Bistro Bar Blog

dimanche 13 mai 2012

Japon, 13 mai 2012


Commentaires politiques du jour par Goshi Hosono d'une part et Ichiro Matsui (gouverneur d'Osaka) d'autre part

Le premier dont nous n'attendons plus depuis longtemps de brillants commentaires. Le second qui joint ses forces à celles du maire-prodige d'Osaka (qui est prévu comme prochain premier ministre – l'horreur, l'horreur) et est impatient d'accepter les débris de la catastrophe à Osaka pour les incinérer et les enfouir dans la baie d'Osaka.

D'abord, Goshi Hosono, ministre de l'environnement et responsable chargé de l'accident nucléaire, d'après le Yomiuri Shinbun (12 mais 2012 ) :

Fukushima ne convient pas comme site final d'élimination pour le combustible nucléaire, déclare M. Hosono

Le 12 mai, le ministre de l'environnement Hosono faisait une conférence à Koriyama dans la préfecture de Fukushima pour les résidents qui avaient évacué d'Okuma-machi, où est située la centrale de Fuku I.

Les résidents ont exprimé leurs inquiétudes à M. Hosono que le site final d'élimination pour le combustible nucléaire au Japon puisse être construit quelque part dans les 8 municipalités de Futaba, y compris Okuma-machi. M. Hosono a nié totalement cette possibilité, en disant ''Fukushima a été frappé par un gros tsunami et elle ne convient donc pas comme site final d'élimination.''
Hum. Tous les réacteurs nucléaires japonais sont situés juste à côté de l'océan, et l'archipel nippon tout entier est traversé de failles actives. Il y a des plaques de jonction capables de produire de gros séismes et tsunamis.
Le suivant, le gouverneur d'Osaka, Ichiro Matsui, dont les tweets veulent convaincre les habitants d'Osaka que les débris de Tohoku ne contiennent absolument pas de plutonium :
De nombreuses personnes semblent mal interpréter la question de l'élimination des débris. Mais le plutonium dû à l'accident de la centrale de Fukushima n'a pas atteint Iwate. La densité du plutonium est forte, et il n'y a pas eu de confirmation qu'il ait voyagé sur une longue distance.
Heu...Des chercheurs ont trouvé du plutonium originaire de Fukushima en Lituanie (article traduit en janvier, NdT). La Lituanie serait-elle située juste au sud de la centrale de Fuku I?)

Je ne pense pas que le ministère de l'éducation ait jamais testé des échantillons de sol pour le plutonium en dehors de Fukushima et le sud de Miyagi. Mais cela ne devrait pas dissuader ces politiciens (ou les experts en nucléaire) de déclarer une chose ou une autre. S'ils continuent de le répéter, cela deviendra une ''vérité'' tôt ou tard, particulièrement dans le Japon de l'après-Fukushima.
****************************************

Fukushima Diary nous rapporte hier que de nombreux japonais ont eu tout d'un coup des saignements des yeux. (vaisseaux qui éclatent)
*******************************************
Scoop it renvoie à une carte de France de la contamination en césium-137 établie en 2000 et 2001, suite à l'accident de Tchernobyl (avec entre autres les indications de la CRIIRAD:

http://independentwho.org/fr/contamination-cesium-137/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.