Bistro Bar Blog

jeudi 31 mai 2012

Vos récipients de cuisine sont-ils en train de vous tuer ?

(NaturalNews) Notre santé est grandement influencée par la nourriture que nous mangeons et la façon dont nous la cuisons. La densité en nutriments peut être facilement endommagée par la sur cuisson de nos aliments mélangés à des produits chimiques et à des métaux lourds qui s’infiltrent dans nos récipients. Les métaux lourds provenant des articles culinaires modifient les goûts et les enzymes et finalement se retrouvent dans le corps. Vous pouvez acheter les meilleurs aliments biologiques et par inadvertance les transformer en poison en les cuisinant mal.

Certains ustensiles de cuisine  sont mieux que d'autres, et certains sont tout simplement toxiques.

Les récipients en téflon sont probablement les pires de tous. Johns Hopkins Medical Center, dit que l'APFO chimique utilisé dans la fabrication du téflon, se trouve maintenant dans la circulation sanguine de presque tout le monde aux États-Unis. Les premières études suggèrent que les niveaux élevés d'APFO dans le sang humain sont liés au cancer, au taux élevé de cholestérol, aux maladies de la thyroïde et à la réduction de la fertilité. Les surfaces en téflon se brisent et finissent dans votre nourriture et lorsqu'il est chauffé à des températures élevées, il émet des vapeurs qui causent des symptômes ressemblant à la grippe chez les humains (AKA : fièvre de polymère) et peuvent être mortelles pour les oiseaux. Les fabricants doivent d'éliminer l'APFO de tous les produits de cuisson ici l'an 2015.
Les récipients en aluminium sont à utiliser le plus couramment, mais peuvent être très toxiques lorsque ce métal lourd est absorbé par tous les aliments. L'aluminium libéré dans les aliments pendant la cuisson se retrouve dans votre corps. Un excès en aluminium a été associé aux cancers hormonaux et à la Maladie d'Alzheimer.
Les casseroles en cuivre sont le choix de beaucoup de gens parce qu’elles conduisent si bien la chaleur. Les casseroles en cuivre libèrent le cuivre dans les aliments et généralement ont aussi un revêtement en nickel, qui est un autre métal lourd toxique et peut être très allergisant.
Les récipients en fonte sont très durables, mais le fer se diffuse constamment dans la nourriture, et en changeant les enzymes. Le fer peut atteindre des concentrations toxiques dans le corps avec une utilisation régulière et devient un pro-oxydant qui provoque le stress, l'oxydation et éventuellement une maladie.
Les récipients en céramique, émail et verre  sont fabriqués avec du plomb. Le plomb leur donne cette  uniformité de couleur et cette résistance au choc. Le niveau de plomb dans chaque produit est défini par le fabricant. Ne jamais cuisiner avec quoi que ce soit marqué « pour décoration uniquement ».
Les ustensiles de cuisine en acier inoxydable sont constitués d'un alliage métallique composé principalement de fer et de chrome avec différents pourcentages de molybdène, de nickel, de titane, de cuivre et de vanadium. Mais même un acier inoxydable permet aux autres métaux de s’infiltrer dans les aliments. Les principaux éléments en acier inoxydable qui ont des effets négatifs sur notre santé sont le nickel, le chrome et le fer.
Les ustensiles en titane semblent poser moins de risques pour la santé et ne réagissent pas avec la nourriture pendant la cuisson. Une partie d'un bon plan de prévention du cancer est de jeter tous les autres et d'acheter des ustensiles en titane de haute qualité. Les ustensiles de cuisine haut de gamme en titane sont plus chers mais des ustensiles de qualité inférieure coûteront en réalité plus au fil du temps.

Tout n’est pas du aux ustensiles de cuisine

Une chose que nous devrions tous éviter est de cuisiner à de  hautes températures. Plus sont les températures sont hautes, plus nous dévastons les nutriments de la nourriture et compromettons l'intégrité et la sécurité du récipient. Les amines Hétérocycliques (HCAs) sont des enceintes créées dans les viandes et autres nourritures cuites à de hautes températures qui peuvent booster le risque de cancer pancréatique de 60% et augmenter le risque de cancer de l'estomac, du colon et du sein.

Inversement, quelques antioxydants sont activés en cuisinant. Cela inclut le lycopène dans les tomates et le bêtacarotène dans les carottes et les patates. Les chercheurs ont constaté que vous multipliez vraiment le pouvoir antioxydant de vos carottes trois fois en les faisant cuire- avec les pelures  et tout -  et ensuite en les réduisant en purée ce qui libère le combiné luttant contre le cancer.

Pour manger sainement, trouvez des ustensiles en titane de qualité et apprenez à faire cuire la nourriture au-dessous de 200 degrés pour préserver les aliments et recevoir ce qu'il y a de meilleur dans  votre nourriture.


Traduction par Caralmera

29 commentaires:

  1. une poêle en céramique (labellisée)..
    c'est pas le top ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La céramique serait aujourd'hui le moins mauvais choix des antiadhésives . Mais attention les marques moins chère ne résistent qu'a 120 cycles d'usage et nettoyage (après tout "colle" même les matières grasses et le nettoyage devient impossible ! ! ! ! En changer tous les 4 mois n'est pas une bonne affaire !
      Il en existe en B-CERAMIK qui perdent un peu de leur propriétés au cour de la première année mais restent nettoyables . Voir le catalogue TOM-PRESS ... http://www.tompress.com/A-10000912-poele-ceramique-24-cm.aspx

      Supprimer
    2. premiere parie
      Le verre, la terre, le fer et la fonte: les meilleurs alliés pour une cuisine saine
      ion

      En cuisine, pour protéger notre santé, il ne suffit pas de sélectionner des aliments sains. Il faut également faire le trie dans nos batteries de cuisines, car certaines sont confectionnées dans des matériaux qui peuvent être extrêmement nocifs pour la santé. Il est difficile de les éliminer complètement de notre quotidien tellement ils sont omniprésents mais essayons tout de même d'en limiter leur utilisation, surtout pour les enfants dans lesquels la concentration de produits toxiques est plus dense. Petit tour d’horizon.


      Le verre et la céramique (poterie) : le top!

      Les contenants de cuisson en verre sont sans danger s’ils sont transparents, c’est-à-dire sans pigment. C'est certainement la meilleure option pour les plats au four. S’il est coloré, sachez que les peintures utilisées peuvent être dangereuses. Il en est de même pour la céramique. Préférez-les sans vernis ou émaux. Le verre ne demande aucun n’entretient particulier contrairement à la terre brute plus délicate d’utilisation. Des contenants en terre cuite brute sont facilement trouvables dans les épiceries exotiques ou mieux, dans les boutiques équitables Alter Mundi. Ces derniers offrent également des plats de cuisson en céramique noire sans aucune toxicité et allant à la fois au four et sur un plaque électrique ou au gaz. Le prix est également abordable. Le top!

      Le fer et la fonte non émaillée : sans danger sous certaines conditions
      La fonte est un alliage de fer et de carbone. Le fer est essentiel dans la production des globules rouges. Comme mentionné précédemment, il peut être toxique mais à très fortes doses. L’utilisation de poêles en fer ou en fonte non émaillée est également une solution économique car ce sont des matériaux extrêmement résistants dans le temps.
      L’inox : à utiliser modérément

      L’inox est alliage de nickel, d'acier et de chrome. Ces 2 derniers métaux sont toxiques mais à dose très élevée. Selon le ministère canadien de la santé, « le fer comme le chrome est bon pour la santé à faibles doses, mais peut être nocif à fortes doses. On peut en consommer sans danger de 50 à 200 microgrammes par jour et la plupart des Canadiens ne dépassent pas cette limite. Un repas préparé dans un récipient en acier inoxydable donne environ 45 microgrammes de chrome, quantité considérée comme sécuritaire. » La dose maximale est en revanche rapidement atteinte lors de la consommation d’un seul repas préparé dans ce type de contenant.

      Supprimer
    3. deuxieme partie

      Le téflon : à éviter

      Longtemps vanté comme le meilleur ami de la ménagère, l’innocuité du téflon n’a pourtant jamais été prouvé. Au contraire, certaines études ont démontré les dangers sanitaires de son utilisation chez l’homme et les mammifères. Le téflon est un composé complexe d'hydrocarbures perfluorés (PFC), c’est-à-dire un composé de plusieurs produits toxiques qui peuvent être diffusés dans l'air et la nourriture. Plus la température de cuisson est élevée, plus le revêtement se décompose, en émettant de fines particules et des gaz. Ce phénomène peut s'accélérer si vous nettoyez les casseroles avec du détergent abrasif ou des éponges décapantes. Certaines associations américaines ont même fait pression pour demander qu’une inscription soit mise sur ces produits pour avertir le consommateur dans potentiels dangers.


      L’aluminium : à éviter

      Bien que les autorités sanitaires n’aient communiqué aucune données officielles, de récentes études neurobiologiques laissent à penser que certaines maladies du cerveau de type Alzheimer seraient au moins favorisées par l’ingestion chronique de petites doses d’aluminium. Or l’aluminium est présent dans notre quotidien de la forme la plus surnoise et normale, notamment dans les aliments, les batteries de cuisine en aluminium souvent utilisées en camping ou dans certains produits d’hygiène comme les anti-sudorifiques. Pendant la cuisson, l'aluminium se dissout plus facilement si le contenant est usé ou abîmé. Les aliments absorberont plus d'aluminium s'ils sont cuits ou conservés longtemps dans un contenant en aluminium. Légumes feuillus et aliments acides, tels que tomates et agrumes, absorbent plus facilement l'aluminium. Bien que léger et bon conducteur de chaleur il est à éviter autant que possible.

      Le cuivre : à éviter
      Parfait pour faire mijoter les confitures, les casseroles en cuivre représentent elles aussi un danger pour la santé de l’homme. A dose homéopathique, le cuivre est nécessaire à l’organisme. On le trouve d’ailleurs sous forme d’oligo-éléments. En revanche, une exposition à long terme pourrait provoquer des problèmes au niveau du foie. Aucune dose maximale par jour n’est recommandée mais par précaution, il est préférable d’en limiter son absorption.

      Enfin, inutile de spécifier que le plastique est à bannir sous toutes ses formes! Pour remuer, sauter, gratter, utilisez de bonnes veilles cuillères en bois!

      Supprimer
  2. Après "le ciel ,les avions et les nuages en mousses, voici "ta casserole, attention danger de mort qui tue". Encore un article anxiogène qui doit rendre plus malade par le stress et l'angoisse immiscé sournoisement que par le fond du sujet lui même. A quand un sujet sur "dormir tue mais en silence", "respirer c'est pas gagner" et "se lever de son lit provoque la lèpre des pieds", la au moins on ratisse large pour les vendeurs de pilules et les marchands de bidules inutiles. Bha ouais, faire des trucs ça fait mourir. Vivement la mort qu'on soit tranquille.

    Cela dit,le sujet est interessant, merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui .....quel monde de brute !!

      http://www.romandie.com/news/n/Les_cas_de_cancers_devraient_grimper_de_75_d_ici_030_RP_010620120824-23-188137.asp

      Caralmera

      Supprimer
    2. Bien vrai!

      Marre de tous ces articles alarmistes et anxyogénes.

      Et si on vivait simplement avant de ...mourir.....

      Supprimer
    3. http://gillesbonafi.skyrock.com/3092146701-Liste-des-additifs-contenant-de-l-aluminium.html

      Supprimer
    4. Biocompatibilité
      Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le dioxyde de titane dans le groupe 2B « susceptible d’être cancérigène pour l’humain ».
      Voilà pour achever de démoraliser ce forum !
      Adieu les casseroles en titane !Pauvres mortels!

      Supprimer
  3. ♫♪♪♫

    « Ce n'étaient pas du tout des filles en tutu
    Avec des fesses à claque et des chapeaux pointus
    Les commères choisies pour les cordons du poêle
    Et nul ne leur criait: "A poil ! A poil ! A poil !" »

    G.Brassens

    C’était juste pour désanxiogèniser les plus angoissés…

    RépondreSupprimer
  4. revenons aux récipients en terre-cuite alors..

    RépondreSupprimer
  5. cuire la terre ?
    avec de la céramique ?
    ok ok je sors

    RépondreSupprimer
  6. Bon de toute façon alimentation bio ça ne veut rien dire on fait tous semblant de croire que l'agriculture bio est l'alternative pour notre santé mais au fond, finalement le ciel, l'air, le vent, la pluie, la terre, l'eau TOUT est pollué, ogéimisé alors le bio c'est moins mais c'est quand même, ça ne pousse pas dans un environnement confiné.
    Résumons : La nourriture, la boisson, le vêtement, les ustensiles de cuisine, les jouets des enfants, leur biberons et même les seins de leur mère ! notre médecine, les contenants, les contenus, les produits hygiéniques et les cosmétiques, tout absolument tout nous empoisonne,nous stérilise, nous désimunnise, nous tue à petit feu. Pauvre de nous ! Je plains de tout coeur ceux qui ont des enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien vus
      le BIO c'est pour les beauf

      Supprimer
    2. Bonsoir,

      Le BIO c'est pour les beaufs. :) C'est quoi un beauf?

      Il est toujours mieux de manger BIO, LOCAL, et de SAISON, que d'ingurgiter des saloperies qu'ils vendent en grandes distributions.

      Bien a vous, Léa.

      Supprimer
    3. OUI EFFECTIVEMENT !Cela minimise les risques tout de meme, c'est en commençant petit à petit "qu'on fait son nid"! Restons optimiste et évertuons nous à changer notre si jolie planète. Tourner le dos aux problèmes c'est les accepter et surtout subir on en subit déjà bien assez comme çà ...mais pour tout j'ose espérer des prises de conscience, l'homme est intelligent et doit le rester ne suivons aucun berger !

      Supprimer
  7. Et la cuisson à la vapeur??????????
    Personne n'y pense?????????????????
    Hugh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si moi, j'ai des paniers à superposer, c'est pas degueu en +, il faut surtout connaitre le bon temps de cuisson, quitte à rajouter les paniers des légumes fragiles au dessus, bien après la montée en vapeur, pour éviter de se retrouver avec un poisson bien cuit, mais des légumes flappis dans l'assiette :-)



      Cat

      Supprimer
  8. Bonsoir,

    Merci les filles,

    Manger tout cru et tout pas cuit ... :)


    Bonne fin de semaine a toutes et tous, Léa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire "manger tout cru, c'est pas du tout cuit"

      Casrole

      Supprimer
    2. Il ne faut pas trop éplucher, car le meilleur pour la santé, c'est la ....peau!!!

      Casrole

      Supprimer
  9. Bien d'accord avec toi Léa,
    pour le bio local et pour le cru
    au moins comme çà, çà fait moins de dépenses d'énergie!
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  10. Le bio local et tout et tout c'est mieux que les produits de grandes surface c'est sur, on s'empoisonne un peu moins et moins vite, on évite les E machinchose, les irradiations cosmétiques et les transports polluants.
    Le bio c'est sans poison ajouté, c'est poison light mais c'est aussi pollué, la pluie qui arrose les parcelles bio n'est pas filtrée, l'air et l'eau non plus pas plus que la terre. Le bio subit les même pollutions que le non-bio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et alors es-ce une raison pour baisser les bras et subir encore et encore...si tout le monde s'y mettait on avancerait plus vite et les contraintes du Bio souvent méconnu du grand public sont très controlees à défaut des pollueurs qui font ce qu'ils veulent ! La frane devient un pays ou on subit ! réveillez vous et changer les choses...alors bien sur une personne ne changera ni la planète ni la société dans laquelle on vit mais je reste persuadée qu'à plusieurs on peut beaucoup...bien sur çà demande des efforts et de ne plus suivre un berger mais ses instincts et son intelligence!

      Supprimer
    2. Suis fille de paysan et je peux dire aux gens qui pensent encore que le bio et le non bio c'est pareil, qu'ils se trompent vraiment. J'ai vu les produits qui étaient pulvérisés sur les arbres depuis les années 70, les bidons de poisons et je vois ceux qui le sont maintenant par tous les agriculteurs qui, autour de moi, sont passés au bio. Rien mais rien à voir du tout. Tous ces insectes qui viennent maintenant, ou qui sont placés, et qui font le travail des poisons antérieurs. Des insectes disparus sont revenus dans la campagne. Mon père, dans les années 80, a failli mourir à cause d'une seule goutte de produit tombée sur sa peau. Alors avalé dans tous les fruits et légumes, quel désastre. Achetons bio, ici autour de chez moi les paysans y viennent presque tous, mais c'est en consommant que nous avons le pouvoir de les faire changer.

      Supprimer
    3. BRAVO Caro.
      Bien sûr manger Bio ne fait pas tout !
      Mais c'est le premier pas qui fait le chemin, non?
      Quand au goût, ceux qui bouffent du "chimique" tous les jours ne savent même plus reconnaître ce que c'est que le réel "BON" !
      Heureusement, à moins que ce soit malheureusement, la malbouffe ne tue pas "rapidement" ! ! ! ;)

      Supprimer
  11. http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70158.htm

    bien des choses à éplucher dans cet article,
    principes actifs du genre Aglaia (arbres ou arbrisseaux de la famille des Meliaceae). Les extraits des végétaux du genre Aglia sont employés depuis longtemps contre l'inflammation, en médecine populaire d'Asie du Sud. Les différents composants dérivés de cette plante, observés in vitro, sont l'aglafoline, la rocaglamide, la kokusaginine, l'arborine, l'arborinine et la tuberostemonine. C'est le parasite unicellulaire Plasmodium falciparum qui est responsable de la Malaria tropica ...

    La rocaglamide suivie de près par l'aglafoline se sont trouvées être les deuxième et troisième substances les plus actives. Leur effet anti-Plasmodium était plus fort que la quinine (traditionnellement utilisée) et moins fort que l'artémisinine. La rocaglamide, ayant des effets anti-inflammatoires et anti-tumorales, est d'ailleurs utilisée depuis plus de 30 ans pour diverses utilisations médicinales.

    RépondreSupprimer
  12. http://www.inexplique-endebat.com/article-les-dangers-de-l-aluminium-par-le-docteur-souvet-112097423-comments.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.