Bistro Bar Blog

mardi 8 mai 2012

Japon, 8 mai 2012


Voilà la photo que présente aujourd'hui Ultraman sur son blog. C'est super-Bouddha ! (Mélange du bouddha et du superman japonais) Je vais le mettre en bannière. On a besoin de ce super Bouddha pour aider le Japon (et d'autres pays).

*******************************

Un dessin trouvé chez Scoop-it, autant garder son humour...J'espère que vous arrivez à lire les légendes.
Les nouvelles du jour par Ultraman :

Japon radioactif : des singes sauvages vont être équipés de dosimètres pour étudier les radiations dans les zones montagneuses

Des singes femelles des montagnes autour de Minami Soma en Fukushima seront équipés de dosimètres afin de collecter des données sur les niveaux de radiations des régions montagneuses inaccessibles aux humains.

D'après le Yomiuri Shinbun (6 mai 2012) :

Un groupe de recherche dirigé par Takayuki Takahashi, vice-président de l'université de Fukushima (robotique) va équiper des singes sauvages japonais de colliers avec dosimètres pour étudier la contamination des montagnes et forêts. L'expérience débutera ce mois-ci.
Le but est de cartographier les niveaux de radiations pour aider à la décontamination.

Le poids du collier est de 350 grammes, il sera équipé d'un dosimètre et d'un GPS. Le collier sera fixé autour du cou du singe pour réunir des informations sur les doses et les emplacements des radiations aériennes. On espère qu'en ''déléguant'' le travail aux singes les mesures de radiations dans les zones montagneuses profondes seront possibles.

Le vice-président Takahashi s'est appuyé sur l'habitude des singes de rester groupés à l'intérieur d'un territoire. Si un des singes est équipé de dosimètre, il est possible de faire une carte des niveaux de radiations à l'intérieur d'un territoire donné. Son groupe attrapera des singes femelles qui ont plus de chances de rester dans le groupe et fixera les colliers. Les colliers se détacheront automatiquement après avoir envoyé les signaux et ils seront récupérés deux semaines plus tard pour l'analyse des données.

L'expérience sera effectuée au sud de la ville de Minami Soma, qui se trouvait à l'intérieur de la ''zone interdite'' jusqu'au 16 avril et qui possède des taux relativement élevés de radiations. Plus de singes seront équipés de colliers, plus on espère qu'une large cartographie des radiations sera possible.

Takahashi dit, '' le césium radioactif des montagnes et forêts se déplace avec l'écoulement des eaux de pluie et il est difficile de comprendre parfaitement les niveaux de contamination. En cartographiant les niveaux de radiations de cette manière, nous espérons que cela puisse servir à protéger la vie sauvage.
L'ICRP (commission internationale de protection radiologique) recommande que le travail avec radiations soit fait en pleine connaissance des risques et un plein assentiment des participants. Même si la communication entre espèces n'est pas toujours possible. J'espère que les singes seront récompensés avec de la nourriture non contaminée.
Certains de mes fidèles twitters japonais vivent dans la préfecture de Fukushima. L'un d'entre eux m'a envoyé un tweet avec le lien d'un article avec son commentaire, ''Ils peuvent m'emprunter mon chat pour faire des contrôles de radiations dans la zone urbaine.'' Il/elle vit à Fukushima City. La manière dont il/elle l'a dit était résignée, peut-être légèrement sarcastique et humoristique. Le sens de l'humour est une bonne chose mais j'espère que la personne vit dans une zone à radiations plus faibles.
Mais où étaient donc ces chercheurs l'année dernière ? Ils auraient pu le faire à ce moment-là. La seule étude sur la vie sauvage l'année dernière a été une étude sur les oiseaux de Fukushima par le Pr Mousseau de l'université de Caroline du sud et les résultats n'ont été divulgués qu'en février de cette année.
Le gouverneur de Tokyo a déjà réuni 125.351.220 yens pour l'achat des îles Senkaku



de la part de 9349 donateurs au 2 mai 2012, selon la page web du gouvernement métropolitain de Tokyo.
125.351.220 yens fait environ 1,57 millions de dollars. L'achat des îles Senkaku à la satisfaction du propriétaire actuel, Ishihara et son vice-gouverneur qui est tout feu tout flamme pour cette idée, nécessiterait 10 fois plus, ou 1,5 milliards de yens.
Le Mainichi Shinbun rapporte le 7 mai que 61 % des gens sondés par le journal soutiennent l'achat des îles Senkaku par le gouvernement métropolitain de Tokyo, avec seulement 31 % d'opposants. Aucun détail sur la manière de réaliser le sondage.
Pour votre information, le vice-gouverneur de Tokyo, Naoki Inose, semble également tout feu tout flamme pour un recrutement afin de sécuriser les ouvriers dans le démantèlement de la centrale de Fukushima. Un vice-gouverneur au Japon est nommé par le gouvernement et non par élection.

1 commentaire:

  1. les îles Senkaku sont au large de Taïwan et à l'ouest de Okinawa.

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.