Bistro Bar Blog

mercredi 27 juillet 2016

Compteur Linky : réponse au courrier d'Enedis (ex-ErDF)

On en est à ce jour à 230 communes qui refusent le compteur Linky ou suspendent son installation. 

Stéphane Lhomme fait un travail admirable en recensant ces communes et en recueillant diverses informations permettant de bien comprendre ce qui est en jeu avec le programme Linky. Ce n'est que lui rendre justice de diffuser sa dernière newsletter sur le BBB.

Voici un modèle de réponse au courrier qu'envoie Enedis (à utiliser tel quel ou à modifier selon vos idées) qui permet de faire un rappel des désagréments engendrés par Linky.



Réponse à la lettre type d’Enedis

(ex-ErDF) envoyée aux citoyens qui 

refusent le compteur malfaisant 

Linky


Madame, Monsieur,

A la suite de mon refus de recevoir le compteur communicant (et malfaisant) Linky, vous m’avez fait parvenir un courrier, ou plutôt le copier-coller de la lettre type qui vous a été fournie par vos dirigeants, texte envoyé systématiquement à tous les citoyens lucides qui refusent ces compteurs.

Voici donc les réponses aux principaux oublis, inexactitudes, ambiguïté, etc. qui truffent votre courrier.


Affirmation : le compteur Linky respecte l’ensemble des normes sanitaires françaises et européennes.

Réponse : la plupart de ces normes sont fixées par les industriels eux-mêmes, lesquels rédigent les amendements, quand ce ne sont pas les textes de loi in extenso, que des parlementaires qui leurs sont acquis font ensuite adopter par leurs collègues (à charge de revanche). De plus en plus souvent, après leurs « bons et loyaux services » (en faveur de leurs donneurs d’ordre et non de l’intérêt général, ce qui est pourtant leur mission), ces parlementaires sont embauchés avec de confortables salaires par les entreprises auxquelles ils ont rendu service. L’exemple le plus flagrant est celui de M Barroso, passé sans état d’âme de la Présidence de la Commission européenne à la banque Goldman Sachs…
Votre ajout selon lequel ces normes seraient « très restrictives concernant l’exposition du public aux champs électromagnétiques » relève de la plaisanterie, la France étant colonisée par les entreprises de la téléphonie mobile qui passent allègrement de G3 et G4 puis G5 sans la moindre entrave…


Affirmation : à l’intérieur de votre logement, le compteur Linky n’induira pas davantage de champs électromagnétiques que le compteur actuel.

Réponse : vous pensez pouvoir abuser les citoyens en jouant sur les mots : ce n’est en effet pas le compteur Linky lui-même qui est émetteur d’ondes électromagnétiques porteuses de dangers, ce sont les informations que le compteur Linky fait circuler dans les fils électriques du logement (par la technologie du CPL) qui génèrent de telles ondes.


Affirmation : le CPL est un signal de faible énergie qui circule dans les câbles du réseau électrique, jusqu’au poste de distribution du quartier.

Réponse : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnait qu’il existe une réelle incertitude concernant une exposition « faible maisprolongée » aux ondes électromagnétiques. Avec le compteur Linky, cette exposition sera plus que prolongée puisqu’elle sera permanente. Et cette exposition sera assurément bien moins faible que vous voulez bien le faire croire, en particulier lorsque vous serez passés du CPL G3 au CPL G5 et aux formats suivants…

Nous notons que vous n’évoquez pas l’Emetteur Radio Linky (ERL) qui, après l’installation de ces compteurs véritables chevaux de Troie, pourra être rajouté sous le joli capot vert fluo et doubler les émissions CPL d’émissions radio, multipliant ainsi l’exposition à différentes ondes électromagnétiques…


Affirmation : l’article 13-II du 9 août 2004 stipule que le libre accès à votre compteur d’électricité est nécessaire (…) « pour l’entretien et le renouvellement des dispositifs de comptage »

Réponse : Vous semblez ignorer que le terme de « renouvellement » peut donner lieu à des appréciations juridiques divergentes lorsqu’il s’agit du remplacement d’un compteur ordinaire par un compteur communicant : s’agit-il d’un simple « renouvellement » ou bien d’un changement plus conséquent ? Vous (et les gens qui ont écrit « votre » lettre) semblez ignorer qu’il existe une justice administrative et qu’elle seule est habilitée à trancher ce genre d’affaires. Par ailleurs, les citoyens ont le droit (et même le devoir) de se défendre même lorsque les textes sont favorables aux intérêts industriels...


Affirmation : le décret du 31 aout 2010 rend obligatoire la mise en œuvre des compteurs communicants par les gestionnaires de réseaux électriques

Réponse : vous faites bien de préciser que cette obligation s’applique à vous mais pas aux propriétaires des compteurs (la plupart du temps les communes) ni aux habitants, qui ne sont donc pas tenus de vous ouvrir leur porte. D’ailleurs, face à ces refus de plus en plus nombreux, le seul comportement digne pour une entreprise de service public est de revenir vers l’Etat pour lui signifier que la pose de nombreux compteurs Linky n’a pu se faire. Vous ne pouvez être tenus à l'impossible et donc ne pouvez être rendu responsable de ces refus. Vous préférez hélas, en laissant d’ailleurs la plupart du temps vos sous-traitants faire le sale boulot, user de méthodes indignes (menaces, intimidations, coupures des courant illégales, etc).


Affirmation : l’investissement réalisé pour l’installation des compteurs communicants est pris en charge par Enedis

Réponse : mais comme le financement d’Enedis est entièrement « pris en charge » par les usagers (vous savez, ces citoyens que vous voulez réduire au rang de « clients ») à travers leurs factures d’électricité, ce sont bien eux et non vous qui payez les compteurs Linky. Les milliards gaspillés dans ce programme absurde auraient d’ailleurs été fort utiles pour renforcer le réseau, enterrer plus de ligne et vous permettre d’améliorer enfin la qualité du courant qui arrive (péniblement) jusqu’aux habitants.


Affirmation : le coût du programme Linky sera sans impact sur la facture du client

Réponse : cette affirmation est totalement... gratuite, elle, contrairement au programme Linky, d’autant que la durée de vie des compteurs communicants est extrêmement courte (de 5 à 7 ans seulement selon certains experts ) alors que les compteurs électromécaniques peuvent fonctionner plus de 60 ans. Il apparait donc inévitable que, à peine installés, les compteurs Linky devront être remplacés à grands coups de milliards qui, bien entendu, seront couverts par les citoyens et non par vous.


Affirmation : le programme Linky respecte toutes les exigences de la CNIL (Commission nationale informatique et libertés)

Réponse : ce n’est pas surprenant dans la mesure où les « exigences » de la CNIL sont à peu près inexistantes et que, ces dernières années, cet organisme a cautionné pratiquement toutes les atteintes aux libertés publiques, qu’elles proviennent d’entreprises ou de divers gouvernements.


Affirmation : le compteur Linky ne connait pas le détail de la consommation des appareils du foyer

Réponse : Il se trouve que M Bernard Lassus, le propre directeur du programme Linky ( !), a fait la démonstration inverse le 1er décembre 2015 en direct sur I-Télé : « Là, vous avez une courbe qui vous permet de visualiser le démarrage ou l'arrêt de certaines installations, par exemple on a là un lave-vaisselle qui tourne, et puis un four qui pour l'instant fonctionne aussi. »


Affirmation : le système Linky est hautement sécurisé. Les données sont cryptées sur toute la chaine.

Réponse : les systèmes censés être les plus sécurisés du monde (ceux des banques centrales, de la Maison blanche, etc) sont régulièrement « hackés » mais, par contre, nous pourrions avoir une confiance absolue en ce cher Linky ?


Affirmation : le compteur Linky n’émet pas en continu, il ne transmet des données que quelques secondes par jour.

Réponse : vous pensez encore pouvoir abuser les citoyens en jouant sur les mots : le compteur Linky va peut-être émettre quelques secondes par jour, mais il va par contre fonctionner en continu, échangeant des informations en CPL avec les divers appareils, enregistrant la courbe de charge par paliers de 10 minutes, ce qui permettra d’ailleurs de tracer la présence des habitants tel un véritable Big brother.


Note : ce courrier peut être utile pour diffuser les vraies informations sur Linky, pour mobiliser les habitants, etc, voire pour vous défouler en répondant aux mensonges d'Enedis (Erdf), mais en aucun cas il ne suffira à vous préserver de la pose des compteurs communicants. Pour cela, il vous faut :

- un refus par la commune (230 communes engagées à ce jour)

et/ou

- un refus individuel, lequel sera imparable si le compteur est dans votre logement (ne les laisser pas entrer, ne vous laissez pas intimider par les menaces d'amendes ou de coupure d'électricité : c'est du bluff. Et s'ils vous coupent vraiment le courant, contactez-nous immédiatement...)

Stéphane Lhomme

mardi 26 juillet 2016

La marche du monde (4)


Extrait n° 4 de la "lettre confidentielle".



"C'est en apprenant du passé que l'on survit dans le futur".



Atlantide : l'expérience de la pensée



Comme vous le savez sans doute par la lecture des ésotéristes d'obédience théosophique ou anthroposophique, la planète a pris sa forme actuelle au cours de cycles extrêmement longs. Avant de disposer d'un organisme physique, l'homme flottait dans la substance éthérée. La conscience de soi et de la réalité physique n'est apparue que très récemment. On situe la première apparition de la pensée pendant la période atlantéenne.

L'Atlantide était habitée par quatre races principales qui peuplèrent ultérieurement le monde et qui correspondent approximativement à nos races jaune, blanche, rouge et noire. Ce vaste archipel d'îles recouvrait une partie de l'actuel océan Atlantique il y a cent mille ans. Ce continent maritime s'étirait du Groenland jusqu'à la limite de l'Afrique, qui était recouverte par les eaux. L’Égypte archaïque était entourée d'eau. L'Atlantide succéda à la civilisation lémurienne, période archi-archaïque, au cours de laquelle la race humaine avait développé sa faculté émotionnelle : le corps astral.

À partir de là, les âmes incarnées en Atlantide allaient devoir maîtriser la conscience du monde extérieur et développer un système mental.

vendredi 22 juillet 2016

Photos de juillet

Une chaussure retrouvée dans un puits dans la région de Rome, elle aurait 2000 ans

Le téléphone portable n'est pas si récent, on en trouvait aux USA dans les voitures en 1946

jeudi 21 juillet 2016

Les fabuleuses trouvailles du Dr Ceulemans


Une notion intéressante, entre autres, faite par un médecin (belge) totalement inconnu et digne prédécesseur du Dr Hamer : "Il n’y a pas de cancer possible si les glandes surrénales  sont de volume normal. "

Les glandes surrénales sécrètent le cortisol, l'hormone du stress.

D'autres renseignements sur les recherches faites par cet homme à son époque dans l'infolettre du rédacteur du magazine Néosanté, Yves Rasir :


Comme vous le savez, la divulgation des découvertes du Dr Hamer  sur l’origine psycho-émotionnelle des maladies représente notre principal objectif éditorial. Il nous tient également à cœur de rappeler que le médecin allemand avait été précédé par d’autres pionniers de la psychosomatique comme  Georg Groddeck, Michel Moirot ou Henri Laborit. Bien avant que Hamer énonce  sa «  loi d’airain du cancer », ces trois-là avaient déjà formulé l’hypothèse et apporté un début de démonstration des liens entre un stress vital et  « la maladie du siècle ».  Mais il y a encore d’autres précurseurs qu’il serait profitable de (re)découvrir et de (re)lire. Dans son livre « Les maladies mémoires de l’évolution »,  le Dr Robert Guinée parle par exemple du Dr Erich Stern, chercheur au CNRS, qui a publié en 1955 un livre intitulé « Les conflits de la vie, causes des maladies ». Je me suis procuré un exemplaire de cet ouvrage devenu très rare, et c’est vraiment étonnant de constater qu’un savant français respectable et respecté a  tenu  au siècle dernier des propos qu’on jugerait aujourd’hui scandaleux et  dangereusement sectaires.  Sur le site de l’IBBTEV (Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants), vous trouverez encore d’autres notices biographiques relatives à des scientifiques avant-gardistes du XXe siècle.


Parmi les devanciers du Dr Hamer, il y a cependant un nom  qui n’y figure pas et que je n’avais entendu prononcer, celui du Dr Georges Ceulemans. Ne cherchez pas sur internet, vous ne trouverez absolument rien sur ce médecin et chirurgien belge né en 1915 et probablement décédé dans les années 90. Or, ce personnage très peu illustre mérite assurément d’être connu et reconnu !  Si j’ai appris son existence, c’est grâce à un lecteur du mensuel Néosanté, l’ostéopathe Serge Benedini. Ce praticien de santé, belge lui-aussi, régissait à l’éditorial du n° 57 que j’avais titré « Prodiges du corps, miracles du sport ». A la fin de ce texte, j’exprimais mon opinion que le sport intensif protège puissamment du cancer puisque pratiquement aucun athlète professionnel en activité n’a jamais succombé à cette maladie. « Normal, m’a écrit en substance Serge Benedini », si on se réfère aux découvertes du Dr Ceulemans et à son essai « Le Cancer : pour qui, pourquoi, comment ». Je vous avoue que je débarquais complètement.  Je n’avais jamais entendu parler de ce compatriote, encore moins de ses idées, et je n’avais évidemment pas connaissance de son livre publié en 1987 aux éditions JM Collet.  Pas facile de dénicher  cet ouvrage étant donné qu’il n’a pas fait de bruit à l’époque  et que l’éditeur  a fait faillite en 2008. Mais j’ai fini par en trouver un exemplaire d’occasion et je me suis empressé de le lire. Et là, je dois bien dire que j’ai eu un choc : c’est incroyable  que les incroyables trouvailles du Dr Ceulemans  ne soient pas  passées à la postérité et qu’elles soient encore ignorées à l’heure actuelle. Elles pourraient ni plus ni moins révolutionner la prévention et la prise en charge du cancer !


Je vous résume brièvement la première découverte capitale du Dr Ceulemans : il n’y a pas de cancer possible si les glandes surrénales  sont de volume normal.  Autrement dit, cette maladie ne se développe que chez les gens  dont les deux glandes endocrines situées au dessus des reins sont préalablement atrophiées.  Il faut en effet savoir que Georges Ceulemans s’était spécialisé dans la chirurgie du cancer, et celle du côlon en particulier.  Il  s’est formé aux Etats-Unis où il séjourné 27 fois et il a  même inventé une technique chirurgicale d’ablation du rectum préservant la continence fécale. Durant sa carrière, il a ouvert au bistouri des centaines de bas-ventres et des centaines de bas du dos. Il a donc vu de ses yeux vu, et à de très nombreuse reprises, que la présence d’une tumeur était toujours  synonyme de surrénales anormalement petites. Comment en préserver le volume et en assurer les précieuses sécrétions corticostéroïdes ? Réponse stupéfiante du Dr Ceulemans : il faut faire du sport intensivement et fortifier également ses glandes par une alternance de stimulations chaudes et froides. Pour éviter la récidive à ses patients opérés, le chirurgien anversois les encourageait à le rejoindre  chaque jour à la piscine municipale !


Mais le Dr Ceulemans n’était pas seulement un médecin visionnaire quant au rôle des surrénales et aux vertus anticancéreuses de l’activité physique : il était aussi un Hamer avant Hamer, c’est-à-dire son prédécesseur dans la compréhension du potentiel  cancérigène des chocs émotionnels. Doté  d’évidentes qualités humaines  et d’une conscience professionnelle manifestement hors-du-commun, le Dr Ceulemans a en effet  consacré tous  les dimanches matins de sa carrière à interroger ses patients sur les conflits psychiques qui les tourmentaient. Pendant quarante ans, chaque semaine, il passait plusieurs heures à leur chevet pour tenter de discerner les événements et les sentiments qui auraient pu causer la pathologie cancéreuse. Car pour lui, le doute n’était guère permis : Au départ, il y a toujours un traumatisme psychique  tellement aigu que la personne subit une « déstabilisation du moi » et qu’elle perd littéralement « le sens de la vie ». Le trauma crée alors un état de stress suivi de perturbations biologiques et de l’apparition des premiers symptômes.  Déclinant graduellement, le taux  de corticostéroïdes dans le sang  n’est alors plus suffisant  pour défendre le patient, la personnalité de ce dernier finit par s’écrouler et le cancer peut s’installer. A l’appui de ce scénario, le livre du Dr Ceulemans est rempli de multiples cas cliniques témoignant du processus par lequel les chocs de l’existence peuvent déclencher une cancérisation.


Pourquoi ce brillant médecin et chirurgien de premier plan n’a-t-il pas été entendu par ses pairs ?  Et pourquoi son livre n’a-t-il pas eu le retentissement qu’il méritait ? C’est pour moi un grand mystère.  Mais après l’avoir lu, il est clair que je vais tout faire pour mieux connaître et  pour faire connaître le Dr Georges Ceulemans. Selon Serge Benedini, qui la connaît bien, la médecine hamérienne mentionne aussi les effets surrénaliens du stress, dont elle précise et explicite leur rapport avec le cancer. Il n’empêche : le Dr Ceulemans a été le premier à en faire état, et certainement le premier à prescrire l’exercice physique comme remède souverain. Sur la genèse psychobiologique du cancer, il avait aussi quelques longueurs d’avance sur le Dr Hamer. Dans le numéro de septembre de la revue Néosanté, nous allons publier un article résumant le livre du Dr Ceulemans. Et comme cet ouvrage est devenu presqu’introuvable, nous allons probablement  en reproduire des extraits. Il est grand temps que ce médecin belge et ses trouvailles prophétiques  jouissent d’une juste  reconnaissance posthume.

Yves Rasir

PS :Comme je l’ai signalé ci-dessus , le Dr Ceulemans est totalement absent de la toile. Malgré sa brillante carrière médicale et la publication de trois livres (un essai, deux romans), le chirurgien anversois n’a laissé aucune trace sur le web et même Google ne trouve rien à son sujet. Je lance donc un appel : je suis preneur et demandeur de toute information sur la vie, l’œuvre et les travaux du Dr Georges Ceulemans. J’espère notamment retrouver les cahiers où il a consigné les centaines de récits de ses patients cancéreux.

**************

Je transcrirai tout ou partie de l'article de Néosanté de septembre concernant le livre du Dr Ceulemans. Ce sera un hommage à un médecin comme on n'en trouve plus guère...

mardi 19 juillet 2016

La marche du monde (3)


Extrait numéro 3 de la "lettre confidentielle".

L'Égypte pharaonique, une civilisation initiatique

Les Maîtres Maçons de Misraïm [autre nom de l'Égypte]


Aucune civilisation n'a autant fasciné les hommes modernes que l'Égypte ancienne. Cette matrice féconde a produit les germes scientifiques, philosophiques, métaphysiques et religieux qui ont alimenté notre cycle de civilisation. Rappelons que la pensée grecque s'enracine dans le terreau égyptien et que la civilisation hellénistique puise sa lumière dans une subtile transmutation de la connaissance des initiés d’Égypte. La civilisation pharaonique fut celle des Maîtres Bâtisseurs, au plan physique et spirituel. Leur degré de science spirituelle et de maîtrise des forces dépasse notre entendement. C'est à partir des écoles des mystères d’Égypte que s'est perpétuée la science secrète des Bâtisseurs, ces architectes de l'âme, dont on suit la filiation initiatique à travers la Grèce, Rome, le Moyen-Âge et jusqu'à la Renaissance, avant que ce courant ne cesse d'être opératif.



L'inversion de l'Initiation

C'est sur les symboles, rites et secrets de cette véritable Franc-Maçonnerie spirituelle que s'est opérée l'inversion de la Franc-Maçonnerie moderne. Voilà pourquoi on parle de Franc-Maçonnerie pure et de Franc-Maçonnerie noire. L'une possédait la science de la reconstruction de l'Être immortel à travers le symbole du Temple de l'Éternel, l'autre veut créer un homme de synthèse qui pourrait survivre artificiellement grâce à des manipulations scientifiques. L'une représente la Gnose, et l'autre l'anti-Gnose.

Les forces qui ont été accumulées dans la pierre et la terre d’Égypte sont considérables. Depuis des siècles une guerre occulte fait rage pour s'approprier les secrets égyptiens, soit pour les cacher, soit pour les révéler, selon la politiques des confréries ésotériques et de leurs chefs.

mardi 12 juillet 2016

La marche du monde (2)


Extrait numéro 2 de la "lettre confidentielle".

À qui appartient l'Amérique ?

Les sociétés les plus influentes de cette époque sont les congrégations catholiques et les lobbies bancaires et commerciaux. Jésuites, Dominicains et Conquistadores ne sont pas des aventuriers idéalistes et les armateurs encore moins. Les rois n'engagent pas leur flotte dans les équipées périlleuses et ruineuses par amour du sport. Le profit est le mobile de cette effervescence si l'on juge les choses de l'extérieur : profits économiques pour les rois et profits "énergétiques" en ce qui concerne les ordres religieux.

Nous ne nous attarderons pas à ces considérations historiques car la vérité est autre. Il faut qu'à l'arrière-plan de la pulsion de conquête – pour raison économique ou missionnaire – il y ait eu une intelligence supérieure qui utilisa ces mobiles apparents pour réaliser un plan de plus grande envergure. Ce plan, c'est l'Ordre Mondial qui est dans une phase d'aboutissement. 
L'accomplissement de ce plan passait par la conquête de l'Amérique, et plus spécialement, par la libération de l'énergie tellurique ahrimanienne concentrée dans cette terre.

Seuls des occultistes très bien informés pouvaient connaître le secret du sol américain. Qui étaient-ils ? On distingue deux groupes : les confréries ésotériques britanniques et les ordres religieux catholiques.

jeudi 7 juillet 2016

Vidéos du mois de juillet

Au Brésil, un seriema confond des balles de golf avec de la nourriture. Mince, ça rebondit !





Pas impressionné, le p'tit bout de chien.




mardi 5 juillet 2016

La marche du monde (1)


Il y a quelques années, suite à l'envoi pendant quelques mois d'une "lettre confidentielle", j'ai appris et compris beaucoup de choses sur la marche du monde. En raison de circonstances particulières sur lesquelles je ne m'étendrai pas, j'ai décidé de publier quelques extraits de ces lettres. J'en trouve le contenu très crédible et digne de confiance, mais vous en jugerez par vous-même. Certaines informations sont, je pense, inédites sur internet.
La publication sera hebdomadaire étant donné le travail de transcription.
On peut se demander pourquoi un immense pays comme l'Amérique du nord est resté quasiment vierge de tout développement jusqu'au 16ème siècle, alors que des civilisations  prospéraient depuis bien longtemps ailleurs ? La réponse dans ce premier extrait.


L'Amérique du nord, terre interdite


Le continent américain porte le nom d'Amerigo Vespucci, qui, dit-on, aurait précédé Christophe Colomb. Mais ni l'un ni l'autre n'ont découvert l'Amérique car on sait aujourd'hui que les Vikings ont entrepris une pénétration sur cette terre et y ont établi une colonie vers l'an mille.

On raconte que longtemps avant les hommes du nord, les Phéniciens auraient touché l'Amérique et il existe même une légende qui prétend que de frêles embarcations de l'empire du Mali y seraient parvenues.

On comprend que l'Amérique du nord n'était pas une terre inconnue, mais une terre à l'accès encore interdit.

Après l'effondrement de l'Atlantide, les âmes atlantes se sont séparées vers l'est et l'ouest.

La race rouge a peuplé le nouveau continent américain pour y établir les civilisations de l'Amérique centrale.

Mais tandis que les Blancs, les Jaunes et les Noirs qui peuplaient l'Atlantide sont passés vers l'Europe, l'Asie et l'Afrique, curieusement, la zone nord de l'Amérique est demeurée vierge. C'est dans cet état que les colons la découvrirent au 16ème siècle. Ils trouvèrent une terre dont les habitants éparpillés sur ces grands espaces ne connaissaient ni le cheval, ni la roue, et se considéraient comme les gardiens de la nature.

Les amérindiens ne sont pas venus d'Asie comme le prétendent les savants, mais ce sont des Atlantes dissociés de leurs frères du sud de l'Amérique.

Comment expliquer pourquoi une terre aussi vaste et généreuse est demeurée à l'état naturel jusqu'au 16ème siècle, alors qu'à sa frontière sud existait déjà l'empire aztèque au Mexique, vaincu par les Conquistadors ?

samedi 2 juillet 2016

Michael Jackson, l'éternel enfant du "Pays Imaginaire"



En évoquant le Pays Imaginaire, on pense à Peter Pan et au dessin animé de Disney. Mais c'est aussi le nom de la propriété (Neverland en anglais, je garderai ce nom dans la traduction), un ranch, où a vécu Michael Jackson de 1988 à 2005. Un lieu où se sont passées d'étranges et affreuses choses, dont Vigilant Citizen nous révèle quelques facettes.



La "gare" de Neverland

Le ranch de MJ, Neverland, était-il 
un site de programmation mentale ?

Par VC

Traduit par Hélios

Un rapport de police de 2003 récemment publié révèle que des photos de sexualité entre mineurs, de violence, de torture, de sacrifices d'animaux, de sadomasochisme et d'autres équipements inquiétants ont été découverts dans le ranch Neverland de Michael Jackson. Ce matériel (avec d'autres) suggère que le ranch servait de site de programmation mentale MKUltra.


Dans mes précédents articles sur Michael Jackson (dont un traduit par mes soins, voir ICI), j'expliquais la manière dont il était préparé depuis l'enfance à devenir une marionnette de l'élite. Ses "dresseurs" n'ont pas juste géré sa carrière professionnelle, mais sa vie toute entière. Il a été le produit d'un système corrompu et viant qui lui a apporté renommée et fortune tout en détruisant sa vie et son âme. La série sans fin de rapports bizarres consacrés à Jackson, aggravés par son apparence et son comportement déconcertants, ont amené le monde à le taxer, au mieux, de "tordu" ou, au pire, d'auteur de maltraitance sur enfants.


samedi 25 juin 2016

L'envolée sauvage

Je vous propose ce film sympa, que j'ai regardé hier soir et qui annonce par son sujet le film de Jacques Perrin "Le peuple migrateur" (2001).

Il dure 1h40 et on y voit plein d'oies...

Allez le voir ICI.