Bistro Bar Blog

vendredi 30 décembre 2011

Marée noire du Golfe du Mexique, BP et Halliburton se renvoient la balle

Je reviens sur cet horrible drame écologique d'avril 2010, totalement oublié par les médias, mais qui sera de nouveau d'actualité en février prochain, lors du procès. On peut voir qu'à l'image de TEPCO, BP et Halliburton sont aussi champions pour raconter ce qu'ils veulent et dissimuler, dès qu'une histoire de gros sous est en jeu. D'autant que j'ai lu qu'il y aurait encore des fuites de pétrole au Macondo.

Bonjour les karmas...

BP déclare que du ciment de mauvaise qualité utilisé par Halliburton a causé la catastrophe de la marée noire du Golfe du Mexique

(NaturalNews) Une Cour fédérale va bientôt expertiser les dommages et désigner les responsables de l'immense catastrophe de la marée noire du Deepwater Horizon qui a déversé des centaines de millions de litres de pétrole brut dans le Golfe du Mexique et tué 11 personnes en avril 2010. Et BP, qui a le plus subi ce qui est rapidement devenu le plus grand désastre maritime de l'histoire américaine, dit aujourd'hui que l'entreprise Halliburton est responsable, tout du moins en partie, parce que la société aurait utilisé une variété de ciment défectueux dans un forage raté.

Le Christian Science-Monitor (CSM) rapporte que BP demande au juge fédéral nommé pour le procès à venir de prendre en considération le rôle supposé d'Halliburton dans la catastrophe. BP déclare que les propres documents d'Halliburton confirment que la société a ''intentionnellement'' détruit la preuve qui aurait prouvé que le ciment utilisé sur le forage Macondo était défectueux, et c'est ce qu'il veut mettre en avant au procès pour se défiler.

BP présente une requête auprès du juge américain Carl Barbier de la Nouvelle-Orléans, Louisiane, qui préside le litige associé à la marée noire, pour sanctionner Halliburton et décréter que son ciment défectueux était ''instable''. BP demande également que le Juge Barbier embauche des experts étrangers pour dénicher les modèles informatisés et autres preuves accusatrices déclarés simplement ''disparus'' par Halliburton.

''BP a aujourd'hui appris la raison de l'intransigeance d'Halliburton. Halliburton a détruit les résultats des tests pratiques sur les composants et il a, au mieux, perdu les modélisations informatisées,'' a écrit BP dans ses documents.'' Encore plus flagrant, Halliburton a détruit intentionnellement la preuve concernant ses tests de ciment, en partie parce qu'il voulait éliminer tout risque d'une preuve qui serait utilisée contre lui au procès.''

Mais Halliburton nie les allégations et dit que BP a fait preuve de ''fraude et diffamation'', selon le CSM. La porte-paroles d'Halliburton Beverly Stafford dit que les allégations sont ''sans fondement'' et que sa société les contestera au tribunal quand l'affaire sera enfin entendue, ce qui se produira en février.

L'ensemble du litige associé à la catastrophe représente des dizaines de milliards de dollars, ce qui explique pourquoi les deux sociétés essaient d'échapper à leurs responsabilités. Anadarko Petroleum Corp., qui possède cependant 25% du puits a déjà donné son accord pour payer à BP 4 milliards de dollars pour participation aux dommages – mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan dans le recouvrement des nombreux autres milliards qui seront fixés à la suite du procès.

1 commentaire:

  1. http://www.youtube.com/watch?v=jQBb76Snx50

    antigravité, depuis longtemps ( anciens monuments du monde, aux blocs aujourd'hui inamovibles)
    Coral-castel, OVNIs, connerie humaine que de questions de poids.
    La dépendance à l'énergie et l'inertie de la compréhension scientifique, même l'honnète, expliquent la tragédie des peuples calmes sous l'égide psychopathologique de ces gouvernementeurs sociopathes ou(et) simplement incompétants.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.