Bistro Bar Blog

mercredi 30 mai 2012

"Gloomy Sunday", la chanson aux 200 suicides

Je vous ai posté à la fin deux versions de la chanson, à n'écouter que si vous êtes bien dans votre tête  :-))
Ce n'est un secret pour personne que la musique a une influence sur les êtres vivants, autant les plantes et les animaux que les hommes...


La mystérieuse chanson aux suicides

26 Mai 2012

La musique peut réagir de manière très variée sur notre humeur

Nous avons tous nos chansons préférées et il nous appartient d'écouter autant et aussi souvent de musique que nous le voulons.

D'un point de vue scientifique il a été prouvé qu'écouter de la musique peut nous rendre heureux, triste, optimiste ou négatif.

La musique peut réduire le stress, aider à améliorer la mémoire. La musique induit des changements physiologiques variés et possède indubitablement de nombreux bénéfices.

Pourtant il semblerait que nous sommes parfois complètement inconscients de la manière dont certains morceaux de musique peuvent nous affecter.

L'une des plus étranges compositions jamais écrite s'intitule Gloomy Sunday (sombre dimanche). Elle a été écrite en décembre 1932 par un compositeur hongrois du nom de Seress Reszo. Ce dimanche-là était pluvieux et Seress était déprimé parce que sa fiancée venait de rompre leurs fiançailles.

Assis à regarder la pluie ce soir-là, Seress écrivit Gloomy Sunday. Il découvrit bientôt qu'il était difficile de publier la composition parce qu'on la trouvait bien trop mélancolique pour les oreilles du public.

Avec le temps, la chanson gagna une sinistre réputation. On pense que cette chanson causa une suicide mania. La première fois qu'elle fut jouée, ce fut au printemps 1933. On demanda à un jeune homme de Budapest de l'interpréter. Quand l'orchestre eut fini de jouer, il rentra chez lui et se tua après s'être plaint à ses amis qu'il se sentait très déprimé par la mélodie d'une nouvelle chanson qu'il ne pouvait se sortir de la tête.

Une semaine plus tard dans la même ville, une jeune femme assistante des ventes fut retrouvée pendue dans son appartement. La police qui enquêta sur le suicide trouva une copie de la partition de Gloomy Sunday dans la chambre de la jeune femme.

À la fin des années trente, il y avait de si nombreux rapports de suicides plus ou moins associés à la composition que le gouvernement hongrois interdit l'interprétation de la chanson en public. Beaucoup de musiciens accueillirent cette décision avec soulagement, parce qu'ils avaient peur pour leur propre vie.

Les suicides ne se cantonnaient pas à la Hongrie. Il semblerait que la chanson avait aussi un effet très dépressif sur les gens d'autres pays.

À New York, une jeune secrétaire se suicida par le gaz et dans sa lettre de suicide elle demandait que Gloomy Sunday soit joué à ses funérailles.

Des semaines plus tard, un autre new-yorkais âgé de 82 ans sauta par la fenêtre depuis son appartement du 17ème étage après avoir joué la chanson 'mortelle' sur son piano.

Environ à la même époque, un adolescent de Rome qui avait entendu l'air qui porte la poisse se tua en sautant d'un pont. Des journaux du monde entier parlèrent d'autres morts associées à la chanson de Seress et plusieurs stations de radio comme la BBC pensèrent sérieusement à arrêter de la jouer. Des stations locales aux US refusèrent de la diffuser.



Gloomy Sunday n'apporta à son compositeur aucune célébrité désirable. Au contraire, la composition avait depuis le tout début de sa création quelque chose du cauchemar. Son auteur, Reszo Seress se suicida en 1968, en sautant par une fenêtre.

Le New York Times écrivit le 13 janvier 1968 : 
''On vient d'apprendre que Reszo Seress, dont la chanson funèbre, Gloomy Sunday, a été accusée d'entraîner une vague de suicides durant les années trente, a terminé sa vie en se suicidant.

Les autorités ont révélé aujourd'hui que M. Seress avait sauté de la fenêtre de son petit appartement dimanche dernier, peu avant son 69ème anniversaire.

La décennie des années trente a été marquée par une sévère dépression économique et des bouleversements politiques qui ont conduit à la seconde guerre mondiale.

La mélancolique chanson écrite par M. Seress, avec des paroles écrites par son ami, Ladisla Javor, un poète, déclare au moment culminant, ''Mon cœur et moi avons décidé d'en finir''. Elle a été accusée d'une forte augmentation de suicides, et les officiels de Hongrie l'ont finalement interdite.

En Amérique, où Paul Robeson introduisit la version anglaise, certaines stations de radio et des nightclubs interdirent son interprétation. M. Seress se plaignait que le succès de Gloomy Sunday avait en réalité augmenté son malheur, parce qu'il savait qu'il ne pourrait jamais écrire un autre succès.''
La femme qui avait rompu ses fiançailles avec Reszo Seress il y a des années se suicida aussi. Près de son corps on trouva une carte sur laquelle était écrite Gloomy Sunday.

On estime qu'environ 200 personnes se suicidèrent après avoir écouté cette composition. Quand la seconde guerre mondiale éclata, les gens oublièrent cette terrible chanson et aujourd'hui qui veut l'écouter le peut.

Gloomy Sunday est néanmoins une vraie preuve que la musique peut avoir un extraordinaire impact sur le comportement des gens.


Traduit par Hélios

Alors, attention,  prenez vos précautions, voici la version musicale :


Et la version chantée, par Billie Holiday :


22 commentaires:

  1. Merci Helios ! Je ne pense pas qu'une musique engendre un suicide, car si quelqu'un en arrive là, c'est qu'il a déjà une grande prédominance à désirer le faire. sauf, si c'est par et dans une secte. Les pauvres 12 personnes qui se sont suicidées sur les voix ferrées de la SNCF ce WE de Pentecôte ne devaient même pas savoir que cette mélodie existait ! Il est vrai cependant qu'une musique influence nos émotions. ♥

    RépondreSupprimer
  2. ba moi j'ai quand méme peur d'écoutait :)

    RépondreSupprimer
  3. j'ai écouté les deux version et franchement je trouve sa plutot beaux j'ai pas vraiment envie d'allait me tuer .

    RépondreSupprimer
  4. Y en a qui ferait bien de se la passer en boucle... ca nous ferait de la place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 'bonjour..........
      alors "nous"....."ferais de la place".......
      en.. clair;;cela donne quoi ???
      l anonyme qui a un probleme de place et qui souhaite
      supprimer des gens.....(y'en avais bcp en 33 par exemple
      et vrai qu il y as encore bcp de nos jours.....
      triste sire,,,,

      Supprimer
    2. Le monde se porterai bien mieux avec une partie du troupeau en moins

      Supprimer
  5. J'ai survécu au 2 versions ... Ouf!

    Dans le genre "déprimante" il y a Johann Johannsson "The Sun's Gone Dim And The Sky's Turned Black" A tester si vous êtes en forme ;)

    Asca.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaye en boucle pour voir?

      Supprimer
    2. Bonsoir Anonyme,

      "en boucle" ça doit marcher aussi avec du Jacques Brel ;)

      Asca.

      Supprimer
    3. lol, merci pour ton sens de l'humour qui est manifestement très vaste, bravo. C'est rassurant de voir que certaines personnes ne tombent pas dans le piège primaire du premier degrés.

      Supprimer
  6. bha c'est normal, y a moins de place aujourd'hui qu'en 33. L'air pure devient dur a trouver.

    RépondreSupprimer
  7. Si cette mélodie donne envie de trépasser alors on devrait interdire toutes les mélodies en mineur!!!
    C'est n'importe quoi. Encore de la propagande.
    Jean.

    RépondreSupprimer
  8. C'est plus quand je lis les commentaires que j'ai envie de me pendre....

    (humour)...

    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te gène pas pour nous, si tu veux je rajouterai de nombreux commentaires pour t'encourager dans ton élan.

      Supprimer
    2. moyen le commentaire à moins d'avoir oublié "humour"

      Supprimer
  9. Je ne vois pas en quoi cette musique peut pousser au suicide. C'est beau et triste comme la vie. Si bien interprêté, si joliment chanté. La seule envie qui me vient au coeur c'est encore de vivre...

    RépondreSupprimer
  10. lasorciererouge20 août 2012 à 10:47

    Un parasite qui vous pousse au suicide




    Nous avons déjà écrit sur le sujet, mais de fraîches recherches viennent confirmer ce qui n'était pour l'instant qu'un constat statistique. Dans le film « Phénomènes », les arbres émettent des composés volatils qui prennent le contrôle des gens et qui vont chercher alors par tous les moyens les plus expéditifs à se donner la mort.


    Ici, point de plante, mais un parasite qui a infecté bien des gens dans le monde. On retrouve un peu ce célèbre type de parasitage avec le ver qui infecte le cricket et qui le pousse à se noyer (car le ver doit continuer son cycle dans l'eau).

    Dans le cas qui nous concerne, il s'agit en effet de la toxoplasmose. D'après une récente étude, le parasite Toxoplasma gondii peut en effet pousser les gens à certains comportements, dont le suicide. Entre 10 et 20 % d'entre-vous ont ce parasite (pour les femmes, on le vérifie lorsqu'elles sont enceintes ou avant, car l'attraper représente un grand péril pour tant le bébé que la maman). Jusqu'à peu, on croyait ce parasite, qui nous infecte souvent indirectement (nous ne faisons pas partie de son cycle) par le biais du chat, comme « dormant » ; erreur..

    Notons au passage que ce parasite infecte le rat qui change alors de comportement : il devient « addict » à l'odeur de l'urine de chat. Ces derniers se jettent alors dans la gueule du loup (le chat) ! Revenons à nos humains : les chercheurs ont montré que le parasite peut induire une inflammation au cours du temps. Cette inflammation se produit dans le cerveau de la victime. Au final, cela peut endommager les cellules locales. Des recherches antérieures sur les candidats à la dépression récurrente et au suicide avaient trouvé des inflammations et l'on savait qu'il y avait un lien potentiel avec la toxoplasmose.

    Quel est le risque ? Il n'est pas négligeable... loin de là ! Si vous êtes infecté, vous êtes carrément sept fois plus susceptible de vouloir en atteindre à votre vie (donc si l'envie vous prend, faîtes un test avant, car vous êtes peut-être manipulé de l'intérieur...).

    Maintenant, rassurons-nous aussi : la majorité des gens infectés ne vont pas faire de tentative de suicide. Il existerait seulement certaines personnes qui sont plus génétiquement susceptibles d'être influencées. Il n'en reste pas moins que le suicide est un véritable problème de santé publique (personnelle aussi évidemment...). 90 % des personnes qui font des tentatives de suicide ont un problème psychiatrique.

    Les humains attrapent la toxoplasmose non seulement par le biais des chats et de leurs déjections, mais aussi par la nourriture mal cuite d'animaux eux-mêmes infectés. Pour l'instant, on avait remarqué que les personnes très déprimées avaient un déficit de sérotonine. Il s'agirait peut-être d'un symptôme plutôt que d'une cause. L'inflammation provoquerait ces modifications chimiques dans le cerveau et un parasite peut en être la cause...

    Pour aller plus loin: Yuanfen Zhang, Lil Träskman-Bendz, Shorena Janelidze, Patricia Langenberg, Ahmed Saleh, Niel Constantine, Olaoluwa Okusaga, Cecilie Bay-Richter, Lena Brundin, Teodor T. Postolache. Toxoplasma gondiiImmunoglobulin G Antibodies and Nonfatal Suicidal Self-Directed Violence. The Journal of Clinical Psychiatry, 2012; DOI: 10.4088/JCP.11m07532


    Source: Sur la toile

    RépondreSupprimer
  11. Très belles musiques !

    RépondreSupprimer
  12. Que voulez-vous, cette triste enflure musicale n'a rien de particulier. Elle traduit simplement l'air du temps. 1933! Pensez donc. Avec ou sans elle, les gens se seraient suicidés. Et quelle que soit la lugubrose actuelle, on peut se dire: ouf! au moins ces années-là sont derrière nous.
    Bon week-end à tous!
    Hortense

    RépondreSupprimer
  13. Mon grand pere vient de mourir quand j ai ecouter cette musique san m en rendre compte j avais ouvert la fenetre de ma chambre et regardait la terre ferme . Je suis en immeuble . Cette musique m a fait tellement mal au coeur, je pleurai en l ecoutant. Je repensais a ma vie et ai imaginer celle de son auteur. Si vous ne ressentez rien lors de l ecourebde cette musique vs devez avoir une vie san trop de soucis. Quand, comme moi vous avez une vie horrible ( j ai perdu mon pere a l age de 5 ans , j ai des pribleme d argents , je ne me fais accepter par personne ... ) vous ressentez un sentimenttrange et vous ne vou rendez pas comte de ce que vs faite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les robots ont "une vie sans trop de soucis". Si vous avez une vie horrible, c'est que vous êtes venu dans ce monde pour y faire des choses importantes. Ecoutez plutôt cette chanson : http://www.youtube.com/watch?v=mkBpsKzlqhc
      Elle vous aidera à vous souvenir.

      Brigitte

      Supprimer
  14. Ajouter un commentaire ? Pourquoi faire ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.