Bistro Bar Blog

jeudi 10 mai 2012

Le soleil est froid ! (Première partie)

Voilà le genre d'assertion qui me plaît. Sacrée remise en question !
D'abord, un thermomètre a-t-il déjà été placé dans le soleil pour affirmer le contraire ? Non, bien sûr, puisque les scientifiques nous disent que le soleil est une masse en fusion. Donc pas besoin d'aller  mesurer, ils connaissent déjà sa température...
Voici la première partie extraite d'un article traduit par Caralmera. Je publierai la deuxième partie, traduite par moi-même, demain. La démonstration n'est, me semble-t-il, pas trop difficile à appréhender.


Le soleil est froid

Par Luis E. Prada

Mise à jour le 22 août 2003

Le soleil est froid, contrairement à ce que dit la science officielle.

Comme preuve, l'espace extérieur exposé aux rayons du soleil sans blocage de l'atmosphère est vraiment très froid, environ 3 kelvin ( 0 degré kelvin = -273° C, le zéro absolu), l'eau commence à geler environ à 4°C. La chaleur est causée par une réaction thermique entre les rayons de soleil et l’aura planétaire électromagnétique, les ceintures de Van Allen ou les champs morphogénétiques de la matière.

Les rayons du soleil, une fois atteinte la Terre, créent de la chaleur sur la matière. Derrière un arbre, par exemple, la température est plus froide car les rayons du soleil n'interagissent pas directement avec les champs morphogénétiques de matière des corps, mais par rayonnement. Dans l'espace, la station spatiale et les astronautes sont exposés aux rayons du soleil à une température d'environ 200C° puisqu'il n'y a pas de nuages qui dévient ou reflètent les rayons de soleil. Du côté sombre, lorsque la terre est entre les astronautes et le soleil, la température est très froide, comme indiqué plus haut. L'absence d'une autre matière rend moins possible une réfraction.

Le Vent Solaire est du plasma - le Plasma Spatial ne peut pas être reproduit en laboratoire

Les ions et les électrons de l'espace sont normalement intimement liés, dans une « soupe » contenant des quantités égales de charges positives et négatives. Un tel mélange est connu sous le nom de plasma (le même terme a un sens différent en médecine); à bien des égards il se comporte comme un gaz, mais lorsque des forces électriques et magnétiques sont présentes, des propriétés supplémentaires se produisent, contrairement à celles des gaz ordinaires.

L'ionosphère au-dessus de nos têtes est un plasma. Contrairement à l'air, il conduit l'électricité, et en fait l'ionosphère des régions polaires transporte de grands courants électriques, comme nous le verrons dans une section ultérieure. La conductivité électrique de l'ionosphère, contrairement à celle des métaux ou de l'eau de mer est très influencée par le champ magnétique de la terre. Il s'agit d'un plasma plutôt spécial, car l'ionosphère contient également un nombre assez élevé de molécules atmosphériques neutres, avec lesquelles les ions et les électrons sont constamment en collision.

En revanche, les collisions sont extrêmement rares dans le vent solaire. S'il s'agissait d'un gaz ordinaire, ou si la terre n'avait pas un champ magnétique, le vent solaire pénétrerait jusqu'au sommet de l'atmosphère et s'écoulerait ensuite autour de la terre, de la même manière que l'eau s'écoule autour d'un rocher dans un cours d'eau. En fait, quelque chose de ce genre se passe sur la planète Vénus, qui semble n'avoir aucun champ magnétique propre. Sur terre, cependant, un fort champ magnétique affronte le vent solaire, formant un obstacle beaucoup plus grand que la terre elle-même. Comme le vent solaire est un plasma, il est forcé de contourner le champ terrestre, créant une grande cavité bouclier autour de la terre – la magnétosphère.

L'explication des phénomènes spatiaux exige donc une bonne connaissance de la physique des plasmas. Malheureusement, aucun laboratoire ne peut dupliquer de grandes dimensions ni les taux de collision de particules très basses trouvées dans les plasmas de l'espace. Le comportement de ces plasmas peut être parfois simulé par des ordinateurs, mais en fin de compte, pour comprendre ce qui se passe réellement, il est nécessaire d'envoyer des instruments dans l'espace et d'étudier leurs observations.

La prochaine question évidente est : si l'espace est froid, comment alors les scientifiques mesurent-ils la température du soleil ? Les scientifiques mesurent la température du soleil en examinant sa couleur. Tout comme une barre de fer chaud passe du rouge à un blanc « chaud » lorsque la barre s'échauffe. Pour moi, c'est la même chose que de conclure que le soleil tourne autour de la terre, parce qu'il semble se lever à l'est et se couche à l'ouest, ou que la terre est plate, parce que c’est à ça qu’elle ressemble à la surface. Comme le fer change de couleur lorsqu’il est chauffé, et parce que nous voyons ces couleurs de fer chauffé sur le soleil, la conclusion est que le soleil se comporte comme du fer chaud et que ses couleurs émises sont révélatrices de la température à ses différents points. N’est-ce pas là encore la même manière de penser que celle de «la Terre plate » ? Le mieux serait d'envoyer une sonde spatiale sur le soleil et de mesurer sa température. Le dilemme est de savoir comment mesurer la température sans affecter la mesure par la réaction de l'instrument avec les rayons de soleil. Mais, de toute évidence la science s’est déjà forgée son opinion et il semble ridicule de contester l'idée d'un soleil brûlant. La forte concentration photonique émise sous forme de marques lumineuses fait croire que cette lumière provient d'une combustion, alors qu'en réalité elle vient d'une excitation atomique dans le plasma.

En un sens, il est compréhensible de conclure que le soleil est chaud puisqu’il est la source d'énergie de notre planète et que lorsqu’il se lève à l'est, la température de la surface de la terre augmente en recevant ses rayons et refroidit lorsqu’il se couche à l'ouest. Aussi si nous sommes près d'un four nous en ressentons la chaleur et les couleurs du feu ressemblent à celles du soleil. Cela conduit à la conclusion évidente et logique que le soleil est chaud comme un cratère de volcan (caldeira). Ironie du sort, en pensant de la sorte, par l'observation empirique, les gens dans le passé croyaient que la terre était plate ou ont créé le concept d'un univers géocentrique. Mais ce qui semble évident peut ne pas l’être.

Pendant la formation des galaxies et des soleils, les variations de pression ont créé des changements de température qui pouvaient grimper très haut selon les lois thermodynamiques, mais dans un état d'équilibre comme dans un soleil mature, les atomes à l'état de plasma sont en réalité froids. Le plasma est froid, et non chaud. L'effet photonique du changement d'état d’atomes excités à atomes relâchés dans le plasma provoque la libération de photons, qui donnent la lumière solaire que nous voyons. Actuellement la science n’en est pas au stade technologique pour prouver ce fait. Le soleil est formé par un plasma d’atomes d'hydrogène, d’hélium et d'autres. Mais le soleil est creux et la couche de gaz n'est pas assez épaisse pour produire des températures de millions de degrés, produites par le poids des atomes se compactant eux-mêmes et générant des températures élevées par les lois thermodynamiques. (La pression génère la température).

Le transfert d'énergie est produit par des ondes de rayonnement thermique comme dans une combustion ou par des ondes électromagnétiques (« froides ») comme dans la radiofréquence. Le soleil va évidemment détruire un satellite qui s’approche trop près de sa surface non pas à cause de la chaleur, mais en raison du rayonnement élevé des ondes (gamma, alpha, cosmiques, ultra-violets, visibles, les rayons infra-rouges, etc.). Une personne ne doit pas mettre sa main dans un plasma de gaz non parce qu'il peut brûler, mais parce que le rayonnement élevé peut détruire sa main. C’est l'interaction entre les champs morphogénétiques de la terre, de tous les corps célestes ainsi que de la matière des êtres animés et inanimés (eux aussi constitués de champs morphogénétiques)et le rayonnement solaire, qui est responsable de la chaleur. Pour être plus précis, le soleil n’est ni chaud ni froid dans son état d'équilibre puisque le plasma et les rayonnements ne sont ni froids ni chauds. La température de ce plasma est affectée par des lois thermodynamiques. Mais en comparaison des millions de degrés attribués à sa surface, il est effectivement froid, quoique pas d'un froid glacial.

J'aime la science et la technologie, mais ce que je déteste, c'est la position présomptueuse de la science « officielle » établie, qui enfouit sa tête dans le sable face à quelque chose qu'elle ne peut expliquer. Avez-vous vu un travail et une prise de position scientifiques sur les cercles de cultures (crop circles) en Angleterre et dans le monde ? Solution du problème : si on ne peut pas l'expliquer, on l'ignore. Et si un collègue tente de l'expliquer ou fait une étude sérieuse, alors s’en viennent
« Les quatre étapes d’une nouvelle idée » décrites par le Mahatma Gandhi : ''d'abord ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, ensuite vous gagnez.''

À SUIVRE...

18 commentaires:

  1. Eh oui ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises...

    RépondreSupprimer
  2. Il y a une variante à la phrase de Gandhi, que j'attribue à la mémoire sélective : ils vous ignorent, se foutent de vous, puis lorsque le courant a changé, ils s'empressent de s'attribuer la paternité de ce qu'ils refusaient. Quitte à vous ignorer.

    Je suis omniprésent parce que je suis coincé devant l'ordi pour raisons extérieures, mais ça ne va pas durer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le soleil est froid et n'émets aucune lumière.
      Pendant ce temps la marmotte s'éclairant avec sa lampe wonder enrobe le chocolat dans du papier alu !
      Dommage de servir de relais à ce genre de ko.....eries sans queue ni tête !! Bé

      Supprimer
    2. VJ, la phrase que tu cites est bien l'originale, c'est Gandhi qui l'avait malicieusement terminée à sa façon.

      Alan, je vois que les croyances ont la tête dure. Pourquoi le soleil ne serait-il pas froid ?
      Ne lis pas la deuxième partie, pas la peine, tu vas faire une attaque.

      Supprimer

    3. Tout le monde sait bien que pour aller sur le soleil sans problème il faut y aller de nuit, ou passer par derrière...

      Sinon, plus sérieusement (??? Si ! Si !)
      il y a de plus en plus d’observations de "vaisseaux" gigantesques autour, sur ou sortant du SOLEIL. On peut les appeler EMV's, electro-magnétic vehicules et se prendre une bonne claque sympatique en traduisant James Horak,
      http://www.youtube.com/watch?v=KO-l2JCPfy8
      ou même Nassim Haramein lors d'une conférence en Allemagne je crois, dernièrement avec Klaus DONA dont les trouvailles et réflexions archéologiques n'ont pas fini de vous surprendre.

      http://www.youtube.com/watch?v=lLK6IuE8Bgo

      K.Dona est traduit dans une vidéo de Project Camelot.

      Supprimer
  3. Kryon, canalisé par Lee Carol affirme depuis 1989 que l'intérieur du soleil a la même température que l'intérieur du corps d'un humain..

    RépondreSupprimer
  4. Intéressant. Sur le même sujet :
    http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, Hélios, une suggestion pour un prochain article "provocant" : l'Homme ne descend pas du singe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jecompte Mécromozom11 mai 2012 à 11:36

      En effet, on peut dire que les croissants et la baguette ont la même origine, les meringues aussi, comme les chocolats... Tous sortent de chez le boulanger, et parfois c'est du congelé sous-traité...

      Supprimer
  6. Hellios !
    Si le soleil est creux, comment expliquer le pouvoir d'attraction du soleil qui fait que des planètes, dont la Terre, tournent autour de lui au lieu de filer outre dans l'espace.

    Quant à la température du soleil je ne suis pas choqué par cette hypothèse : mes "immenses" connaissances scientifiques dans ce domaine ne souffrent d'aucune contradiction avec la thèse d'un soleil non brûlant (je ne dis pas "froid", car 37 degrés Celsius ça ne demande pas de mettre une petite laine LOL !).

    Mais un soleil creux... ça sonne creux !

    Amitiés

    Fred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélios (bonne orthographe) en connaît un rayon sur le soleil ! Dire que le soleil est creux ne veut pas dire qu'il contient du vide en son centre s'il est constitué d'un plasma. Le système solaire et l'attraction planétaire fonctionne par énergie électro-magnétique.

      Supprimer
    2. Que d'hypothèses et probablement un grain de vérité qui ne coïncide pas forcément avec les hypothèses de la science officielle actuelle. En ce qui concerne la fameuse "force d'attraction", je rejoindrais assez volontiers une autre hypothèse qui veut que les corps ne soient pas attirés par d'autres, plus lourds, mais au contraire, poussés vers eux par une force périphérique.

      Vu par mon petit bout de la lorgnette, j'ai cru en trouver la confirmation chaque fois qu'il m'est arrivé de faire une chute. Car aussitôt le premier choc passé, j'ai eu le sentiment très net d'avoir été poussée de l'extérieur, et pas du tout attirée par la terre. Et j'ai entendu dire la même chose par d'autres personnes, tout étonnés de ce genre de vécu qui ne cadre pas avec ce que l'on apprend à l'école.

      Supprimer
  7. Oups je ne me souvenais plus de ce post... il faudrait TOUT relire l'intégrale B.B.B. ...ouille-ouille !
    Vous avez tous raison... mais ne comptez pas sur moi pour aller lui mettre un thermomètre au c.. pour vérifier ! M'enfin ;) et puis son derche, il est où ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "derche" du soleil. Enfin, Dany, un peu de respect pour notre cher astre !

      Supprimer
  8. Oui, j'eus pu respecter plus notre soleil ;) heureusement qu'il n'a pas d'oreilles...

    A l'attention de tous,

    Il m'a été signalé que quelqu'un prouve , par usurpation de pseudos, bidouillages des textes , son manque de personnalité saine

    Cette personne désobligeante inscrit sous divers noms, des insanités, d'une très grande trivialité.
    Heureusement que la responsable de notre B.B.B. supprime ses commentaires.
    Je précise à cette personne indécente , qu'un service approprié existe, qu'il suffit d'une plainte , mieux 2 ou plus pour lui remettre les idées en place, car je n'apprécie pas que sous mon "nom" on bafoue des personnes, ni quoique cela soit.

    Ce qui est fait par cet être obscène qui s'approprie des rôles illégalement, depuis quelques temps déjà , se nome harcèlement, c'est passible de poursuites. A bon entendeur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'USURPATION DU PSEUDONYME D'UN LECTEUR RÉGULIER DU BLOG EST INACCEPTABLE. DANS QUELQUE TEMPS, SEULS LES MEMBRES DU BBB POURRONT COMMENTER. LA COUPE EST PLEINE.

      Supprimer
  9. Putain alors comment tu explique les réactions nucléaires qui se passe au noyau du soleil et qui nécessite une haute temperature

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.