Bistro Bar Blog

mardi 3 mai 2016

"MK", un livre unique au monde

Je trouve important de relayer tout événement littéraire majeur et n'hésite pas à dire que  "MK" est un livre unique au monde.

J'ai donc le grand honneur de vous présenter le livre d'Alexandre Lebreton, "MK - Abus Rituels et Contrôle Mental".

Sans se tromper, on peut affirmer que cet ouvrage deviendra une "bible" sur ce sujet si tabou dans notre société.

Il est actuellement le seul ouvrage de ce type en langue française et sa sortie va faire grand bruit. 

Bravo à Alexandre Lebreton pour son courage et son énorme travail !

Voici sa présentation par l'éditeur Omnia Veritas :


Pour la première fois dans le monde francophone, un livre tente d'explorer les sujets complexes que sont les abus rituels traumatiques et le contrôle mental qui en découle. Il s'agit ici d'approfondir la lourde question de la pédocriminalité élitiste, aussi appelée le pédo-satanisme.

Comment réagit le cerveau d'un enfant soumis à de telles horreurs ? Comment est-il possible de programmer mentalement un être humain ? Quelles sont les racines de telles pratiques ?

En remontant jusqu'aux religions antiques, en passant par le chamanisme ancestral tout en recoupant les nombreux témoignages de victimes et de thérapeutes, mais aussi de repentis, nous découvrons petit à petit que ces pratiques psycho-spirituelles, consistant à créer de profonds états modifiés de conscience par des traumatismes, sont une boîte de Pandore permettant de perpétuer un esclavage mental mais aussi d'accéder à d'autres dimensions.

Il s'agit d'un monde occulte et souterrain, mais qui paradoxalement nous parle d'illumination tout en s'affichant clairement sous les projecteurs du grand théâtre mondial, notamment dans le show-business.

Tout comme une mémoire fractionnée et amnésique, ce livre reconstitue une sorte de puzzle MK (MK pour Mind-Kontrol, le contrôle mental) dont les différentes pièces relient à la fois les religions dites "à Mystères", l'anthropologie, la psychotraumatologie, le satanisme transgénérationnel, les programmes gouvernementaux de type MK-Ultra, la démonologie, la magie sexuelle, les sociétés secrètes, mais aussi l'industrie du divertissement dont les codes et symboles font émerger une sous-culture MK de plus en plus explicite et révélatrice.

Une fois toutes ces pièces assemblées les unes aux autres d'une manière cohérente, une partie des arcanes de ce monde commence à devenir accessible ; une clé de compréhension essentielle du système pédo-satanique et plus globalement de ce que l'on nomme aujourd'hui le Nouvel Ordre Mondial. Les bases du contrôle mental s'appliquent autant à l'échelle individuelle qu'à l'échelle des masses, il s'agit de l'outil de domination premier de la "Religion sans nom"... l'oeil du cyclone.
 
Cet ouvrage tente de reconstituer le puzzle MK du mieux possible, il devrait vous aider à saisir un des aspects les plus obscurs de notre monde, et peut être aussi vous éclairer sur notre situation actuelle, autant matérielle que spirituelle. 

Pour lire le sommaire du livre, allez ICI.


mercredi 27 avril 2016

Des fruits et épices dans leur habitat naturel


Pourriez-vous reconnaitre un arbre à noix de cajou dans la nature ou un poivrier ? Ou encore un manguier ?

Nous achetons ces produits exotiques en magasin, souvent sans savoir à quoi ressemblent dans la nature les plantes ou arbres qui les fournissent.

Voici quelques photos et une rapide description pour vous les faire découvrir.

Je commence par les plus connus quand même, comme le safran, cette épice obtenue à partir des stigmates d'une variété de crocus, le crocus sativus, qui fleurit à l'automne.

On parle d'or rouge pour cette épice, car il faut récolter environ 60.000 stigmates pour obtenir à peine 500 grammes de safran.

Il existe de nombreux cultivateurs de crocus sativus en France, qui les font pousser dans une safranière. Si vous aviez envie d'en planter dans votre jardin (ils poussent à peu près partout), sachez que vous devez acheter des bulbes d'une circonférence minimum de 8 cm pour obtenir une fleur. Sinon, vous n'aurez que des feuilles.

On les plante au mois d'août et les fleurs apparaissent à l'automne. Puis on laisse les bulbes en terre jusqu'en avril pour qu'ils reconstituent leur réserve, on les laisse sécher, puis on les arrache en attendant la prochaine plantation. De nombreux bulbilles entourent le bulbe de départ et vous pouvez les cultiver pour les faire grossir et obtenir au bout de plusieurs saisons un bulbe qui donnera des fleurs.


Et voici le minutieux travail de fourmi pour récolter le safran :



samedi 23 avril 2016

Photos du mois d'avril

Cet éléphant rose n'est pas le produit d'hallucinations, il est né dans le parc Kruger.

En parlant de jardinage, puisque c'est la saison, une méthode d'arrosage des plantes peu contraignante. Ici pour des tomates, valable aussi en serre.

samedi 16 avril 2016

Petite pause du blog

Je suis en plein jardinage de printemps et n'ai pas le temps de m'occuper du blog, je ferai simplement la mise à jour des communes refusant le Linky.

La série de photos d'avril sera postée dans quelques jours. 

À bientôt.

mercredi 13 avril 2016

La langue de bois dans le discours médiatique actuel (suite et fin)



Les dix derniers termes et expressions du double langage actuel selon Makia Freeman.

Traduit par Hélios.

Expression n° 11 : Armes de destruction massive

Pourquoi parler d'armes de destruction massive au lieu de dire simplement, d'une manière plus directe, armes chimiques ou nucléaires ? Les US ont plus d'armes de destruction massive que quiconque. Le Royaume-Uni en a beaucoup aussi et Israël est assis sur ce que certains pensent être un arsenal de 300 à 400 armes nucléaires non déclarées dans le volatile Moyen-Orient. Pourquoi ne parle-t-on pas plus des armes que détiennent ces nations et qu'elles utilisent en réalité comme des menaces ou pour réaliser leurs buts impérialistes et terroristes ?

Expression n° 12 : anti-sémitisme

Tôt ou tard, tous les chercheurs qui exposent la conspiration mondiale doivent se retrouver face au fait qu'Israël est une nation (propriété des Rothschild) fripouille qui exerce une influence exorbitante et disproportionnée sur le monde, tout en commettant un génocide quotidien (désolé, un "nettoyage ethnique") sur les Palestiniens. Nous devons nous élever contre l'appellation infâme d'anti-sémitisme, clairement un terme lancé pour détourner l'attention et les critiques sur Israël. C'est une ruse astucieuse pour faussement dépeindre quelqu'un d'intolérant et de raciste. Voici ce qu'en a dit un officiel israélien (l'ancien ministre Shulamit Aloni) :
"En effet, c'est une ruse. Nous l'utilisons tout le temps. Quand quelqu'un en Europe critique Israël, alors nous remettons l'Holocauste sur le tapis. Quand dans ce pays (les USA) ils critiquent Israël, ils sont anti-sémites… il est très facile de condamner ceux qui critiquent certains actes du gouvernement israélien...cela justifie tout ce que nous faisons subir aux Palestiniens."

lundi 11 avril 2016

La langue de bois dans le discours médiatique actuel

Toutes ces expressions volontairement banalisées que les médias nous ressassent. C'est au final une sorte d'opération psychologique par le langage.
 Aujourd'hui, les 10 premières.
Et en introduction, une démonstration par George Carlin sur la transformation du langage moderne (vidéo sous-titrée).



Langue de bois : le top 20 des 
expressions actuelles à connaître

Par Makia Freeman
Traduit par Hélios



Le double langage (ou "langue de bois") est très répandu dans notre monde d'aujourd'hui. La langue de bois peut se composer d'euphémismes (Atténuation dans l'expression de certaines idées ou de certains faits dont le côté cru aurait quelque chose de brutal ou de déplaisant), des phrases délibérément ambiguës (expressions destinées à cacher la vérité) ou de véritables inversions (des mensonges manifestes qui déclarent le contraire de la vérité). Même si le terme de langue de bois ne figure pas dans le livre 1984, on l'associe souvent à George Orwell. Après tout, c'est bien lui l'auteur de la devise du parti dirigeant totalitaire dans 1984 : "La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force" – un bel exemple d'inversion. Orwell inventa cependant le terme de novlangue pour décrire un nouveau type de langage réduisant drastiquement l'étendue des mots et expressions disponibles, ce qui diminuait parallèlement la portée d'une éventuelle liberté de pensée parmi la population gouvernée.

Dans la liste suivante on trouve beaucoup de termes de langue de bois qui sont des oxymores, des figures de style réunissant deux termes apparemment contradictoires. La vérité est cachée parce qu'elle est trop crue, dérangeante, désagréable ou carrément horrifiante. Il est d'une importance vitale d'observer notre langage, car il joue un grand rôle dans la manière de donner forme à notre monde et de créer notre réalité. En se servant inconsciemment de ces termes à la place de termes plus appropriés ou plus réalistes, nous nous mentons à nous-mêmes, ou sommes un minimum d'accord pour subir mensonges et programmation. Le politiquement correct est un bon exemple de la façon dont on peut introduire un contrôle du langage et de la pensée et un double langage dans toute une population, sans que les gens ne réalisent qu'ils sont trompés et manipulés. Voici une liste des expressions de double langage orwelliennes modernes les plus usitées, dont la première partie portera sur des termes militaires et géopolitiques.


Expression n° 1 du double langage orwellien : guerre au terrorisme, terrorisme, terroriste, combattant ennemi

La guerre au terrorisme est une expression fabriquée totalement fausse et frauduleuse. On l'a inventée et médiatisée pour fournir une excuse aux manipulateurs du Nouvel Ordre Mondial et outrepasser des notions comme les droits de l'homme, la loi naturelle et la constitution, ainsi que pour envahir, infiltrer et renverser des états étrangers. Les US se sont efforcés de définir le terme "terreur" dès le jour où ils ont déclaré la guerre au terrorisme. Ce qui est assez drôle est qu'ils ne sont pas d'accord sur la définition exacte du terrorisme. Nous avons donc une guerre nébuleuse au sujet d'un concept différent selon chacun.Voici la définition première du terrorisme pour le FBI, que ce soit au sein du peuple américain ou qu'il soit international :
"Implique des actes dangereux pour la vie humaine en violant la loi d'un état ;
Semble prévu pour intimider ou contraindre une population civile ; influencer la politique d'un gouvernement par intimidation ou contrainte ; ou affecter la conduite d'un gouvernement par destruction massive, assassinat ou kidnapping."
Selon leurs propres définitions, les US sont les plus grands terroristes au monde, car ils attentent fréquemment à la vie humaine (bombes, missiles, drones, guerres), tuent des civils, influencent les gouvernements étrangers (quand ils ne les renversent pas purement et simplement – Irak, Libye, Ukraine) et assassinent des officiels de gouvernements depuis 1953 au moins, via la CIA.

Les politiciens utilisent le terme terroriste ou combattant pour décrire essentiellement un membre d'une milice étrangère ou un soldat qui a été désigné comme l'ennemi et qu'ils veulent détruire ou assassiner. Le terrorisme islamique est le dernier à la mode, bien qu'un meilleur terme puisse être terrorisme islamique sioniste, car Israël se tient derrière la création, le financement et le fonctionnement de l'Islam radical et gère aussi les nombreuses attaques "islamiques" sous fausse bannière comme le 11 septembre et les attentats de Paris.


samedi 9 avril 2016

"Le cosmos est conscience"

Avec tout ce qui se passe sur Terre aujourd'hui, on aurait tendance à l'oublier.

Je viens de terminer le dernier-né des Éditions Nouvelle Terre, un livre écrit par Patrick Jarnoüen. Il est très clair et facile à lire.



Une stupéfiante relation entre l'être humain et le cosmos

Une civilisation moribonde, une humanité schizophrène, autodestructrice, dans une atmosphère d’apocalypse... Pourquoi tout cela ? Que se passe-t-il réellement? Le cosmos est vivant, suprêmement intelligent et conscient, nous sommes des êtres cosmiques. Mais nous l’avons oublié. Nous avons rompu le lien vital – physique et psychique – avec la grande matrice cosmique. Le moment est venu de renouer ce lien. Bouleversant toutes nos habitudes de pensée, ce livre révolutionnaire montre comment le faire, comment l’expérimenter concrètement. Établir une nouvelle alliance avec le cosmos constitue désormais un défi crucial pour l’humanité. Un nouveau paradigme s’annonce, socle incontournable pour une nouvelle civilisation.

Après avoir bourlingué sur la planète, d’Europe en Asie, Patrick Jarnoüen s’est lancé dans une longue recherche en sciences humaines. Pendant plus de trente ans, il a exploré savoirs anciens et sciences modernes. Il enseigne la Cosmologie de la conscience à l’ouest de la Bretagne, là où tout commence...


Les grands thèmes abordés dans le livre

 La crise planétaire

 La défaite de la pensée

 La nouvelle pensée

 Le cosmos est conscience

 L'être humain cosmique

 La révolution de la conscience

jeudi 7 avril 2016

Vidéos du mois d'avril

18 vidéos un peu en vrac, pas le temps de les présenter, jardinage oblige...








mardi 5 avril 2016

De luxueuses couvertures de livres

Faites en argile polymère cuite au four, avec la touche créative d'une artiste ambidextre, Aniko Kolesnikova.

Ce tutoriel en 3 parties et en accéléré vous montre comment faire une couverture de livre avec une tête d'éléphant.

C'est en anglais, mais les images suffisent pour suivre.







D'autres réalisations ICI.


dimanche 3 avril 2016

Les plantes sont plus intelligentes qu'on ne l'imagine

Encore un article sur les plantes... direz-vous. Oui, mais sans elles nous ne serions pas en vie. Elles nous apportent de l'oxygène, de la nourriture, elles peuvent nous guérir et dernière chose et non des moindres, elles embellissent notre environnement. Ces êtres vivants ont leur propre intelligence et sont aussi créatives que les humains et les animaux pour survivre et s'adapter.

Dans cet article, les jardiniers apprendront aussi pourquoi le bêchage est tout à fait déconseillé.


Les plantes sont plus intelligentes qu'on ne l'imagine


Par le Dr Mercola

Traduit par Hélios

Les plantes ne sont pas de simples figurantes de l'environnement qui passent leur temps à se dorer au soleil et à mener une existence passive. Elles communiquent en réalité activement et développent des relations complexes avec leur environnement.

Les plantes communiquent non seulement entre elles, mais elles s'organisent aussi pour se protéger des prédateurs. Environ 200 espèces de plantes fabriquent par exemple une substance gluante qui va attirer du sable ou de la terre sur elles.

"L'armure de sable" qui en résulte, créée par le processus appelé psammophorie, a fait l'objet de nombreuses théories. Certains chercheurs ont suggéré que les plantes se couvrent de sable comme une sorte de camouflage ou une protection supplémentaire pendant les tempêtes de sable.

D'autres ont proposé que cela pourrait retenir l'eau ou protéger des rayons. Une nouvelle recherche publiée sur Écologie a cependant révélé ce qui serait le vrai but sous-jacent, c'est à dire dissuader les prédateurs de mordre dedans.


Les plantes se font une "armure de sable" pour ne pas être mangées


Des chercheurs de l'université de Californie ont étudié deux plantes différentes qui se recouvrent de sable : la verveine des sables et la navarretia. Lors d'une expérience, on a ôté le sable de verveines poussant dans la nature puis réalisé un suivi des dommages subis par les prédateurs.