants chez eux dans les zones contaminées par les matériaux radioactifs de la centrale.

Il a aussi dit un mot sur le fait que la présence de citoyens américains, travaillant sur des projets de décontamination à Fukushima, sera bénéfique car cela montrera au monde que Fukushima est aujourd'hui sans danger.

Ce fut lui qui avait recommandé aux résidents américains au Japon de s'éloigner dans un rayon de 80 km de la centrale, juste après le début de l'accident du 11 mars. Mais aujourd'hui, les hommes d'affaire américains peuvent y être présents en toute sécurité. Après tout, les collégiens et lycéens américains sont déjà allés à Fukushima, dans le cadre d'échanges culturels et de nettoyages bénévoles.

Donc, bien sûr, c'est sans danger pour des adultes...

D'après le Fukushima Minpo (28 juin)

L'ambassadeur américain au Japon, John Roos, promet au gouverneur Sato de Fukushima que les US vont coopérer sous tous les aspects des travaux de décontamination

L'ambassadeur a rencontré le gouverneur de Fukushima Yuhei Sato le 27 juin au bureau de la préfecture de Fukushima et lui a dit que les US allaient coopérer dans tous les aspects des travaux de décontamination à l'aide de technologies américaines. Les responsables de 30 sociétés américaines en décontamination accompagnaient l'ambassadeur.

L'ambassadeur a dit, ''Les US possèdent des technologies de pointe en décontamination et peuvent se révéler un bon partenaire pour résoudre les problèmes auxquels fait face Fukushima. Tous ces gens ici [en parlant sûrement des hommes d'affaires qui l'accompagnent] pensent aussi à ce qu'ils peuvent faire pour aider Fukushima.'' Il a dit aussi, ''Avec la présence de citoyens américains à Fukushima, nous pouvons démontrer au monde entier que c'est sans danger.''
Le gouverneur Sato a remercié l'ambassadeur pour l'aide américaine après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 et dit ''La décontamination est une immense tâche pour procéder au retour des habitants chez eux. J'espère que la visite à Fukushima cette fois-ci améliorera vos technologies [de décontamination].''

Le groupe a été mis au courant du progrès dans le travail de décontamination de la préfecture par les officiels du gouvernement préfectoral et du gouvernement de Fukushima. Ils ont ensuite visité les sites de décontamination des districts de Nankodai et Onami à Fukushima et Date.

L'ambassadeur Roos a visité Fukushima en janvier dernier et passé plus d'une heure à parler avec les habitants d'Okuma-machi dans leurs logements temporaires d'Iwaki. C'est beaucoup plus que ce que les hommes politiques du gouvernement japonais ont fait.

mercredi 27 juin 2012

Éclosion florale

Les vallées sèches de l'Antarctique


Incroyables paysages extraterrestres sur Terre 

Dry Valley (Vallée Sèche), Antarctique

24 Juin 2012

MessageToEagle.com - L’Antarctique n'est pas entièrement recouvert de glace. Il existe quelques endroits froids et secs.

Les vallées sèches de l'Antarctique sont remarquables à plusieurs égards.

Un voyage à travers cette étrange paysage révèle des sculptures rocheuses incroyables.

Curieusement, l'une d'entre elles est très semblable aux statues de l'île de Pâques !

Les conditions ici sont semblables à celles sur Mars, raison pour laquelle la NASA y a testé la mission Viking.





Dry Valley, Antarctique - crédit Image : Peter West, National Science Foundation



Les vallées sèches les plus importantes incluent celles de Taylor, Wright, McKelvey, Balham, Victoria et Barwick. Plus au sud le long de la côte de McMurdo il y a quelques vallées similaires plus petites.


Nuages lenticulaires survolant le volcan du mont Erebus - photo de la US Coast Guard



Dry Valley de McMurdo, Antarctique. C'est dans la vallée de Victoria, à l'ouest du lac Vida. Les modèles polygonaux de glace sont formés comme si le remplissage des fissures dans le sol avait été produit par le cycle gel-dégel. Les vallées sèches de McMurdo sont une région sèche et relativement libres de glace en Antarctique. Le maintien de vallées libres de glace se fait principalement par des barrières de roche naturelle qui réduit l'afflux du glacier et par un manque de neige. Crédit : Photo de George Steinmetz / Science photo Library


Il n'est pas exact de dire que ces vallées sont totalement libres de glace, parce que dans certaines régions il n’y en a effectivement pas beaucoup, mais un peu quand même. Pourtant, il n'y a presque aucune chute de neige dans ces vallées. 


Lac Vanda dans la vallée de Wright, avec de l'eau extrêmement salée sous une épaisse couche d'une glace incroyablement claire.


Les lacs des vallées sèches sont fascinants de même que les ventifacts (littéralement ''fait par le vent'', NdT), formations géologiques dispersées façonnées par le vent.


Une sculpture de roche dans la vallée sèche. Crédit d'image : George Steinmetz


 
Comparez l'image ci-dessus avec une statue de l'île de Pâques ci-dessous. 










Autres ventifacts dans la Dry Valley
 

Crédit d'image : Kristan Hutchison
 
Le créateur de ces formations remarquables a été le vent.

«Au cours des milliards d'années de transport de sable, ce dernier abrase et polit les surfaces », a dit Jack Gillies, un géomorphologiste de l'Institut de Recherche sur le désert qui travaille dans les vallées. C'est un enregistrement de dessins historiques faits par le vent. Le sel pénètre dans les petites espaces poreux et finalement les cristaux grossissent. C'est un effritement mécanique et le sable poussé par le vent ajoute sa contribution au processus de modelage. »

On peut trouver aussi des ventifacts dans le Sahara, dans le Mojave et d'autres déserts.

SOURCE

Traduit par Caralmera

À mes lecteurs bretons...

Bretons comme moi et plus spécialement pour Jérome qui m'a fait rire avec son commentaire.

La Bretagne redeviendrait-elle le pays traditionnellement pluvieux de jadis ?


Japon, 27 juin 2012

La suite sur les problèmes du parc de Tokyo par Ultraman :


Le gouvernement métropolitain de Tokyo a-t-il ''créé'' les points chauds du parc de Mizumoto ?

Cela y fait penser, si le tweet de Mme Ayako Ishikawa, qui est à la tête du groupe de citoyens ''Protégeons les enfants à Koto-ku'', est exact. Elle a tweeté :

Concernant les points chauds du parc Mizumoto, nous avons demandé au bureau métropolitain de l'environnement et de la construction pourquoi les niveaux de radiations à 1 mètre du sol dépassaient 1 microsievert/h. Voici un cas de mauvaise gestion d'un lieu. Ils ont mis en tas la boue provenant des fossés après les avoir curés, ce qui a donné ces fortes radiations.
Selon Mme Ishikawa, il semble qu'on enlève régulièrement la boue des fossés du parc comme mesure d'entretien du parc et qu'on déverse cette boue sur le sol à côté, la plupart du temps sur les arbustes et sous les arbres. C'est fait pour empêcher une inondation du parking en cas de fortes pluies par obstruction des fossés.
Si c'est le cas, le gouvernement métropolitain de Tokyo a répandu la contamination et créé de nouveaux points chauds dans le parc.
Soit il n'est pas venu à l'idée des gestionnaires du parc que la boue des fossés d'un parc situé dans une zone à fortes radiations de Tokyo pouvait être très radioactive après 15 mois de concentration des matériaux radioactifs, soit ils le savaient mais l'ont censuré et continué leur routine d'avant Fukushima, car le point de vue du gouvernement a toujours été qu'il n'y a pas de contamination radioactive à Tokyo au point de s'en inquiéter et de faire quoi que ce soit.
Le bureau de la construction de Tokyo a publié le résultat de leur contrôle du 25 juin. Il montre que les taux de radiations aux endroits où le parc a déversé les boues des fossés sont entre 0,98 et 1,22 microsieverts/h à 1 mètre du sol. Les zones juste en dehors, qui sont maintenant barrées, ont des niveaux plutôt élevés, entre 0,24 et 0,55 microsieverts/h, également à 1 mètre du sol. Le niveau général du parc est déclaré dans le rapport à 0,16 microsievert/h à 1 mètre du sol.
La radioactivité (en bec) pourrait être très élevée si le niveau de radiations à 1 mètre du sol dépasse 1 microsievert/h. Il est très probable qu'il dépassera facilement la norme des 8000 becquerels/kg (césium radioactif) déterminée par le ministère de l'environnement comme ''sans danger'' pour un dépôt régulier dans une décharge. Je me demande s'ils testent la radioactivité.

Le Japon va augmenter les impôts sur les ventes de 5 à 8 % (ensuite de 10%) dans un effort de ''booster l'économie''

C'est ce qu'on dit les politiciens de l'administration Noda. Cela a-t-il un sens ? Je ne le pense pas. Mais tout ce qu'a fait le Japon, surtout après le 11 mars 2011, n'a beaucoup de sens.
Leur raisonnement est que les gens augmenteront leurs achats de manière importante avant que l'augmentation entre en vigueur en 2014, boostant donc l'économie.
Il n'y a pas que le parti démocrate (parti dominant) mais aussi le parti libéral démocrate (qui n'a rien de libéral ni de démocrate) et le parti du Komei qui ont voté en faveur de l'élévation des taxes sur les ventes. Environ 50 politiciens du DPJ, la plupart s'alignant sur Ichiro Ozawa, ont voté non.
La raison ostensible donné aux japonais pour cette augmentation d'impôt est de rembourser les frais croissants pour le bien-être et les avantages médicaux des anciens dans le cadre de la réforme du système de santé et des impôts. Mais il n'y a que de vagues mots de ''réforme'' et de bénéfice pour les anciens qui seraient diminués plus tard. Il n'y aucune diminution correspondante des impôts sur le revenu et il n'y a aucune exception (comme sur les produits alimentaires). En fait, l'impôt sur le revenu sera augmenté pendant les 25 prochaines années pour financer la grande reprise après le séisme et le tsunami.
Les grosses sociétés, surtout les grands exportateurs, sont très contentes avec l'augmentation des taxes sur les ventes. Cela ne les dérangera pas, car ils continueront à toucher des refinancements d'impôts pour les ventes à l'étranger si les produits sont fabriqués au Japon.

[...]


***************************************************

Enenews
Des hackers ciblent le site web du gouvernement japonais
(Kyodo News) - Des sites web du gouvernement japonais ont été pris pour cible par des hackers. Un groupe international de hackers, Anonymous, vient de menacer d'attaquer les sites officiels.
Le ministre des finances dit qu'il va fermer mardi une partie du site après que son contenu ait été trafiqué.
La page modifiée montrait une photo d'une manifestation à l'étranger et un message en surimposition d'opposition au redémarrage d'une centrale nucléaire au Japon. Une déclaration des Anonymous est apparue aussi sur le site.
Les utilisateurs d'internet ont eu des difficultés à accéder aux sites du principal parti démocrate japonais et au parti libéral.
Le groupe de hackers avait publié lundi une déclaration pour protester contre la nouvelle loi de protection sur le copyright et menacé d'attaquer les sites du gouvernement.
La loi appelle à des pénalités pour ceux qui en connaissance de cause ont téléchargé de la musique ou des films piratés. Ceux qui violent la loi encourent jusqu'à 2 ans de prison.
 
Extrait d'entretien avec le président de TEPCO, Katsumata :

Question: Avez-vous prévu des contre-mesures si la crise empire ?
Réponse : C'est une question légale difficile pour la société de demander à son équipe de rester à la centrale alors qu'ils pourraient tous mourir. Nous ne pouvons leur donner un ordre qui pourrait conduire à leur mort si la situation s'aggrave, et il n'y a aucune législation qui gère une telle situation.

mardi 26 juin 2012

L'endroit le plus chaud sur Terre


Extrêmes terrestres : où se trouve l'endroit le plus chaud de la planète ?

6 Juin 2012

MessageToEagle.com – Il existe de nombreux endroits extrêmes sur notre magnifique planète.

Parmi eux se trouve l'endroit le plus chaud sur Terre. Mais où est-il exactement ?

Répondre à cette question n'est pas aussi aisé qu'il ne le semble.

Cette question est en fait toujours largement débattue parce que la manière dont la température est mesurée joue un rôle important quand les scientifiques tentent de décider que tel endroit est plus chaud qu'un autre.

Pas mal de gens pensent que l'endroit le plus chaud est en Libye à Al Azizyah, avec une température enregistrée de 57,8°C.

Dans la Vallée de la Mort en Californie, une température de 56,7°C en 1913 fait de cet autre endroit un point chaud de cette planète.

Mais il y a aussi d'autres endroits où la température peut être extrême.

Nous pouvons prendre par exemple Lut, un immense désert situé dans la région orientale de l'Iran. C'est un endroit curieux mais extrêmement inhospitalier où très peu, si ce n'est aucun organisme, ne peut survivre. À une seule occasion le satellite Aqua de la NASA a enregistré des températures de surface de 71°C !
Le désert du Lut en Iran
En 2004, l'écologiste Steve Running visitait le Flaming Mountain, une crête de grès rouge foncé au bord du désert de Taklimakan et de la chaîne de montagnes du Tian Shan.

On dit qu'à la surface de la montagne les températures atteignent entre 50 et 80°C en été, et un centre touristique proche a marqué l'endroit avec un immense thermomètre doré. C'est l'endroit le plus chaud de Chine, si ce n'est du monde, ou c'est ce que disent les traditions locales.

Et c'est cela qui a amené Running à penser : où se trouve exactement l'endroit le plus chaud sur Terre ? Avec des confrères de l'université du Montana, il a fait des recherches et découvert que l'endroit le plus chaud au monde change, bien que les conditions ne changent pas. Penser à des terres sèches, rocheuses et de couleur rouge.

En juillet 1913, des observateurs de Furnace Creek (la crique du fourneau), dans la Vallée de la Mort californienne ont vu le thermomètre atteindre 56,7°C et déclaré que c'était la température la plus chaude jamais enregistrée sur Terre. Mais juste neuf ans après, le 13 septembre 1922, une station météo de El Azizia en Libye a enregistré une température de 58°C.

Les mesures faites par MODIS (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) installé sur un satellite de la NASA entre 2003 et 2005 témoignent que la surface sur terre la plus chaude est située dans le désert de Lut, où les températures de surface atteignent 70,7°C.

''Pourtant la plupart des endroits qui se dénomment eux-mêmes les plus chauds sur Terre ne sont pas de sérieux concurrents,'' dit Running. La raison vient en partie de l'emplacement des mesures. Mais il faut voir aussi comment on mesure les températures.

''L'organisation météorologique mondiale possède approximativement 11.119 stations de surface qui collectent les observations des températures de surface'', note David Mildrexler, également de l'université du Montana. ''Comparée aux 144,68 millions de km² de la superficie terrestre, cela fait une station tous les 13.012 km².''

''Des déserts aussi chauds que celui du Sahara, de Gobi, du Sonoran et du Lut sont rudes sur le plan climatique et si isolés que leur accès pour des mesures de routine et la maintenance de station météo est irréalisable,'' ajoute-t-il. ''La majorité des endroits surchauffés de la Terre ne sont tout simplement pas mesurés directement par des instruments au sol.''

C'est là que les satellites entrent en jeu et c'est ce qu'il faut garder à l'esprit quand on parle des endroits les plus chauds.

Pour l'instant, le désert du Lut avec ses incroyables 71°C, reste l'endroit le plus chaud de la Terre.

SOURCE

Traduit par Hélios


Georges est mort de solitude

La mort de "Georges" la tortue, unique survivant et symbole des Galapagos





QUITO - La mort de "Georges le Solitaire", une tortue géante centenaire, marque la fin de son espèce sur l'archipel équatorien des Galapagos, mais aussi un symbole de la lutte pour la reproduction de cet animal, après trois décennies d'efforts menés en vain par des scientifiques.

L'unique survivant de l'espèce "Geochelone Abigdoni", découvert il y a 30 ans sur une des îles de cette réserve naturelle isolée dans l'océan Pacifique, a poussé son dernier soupir dimanche.

"Son état de santé était bon (...) Rien ne présageait une telle chose", a confié, inconsolable, Washington Tapia, un biologiste du parc national des Galapagos, dans un entretien à l'AFP.

Les causes officielles du décès de la tortue, dont l'âge était estimé à plus de 100 ans - elles peuvent vivre jusqu'à 180 ans - demeurent pour l'instant inconnues.

Le scientifique, qui a étudié "Georges" pendant des dizaines d'années dans ce paradis naturel décrit un "animal spécial, complexe dans son comportement". Seule l'autopsie, qui doit être réalisée cette semaine, lèvera peut-être aussi le mystère sur son âge précis, estimé à un petit siècle.

Seule certitude, il était le dernier représentant de son espèce. "C'est l'extinction totale d'une espèce de plus sur la planète et un message aux êtres humains: ne pas être responsable de ses actions peut avoir des conséquences fatales", a commenté le biologiste.

Comment expliquer la disparition de ces tortues ? Selon les experts, ses principaux prédateurs n'étaient autres que les pirates qui écumaient la région durant les XVIIIe et XIXe siècles et en avaient fait l'un de leurs mets de choix.

Après la découverte de "Georges", les scientifiques ont recherché un autre représentant de l'espèce, non seulement dans les Galapagos, mais aussi dans les parcs zoologiques du monde. Sans succès.

En 2008, les chercheurs ont pensé avoir trouvé la solution en repérant dans une île volcanique voisine des tortues femelles génétiquement proches. Mais après 15 ans de cohabitation, les tentatives de reproduction échouent invariablement, même à travers l'insémination artificielle.

"Nous ne savons pas avec exactitude les raisons pour lesquelles le +Solitaire+ n'a pas pu être fécondé", confesse M. Tapia.

Ultime hommage, "Georges" fera son entrée dans le Livre Guinness des records et sera embaumé.

Les tortues géantes, dont le poids peut atteindre près d'une demi-tonne et mesurer plus de 1,80 mètre, sont célèbres pour avoir inspiré la théorie de l'évolution des espèces du naturaliste britannique Charles Darwin.
Classées au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco depuis trois décennies, les îles Galapagos, situées à 1.000 kilomètres au large de l'Equateur, en abritent entre 30.000 et 40.000, représentant une dizaine d'espèce. Celle de "Georges" est la quatrième à avoir définitivement disparu.

Ironie de la situation ou petite touche d'espoir, son décès survient alors qu'une étude de l'Université américaine de Yale a annoncé en janvier dernier la découverte d'une espèce de tortues des Galapagos, la "Chelonoidis elephantopus", qu'on croyait éteinte depuis 150 ans.

SOURCE

Japon, 26 juin 2012 (suite)

Ultraman a ajouté un article à 0h40 chez lui (Californie), je le trouve important, dans la mesure où l'accident de Fukushima est loin d'être terminé et qu'en plus il faut aussi se faire du souci pour la centrale de Ooi, non seulement parce qu'elle va de nouveau être mise en service, mais qu'elle se situe sur des failles actives (comme sûrement la plupart des centrales japonaises) et c'est 5 jours avant le redémarrage que la NISA se réveille pour ce problème.



KEPCO n'arrive pas à trouver des photos de la faille à la centrale de Ooi, mais la NISA dit 'Pas de problème'

Nous sommes supposés les croire sur paroles, que la faille n'est pas active et que la centrale est sûre.
Le Fukui Shinbun rapporte que KEPCO, l'exploitant de Ooi, n'arrive pas à trouver de photos de la zone d'écrasement qui s'étend à travers l'enceinte de la centrale, entre les bâtiments des réacteurs 2 et 3.
Deux chercheurs d'université ont déclaré publiquement que la zone d'écrasement pourrait être des failles actives ou qu'elle pourrait être activée par les failles actives proches.
D'après le Fukui Shinbun (26 juin) :

KEPCO n'a pas présenté les photos des failles de la centrale de Ooi malgré la demande de la NISA

Il a été mis en évidence par des chercheurs qu'une zone d'écrasement de la centrale de Ooi pourrait causer le glissement de la surface du sol lors de mouvements de failles actives. La centrale est en cours de préparation pour son redémarrage. La NISA a révélé le 25 juin que les photos de la zone d'écrasement qu'elle avait demandé à KEPCO ne lui avaient pas été remises.

Selon la NISA, la demande n'était pas obligatoire sur le plan légal. KEPCO dit ''Nous cherchons les photos mais nous n'arrivons pas à les trouver.'' La NISA dit que la demande des photos fait partie de la liste officielle d'informations et l'agence n'a pas changé d'opinion sur le fait que la zone d'écrasement de la centrale n'est pas active.

La NISA a révélé cette information durant la réunion avec des groupes de citoyens qui s'est tenue dans le bâtiment officiel des membres de la Maison des Conseillers.

La NISA a commencé une collecte d'informations après que le Pr Mitsuhisa Watanabe de l'université de Tokyo (géomorphologie tectonique) a souligné en début de mois le danger d'une bascule de la zone d'écrasement. L'agence a demandé le plan d'arpentage original attaché au dossier soumis par KEPCO en 1985 au gouvernement national pour la construction des réacteurs 3 et 4 de la centrale de Ooi, et les photos de la zone d'écrasement. La NISA a dit que KEPCO n'avait présenté que le plan d'arpentage.
La NISA a dit aussi qu'elle avait réquisitionné officieusement 6 commissaires experts de l'agence qui s'y connaissaient en failles actives et certains d'entre eux étaient d'avis qu'un contrôle du terrain devrait être pratiqué.

J'ai le sentiment que KEPCO cherche partout les photos, dans tous les endroits où ils savent de manière certaine qu'elles ne sont pas.
La centrale est prévue de redémarrer le 1er juillet.

Japon, 26 juin 2012

J'ai traduit d'abord un article d'Ultraman qu'il avait posté tard hier et que je n'avais pas eu le temps de traduire.


Des alarmes ont retenti 26 fois sur la ligne de transmission du système de contrôle de la centrale de Ooi (article du 25 juin)

La NISA, toujours la seule et unique agence de régulation des centrales nucléaires japonaises, a révélé le fait pendant la conférence de presse du 24 juin. KEPCO dit que cela arrive tout le temps, il n'y a pas à s'inquiéter.


Et aussi la fameuse phrase, ''Cela n'aura aucun effet'', à propos du redémarrage.

Sankei Shinbun (24 juin) a rapporté :
L'alarme a retenti 26 fois sur la ligne de transmission du courant vers la centrale de Ooi

Les alarmes ont retenti 26 fois au total, à deux installations de contrôle pour les lignes de transmission du courant entre la centrale de Ooi de KEPCO et les installations de transmission de Kyoto, depuis minuit le 23 juin jusqu'au matin du 24. KEPCO et la NISA ont annoncé l'incident à la conférence de presse du 24.

Selon KEPCO, des alarmes se sont aussi déclenchées 32 fois à 5 installations de transmission au sud de Fukui et les préfectures du nord de Kyoto entre la centrale de Takahama et les installations de transmission, en raison d'une atmosphère instable.
Ce n'est pas moins de 58 alarmes qui ont retenti entre 18h41 le 23 et 8h12 le 24. Il n'existe pas de vrai problèmes sur les installations de transmission elles-mêmes et il est dit que les alarmes sont dues au fait que les signaux de contrôle sans fil ont été coupés par les perturbations atmosphèriques.

KEPCO a expliqué que c'était ''un phénomène qui arrive souvent, en raison des conditions météo'', et dit qu'il n'y aurait aucun effet sur le travail préparatoire du redémarrage de la centrale.

Il est possible que de tels incidents soient très courants et très mineurs et ne soient habituellement pas rapportés du tout. Mais aujourd'hui que la NISA et les compagnies d'électricité japonaises ont perdu toute crédibilité, chaque compte-rendu d'incident est immédiatement élevé au rang d'un possible problème majeur dans l'esprit du public. Quand KEPCO dit qu'il n'y aura aucun effet, les gens entendent simplement un écho de Yukio Edano en mars 2011.
Ces alarmes sont reliées à des relais téléphoniques et utilisent des micro-ondes pour communiquer. En raison du mauvais temps des 23 et 24, les perturbations atmosphériques ont causé le phénomène nommé ''fading''.

Le réacteur 3 de la centrale de Ooi va redémarrer le 1er juillet
Peu importent les alarmes.
D'après le Yomiuri Shinbun (25 juin) :

KEPCO va démarrer le réacteur 3 de Ooi le 1er juillet

KEPCO a révélé que la compagnie espère maintenant démarrer le réacteur 3 le 1er juillet, pour lequel la compagnie a travaillé.

Jusqu'ici KEPCO a laissé entendre que la date de démarrage du réacteur se situerait entre le 1er et le 3 juillet. Le nettoyage des canalisations pour le système secondaire de refroidissement devrait être terminé le 26 juin, ce qui confirme la date du redémarrage.

Selon KEPCO, les barres de contrôle seront enlevées le 1er juillet.

En passant, quelqu'un a tweeté le 23 juin qu'il avait appelé le Yomiuri Shinbun et demandé pourquoi le journal n'avait pas fait de reportage sur la manifestation du 22 juin devant la résidence du PM au centre de Tokyo. La réponse présumée du journal a été, ''Ces gens faisaient ce qui est contre nos principes et positions, nous avons donc pris la décision de ne pas parler de la manifestation. Ils faisaient ce que nous ne pouvions approuver.''
Si ceci est vrai, le Yomiuri ne fait pas semblant et c'est bien. Les gens peuvent maintenant jeter par-dessus bord l'idée que le Yomiuri est dans le business du reportage d'informations.

Voyons ce que le Yomiuri rapporte aujourd'hui qui doit satisfaire leurs principes et positions et qu'ils approuvent fortement. D'après leurs gros titres en ligne :

La loi de réforme sur la sécurité sociale et la taxation intégrées est passée au comité spécial de la Chambre Basse

Jour de confrontation : le premier ministre a un regard angoissé, M. Ozawa est plein d'enthousiasme

10 membres du bureau de l'éducation d'Osaka ont des tatouages, y compris un enseignant

Le journal apprécie donc une soi-disante réforme qui va détruire ce qui reste de la classe moyenne et punir les pauvres et les gens âgés. Il aime aussi les éducateurs tatoués d'Osaka.

Japon radioactif : le gouvernement métropolitain de Tokyo est finalement d'accord pour ''décontaminer'' le parc Mizumoto

Pourquoi aujourd'hui, 15 mois après le début de l'accident ? Parce que le gouvernement métropolitain de Tokyo avec le gouverneur Ishihara est obligé de le faire parce que 9 endroits du parc a dépassé leur norme très laxiste de décontamination.

Quelle est cette norme laxiste ? Ils décontamineront uniquement si le niveau de radiations de l'air à 1 mètre du sol à un endroit précis dépasse les niveaux de radiations aériens de la zone environnante de plus de 1 microsievert/heure.

Dès le 12 juin, le gouvernement métropolitain a émis un communiqué disant qu'ils ne décontamineront pas les endroits du parc Mizumoto précisément à cause de la norme sus-mentionnée. Leur communiqué de presse du 12 juin dit (mon résumé) :
  • Le parti communiste japonais de l'assemblée du gouvernement métropolitain de Tokyo a annoncé le résultat de leur mesure du parc le 11 juin et un endroit est supposé mesurer 1,10 microsievert/h.
  • Le parti communiste a notifié le ministère de l'éducation, et le ministère a demandé une enquête, y compris le relevé des radiations dans la zone environnante.
  • Ce fut donc fait ainsi, à l'aide d'un dosimètre à scintillation. Nous avons envoyé quelqu'un du bureau de l'environnement dans la soirée. Le résultat a été de 0,99 microsievert/h à 1 mètre du sol et les zones autour donnaient 0,18 microsievert/h. C'est donc en-dessous de la norme pour la décontamination mise en place par le ministère, qui spécifie que la radiation aérienne dépasse de plus d'1 microsievert/h la zone environnante.
  • Notre conclusion est donc qu'il n'y a pas besoin de décontaminer.

Peu importe que Goshi Hosono ait établi une norme de décontamination à 0,23 microsievert/h pour les radiations aériennes. Tokyo reste fidèle au ministère de l'éducation. En insistant sur la norme du ministère de l'éducation, le gouvernement de Ishihara peut vouloir espérer éviter le travail de décontamination de leur ville, qui est en passant l'une des finalistes pour la sélection des villes hôtes pour les JO de 2020.

Mais le 25 juin, le gouvernement métropolitain a dû mesurer de nouveau le parc après que des citoyens armés de dosimètres les aient à nouveau alerté, selon ANN News. Aujourd'hui, ils admettent avec réticence que pour une raison inconnue les niveaux de radiations de 9 endroits du parc dépassent de plus de 1 microsievert/h les zones environnantes, avec le plus élevé à 1,22 microsievert/h.
Cela devrait être la mesure de radiations de l'air la plus élevée de Tokyo, à 1 mètre. Avant l'accident de Fukushima, jusqu'à 3h59 le 15 mars 2011, la mesure officielle des radiations était de 0,0384 microsievert/h.

La TV de Tokyo métropolitain (Tokyo MX) donne un reportage détaillé, malgré tout. Selon Tokyo MX, les endroits étaient exactement où le parti communiste japonais les avait signalés le 11 juin, mais le 25 juin la mesure avait été faite par le bureau de la construction du gouvernement métropolitain de Tokyo.

(Reportage très laxiste de TV Asahi. Pas surprenant.)
***********************************************
Fukushima Diary
En direct : TEPCO enlève la partie supérieure du réacteur 4 (l'article est daté du 25 juin, mais Iori est au Canada)

Le réacteur 4 traverse la partie difficile de la construction. Ils enlèvent apparemment le sommet du bâtiment du réacteur.
Il n'y a pas eu d'annonce à ce sujet auparavant.
Je recommande aux habitants de Tokyo de porter un masque. Le vent souffle vers Tokyo.
On ne peut rien voir sur la webcam de TEPCO